AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Le saint mur gloria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Arthurus
Commandeur d'Isengard, Le séraphin

Commandeur d'Isengard, Le séraphin
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2016
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 213
▌RACE : Numenor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : Nouvelle technique : on passe pour des cons, les autres se marrent, et on frappe.

Carnet personnel
PE: 4.061 PE
PO: 11.000 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Le saint mur gloria    Lun 3 Oct - 7:46

Les travaux étaient enfin terminés en Isengard, le budget colossale qu'avait investi Arthurus démontra la résolution de l'homme. Car si l'homme était le fruit de l'évolution et de l'expansion il devrait alors surpasser son niveau et ce de manière constante afin de ne pas devoir subir le revers de la médaille. En effet la nature avait su se doter d'êtres capable de défendre chaque arbres, chaque rochers peuplant les terres d'Arda si autrefois contestaient. Mais c'est en faisant cela que les ancêtres et descendants du Gondor comprirent une chose  il ne fallait jamais oublier ses origines car il s'agit bien d'une des choses que personne ne pourra changer. Il s'agissait là d'un des très nombreux propos assez hérétique sur certains bords de Merlin De Vinci. Si Merlin était un conseillé du général il était aussi un très grand inventeur et ceux dans divers domaine, les mécanisme ou l'architecture n'avait plus aucun secret pour lui. Le sujet du jour au sein de la table fut annoncé par le père Blaise :

Père Blaise : Et bien aujourd'hui nous devons parler du budget que nous allouons aux militaires. Après quoi il faudra parler de la forêt et du passage à l'Est. De plus le seigneur Léodagan souhaiterai nous soumettre un projet concernant justement le passage à l'Est.

Arthurus : Et bien commençons par le budget comme ça on pourras avoir une idée de nos caisses pour réfléchir aux propos du seigneur Léodagan, bien que cela va forcement être encore hors de prix.

Léodagan : C'est peut être cher mais pas autant que vos travaux sur la forteresse car je vous signale que le peuples, et bien il en à rien à carrer de vos égouts ou de votre foutu barrage.  Donc c'est bien beau dire si et ça mais faut se regarder avant après ça me retombe encore dessus.

Arthrus : Justement, ça tombe bien j'en ai rien à foutre de votre avis et du fait que cela vous retombe dessus. Allez commençons.


Le père Blaise sortait alors d'une des nombreuses piles entourant son pupitre un petit tas de feuille sûrement les finances du mois derniers.

Père Blaise : Alors voilà les comptes de la forteresse.

Arthurus : Attendez ! Là c'est tous les comptes ou alors seulement ceux du mois dernier ?

Père Blaise : Et bien il s'agit de tous les comptes.

Arthurus : Non mais ils sont où tous les autres relevés ?

Père Blaise : Et bien je ne sais pas il se peux que personne avant moi n'ait pensé à écrire ce genre de chose. Du coup je n'ai que les comptes des derniers travaux.

Léodagan : A ben super maintenant on sait pourquoi il y a des trous dans les comptes c'est parce qu'il n'y en a pas.

Arthurus : Vous commencez pas. Bon est du coup on a combien ?

Père Blaise : A vu de nez …

Arthurus : Je veux pas de l'approximatif mais du concret !

Perceval : C'est pas l'heure pour ça si Sir ? Bon et bien le seigneur Karadoc et moi avons déjà le sauciflar. Qui en veux un peu ?

Arthurs : De quoi ? Déjà vous me ranger tout de suite le saucisson, on ne mange pas sur la table ronde. Et j'ai pas compris un mot de ce que vous déblatérez. Alors recommencez mais plus lentement.

Perceval : Je disais qu'on a du sauciflar  parce que vous avez dit que  c'est approximatif.

Arthurus : C'est dingue je comprend pas.

Léodagan : Non mais laissez après tout le temps passez avec eux je comprends toujours rien à ce qu'ils racontent ces deux là.

Perceval : Ben quoi c'est sauciflar que vous avez pas compris ?

Arthurus : Non pour vous ça  veut dire quoi « c'est approximatif » ?

Perceval : Ben que c'est l'heure de manger.

Arthurus : Ah oui non je vois  mais non vous confondez avec l’apéro.

Perceval : Mais non ça c'est quand c'est pas certain.

Arthurus : Non croyez-moi. Bon maintenant que le sujet est réglé revenons à nos comptes. Il y a combien dans nos coffres ?

Perceval : 9290,875  pièces d'or.

Arthurus : Non mais comment vous savez ?

Perceval : Ben la dernière fois je suis allé dans la salle des coffres et j'ai vu.

Arthurus : Et pourquoi virgule 875 ?

Perceval : Et bien y a une pièce qui est moins lourde  que les autres donc d'après sa forme et son poids sa valeur baisse.

Léodagan : Et ben il me surprendra toujours celui-là.

Arthurus : Du coup avec tout ça on a assez pour entamer vos travaux seigneur Léodagan ?

Père Blaise : Et pour le budget militaire ?

Arthrus : On s'en fou ils sont très bien comme ça nos soldats. Voilà  du coup seigneur Léodagan ?

Père Blaise : Ah ben si tout le monde s'en fou venait pas vous plaindre si je tiens plus les comptes.

Arthurus : Non mais c'est pas pareil. Tenez vous vous êtes payé à faire les comptes et noter. Moi je suis payer à réfléchir et donner des ordres. Donc maintenant vous allez faire votre travail et faire ces foutus comptes. Pendant que moi je fais le miens voilà et puis si vous êtes pas content je m'en fou. Bon ça viens seigneur Léodagan ?

Léodagan : Ah ben si l'autre n'arrêtez pas de me couper la parole. Bon et du coup mon projet  est simple et pas trop cher.

Arthurus : Oui enfin la dernière fois que vous avez dit ça il est certes simple mais très cher.


Léodagan : Mais laissez-moi finir. Donc mon projet et de fermer la vallée à l'Est avec un mur et une seule entrée comme ça on peut contrôler le flux des marchands et assurer rune meilleure sécurité sur  nos routes internes.

Arthurus : Vous vous rendez compte que là votre projet va coûter très cher ?

Léodagan : Oui mais après si on est radin faut pas s'étonner si on se fait envahir de toute part.

Arthurus : Père Blaise à votre avis c'est faisable ?

Père Blaise : Ben si vous laisse du temps pour faire les comptes je pourrez vous le dire d'ici ce soir.

Arthurus : Bon et bien c'est réglé on verra ça à la prochaine réunion. Sur ce la session se termine.

Les chevaliers se levaient alors afin de retourner à leurs occupations. Le soir arriva rapidement le Soleil partait tandis que la Lune arrivait. Et Arthurus fatiguait de sa journée ne souhaité plus qu'une chose, les relevés de compte du Père Blaise. Quelqu'un frappait à la porte un moment après, c'était le père Blaise avec les comptes il annonça alors qu'en effet il était faisable dans les limites du raisonnable de faire ce mur.  La nuit ne dura qu'un instant pour les hommes du cercle d'Orthanc après une réunion exceptionnelle eu lieu autour de la table ronde. Durant cette réunion le général annonçait que la proposition de Léodagan allait être mise en application dès qu'un architecte serait alors trouvé.  Après quoi Léodagan se dépêcha de rejoindre sa chambre afin d'y rédiger une lettre dans laquelle il souhaitait renouveler une demande auprès de l'architecte qui avait travaillé sur les plans des derniers travaux en Isengard. La lettre simple prête il envoya un pigeon afin de transmettre le message. Dans cette lettre on pouvait lire comme dans la précédente une invitation à participer à des travaux afin d'améliorer les défenses du Gondor.
Pendant ce temps le père Blaise avec l'aide de Merlin De Vinci commençait  à concevoir les plans. La première chose qui fut établie était un mur long est haut reliant les deux montagnes gardiennes de l'embouchure. Ce mur de pierre fait avec la maçonnerie de numenor était d'un blanc rayonnant autant que les murs de Minas Tirith. Haut de quinze mètre ce murs serait et aussi bien gardé par des tourelles tout le long de celui-ci. Juste devant lui se trouverait comme pour l'Isengard une étendue d'eau afin d'aider à la défense du mur. Le canal faisant la longueur du mur aurait une largeur de dix mètres. Au croisement entre la route menant à l'Isengard et le mur se trouverait alors une petite cité capable d’accueillir marchands, habitants et surtout une garnison. Avec un grand nombre de maisons la cité serait collée au mur du côté de l'Isengard. Afin de bien l'entourer un mur l'entourait de la même qualité et de la même hauteur que le grand mur. Sur les murs entourant la cité serait alors posé un grand nombre de tourelle et position pour engin siège afin de pouvoir se défendre en cas  de siège.  Afin de laisser la flux de marchand passer au-dessus du canal un pont levis serait installé avec en plus du pont une porte en bois renforcé de fer, une herse et un peu plus de l'autre coté d'une petite cours entourait de murs une autre porte.  Avec un système d’égout plus petit que celui d'Isengard qui s'alimenterait avec l'Isen des puits seraient également installés afin de prévenir d'éventuels incendies. Mais ce qui rendait la cité particulière était l'ajout purement décoratif d'une gigantesque statue. Cette statue serait le symbole des ancêtres du royaume de Gondor à l'image des rois la statue serait celle d'un des plus grands rois que le peuple de Numenor a pu connaître. Les rues de la cité seraient pavées afin d'en améliorer le coté pratique. Dans la cité se trouverait donc une multitude de fontaine afin d'en assurer une beauté assez déplacé pour la région. Pour terminer se trouvera entre l'Isengard est cette cité des champs qui pourront subvenir aux besoins des deux cités. Le nom qui fut trouvé à la cité, était Minas Kaamelott et le mur fermant l'embouchure serait le mur Rose à l'image de la fleur capable de ce défendre grâce à ces épines. Les matériaux seraient fournis comme pour l'ancien site de construction par des particuliers assurant le transport par la rivière permettant un gain de temps. Sur la site des travaux une petite garnison tiendrait place afin de s'assurer du bon déroulement et de la continuité de la volonté du général Arthurus.



Sloubi un, Sloubi deux, Sloubi trois, Sloubi quatre, …
Revenir en haut Aller en bas


Arthurus
Commandeur d'Isengard, Le séraphin

Commandeur d'Isengard, Le séraphin
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2016
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 213
▌RACE : Numenor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : Nouvelle technique : on passe pour des cons, les autres se marrent, et on frappe.

Carnet personnel
PE: 4.061 PE
PO: 11.000 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Le saint mur gloria    Dim 16 Oct - 19:56

Cela faisait près d'un mois sans qu'il n'y eu une goutte d'eau dans la vallée de l'Isengard. Le nouveau projet du commandeur venait tout juste de commencer qu'au deuxième jours une immense pluie accompagnait d'un orage que seulement un dieu pouvait produire stoppait net le chantier. Le fleuve que le barrage contenait  commençait à déborder un peu plus loin, non pas que le barrage ne remplissait pas son devoir mais cela était plus dû au fait qu'il ne pouvait pas contenir la partie du fleuve se trouvant après le cercle d'Orthanc.
En observant cela il n'y avait plus aucun doute sur le fait que le chantier serait mis à mal, il allait falloir évacuer le site et prier pour la journée de travaille déjà effectué ne soit pas gâché. Arthurus chargea cinq cavaliers de chevaucher jusqu'au chantier pour les avertir du problème en amont. Avec les meilleurs chevaux présent dans les écuries il ne faudrait pas longtemps à ces cavaliers d'expériences pour rejoindre le site. Tous porteur d'un message qui était le suivant :

« Par ordre du généra, l'ensemble des ouvriers se doit d'évacuer le saint mur gloria ne serait-ce que jusqu'à la fin de la pluie. Le motif de cette directive étant le fleuve qui déborde de son lit. Aucun refus ne sera toléré, l'ensemble du personnel ne pouvant pas arriver à temps à la forteresse et prié d se rendre dans les montagnes les plus proches afin de se trouver en hauteur loin du fleuve. ».

Les portes s'ouvraient à présent laissant la chevauchée prendre son galop.  Après quoi le commandant alla voir aussi vite que ses jambes pouvaient le permettre, une fois face au personnels il ordonna que l'on laisse passer un peu d'eau afin que le barrage ne soit pas submergé.  Pour ce qui était de la population locale présente dans la forteresse il n'y avait pas lieu de s'inquiète bien qu'il faille tout de même recourir à la prudence. Pour répondre à cela il ordonna également aux patrouilles d'informer  la populace de rester à l'intérieur des bâtiments loin de la pluie en vue  de se protéger d'éventuels rhumes.
Les inondations sont le danger naturel qui survient le plus fréquemment dans les provinces Nord du Gondor, et elles sont les plus coûteuses en ce qui a trait aux dommages matériels faisait remarquer Bohort. Puis il continua, jusqu'à maintenant des centaines de milliers de Gondoriens ont été affectés par des inondations au cours des ces dernières décennies. Elles peuvent se produire à tout moment de l'année car elles sont le plus souvent causées par une pluie torrentielle tel que maintenant ou une fonte rapide de la neige en haut des monts. En écoutant cela le commandant ne pouvait être qu'inspiré et demanda également aux patrouilles de diffuser le message suivant :

« Afin que votre foyer ne soit pas touché par cette violent tempête calfeutrez le pourtour des fenêtres du sous-sol et le bas des portes du rez-de-chaussée. Retirez tous les objets ou documents de valeur des étages inférieurs si vous possédez un étage. »

Avec cela les coûts en vie humaine et en matériel devraient être bas.



Sloubi un, Sloubi deux, Sloubi trois, Sloubi quatre, …
Revenir en haut Aller en bas
 
Le saint mur gloria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROCKY - 11 ans - SPA Saint-Etienne Loire (42)
» Relation entre Haiti et Saint Domingue :Point de vue d'un américain
» Chambre de gloria au palais
» Clergé de Saint Bertrand de Comminges
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Administration :: Corbeille - Archives générales du Forum-
Sauter vers: