AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 [Forge] La lumière d'Aman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Glorfindel

avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 19/08/2016
▌MESSAGES : 6
▌RACE : Noldo
▌CITATION : Il ne reviendra pas sur cette terre. Son destin est loin d’être accompli, et il tombera, mais ce ne sera pas la main d’un Homme qui l’abattra !

Carnet personnel
PE: 0 PE
PO: 7125 PO
Troupes armées:

MessageSujet: [Forge] La lumière d'Aman   Ven 26 Aoû - 15:32

Une légère brise soufflait dans la vallée d’Imladris, apportant un peu d’air frais et les senteurs d’un automne approchant. Néanmoins Fondcombe était égale à elle-même, protégé du temps qui passe par la puissance de Vilya. Dans les allées de la dernière maison simple, Glorfindel marchait d’un pas décidé. Cela faisait près de cent ans qu’il était revenu des contrées de l’ouest, quittant Aman et sa beauté éternelle pour remplir la mission confié par les Valar.

Il avait désormais acquis la certitude que les craintes des seigneurs de l’ouest était fondé. Le mal rôdait toujours en terre du milieu. Dès son retour il avait rejoint Elrond, lui faisant allégeance et lui expliquant l’objet de sa venue. Ils avaient alors passé des heures à s’entretenir, Glorfindel racontant la grandeur du Beleriand avant sa chute et les évènements qui avaient conduit les Noldor à la défaite. Elrond en retour lui fit un récit complet des évènements survenue alors qu’il se trouvait dans les cavernes de Mandos puis à Valinor.

Dès le récit de la chute d’Elendil et de Gil-galad et de la folie d’Isildur lorsque ce dernier eut la seule chance de détruite le Maître Anneau. Dès lors, Glorfindel comprit que l’ombre n’avait était que repousser et non détruite. Dès lors il aida Elrond dans ses travaux, parcourant le monde à la recherche de l’unique afin de le détruire. Mais hélas sa quête resta vaine.

Et désormais, la rumeur de la guerre s’abattait à nouveau sur le monde. D’aucun prenait ces rumeurs à la légère mais Elrond et Glorfindel n’était pas de ceux-là. Comme tous les hauts elfes, ils avaient des dons de prescience et leurs rêves se faisaient plus sombres depuis quelques temps. Quel que soit la menace qui approchait du nord, elle risquait de mettre le monde libre à la merci des serviteurs de l’ombre.

Voilà ce qui conduisait le Noldo dans les forges de Fondcombe. Il savait la guerre proche et tout comme jadis, il prendrait part au combat.

Les forges d’Elrond lui firent penser à celles de Gondolin. Durant un instant il revit les ouvrages de son peuple, forgeant bijoux sublimes et épées tranchantes, armures d’argent et boucliers d’or. Aussi il alluma le foyer et se mit à l’ouvrage, usant de toute sa connaissance des arts de la forge, acquise durant des siècles auprès d’Aulë lui-même. Il fit fondre de l’argent et du mithril, liant les deux pour se forger un casque qui serait presque à toute épreuve. Des heures durant le bruit du marteau résonna, couvert par la voix sublime de l’Elfe qui chantait des incantations dont les secrets se perdaient à travers les âges.
Alors qu’il chantait, les souvenirs des armées sublimes du Beleriand lui revinrent en tête et il décida que son casque aurait la forme de celui qu’il portait naguère, lorsqu’il était capitaine de Gondolin et seigneur de la maison  de la Fleur d’Or. Il était fait d’un seul tenant, forger en un bloc pour être plus solide.

Lorsque la forme générale lui convint, il grava sur le casque des runes Noldo invoquant la puissance de Valinor, et alors qu’il traçait les signes tout en faisant appel à son propre pouvoir, son propre souvenir de Valinor passa dans l’objet qui se mit à émettre sa propre lumière. Alors satisfait, Glorfindel y plaça son ultime ajout :

Une gemme qu’il avait était autorisée à apporter avec lui. Une gemme venant de Valinor elle-même et qui avait était extraite de la terre au temps des arbres. Lorsque l’elfe la prit en main, elle se mit à  luire de mille feu d’une lumière blanche et chaleureuse, si bien que Glorfindel lui-même se sentit mieux, alors même qu’il se trouvait à Imladris, cité ou les âmes se déchargent naturellement de leur fardeau.

Il incrusta la gemme au centre du front du casque, la scellant avec talent afin que rien ne puissent la déloger. Dès lors sa lueur sembla se propager au casque entier avant d’être encore démultiplier par les runes. Si bien que malgré la nuit intense, il se mit presque à faire jour sur Imladris et de nombreux elfes vinrent voir ce qui se passait.
Alors Glorfindel, portant son casque, leur apparut tel qu’il était en Valinor, irradiant de lumière et de puissance. Si bien que les quelques moriquendi présents se mirent à genoux, subjuguer par ce souvenir de la lumière des arbres de Valinor.

Le Noldor retira son œuvre et prononça quelques mots, la lueur s’atténua alors et Imladris reprit sa quiétude nocturne. Mais même ainsi le casque semblait iridescent.
Glorfindel fut alors satisfait et déclara :

- Voici harnglaw, le casque de lumière ! Avec lui, les peuples libres sauront que la puissance de Valinor est à leur côté. Et les serviteurs de l’ombre trembleront devant le courroux venu d’Aman.



Objet : Heaume.
Rune(s) : Rune de Lumière
Alliage : Argent et mithril
Type de lègue : Aucun lègue, forge personnelle.
Niveau de puissance de votre personnage : 4
Puissance en runes utilisée : 400
Revenir en haut Aller en bas
 
[Forge] La lumière d'Aman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TOULOUSE] Tournois STAR WARS JCE 07 MARS - Forge de lumière
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Forge World
» Nouveauté Forge World
» Obélisque de lumière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Administration :: Corbeille - Archives générales du Forum-
Sauter vers: