AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Et si on parlait?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Aaren Besgat
Roi du royaume des neiges

Roi du royaume des neiges
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 11/08/2016
▌VOTRE AGE : 30
▌MESSAGES : 45
▌RACE : Humain
▌CITATION : Du rhum des femmes et d'la bierre non de dieu

Carnet personnel
PE: 2.100 PE
PO: 9.400 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Et si on parlait?   Mar 13 Sep - 14:15

Aaren Besgat, roi d'un petit pays. Un pays où la vie était compliquée. Un pays où seul les braves et les fort survivent. Le froid était présent tous les jours. Même par un jour ou le soleil était haut dans le ciel,  l'air marin de la baie de Forochel était suffisamment glaciale pour refroidir les plus courageux de sortir. Le jeune souverain se déplaçait le long du petit embarcadère. Au loin il pouvait voir les deux seuls bateaux de sa flotte patienter en attendant le prochain départ. En général, les deux capitaines partaient régulièrement pêcher, mais là il devait être près à tout moment en cas d'attaque de ce Bjorn. La cité n'était pas la ville la mieux défendue des royaumes de la terre du milieu, car celle-ci comptait énormément sur ses défenses naturels. De plus le port, comme certain le nommé malgré tout, était bien trop petit pour accueillir plus de bateau. Pour l'instant, comme le jeune roi avait entamé des travaux ailleurs dans la ville il lui faudrait donc attendre avant de pouvoir développer son port. L'agrandissement de la zone habitable et celui de la zone commerciale amènerait surement à terme de nouveau habitant. Cependant, pour que cela se mette en place le roi ne devait pas attendre le dernier moment.

Il regarda une dernière fois les deux bâtiments, puis s'en retourna vers les ruelles. Là il entra dans une taverne de la ville, il le savait le commerce était principalement occupé par les marins. La taverne était en bon état, même l'insigne suspendu devant la porte, un héron au-dessus de l'océan, était bien entretenue. Lorsqu'il ouvrit la porte, le jeune souverain fut agréablement surpris, l'intérieur comme l'extérieur était bien entretenu. La porte grinça légèrement et lorsqu'Aaren pénétra dans la taverne il remarqua que tous les regards étaient tournés vers lui et que le silence c'était fait alors que quelque instant plus tôt une animation joyeuse s'élevait de ce lieu. Un homme lança dans l'assistance d'une voix grave et assez forte pour que toute l'assistance puissent entendre:


"Regardait les gars, un petit oisillons c'est perdu. Il va peut être vouloir un verre de lait."

L'assistance s'esclaffa bien entendu suite à la blague du vieux marin. Seul deux hommes n'avaient pas rit. Les deux grands gaillards c'étaient levés comme un seul hommes et d'un pas rapide allèrent se mettre à genoux devant leur souverain. Les différents hommes d'équipages restèrent la bouche grande ouverte. Le plus vieux des deux capitaines, genoux à terre, pris alors la parole:

-Je m'excuse pour Garoth votre majesté. Il est un peu idiot, mais pas méchant. En tant que capitaine je prend l'entière responsabilité de ses propos. J'attend votre sanction.

"Capitaine Arlod, ne vous méprenez pas je ne vais pas vous sanctionner pour une petit blague que l'un de vos marin à fait à mon encontre... Par contre, Garoth, vous allez devoir assumer vos acte. Et pour cette blague, je vous puni à boire un verre de lait devant tout le monde..."

"Votre majesté est bien trop indulgente et je la remercie, dit Garoth le genoux à terre, qu'il en soit ainsi. Tavernier un verre de lait s'il te plait. Et pure..."

Les deux équipages s'esclaffèrent en voyant l'homme boire son verre de lait. Une punition bien légère se dirent tous les hommes présents, même si l'affront n'était pas voulu, il aurait pu finir sur l'échafaud. Avec ce geste le roi venait de s'octroyer la loyauté de chacun des hommes présents. Invitant les deux capitaines à se lever, les trois hommes se dirigèrent vers une table où ils commandèrent à boire. Aaren regarda les deux hommes avec attention. Le capitaine Arlod était un marin qui avait voyagé de nombreuse fois sur les mers. Sa musculature entière était-elle que malgré tout le poids des années qui étaient passé l'homme restait droit et fière. Le capitaine Losor était quant à lui plus jeune. Du haut de ses vingts ans, le jeune homme s'était hissé au rang de capitaine rapidement, mais avait su gagner le respect de tous les autres hommes sous son commandement. Il n'avait certe pas l'expérience d'Arlod sur l'eau, mais il pouvait tenir loin les pirates et autre vautour.  Chacun de ses deux hommes étaient précieux pour l'avenir des Lossoth. Le jeune roi regarda les deux hommes puis dit d'une voix calme:

"Mes capitaines... Et si on parlait? Comme vous le savez actuellement, notre peuple est peut être menacé par ce qui semble être un barbare venue du nord. Je me doit de réquisitionner vos bateaux pour assurer la défense de Pitkaränta. Je m'en excuse, car je sais que je vous souhaiteriez être en mer plus que tout. Cependant, votre patience sera récompensé en partie. Je compte vous donnez à chacun une tache pour les années à venir. Notre peuple est fort, physiquement et mentalement je pense que peu de peuple de la terre du milieu peuvent se targuer d'être comme nous. Cependant nous sommes également faible, car nous sommes tellement enraciné dans nos coutume que nous ne faisont de commerce avec aucun pays. De plus maintenant les batailles ne se gagne plus que sur terre, mais par les océans également. Je veux donc que vous mettre à la tête de chacune de ses deux entreprise colosal. Arlod tu sera en charge des navire de commerce, ton expérience en haute mer sera un plus pour éviter les pirates, mais également les danger de la mer. Losor tu aura en charge le développement de la marine, je compte sur ta fougue pour leurs apprendre le maniement rigoureux d'un batiment..."

Les deux hommes se fixèrent un peu avant de reporter leur intention sur Aaren. Avait-il bien entendu? Bien qu'il était vrai que les places que le roi leur proposaient été vacante et l'offre aléchante. Il ne fallait pas oublier un détaille, c'est qu'à l'heure actuelle les poste n'existait pas. Les deux seuls bateaux que Pitkaränta n'avait jamais eut était le Skoll et le Heiteheken, de beau bateau de pêche, mais tout de même. Aprés un accord tacite Arlod prit la parole:

-Votre majesté... Sachez que nous sommes toit les deux heureux des táches que vous nous confiez. Cependant, je ne pense pas que nous soyont à la hauteur de tel chose, pour ma part je n'ai jamais fait de commerce je ne suis qu'un simple capitaine de pêche. De plus je ne pense pas me tromper en disant que Losor est dans le même embaras que moi. Il n'as jamais fait la guerre, repousser des pirates qui ne sont pas de grand guerrier est une chose, mais commander une troupes est autre chose.

-Mes capitaines, je crois qu'il y as méprise. Je ne souhaite pas que vous dirigié un commerce, ou la marine directement. Je veux que vous formié chaque capitaine à manié la mer. Leur appreniez à dirigé des hommes sur un navire. En d'autre mots, que vous leur appreniez à dompter la mer. Pour le commerce et les stratégie marine, je m'occupe de trouver quelqu'un pour vous seconder dans ses tache complexe. Vous avez encore des objections?

-Non mon roi nous serions même heureux de vous servir encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
 
Et si on parlait?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme qui parlait à l'oreille des chevaux...
» Et si on parlait FF? °°
» L'elfique comme elle est parlait
» Nostalgie et Air de Chanson.. ~ [ Terminé ]
» Les Hommes d’Épée [6/6]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Administration :: Corbeille - Archives générales du Forum-
Sauter vers: