AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 [flashback]La chasse au troll des seigneurs du nord.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: [flashback]La chasse au troll des seigneurs du nord.   Mar 16 Aoû - 11:49

Un bien étrange équipage apparut aux abords de la forêt de Chet. Il y avait la cinq cavaliers lourdement équipé. Avec eux trois montures supplémentaires servaient à transporter leurs affaires. Les 5 hommes portaient les armoiries de l’Eomark et l’un d’eux semblait avoir une armure aussi solide que sublime, ou les reflets d’or et d’argent masqué la solidité du meilleur acier trouvable dans les contrées du nord. Lorsqu’il retirait son casque, une fine couronne d’argent lui ceinturait le front, l’identifiant comme un souverain.
A ses côtés, deux hommes faisaient partie de la fameuse Garde de Leod, ordre de chevalerie le plus redouté de l’Eomark assurant la protection royale. Les deux autres portaient de simple cotte de maille et, au lieu des lances, disposait de deux puissantes arbalètes capables de transpercer la plus épaisse des peaux. Ils étaient sans conteste membre de la fameuse troupe d’archers monté dont disposer le pays des chevaux.
Alors qu’ils atteignaient l’orée du bois, Leoden fit faire halte à sa petite troupe, caressant l’encolure de Sleipnir.

- Nous voici en vue du fameux bois des trolls. Le Seigneur Menethil ne devrait pas être loin. Nous allons bivouaquer ici en l’attendant. Pieds à terre ! Et aucune inquiétude pour le moment, vu ce qu’il m’a dit nous ne craignons rien tant qu’il fait jour.

La petite troupe s’exécuta, s’installant de part et d’autres de la route pour manger un morceau. Leoden avait bien du mal à cacher son excitation. Depuis qu’il était jeune, les histoires de trolls immenses hanté son esprit. Selon le Dunadan qui ne tarderait pas, ils n’étaient pas si impressionnants que cela. Le roi de l’Eomark avait été fort impressionné de voir Menethil parler de ces créatures comme s’il s’agissait de simples nuisibles. Mais cela avez éveillé la curiosité du roi cavalier qui depuis lors ne voulait plus qu’une chose : en voir un de ses yeux et si possible, le tuer. Il était donc venu en Arnor avec son meilleur équipement et 4 hommes parmi les meilleurs afin de se joindre à une chasse au troll, évènement pour lui extraordinaire mais qui faisait apriori parti des missions régulières des soldats d’Arnor.


"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 345
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [flashback]La chasse au troll des seigneurs du nord.   Mar 16 Aoû - 23:36

Il était parti quelques jour avant en laissant ses conseillers s'occuper des affaires importantes.Pour le moment, Menethil avait une mission diplomatique officielle à accomplir. Bien évidemment, il ne s'agissait pas de parler des intérêts du royaume, mais bien de la meilleur façon de tuer un troll des collines. Il devait faire part de son expérience avec le roi Leoden, le seigneur des seigneurs des chevaux. Il se souvenait encore de ce qu'il lui avait dit quelques jours auparavant. Il en riait à présent, mais sur le coup, cela lui fit un choc. Il contait bien régler ce problème et ses lacunes en matière d'enfants du Noir Ennemi. Après quelques jours de galop et un court d'eau franchit, le seigneur d'Amon Sûl et sa troupe de trois hommes étaient en vue de la forêt où devait avoir lieu la chasse diplomatique. Le dunadan, qui avait enfin l'occasion de voir les capacité du récent cadeau qu'on lui avait fait, se mit à galoper à vive allure. Le vent sur son visage l’empêchait d'ouvrir pleinement les yeux, alors qu'il devait s'accrocher solidement pour ne pas se faire éjecter par l'accélération brusque du Maera. Il était heureux, et ne pus s’empêcher de pousser un petit cri, assez discret pour ne pas se faire entendre par ses hommes qui étaient derrière, à la traîne.

Alors que Menethil galopait joyeusement sur son bolide d'équidé, il aperçu un groupe d'homme qui attendait sur le bord de la route, avec un nombre important de chevaux. Il ne pouvait s'agir que d'eux, et en effet, il remarqua le splendide équipement de l'un d'entre eux, qui ne pouvait être que Leoden. Mais bien qu'il fut plus impressionnant et plus beau, Menethil préférait le simplicité de son équipement, et son manteau de fourrure, rappelant qu'il ne s'agissait pas de terres où l'homme faisait sa loi. Les hommes du nord remarquèrent le cavalier solitaire qui arrivait calmement, car entre temps, Menethil avait réduit l'allure de Fyrfot. Une fois à leur niveau, il descendit de l'animal pour saluer le roi des Eotheods. Ainsi que ses hommes. Ce n'est que quelques instants plus tard que les trois retardataires arrivèrent, leur chevaux plein d'écume.


"Votre majesté, cela me ravit de vous voir sur les terres du Rhudaur. Elle sont moins verdoyantes que les votre, mais ce sont nos terres, et ce ne sont pas les trolls qui nous chasseront d'ici. Je dois d'abord vous dire qu'il ne s'agit pas d'un jeu, même si cela est distrayant. Il faut être vigilant à tout instant, comme sur un champ de bataille. Et puis surtout, il faut au moins en avoir un, sinon quel déshonneur pour une personne de votre rang !"

Après, cette courte prise de parole, il invita son inviter à remonter à cheval pour s’approcher et établir un bivouac à la lisière de la forêt. De ils pourraient partir pour trouver de quoi utiliser leurs arcs, arbalètes, lances et épées.


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [flashback]La chasse au troll des seigneurs du nord.   Jeu 18 Aoû - 17:13

Avant même de voir Menethil, les hommes du Riddermark savait qu’il approchait. Le bruit des sabots de Fyrfot résonnait de loin et la cadence était bien trop élever pour tout autre cheval qu’un Mearas. Hors chacun savait qu’il n’y avait qu’un seul de ces animaux en ces contrées lointaines. SI bien que lorsque le Dunadan arriva, il trouva les Eotheods vacant  à leurs occupations sans vraiment être sur leurs gardes.

Le cheval ralentit son allure et Leoden scruta son récent ami. Ce dernier portait une tenue des plus simples et le roi commença à regretter son propre choix. Il s’était laisser emporter par sa propre idée des trolls et avait revêtu sa tenue de guerre. Pourtant, dans les bois, les vêtements plus maniable et léger du Dunadan serait probablement bien plus efficace. Il fallait y voir la une différence d’expérience, Leoden était habitué aux batailles en plaine, qu’elles soient à dos de cheval ou non. Il ne savait trop à quoi s’attendre dans le rôle d’un pisteur forestier.

Menethil le salua et fit un trait d’esprit que Leoden aurait pu mal prendre. Mais il commençait à connaître l’humour du protecteur d’Amon Sûl et se contenta de rire.

- Par Béma, vous avez raison mon ami. Même si je dois y passé l’année, j’aurais un crane de Troll à exhiber pour nos prochains banquets !


Après cela ils se remirent en selle, s’approchant un peu plus des bois touffus. Le seigneur Dunadan choisit le lieu du bivouac et chacun s’installa. Soudain Leoden appela l’un de ses hommes et lui commanda de l’aider à retirer son armure. Sous le regard interrogateur de Menethil, l’Eotheod prit la parole.

- Je reconnais sans mal mes errements. Cette lourde armure ne s’accommode pas d’une chasse dans les bois, particulièrement s’il nous faut promptement battre en retraite. Et les chevaux de l’Eomark ne sont pas habitués à traverser des frondaisons si épaisses. Aussi je laisserais les deux ici et Romarik montera la garde.  Je vous conseille de faire de même et n’ayez pas peur pour les chevaux : ils suivent naturellement les Mearas quand ils sont en leur présence. Et les Mearas nous attendront ici aussi longtemps que nécessaire, je ne connais pas d’ami plus loyaux.


Il termina de retirer son armure. Malgré la perte de ses atours royaux, il irradiait toujours la noblesse, tout autant que Menethil lui-même ne pouvait cacher sa haute lignée. Le souverain agrafa sa cape en guise de manteau, vérifia le laçage de ses chausses et chemise puis il remit en place la ceinture qui portait le fourreau de son épée. Il passa ensuite son écu en bandoulière et se dirigea vers l’un de ses chevaux portant l’équipement. Il en revint avec un carquois plein de carreaux et une arbalète du même modèle que celle utilisée par deux de ses quatre protecteurs.

Ainsi vêtu et armée, on aurait presque plus dit un capitaine mercenaire que le roi d’une nation, aussi petite soit-elle. Puis il désigna le bois en lui-même.

- Amis de l’Ouest, vous connaissez ces lieux bien mieux que nous. Aussi à partir de maintenant, je me place sous la garde et les ordres de votre sagesse. Nous sommes prêts à partir dès que vous jugerez le moment opportun !

Et une lueur brillait dans ses yeux. Celle d’un jeune homme au cœur ardent qui était impatient de vivre une nouvelle aventure. Il n’était pas inconscient et mesurer très bien les risques mais le peuple des chevaux avait connu tellement de conflits et de guerres que la peur avait presque déserté le cœur de ses guerriers.


"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 345
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [flashback]La chasse au troll des seigneurs du nord.   Mer 24 Aoû - 23:59

Il était évident que Menethil devait prendre la tête du petit groupe car il savait ce qu'il devait faire pour trouver les proies. La nuit allait bientôt tomber, ce qui éviterait d'attendre trop longtemps le début de cette chasse pour le moins insolite. Outre-monts, ils chasait la biche et le cerf, mais de ce côté-ci, le gros gibier se trouvait être composé de trolls et de wargs de temps à autres. Cela changeait du quotidien, il fallait l'avouer, et c'est pour delà que ce groupe d'hommes du Rhudaur et du Nord se trouvaient dans ce bois à une heure où le soleil faisait mine d'être fatigué. Menethil commença par enlever son manteau de fourrure qui le gênerait s'il le gardait puis prit Marnur et quelques carreaux dans un carquois. Il gardait évidemment son épée et sa dague. Il était paré pour la chasse. En regardant le roi se préparer, il le vit se séparer de sa splendide armure pour un accoutrement plus léger, ce qui n'était pas une mauvaise chose car le bruit était tout de même un facteur important. Il fallait comprendre cet homme, qui ne connaissait les trolls que pour leur rôle pendant les guerres d'autrefois. Mais ils avaient beaucoup changés car il n'avaient plus de maître et s'étaient donc un peu ramollis, se contenter de chasser pour manger. Mais ils chassaient beaucoup trop souvent les habitants du Rhudaur, et c'était pour cela qu'il fallait réagir.

Une fois fin prêt, le groupe commença à pénétrer dans la forêt, qui était sombre et silencieuse. Le passage était praticable car les soldats déblayaient souvent les lieux pour faciliter les traques de troll ce qui arrangeait Menethil, qui ne voulait pas le faire sois-même. Rien ne se passait encore car les trolls avaient pour habitude de sortir un peu après. Mais avant d'aller plus loin, le seigneur d'Amon Sûl voulait être sûr que chacun saurait quoi faire le moment venu. Étant en tête il signala l'arrêt temporaire du groupe juste avant de se retourner. Il savait que ses hommes connaissait la manœuvre la plus efficace, mais les eotheods ici présent étaient des néophytes.


"Votre majesté, vous avez bien fait de vous alléger, car même si l'on peut penser qu'une armure intégrale est plus efficaces que des guenilles, il n'en ai rien. Il faut être rapide avec un troll. L'agilité est donc la première des qualités, mais aussi la première arme. Enfin, une épée et un écu son de mise aussi. Le but, c'est d'encercler le troll, puis une fois en position, tirer un carreau dans chaque fesse et juste après, dans chaque jambe. La douleur fera qu'il s’assoira sur ses fesses, hors les carreaux qui sont dedans s'enfonceront, et là, on se jette dessus et on lui tranche la tête. C'est assez simple dit comme ça, mais c'est au cas ou cela se déroule sans accro, ce qui est rarement le cas. Bon, nous pouvons nous remettre en route."

Il s’agissait en effet d'une technique tout à fait ridicule, et Menethil soupçonnait la surprise de Leoden au moment d'entendre cette dernière.


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [flashback]La chasse au troll des seigneurs du nord.   Jeu 25 Aoû - 15:24

Lorsque Menethil expliqua le plan pour tuer un troll, Leoden le regarda, visiblement perplexe. Il pensait qu’il s’agissait d’une blague mais devant le regard impassible du Dunadan et au vu des visages acquiesçant de ses hommes, il comprit que les Arnoriens chasser véritablement les trolls ainsi. A défaut de paraître héroïque, la méthode semblait efficace.

- Soit ! J’ai presque pitié pour ces créatures, je n’ose imaginer si je recevais moi-même une flèche dans le postérieur !


Il eut un frisson à cette pensée et se mit en marche, suivant les hommes de l’ouest. Ils baroudèrent ainsi plusieurs heures et minuit approchait lorsque Leoden cru entendre un bruit. Malgré les arbres il voyait relativement bien : la nuit était belle et le ciel dégager. La lune inondait les lieux d’une lueur blanchâtre ou se reflétait les ramures comme des fils d’argent et les bruits nocturnes formaient une douce musique. Mais soudain une note sembla dissonante dans cette musique et Leoden braqua son regard dans la direction d’où venait le bruit. Ne voulant pas alerter tout le groupe pour une fausse alerte, il s’écarta et se dirigea à pas de loup vers un bosquet à quelques mètres de là.

Epaulant son arbalète, il s’approcha encore, prêt à tirer. Soudain une forme brunâtre jaillit du bosquet et lui sauta dessus, le faisant sursauter. Se prenant les pieds sur un rocher, il bascula en arrière et le coup parti. Le carreau alla se perdre dans les arbres alors que lui-même tombait lourdement dans une fondrière.

Lorsque le groupe se retourna, alerter par le bruit, ils virent une biche filant à toute allure et leur compagnon de chasse couvert de boue de la tête au pied.

- Fausse alerte ! Ce n’était qu’une biche ! Aussi, j’ai décidé de la laisser en vie.
Dit-il en essayant de se donné une contenance, tout en ayant bien du mal à retenir le fou rire qui montait en lui.

Soudain il remarqua que ses compagnons de chasse faisaient une drôle de tête. Les Arnoriens levèrent immédiatement leurs arbalètes, semblant viser Leoden. Ayant peur de comprendre, ce dernier se retourna… Se retrouvant face à face avec un troll armée d’un tronc d’arbre en guise de gourdin. Un carreau d’arbalète était enfoncer dans l’épaule du monstre et ce dernier semblait très en colère.

Le gourdin s’abattit et Leoden n’eut que le temps de se jeter sur le côté, esquivant le coup mais atterrissant à nouveau dans la boue.

- A moi Leodingas ! Sus au monstre !

Et, ayant lâché son arbalète dans la chute, il dégaina son épée et se  rua sur le troll, se faufilant entre ses jambes pour l’attaquer derrière le genou.

Du moins c’est ce qu’il aurait fait si ses bottes, rendu glissante par deux voyages dans la boue, ne lui avait pas fait perdre pied, le faisant à nouveau choir. Heureusement il fit un roulé boulé, se mettant ainsi hors de portée du bras du troll.


"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 345
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [flashback]La chasse au troll des seigneurs du nord.   Sam 27 Aoû - 19:08

 Comme il s'y attendait, il n'y eu absolument rien pendant plusieurs heures. Quelques chuchotements seulement avaient été émis pendant ce long moment. Menethil craignait que cela ne se transforme en banale promenade en forêt, mais il ne pouvait pas se le permettre, il avait un invité de marque après tout ! A un moment, il repensa à la technique pour tuer le troll, et se dit que cela ne pouvait être la meilleur pour quelqu'un qui cherchait avant tout un haut fait à accomplir, de l'honneur et de bons souvenirs. Mais alors qu'il se décida à abandonner la chasse pour commencer autre chose de plus palpitant, l'homme du Rhudaur fut surpris par Leoden, qui venait d'être mis à terre par une biche. Il ne put empêcher le tire de son arbalète, qui injecta son carreau au loin. La situation était assez comique, et Menethil ne put s’empêcher de sourire au début. Mais, alors que le seigneur des chevaux signalait qu'il allait bien, il remarqua du mouvement derrière les arbres où s'était perdu le projectile. Après un si long moment, ils venaient de trouver ce qu'ils cherchaient : un troll en gras et en os, juste en face, dans le dos de Leoden qui remarquait les mines consternées de ses coéquipiers. La bête était entrain de se plaindre car elle venait de recevoir le carreau tiré quelques instants plus tôt.

 Sans plus attendre, celui qui venait d'être battu par une biche mais qui ne craignait pas les trolls, se jeta sur sa nouvelle cible, suivi de ses hommes qui chargeaient en même temps. Pendant deux secondes, le dunadan et ses hommes ne firent rien, médusés qu'ils étaient par ce comportement qui pourrait être de l'insouciance, ou de la folie. Mais il savait qu'il s'agissait de l’expression la plus parfaite du courage, et c'est pour cela que deux secondes plus tard, ils tirèrent leurs flèches et et carreau pour enfin charger à leur tour. Sans être le plus gros de tout les temps, c'était un beau bébé et ils n'étaient pas trop de six pour s'en occuper. Alors que les guetteurs d'Amon Sûl tournaient autour pour l'abattre à coups de flèches, les hommes du Nord et Menethil se chargeaient de lui au corps à corps. Ici, aucun écu ne serait assez résistant pour parer une attaque de tronc d'arbre. Il fallait tout simplement esquiver chacune des attaques pour ne pas finir en purée pour troll. Les cavaliers se débrouillaient aussi bien à pieds qu'à cheval, mais pour le moment, aucun attaque n'avait été lancée, car pour cela, il fallait être coordonné et avoir une ouverture.  Un plan simple mais efficace devait être mis en place.


"Deux sur chaque jambe, puis un sur chaque membre ! Ensuite, la tête votre majesté !!"

 Simple mais efficace.


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [flashback]La chasse au troll des seigneurs du nord.   Dim 28 Aoû - 22:35

Après sa mésaventure glissante, Leoden reprit du poil de la bete et parvint enfin à se hisser sur ses jambes en parfaite équilibre. A partir de la, le combat devint bien plus sérieux, les carreaux d’arbalète pleuvait aussi vite que possible pendant que les hommes au corps à corps s’évertuait à ne pas prendre de mauvais coup tout en assénant un maximum de frappe.

Ce bref engagment avait suffit à apprendre beaucoup de chose aux Eotheods. D’une part, les trolls étaient plutôt rapide malgré leur taille imposante. Et contre eux, une armure lourde semblait plus un handicap qu’un avantage vu la perte d’endurance qu’elle sous entendait. Ensuite, l’intelligence n’était pas le point fort de la bete. Elle n’arrivait pas à se décider sur quel adversaire frapper en premier et semblait changer sans cesse de cible, perdant parfois de précieuse seconde en hésitation. Si bien que les hommes lui avait déjà infliger de nombreuses blessures, hélas toute mineur et peu susceptible de vaincre le troll avant plusieurs heures. Une cadence que les hommes, qu’ils soient du nord ou de l’ouest, ne pourrait guère tenir eux même.

Soudain Menethil interpella Leoden, lui proposant un plan d’action. Le roi hocha la tête en signe d’accord et dès cet instant, il attendit la faille. Même s’il n’en montrait rien,  il était inquiet : la peau du troll était des plus épaisses et solides. Lui-même et ses hommes étaient armées avec ce que l’Eomark avait de mieux en matière d’épée mais leur talent de forgeron n’atteignait pas l’excellence des héritiers de Numénor. Intérieusement, Leoden pria Afoðfréa, le Dieu de la Guerre, de faire en sorte que l’acier des Eotheods ne rompent pas au moment critique.

L’ouverture vint enfin. Après une nouvelle série de carreaux reçu, le troll eut comme une hésitation. Les guerriers se ruèrent en avant. Malgré le doute sur la solidité de sa lame, Leoden ne chercha pas à frapper de taille. Visant le genoux du troll, il frappa d’estoc, enfonçant son épée dans le genoux du troll jusqu’à la garde. Le guerriers l’ayant accompagnait depuis Nausburg fit de même, frappa le genoux perpendiculairement par rapport à son roi. Puis ce dernier tira vivement sur le manche de son épée pour la dégagée, s’éloignant aussitôt pour se mettre à couvert. Il soupira. L’acier avait tenu bon.
Il n’avait pas vu l’attaque de Menethil sur l’autre jambe mais au hurlement que poussa la créature, il comprit que les Dunedain avait probablement fait au moins aussi bien que lui. Ils venaient probablement de lourdement handicaper le troll, réduisant drastiquement sa mobilité et par la même ses chances de victoire.

- Beau commandement, seigneur Menethil ! Je crois que nous sommes sur la bonne voie.


"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 345
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [flashback]La chasse au troll des seigneurs du nord.   Lun 29 Aoû - 10:50

La première occasion fut saisie sans hésitation. Leoden avec l'un de ses hommes, Menethil avec le deuxième, chacun s'occupa royalement de de sa jambe de troll. Une petite esquive pour éviter un bras, et le genoux était à porté de lame. L'enfonçant juste en dessous de l'articulation à moitié, il remonta progressivement jusqu'à atteindre les ligament, n'ayant besoin que d'une rotation de la lame pour déchiqueter le tout. De l'autre côté, latecnique utilisé avait été aussi efficace, car bientôt le troll ne pouvait plus bouger que les bras et sa tête. Et encore, cela ne dura pas très longtemps, car à peine fut il à terre que Menethil, d'un geste du bras, laissa son invité se tailler le morceau de son choix dans le bestiau, et ce morceau fut vite choisi, car il s'agissait de la tête. L'achevant en lui tranchant son énorme gorge, ils se mirent à quatre pour tronquer le troll. Une fois la chose fête, une pause bien méritée fut prise au camp, avec au menu un peu de vin et de ripaille. Un petit feu de camp avait été allumé pour éclairer le groupe pendant le reste de la nuit, qui n'était que très court.

"Leoden, vous avez ce que vous étiez venu chercher ! Cela fera un très beau trophée pour votre splendide château ! Bien, il nous reste deux heures au plus pour fermer l’œil un temps soit peu. Je vous propose de prendre ces heures pour dormir. A notre réveil, je vous invite chez moi. Dans trois jours nous y somme, nous auront le temps de vider cette tête, bien qu'à mon avis, elle ne contienne que de l'air, vu l'expression que ce visage fait. Bonne nuit votre majesté."

Et sur ces mots, Menethil se tourna et s'endormit presque aussi tôt. Les premiers rayons du soleil le réveillèrent, ainsi que ses compagnons. Bien vite ils étaient prêts à partir, et pendant trois jurs supplémentaires, ils furent sur la route pour Amon Sûl. Ce fut une nouvelle fois l'occasion de se laisser aller aux bavardages, ce qui permis aux deux hommes de se connaître un peu plus encore. Menethil appréciait réellement Leoden, et il savait la chose réciproque. Enfin, au bout de ce court voyage, la Tour de Garde était en vue. L'accueil fut simple, comme à son habitude, avec Bernon, encore en vie à cette époque, qui sera remplacé par Derondur quelques années plus tard. Très vite, Leoden et Menethil montèrent dans le bureau du seigneur, mais en entrant, il y eut une double surprise. Tout d'abord un jeune enfant qui attendait patiemment dans les couloirs, et qui fut présenté comme le fils du roi d'Eomark, le prince Ragnar. Bien qu'encore jeune, il avait déjà les traits d'un cavaliers accompli, et cela n'était pas étonnent, connaissant le père. Pour ce qui était de la deuxième, il s'agissait d'une affaire bien plus tragique. Alors que Menethil complimentait le jeune prince, il les fit entrer dans son bureau. Mais au moment d'ouvrir les portes, il aperçu une personne assise à sa place. Demandant promptement le silence, il s'avança, suivi des deux eotheods. Enfin, il se retrouva en face de la personne, qui se trouvait être une jeune femme.

"Mademoiselle, pouvez-vous me dire la raison de votre présence dans ma tour, dans mes quartiers, à ma place ?"

Mais simplement en se retournant, Menethil compris que quelque chose de grave était arrivé. En effet, il ne connaissait pas cette jeune femme, mais son visage ressemblait énormément à celui de sa sœur qui vivait à Minas Ithil. Mais sur ces traits, sur ce visage pale coulaient des lamres qui faisiat rougir de beaux yeux d'un vert profond. Là, Menethil demanda calmement à ses inviter d'attendre un petit instant à l'extérieur, le temps de savoir les raisons de cet état de détresse. Au bout d'un quart d'heure, il ouvrit la porte pour faire entrer Leoden et son fils. Aucun mots ne fut prononcer à propos de la jeune femme, qui était sorti alors que les deux invités entraient.

"Désolé pour cette chose imprévue. Où en étions-nous ? Ha oui ! Bienvenue à Amon Sûl, Tout de Garde du sud, protégeant les terres et les routes du royaume !"

La discussion repris rapidement, laissant l’événement récent se faire oublier.


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [flashback]La chasse au troll des seigneurs du nord.   Lun 29 Aoû - 23:25

L’attaque avait été dévastatrice. Le Troll était désormais immobiliser et Menethil laissa Leoden porter le coup de grâce. Il trancha la gorge de la créature pendant que deux de ses hommes s’occuper de le protéger des bras encore dangereux. A partir de cet instant, la créature mourut en quelques instants. Cela faisait au moins un point en commun avec les Hommes.

A partir de là, ils s’évertuèrent à décapiter la créature. Ils regrettèrent de ne point avoir de hache, les épées n’étant pas ce qu’il y avait de mieux pour pareil travail. Néanmoins ils y parvinrent et la tête, assez grande pour que le crane serve de casque à un humain de taille moyenne, fut placer dans un sac.

Leoden n’était guère friand de trophée de manière général mais il était par trop impatient de montrer à son peuple la véracité d’une partie au moins de leurs vieilles légendes. A vrai dire, il ne croyait qu’à demi à l’existence des trolls lors de l’invitation de Menethil, s’attendant à une farce. L’apparition de la créature, bien que moins imposante que dans les légendes, l’avait frappé. S’il avait pu, il aurait volontiers rapporté le corps entiers afin d’en exposer le squelette. Cela n’aurait fait que soutenir sa propre politique militaire qui était de maintenir l’Eomark aussi puissant que possible, quand certains, pensant la menace totalement disparu depuis l’âge précèdent aurait voulu un désarmement presque complet.
Pour l’heure il aurait un crâne. Ce n’était pas si mal.

Après ces efforts, ils regagnèrent le camp et se reposèrent un peu. Au petit matin, ils décidèrent de partir pour Amon Sûl. Leoden était ravi de l’invitation, cela lui permettrait d’admirer l’architecture des hommes de l’ouest. Chargeant son armure et ses armes sur l’un des chevaux de transport, l’Eotheod ne garda avec lui que son écu et son épée. Le voyage fut tranquille et lui permit de mieux connaître encore Menethil. Il l’appréciait franchement et se dit plusieurs fois que s’il fallait vraiment que le Rhudaur est un roi autre que le descendant d’Isildur, alors son peuple méritait un roi comme Menethil. Il n’en dit cependant rien à haute voix, ne sachant comment le Dunadan prendrait la réflexion.

Ils atteignirent enfin le mont venteux et sa célèbre tour. Ses défenses ne semblaient pas si incroyables que cela mais sa position en elle-même la rendait très difficilement attaquable et Leoden se dit que s’il lui fallait prendre pareil endroit, il aurait à sacrifier bien des hommes de valeur pour réussir. Bien qu’avant tout fonctionnelle, l’endroit était beau, les dunedain ayant un sens de l’architecture particulier. Chaque bloc de roche ou de granit devenait une œuvre d’art sous leur coup de ciseau et de burin.

Ils entrèrent dans l’enceinte et Leoden remarqua plusieurs chevaux qui lui semblaient fort venir de sa propre contrée. Il n’avait signé d’accord que peu de temps auparavant et s’étonner de voir cela mais n’en fit pas plus de cas. La réponse de cette énigme vint quelques minutes plus tard, lorsqu’il se retrouva nez à nez avec son propre fils. Il était aussi surprit que Menethil mais fit néanmoins les présentations.

Ragnar expliqua qu’il avait insistait pour voir le pays des hommes de l’Ouest. Devant le refus de sa mère, il avait plaidé sa cause auprès de son oncle, le petit frère de Leoden. Ce dernier était l’intendant du royaume en l’absence du Roi et avait finalement convaincu la reine qu’il serait profitable au prince héritier de voir du pays. Il avait donc prit la route sous bonne escorte, ce qui expliquait les chevaux déjà présent dans l’écurie.

Puis ils entrèrent dans le bureau de Menethil, pour se retrouver nez à nez avec une jeune demoiselle qui semblait avoir vécu des évènements assez terrible. Menethil demanda à ses deux invités de patienter quelques instants dehors, ce qu’ils acceptèrent de faire de bonne grâce devant la situation.

- Père, connais-tu cette demoiselle ? Elle est aussi belle que la lune se reflétant dans l’Anduin par une nuit d’été.

Leoden posa un regard moqueur sur son fils. Il l’oubliait souvent mais ce dernier était désormais un adolescent, bientôt un homme. Cavalier endurcis et combattant à la main ferme, il n’avait que 4 ans de moins que son père au moment où ce dernier s’était marié.

- Non, j’ignore qui elle est. Mais nous allons sans doute rester quelques jours ici, peut être auras-tu l’occasion de le découvrir. A moins que le seigneur Menethil ai d’autres activités à proposer, aussi intéressante que la chasse au troll.

Puis ils discutèrent des fameux trolls, Ragnar étant fort surprit d’avoir confirmation de leur existence réelle. Il souhaita aussitôt en voir un de près et participer à une nouvelle chasse. Hélas il serait probablement difficile de trouver deux trolls a si peu de temps d’intervalle, Menethil ayant précisé que leurs visites impromptu étant régulière mais quand même assez peu fréquente.

Enfin la porte s’ouvrit, la jeune femme passa, sous le regard appuyé de Ragnar. Son père lui mit un léger coup de coude afin qu’il cesse cela avant que ce ne fut inconvenant. Puis ils entrèrent dans le bureau, Menethil s’excusa et Leoden lui sourit.

- N’ayez crainte, je ne vais pas m’emporter pour quelques instants. D’autant plus que cela m’a permis de mettre mon héritier au fait de nos aventures récentes. Il souhaite désormais lui-même devenir chasseur de troll ! Alors dites-moi, aurons-nous d’autres divertissements aussi sympathique durant notre séjour ? Même si dans un premier temps, j’avoue que l’idée de festoyer dignement pour mon premier troll me sied bien !


"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 345
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [flashback]La chasse au troll des seigneurs du nord.   Mer 31 Aoû - 18:37

Leoden n'avait pas été froissé par sa mise à l'écart temporaire, et cela Menethil s'en doutait. Encore quelque peu déstabiliser par les récentes nouvelles du Gondor qu'on venait de lui apporter, il fut pleinement concentré sur ses invités quand ces derniers demandèrent quels divertissements étaient prévu pour eux, avant de déclarer qu'il commençait à faire faim.

"Vous avez parfaitement raison votre majesté, nous avons bien mérité de quoi nous remplir la pense, et même plus, vu ce que nous avons fait ! Mais, je me vois tout de même confus car cela n'aura pas l'air aussi goûtu que ce que j'ai mangé chez vous. Ici nous mangeons surtout des venaisons de petite taille, la chasse au troll n'étant pas fait pour cela."

Il regarda d'un air amusé l'homme du nord, alors que son fils devait rêver de faire ce genre de choses. Juste après cela, Menethil appela un valet, lui demandant de préparer ce qu'ils avaient de meilleur, tout en gardant le secret pour l'instant futur. Le congédiant d'un simple geste de la main, le seigneur en sa tour proposa à ses invités de s'asseoir sur des fauteuils en cuir en face de son bureau. Lui se contentait d'une petite chaise de campagne car même s'il n'était pas friand de la guerre il aimait beaucoup ce genre de chaises pliables. Une fois les trois installé, il sortit un bout de bois long et fin, dont le bout était plus large, bombé et creux. C'est à l'intérieur de ce creux qu'il mit quelques feuilles séchées, qu'il alluma. Inspirant par la tige, il expira une bouffée de fumée qui inonda tout de suite la pièce. Son visage se détendit tout de suite.

"Cher roi, voici une trouvaille que m'a apporté un jeune semi-homme que j'ai recueilli. Il appelle ça une pipe. Ces feuilles sont de l'herbe à pipe. Il suffit d'en mettre quelques-unes là-dedans, et puis y a qu'à allumer. Ça me met dans une paix, tenez essayez !"

Et il posa le drôle d'objet, alors que lui-même regardait dans les affaires sur la table cherchant quelque chose. Enfin il trouva : il s'agissait d'une boite de dés. Il se mit alors à expliquer le but et les règles d'un jeu appelé le "Cul de Chouette" : les deux cavaliers semblaient avoir compris le jeu assez facilement aux premiers abords, et effectivement, ils gagnèrent assez aisément les trois parties jouées. Enfin, on annonçait que le repas était prêt, et heureusement sinon Manwë seul sait ce que Menethil aurait pût faire.

Le repas était assez copieux, de quoi manger pour au moins huit personnes normalement constituées, mais cela n'était pas le cas. A cette table, il n'y avait que Menethil, Leoden, Ragnar et jeune femme vu quelques heures plus tôt. Le repas se passait bien, dans la joie, l'allégresse et la piquette. Mais autour de cette table, seul deux personnes s'amusaient réellement, alors que les deux autres étaient occupées par leurs pensées…


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [flashback]La chasse au troll des seigneurs du nord.   Mar 6 Sep - 0:45

Lorsque Menethil avertit Leoden sur la qualité du repas à venir, celui-ci le rassura aussitôt :

- Mon ami, n’ayez crainte. Lorsque je n’étais encore que prince, mon père me fit capitaine dans son armée. Aussi certains de mes meilleurs souvenirs remontent à cette époque, lorsque mes hommes et moi faisions le bivouac en rase campagne, mangeant tous ensemble des choses simples autours d’un feu, échangeant des histoires ou des ragots. La qualité d’un repas dépend de la compagnie qui le compose, non de la grandeur de ses mets.


Après cela, ils prirent place dans de confortables fauteuils et Leoden découvrit pour la première fois le plaisir de fumée. Dès que Menethil lui eut présentait la pipe, Leoden su qu’il deviendrait rapidement un adepte de cet étrange art. Il lui faudrait trouver un approvisionnement sur jusqu’en Eomark mais grâce aux nouvelles relations entre le Rhudaur et la terre des chevaux, cela ne serait pas un problème. Il rit également en jouant au cul de chouette, un jeu très répandu à l’ouest des montagnes et qui ne tarderait pas à devenir fameux à l’est, le roi en était sûr.

Puis vint le repas qui, contrairement aux dires de Menethil, fut tout à fait succulent. Hélas l’ambiance n’était pas au meilleur. Ragnar et son père riaient de bon cœur mais sur le visage de leur convive, il y avait l’ombre de la tristesse.

Puis, alors que le repas approcha de la fin, Ragnar se racla la gorge, se leva aussi cérémoniellement qu’il le pouvait et se tourna vers la jeune demoiselle assise près de Menethil.

- J’aimerais savoir si une balade vous ferez plaisir. Avec l’accord du seigneur des lieux, bien entendu, cela me ferait grande joie que de profiter du clair de lune à vos côtés, mademoiselle…

La jeune femme se leva et Leoden remarqua pour la première fois comme son visage était beau et noble. Et il nota soudainement des ressemblances avec Menethil. Elle regarda Ragnar, puis le seigneur d’Amon Sûl. Puis ses yeux revinrent vers l’héritier des Eotheods.

- Isilmë. Je me nomme Isilmë. Et si cela convient au seigneur mon oncle, cela me ferais très plaisir.

Menethil accorda son assentiment et les deux jeunes gens se retirèrent, sous le regard complice des deux adultes. Elle était donc la nièce du Dunadan, voilà qui régler la question.
Leoden et Menethil passèrent le reste de la soirée à discuter de choses et d’autres. De leur point de vue sur l’art de bien régner, point de vue souvent concordant, ou de l’obligation d’être toujours prêt à la guerre. En cela les deux différaient. Bien qu’il n’aurait jamais engagé son peuple dans un conflit sans excellente raison, Leoden restait un guerrier par la tradition de son héritage et s’il pouvait mourir en héros sur un champ de bataille pour se montrer digne de ses ancêtres, cela lui allait très bien. Menethil possédait l’ancienne sagesse de l’Ouest et considérait la paix comme plus importante que tout.

Le lendemain, Leoden décida qu’il avait passé assez de temps loin de son royaume. Ils firent un dernier repas ensemble et, au soleil de l’après-midi, les Eotheods reprirent la route de l’Eomark.

Ragnar fit de long adieu à Isilmë et Leoden nota qu’en présence de son fils, l’adolescente réussissait presque à sourire. Il fit lui-même des adieux chaleureux à Menethil, l’invitant à venir chasser le loup dans le nord quand viendrait l’Hiver si le cœur lui en disait.

A partir de ce jour, Menethil et Leoden furent plus amis que jamais et leur amitié devait ressurgir sur leurs deux pays. Et dès ce jour, le prince héritier de l’Eomark et la nièce du seigneur d’Amon Sûl ne cessèrent plus de s’échanger des lettres.


"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [flashback]La chasse au troll des seigneurs du nord.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[flashback]La chasse au troll des seigneurs du nord.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasse au troll
» Les seigneurs du Nord.
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Administration :: Corbeille - Archives générales du Forum-
Sauter vers: