AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 346
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]   Mer 10 Aoû - 22:38

 La route entre le Mont Venteux et Nausburg n'étaient pas le plus long trajet qu'avait fait Menethil. Il devait passé par le dernier pont et le Haut col pour passer du nord d'Houssaye au Val d'Anduin. Après la grande route de L'Est, il fallait suivre la vieille route de la forêt. Puis, l'Anduin passé, il suffisait de prendre la direction du Nord pour trouver tout 'abord Stainwat, et avec quelques jours de plus, Nausburg. C'est en fin de l'année 1089 TA que le seigneur d'Amon Sûl y fut envoyé par son roi, pour trouver des peuples et royaumes avec qui commercer. Les rares voyageurs qu'il croisa lui indiquèrent tous les terres des Eotheods, peuple de dresseurs de chevaux. Ils étaient des descendants des hommes du Nord, eux-même descendant du peuple de Hador. Il s'agissait donc de cousins éloignés des Dunedains. Il différaient par leur espérance de vie bien plus courte, mais malgré cela, il gardaient longtemps leur vigueur et leur habilité au combat. Il s'agissait donc de fiers hommes qui n'ont rien à envier aux anciens numénoréens. Menethil n'était accompagné que par cinq de ses chevaliers, car il savait la route courte et sans réel danger. Stainwat fut un réel plaisir à voir. Cela n'avait rien à voir avec Mithlost ou Amon Sûl. Ici, toutes les maisons étaient faites de bois, simples mais résistantes aux dangers le natures. Et même si les défenses de la ville étaient sommaire, le château en son centre était un modèle d'architecture. Cela avait été une excellente première impression pour le représentant du Rhudaur.

 Quelques jours après, c'est devant Nausburg que Menethil s'extasia. Il s'agissait ici d'une véritable ville fortifiée. Le mur d'enceinte n'avait rien de particulièrement attrayant mais sa taille et son épaisseur, renforcées par son positionnement sur un sommet escarpé, en faisait un modèle de défense. Et les tours qui étaient posées là-haut ne faisaient que renforcer se sentiment. Menethil savait qu'il parlerait à un guerrier. Mais sans plus dévisager ces murs, il décida d'entrer dans la cité. Elle était active, grouillante, et bruyante, comme toute les ville des hommes. En revanche, Menethil, qui parlait aussi bien sindarin, adunaïque, que westron,et partiellement quenya, ne comprenait rien aux paroles des personnes qui l'entouraient. Cela le déstabilisa dans un premier temps, mais il comptait tout de même remplir sa mission. C'est ainsi qu'il décida de trouver le château ou le palais de la ville, là où il serait sûr de trouver l'autorité de ces terres. On lui avait parlé d'un roi nommé Leoden, et il espérait le rencontrer pour avoir une entrevue avec lui. Tel était sa mission et sa volonté. En arrivant devant ce qui semblait être le centre de la ville, et du royaume, Menethil, qui admirait encore l'architecture complètement différente de celle qu'il connaissait, décida de se présenter aux gardes qui surveillaient la porte. Il n'avait pas envoyé de messager au préalable, et sa visite n'était certainement pas prévu, mais il comptait tout de même entrer. Sans plus attendre, il descendit de son cheval tout en faisant signe à ses hommes de rester un peu en retrait, puis il avança au devant d'un garde qui avait l'air de faire son travail sérieusement.


"Garde, je veux entrer. Puis-je ?", dit-il dans le plus parfait sindarin.

 Ce dernier n'avais pas l'air de réagir aux paroles du seigneur d'Amon Sûl. Mais lui, ne se démontant pas, essaya encore, cette fois en adunaïque. Cette fois-ci, il y eu une réponse, mais Menethil ne la compris pas. Heureusement, les menaces à l'épée était compréhensible par tous, quelque fusse la langue du menacé. Et alors que les cinq chevaliers du Rhudaur commençaient à dégainer, tout comme les gardes du château, la porte du bâtiment s'ouvrit, ce qui attira l'attention de tout ce petit monde. Menethil ne savait pas de qui il s'agissait, mais la réaction des hommes du nord montrait qu'il s'agissait d'une personne importante. Menethil décida alors de s'approcher de cet personne, mais à peine avait-il fait deux pas, que deux hommes se dressèrent devant-lui pour l’arrêter. Dès lors, il savait que les relations qui n'existaient pas encore, étaient déjà mal entamées.


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]   Mer 10 Aoû - 23:35

On frappa à la porte et Leoden eut un soupir.

- C’est toujours lorsqu’on s’installe dans son bain que la porte résonne. Entrez !

Thungir passa la porte, un sourire amusé sur les lèvres.

- Mauvais moment pour un bain, mon frère. Les affaires du royaume ! La garde signale que six hommes en armes sont entrés dans la ville. Des chevaliers, au minimum.

- Peut-être le Gondor nous envoie-t-il quelques nouvelles. Etrange, en général nous recevons des messages nous prévenant de ce genre de visite… J’arrive.

Et il sortit aussitôt du bain, guère inquiet de sa pudeur devant son frère. Ce dernier fit demi-tour et donna quelques ordres afin que l’on prépare quelque chose à manger au cas où. Il savait que son frère le roi n’aimait rien autant que de discuter de chose sérieuse en ayant assez de nourriture et d’alcool pour tenir un siège.

Quelques instants plus tard, Leoden se rendit lui-même aux portes de sa forteresse. Il avait vêtu un pourpoint sans armoirie et ses cheveux encore mouillé ne portaient pas l’habituelle couronne, si bien que l’on aurait pu le prendre pour le premier page venu. A ceci près qu’il était grand, bâtit comme un ours et que quiconque croisé sa route faisait une révérence.

Lorsque la vaste porte s’ouvrit, un homme tenta de s’approcha de lui, immédiatement stopper par deux membres de la garde royale. Derrière l’homme il y avait cinq chevaliers, visiblement à deux doigts de sortir l’épée pour venir en aide à leur compagnon. Le roi fronça les sourcils, visiblement circonspect devant la situation. L’homme que retenaient ses gardes était de belle stature et son visage avait quelque chose qui imposait le respect. Ses armoiries n’avaient rien à voir avec le Gondor mais par chance Leoden les connaissaient.

Quelques années plus tôt, dans une course folle pour retrouver d’antiques épées légendaires, il avait parcouru le pays d’où venait ce visiteur. Il était Arnoriens.

Probablement un Dunadan du nord, ce qui expliquait l’aura qui semblait émané de lui. Et pour avoir cinq chevaliers à son service, il devait être d’un rang assez élevé. Seulement il s’exprimait dans une langue que personne ne semblait comprendre. Une langue que, par chance, Leoden avait apprise lors de son séjour en Arnor. Il s’avança donc, faisant signe aux gardes de ranger les épées.

- Bienvenue à vous homme de l’Ouest. Si je ne m’abuse vous venez d’Arnor et je pense être l’homme que vous désirez voir. Je suis Leoden et je règne sur ces terres. Si la paix est votre compagne, vous êtes la bienvenue. Si ce n’est pas le cas, alors… Votre armée est loin d’être suffisante pour conquérir ces lieux.

Et il fit un sourire moqueur en montrant les 5 chevaliers du bout des doigts.


"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 346
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]   Jeu 11 Aoû - 0:20

L'homme qui venait de sortir et qu'on lui avait empêché d'approcher était vêtu simplement mais le zèle qu'avaient mis ces hommes à s'interposer, et la droiture et la connaissance d'une langue étrangère, faisait de lui l'un des plus importants, si ce n'est le plus important.En effet, il venait de confirmer être le roi de ce royaume. Il s'était même moqué des hommes de Menethil, qui, en temps normal se serait battu pour moins que ça, mais le sourire et le ton moqueur du roi était mêlé à un respect subtile. Ceci fit donc rire le seigneur dont le chemin se libérait. Il alla directement s'agenouiller devant Leoden, mais ne pouvant s’empêcher une petite réflexion, il leva la tête.

"Mon armée n'est peut-être pas assez grande pour cette ville, mais la vôtre l'est elle assez pour défendre votre royaume ?"

Sans attendre de réponse à cette question rhétorique chuchotée discrètement, Menethil s'empressa de se relever tout en reculant de deux pas. Enfin, il décida de regarder dans les yeux de son interlocuteur.

"Je suis Menethil, fils d'Iradril, seigneur d'Amon Sûl. J'ai été envoyé ici pour représenter le roi et le peuple du Rhudaur. Je suis ici accompagné de mon...armée pour rencontrer votre majesté le roi de ces terres, et pour apprendre, comprendre et partager. Apprendre vos coutumes, comprendre votre langue, t partager votre nourriture. Je suis donc ici pour demander audience, et ainsi pouvoir parler d'affaires importantes entre grands hommes."

Une nouvelle fois, Menethil se courba pour enfin regagner sa position initiale, auprès de ses hommes. Il regarda une nouvelle fois le garde à qui il avait parler et lui adressa quelques mots en adunaïque, que personne, pas même les chevaliers, ne comprirent.


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]   Jeu 11 Aoû - 13:38

Lorsque Menethil fit une remarque sur la taille de l’armée Eotheod, Leoden sentit ses sourcils se fronçait tout seul. Puis au bout de quelques instant, il partit d’un large fous rire que les gardes ne comprirent pas, n’ayant pas entendu la pique.

- Pour la taille de mon armée, seigneur Menethil, sachez que je me pose cette question chaque jour. Et la réponse m’effraie quelque peu. Quand à ce qui vous emmène ici, cela me fait grande joie. Mais venez, allons dans un endroit plus confortable. Vos chevaliers sont libres de venir avec nous, de simplement profiter de mon hospitalité pour se reposer ou bien de visité la ville. Comme il leurs sied.


Puis il se tourna vers l’un des gardes.

- Va faire passer le mot que messire Menethil, seigneur d’Amon Sûl est entre nos murs. Lui et son escorte sont des invités de marque et j’entends qu’on leur fournisse tout ce dont ils auront besoin.

Le garde s’exécuta et Leoden fit signe à Menethil de le suivre. Alors qu’ils marchaient, le roi de l’Eomark ne dit pas grand-chose. Il était en pleine réflexion. Malgré son éloignement, il connaissait bien l’histoire d’Arnor et comment la mésentente de trois frères avait conduit à son fractionnement, deux siècles plus tôt. Malgré cela, il était probable que ce simple seigneur Menethil soit en capacité de mobiliser autant d’homme que Leoden lui-même. Le Rhudaur serait donc un allier de choix. Mais cela signifié aussi prendre parti pour l’un des trois royaumes.  Alors même que Malor 1er, roi de l’Arthedain, était le descendant légitime d’Isildur.

Ils arrivèrent dans une salle de banquet ou crépitait le feu d’une cheminée immense. Plusieurs gardes étaient poster en faction non loin, au cas où. Néanmoins Leoden s’installa dans un fauteuil et invita Menethil à prendre celui pile en face de lui, signe qu’il était en confiance.

Des serviteurs apparurent, déposant sur la table des victuailles de toutes sortes. Hydromel, vin, rôti froid, poulet… Aussitôt Leoden s’empara d’une large pinte d’hydromel et d’un morceau de rôti, invitant à nouveau le seigneur d’Arnor à faire comme chez lui si le voyage lui avait donné faim. Puis Leoden décida d’entamer les choses sérieuses.

- Et bien messire, vous m’avez dit vouloir parler d’affaires importantes. J’avoue être curieux de savoir de quoi il s’agit. Vous êtes envoyé par votre souverain alors que puis-je faire pour le bon plaisir de sa majesté ?


"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 346
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]   Jeu 11 Aoû - 16:17

Menethil venait de voir le roi des Eotheods rire aux éclats après la petite réflexion qu'il s'était permis de faire. Mais malgré cela, ce dernier répondit le plus sérieusement du monde à propos de son inquiétude. Ensuite il donna quelques ordres à l'un des gardes, dans une langue incompréhensible du dunadan. Mais à présent, il était en confiance et sentait qu'il ne s'agissait pas de paroles pouvant nuire à l'intégrité des hommes du Rhudaur. Puis, d'un simple signe il ordonna à Menethil de l'accompagner. Lui, ne voulait pas de la présence de ses hommes, car comme d'habitude, ils étaient envoyés par le roi, et n'avait donc pas toute la confiance du seigneur. Au moment d'entrer dans le bâtiment, le représentant du Rhudaur fut impressionné par les décorations somptueuses de l'endroit. Bas-reliefs et dorures embellissaient chaque pièce et étaient mis en valeur par la lumière du jour. Pendant ce temps, de vulgaires banalités furent échangés entre les deux hommes. Enfin, ils arrivèrent dans une pièce spacieuse ou pouvaient se tenir plusieurs dizaines de personnes sans aucun problème, pour festoyer. Leoden invita alors Menethil s'asseoir en face de lui, comme s'il le considérait pour un égal, ce qu'il remercia. Mais à peine fut il assis, qu'une palanqué de serviteurs arriva pour servir mets et boisons. Il s'agissait de plats de la région, ce qui changerait les habitudes de l'homme du Rhudaur, qui mangeait du lièvre ou de l'agneau la plupart du temps.

Le roi se fit servir une hydromel et présenta tout ce qui venait d'être apporté, tout en proposant a son invité de se servir. Ce dernier prit aussi une pinte de ce liquide qu'il ne connaissait pas. Une gorgée lui suffit pour savoir qu'il n'aimait pas ça. Mais il n'y avait pas de plante pour s'en débarrasser, alors il but quand même. Ce fut à ce moment là que Leoden demanda la raison de cette visite impromptue.

"Mon suzerain veut tout simplement que nos deux peuples, qui ne sont séparés que par une chaîne de montagnes, apprennent à se connaître et à s'apprécier. Vous savez, malgré nos différences qui sont pour le moins importante, il considère, tout comme moi, que nous sommes aussi des peuples plein de bravoure, de force et d'honneur. C'est pour cela que mon roi souhaite resserrer des liens qui ont déjà exister, il y a des millénaires de cela. Voilà ce qu'il souhaite...mais ce n'est pas ce que je souhaite, moi..."

Vidant sa pinte, Menethil prit une part de rôti qu'il dégusta. Après deux bouchée, il continua ce qu'il disait, mais en commençant par une phrase que le roi ne comprit pas.

"Yáresse hrónatani i aventë ananuná. Nous ne nous sommes jamais vu, mais je sais d’instinct que vous êtes un homme juste avec votre peuple. Vos gardes ne font pas leur devoir par crainte ou par obligation, mais par respect et amour. Quand je suis passé à Stainwat et dans les rues de cette cité, j'ai vu un peuple actif, et heureux. Je ne crois pas me tromper en disant que vous êtes à l'écoute de tous ici. Alors, soyez aussi à l'écoute de ceux qui ne sont pas ici. Vous connaissez l'Arnor, car vous parlez parfaitement le westron donc vous n'êtes pas sans savoir que depuis plus de deux cent ans, rien ne va plus en Eriador. Les relations entre elfes et hommes s'affaiblissent, et celles entres les hommes eux-même sont presque révolues. Mon roi m’envoie pour une alliance économique ,pouvant être profitable à nos deux royaumes, mais moi, je suis là pour vous demander une alliance militaire pouvant pérenniser notre avenir."

Alors, l'homme du Rhudaur se remit à manger un bout de rôti qu'il trouvait succulent.


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]   Jeu 11 Aoû - 16:52

Leoden écouta patiemment son invité, laissant ce dernier manger et boire à sa convenance. Il en profitait pour l’observer plus en détail. Physiquement, le visage du Dunadan était un peu plus marquer que celui de l’Eotheod mais ils semblaient d’âge assez similaire. Le seigneur des chevaux ne s’y laissait pas prendre : Menethil était probablement deux fois plus âgée que lui-même et jouissait de la longévité traditionnelle des héritiers de Numénor.  Le roi ne fit guère attention aux éloges contenus dans le discours du seigneur. Il n’était pas de nature arrogante et préférer que l’on aille droit au but. Ce que le Dunadan fit promptement. Si promptement qu’il parvint même à surprendre son interlocuteur.
Ce dernier prit quelques instants pour rassembler ses esprits. Il regarda par une fenêtre, comme attendant l’inspiration. Puis il se reprit.

- Hélas je ne puis qu’être d’accord avec vos propos, aussi pessimistes soit-il. Je m’efforce moi-même de renouer un maximum des anciens liens de peur que nous ne soyons pas prêts quand le moment viendra. Car je reste intimement persuadé qu’il y aura de nouvelles guerres. Pas de mon vivant, j’espère mais qui sais.


Il marqua un temps d’arrêt, sembla observer méticuleusement sa boisson et la vida d’une traite.

- Si votre roi veut que nous commercions, cela me va fort bien ! Je puis donner des ordres pour qu’une délégation représente les intérêts marchands de l’Eomark repartent avec vous. Ils pourront étudier une fois en Rhudaur ce qu’il est possible de faire afin de trouver une entente profitable à tous. Naturellement notre principale richesse réside dans l’élevage de nos chevaux mais nous avons d’autres compétences que celle-ci. Bref, je pense qu’il n’y aura pas de problème de ce côté-là. J’ai une entente excellente avec les hommes du Val d’Anduin, aussi nos futurs échanges ne devraient rencontrer aucune difficulté en traversant ce territoire.


Puis il se redressa dans son fauteuil, croisant les mains sur la table. Son regard se planta fermement dans celui de Menethil, comme s’il cherchait à y décelait la vérité ou le mensonge.

- Mais la seconde partie de votre proposition est un peu plus complexe. Votre roi ne souhaite pas d’alliance militaire apriori. Mais vous me la proposez quand même. Avec qui signerais-je donc pareil document ? Le roi du Rhudaur, qui me parle d’honneur alors qu’il usurpe son trône, pardonné moi du peu, ou bien Menethil, seigneur du Rhudaur, qui me semble être homme selon mon cœur, portant les intérêts de son peuple au-delà de la vanité des rois ? Votre suzerain est en conflit quasi ouvert avec ses deux voisins, quand bien même ils sont pourtant issus de la même famille. Et quelle famille ! Alors qu’entendez-vous par alliance ? Je n’ai guère envie d’envoyer mon peuple mourir pour une querelle de cousin. Si par contre les orques descendent de leur montagne, alors il se pourrait que mes cavaliers traversent la plaine et rejoigne l’Arnor. Elle qui n’aurait pourtant guère besoin de mon aide, si elle mettait fin à ces mésententes idiotes.


"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 346
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]   Jeu 11 Aoû - 21:19

La réponse donnée par Leoden satisfit Menethil, mais il n'en fit rien paraître car une victoire bien vite acquise n'apporte aucun réel profit. Il savait que le commerce allait fonctionner très prochainement, mais pour ce qui était de l'alliance militaire, il fallait être précis sur les attente et ne pas essayer d'en avoir plus que nécessaire. Menethil n'était pas un prétendant à la couronne de haut-roi et cela ne l’intéressait pas. Ce qu'il voulait avant tout, c'était un Rhudaur fort et indépendant. Et pour cela, il devait avoir des amis forts et indépendants. Alors, le seigneur, après avoir fini son verre d'eau, se redressa sur son dossier pour faire face au roi des Eotheods.

"Bien, mon roi sera très satisfait de votre réponse aussi positive. Je suis sûr qu'il vous remercierait grandement s'il était là, devant vous. Mais il n'y est pas alors je le fais pour lui. Si j'avais respecté ma mission à la lettre, je serais dors et déjà entrain de repartir vers mes terres, mais, d'une part il y a cette fameuse demande que je vous fais, et d'autre part, votre compagnie me plaît réellement. Mais plus sérieusement je me dois de préciser ma demande qui, il est vrai, n'est la plus limpide."

Cette fois-ci, Menethil ne but ou ne mangea rien. Il se contenta de se racler la gorge le plus silencieusement possible pour éclaircir sa voix. A son tour, il regarda par la fenêtre pour observer un paysage bien différent de ce qu'il avait chez lui. Il se disait que malgré la proximité, beaucoup de choses étaient différentes, et ce à cause du fleuve, de la forêt et des montagnes. Il décida finalement de se reconcentrer sur la discussion, pour continuer ce qu'il avait à dire.

"Je vous disait que je venez pour une alliance militaire. Ce n'est ni pour moi, ni pour l'Arnor, ni pour un roi qui n'a plus rien à voir avec son lointain ancêtre, Isildur. D'ailleurs, je vous le dis à vous, qui êtes roi : cet homme que j'appelle mon suzerain n'a plus une seul goutte de sang de Numenor. Sa vie, comme celle de son père avant-lui, s’arrêtera peu près sa centième année. Enfin, reprenons. C'est pour le Rhudaur, entant que peuple et royaume que je demande cette alliance. Ce n'est pas avec Menethil, fils d'Iradril, mais avec le Rhudaur que vous signerez. Et moi, ce n'est pas avec Leoden, roi des Eotheods que je veux faire cela, mais avec les Eotheods. Vous êtes en bon terme avec les hommes du Val ? C'est parfait. Nous offrons alors un passage sûr d'Amon Sûl à Men-I-Naugrim, ce qui ne peut être que bénéfique pour nous tous. Alors, qu'en dites-vous, seigneur des chevaux ?"

A cet instant, Menethil se leva, sachant que la conversation sérieuse n'allait pas durer bien plus longtemps. Il attendait la réponse de l'homme encore assis en face de lui, espérant un avis favorable de sa part.


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]   Jeu 11 Aoû - 22:23

Leoden écouta  attentivement les propos du Dunadan et ses mots le touchèrent. Il essayait lui aussi de préserver son peuple et son indépendance et il ne comprenait que trop bien le point de vue de Menethil. Seulement ce dernier lui demandait de prendre un engagement lourd de conséquence sans véritable assurance d’une aide quelconque en retour. D’un autre côté, il n’y avait eu qu’une alliance désintéressé pour vaincre le grand ennemi, plus d’un millénaire auparavant. Il était mort désormais mais ses sbires pouvaient encore être redoutables. Leoden se leva à son tour, le visage visiblement prit dans une tempête de pensée contradictoire. Néanmoins il sourit.

- Sachez d’abord que si je fini moi-même centenaire, je serais fort heureux. Quand à votre demande… Je l’entends, je la comprends, je la soutiens. Seulement vous me demandez d’engager le futur de mon peuple alors que je ne sais pas si celui qui le dirige serait prêt à faire de même pour moi. Vous me parlez d’un engagement de pays à pays mais si les orques attaquent vos terres, c’est bien Leoden qui viendra. Et si les orques attaquent l’Eomark, qui viendra ? Sans vouloir vous offensez, vous êtes certes seigneur mais vous devez normalement obéissance à votre roi. Il faut que je réfléchisse. Je vous donnerez ma réponse plus tard. En attendant, allons visitez mes écuries ! Je suis sûr que cela va vous plaire.


Et sans attendre de réponse, il se dirigea vers la sortie, suivit par Menethil. Ils se rendirent ensuite aux écuries royales qui ne ressemblait à aucune autre. En vérité les chevaux étaient tous en semi-liberté. Il n’y en avait pas beaucoup mais ils étaient tous majestueux et très rapide. Leoden siffla et l’un d’entre eux s’approcha.

- Vous voici en présence des célèbres Mearas, les meilleurs des chevaux. N’allez pas croire qu’il s’agit de monture ordinaire. Ils sont aussi intelligents que vous ou moi et peuvent vivre 80 ans. Et leur réputation de vitesse et d’endurance n’est pas surfaite.


Il marqua un silence, le Dunadan se demandait visiblement ou le roi voulait en venir.

- Et surtout, leur instinct est infaillible. Ils savent juger le cœur des hommes. Celui-ci n’a pas de cavalier. S’il vous laisse le chevaucher, vous aurez gagné une nouvelle monture en plus de votre alliance. Si jamais il refuse… Bah, vous serez mon hôte privilégié jusqu’à ce que je prenne ma décision. Cela vous convient ?


Et sans un mot de plus, il s’écarta, laissant Menethil face au superbe cheval.


"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 346
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]   Jeu 11 Aoû - 23:55

Menethil n'eut pas de réelle réponse du premier coup. Il savait que rien n'obligeait ce roi à engager sa responsabilité et celle de son peuple pour un homme qu'il connaissait depuis moins d'un jour. Il préféra lui montrer ses écuries. Menethil pensa tout d'abord qu'il s'agissait de vulgaires enclos avec des chevaux, mais cela n'avait rien à voir. Il s'agissait d'un grand espace ou pouvaient se déplacer librement ces majestueuses bêtes qu'on appelait Maeras. Seul une simple description dans un livre lui avait appris l’existence de ces splendides créatures, mais les voir en vrai était autrement plus impressionnant. Alors Leoden entreprit une rapide description de leurs capacités, ce qui impressionna Menethil, car si lui vivait presque trois fois plus longtemps qu'un homme normal, ces chevaux vivaient plus de trois fois plus longtemps, tout en gardant leur vigueur jusqu'au bout de leur vie. Et après que le dunadan ait bien regarder chacun d'entre eux, Leoden lui indiqua que l'un d'eux n'avait pas de cavalier, et que s'il pouvait le monter, il aurait gagner et une monture, et une alliance.

Ce n'était pas chose aisé que de monter un cheval aussi intelligent. Mais Menethil ne se démonta pas, il savait que les scelle étaient inutiles, alors il décida d'approcher. Doucement, il approcha sa main de la crinière de ce seigneur des équidés. Posant sa main calmement, il commença à caresser en descendant jusqu'à la croupe. Arrivé là, il remonta avec la même douceur jusqu'au garrot. Empoignant la touffe, il remarqua une légère réaction de l'animal, alors il grimpa sur son dos avec un saut. Une fois dessus, Menethil eut peur, peur de se faire valdinguer par terre, mais rien, il resta à sa place, sans protestation de ce qui deviendrait alors, son nouveau compagnon de route. Relâchant enfin ses épaules qui étaient tendus depuis qu'on lui avait donné cette dangereuse tache, il pris une grande respiration et soupira.


"Je suis honoré de votre généreuse offre votre majesté. Je pense que le son choix est fait, et je dois dire que je suis agréablement surpris, car être digne de monter ces seigneurs n'est pas donné à tous. Je vous remercie pour ce présent digne des plus grands rois des temps anciens. Et donc, pour notre affaire d'alliance, vous acceptez aussi ? Mais surtout, comment s'appelle mon nouvel ami ?"

Pendant cette dernière phrase, Menethil était descendu pour venir caresser l'encolure du Maera, tout en regardant tout sourire celui qui venait de lui faire don de cette animal précieux.


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]   Ven 12 Aoû - 16:14

Le roi regarda le Dunadan s’approchait du cheval. En temps normal les Mearas ne laissait pas même une chance au cavalier de monter dessus : une ruade puissante expédié l’aspirant cavalier au sol, lui brisant souvent quelques os au passage, quand il ne le tuait pas purement et simplement.

Aussi lorsque Menethil monta sur le dos de l’animal et lui fit faire quelque part, le cœur de l’Eotheod se rassura. Il avait une foi aveugle envers le jugement de ses chevaux. Ainsi il accèderait à la requête de Menethil. Il donnerait sa parole et celle de son peuple. Si les gens du Rhudaur étaient en danger, le peuple de l’Eomark viendrait à la rescousse. Et peut-être qu’avec le temps Leoden pourrait servir de lien diplomatique entre ces trois royaumes qui étaient sans cesse à deux doigts de la guerre alors qu’ils devraient être unis. Car l’ombre qui pesait sur le cœur du roi-cavalier n’avait pas disparue. Depuis son plus jeune âge il vivait avec la certitude que son règne serait entaché d’évènement néfaste et il n’avait pas oublié que seule une ultime alliance désintéressé avait pu sauver le monde libre, un millénaire auparavant.

Menethil revint et descendit du cheval, demandant son nom. Leoden caressa à son tour l’animal et répondit :

- Il se nomme Fyrfot. Vous pourriez traduire cela par « Sabot de feu ». Il se nomme ainsi car un jour, il galopait si vite sur un chemin rocailleux que ses sabots faisaient des étincelles sur la pierre. Il vous portera n’importe où en un temps record. Quant à l’alliance…

Leoden inspira profondément.

- Une parole et une parole. Fyrfot vous reconnais comme étant digne de confiance et d’amitié. Aussi j’en ferais de même. A partir de ce jour, si le peuple de Rhudaur est en danger, alors nous lui porterons assistance dans la mesure de nos moyens. Par tradition la parole d’un Eotheod vaut plus que sa propre vie et chez nous un accord oral vaut autant que tout autre. Mais je sais qu’il en est autrement chez les hommes de l’Ouest. Désirez-vous que nous rédigions un traité en bonne et due forme ? Ou bien les dunedain ont-ils d’autres manières de sceller les alliances ?


"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 346
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]   Ven 12 Aoû - 20:20

 Menethil était tombé sous le charme de son cheval et de son nom. Fyrfot était un nom qui plaisait au seigneur et même s'il ne lui avait plu, il ne l'aurait changer pour rien au monde. Il avait maintenant avec lui l'un des plus beaux chevaux de la Terre du Milieu. Il ne pouvait être plus heureux. En fait si, car dans la foulé, Leoden accepta l'alliance proposée par l'homme du Rhudaur. Là, il était au paroxysme de la satisfaction. Et avant de répondre, il glissa quelques mots à son nouveau compagnon de route.

"Tye nách anvanya."

 Juste après, il tendit son bras pour attraper celui de Leoden, qui fit de même.

"Merci beaucoup, je n'ai qu'une parole moi aussi, mais pour le commerce, il vau mieux rédiger ça par écrit car mon roi n'est pas comme moi. Il me faut juste de quoi écrire. Un parchemin, une plume et de l'ancre."

 Ceci fut fourni quelques instants après. Menthil prît le côté gauche du parchemin et y écrivit en westron pour que cela soit compréhensible par Leoden.

 En l'an 1089 TA, à Nausburg,
Menethil, seigneur d'Amon Sûl et Leoden roi des Eotheods
ont conclu un traité garantissant l'échange de ressources entre
le royaume du Rhudaur et le royaume des Eotheods.

      
Leoden, roi des Eotheods
Menethil, seigneur d'Amon Sûl



 Il n'était pas le genre à écrire beaucoup, alors il n'écrivit que ces quelques lignes sur son côté, laissant Leoden faire la même chose sur l'autre côté. Un fois cela fait, il dégaina son épée pour trancher le manuscrit en deux, puis prit la partie en rohirrique tout en donnant l'autre bout à Leoden. Ce n'était pas la manière classique de faire t cela du rendre dubitatif le roi, mais encore une fois, Menethil n'était pas le genre qui suivait le protocole inutilement. Puis, il revint aux côté du seigneur des chevaux pour parler du plus important.

"Pour ce qui est de l'autre partie de nos arrangements, votre parole suffira amplement car j'ai confiance en vous, mais aussi parce que mon roi ne doit pas être au courant, pour ne pas vous lancer dans des guerres incessantes avec nos frères d'Arnor. C'est ce que vous voulez et c'est ce que je veux et c'est qui est le mieux pour nous."

 Menethil pensait en avoir fini avec les affaires importantes qui l'avaient fait venir sur ces terres qu'il ne connaissait pas. Il pouvait à présent parler d'affaires diverses, mais non moins sérieuses.

"Sinon, à part des gobelins, vous n'avez pas d'ennuis particuliers en provenance du Nord ? Des wargs, des trolls ? Des hommes des collines ? Parce que nous, on en a partout, c'est vraiment horribles. Même pour venir ici, j'ai eu des petits ennuis près du bois, chez nous. Quand ils s'y mettent, c'est compliqué..."


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]   Lun 15 Aoû - 22:58

Ce fut la signature de traité la plus incongru de toute l’histoire du riddermark. Le parchemin fut rédiger en prenant appui sur un cheval et signé dans une écurie, debout et les pieds dans la paille. Puis il fut séparé en deux à l’épée. La description de ce spectacle fit rapidement le tour de la ville puis le tour du pays mais les Eotheods, bien qu’ils en rient en famille, n’en furent pas choqué. Ils savaient que leur monarque était un homme accordant plus d’importance au fond qu’à la forme. Et en cela, ils étaient d’accord avec lui.
Dès que le document fut signé, Leoden fit transmettre son exemplaire aux archives de Nausburg et ordonna que le nécessaire soit fait pour qu’une délégation commerciale prenne la route du Rhudaur. Puis ils discutèrent de chose et d’autres lorsque Menethil dit quelque chose qui attira l’attention de Leoden.

- Des trolls ? Il y a des trolls en Arnor ? De mémoire d’Eotheods, il n’y en a jamais eu ici. A vrai dire, nous pensons même de manière général qu’ils sont une sortent de légende, une créature disparu depuis longtemps, si jamais elle a existée. Notre principal problème vient des monts brumeux. Des groupes d’orque descende souvent jusque dans la plaine à l’ouest d’ici. Nous les détruisons quand nous le pouvons mais aucun village de mon peuple ne s’y trouve, par sécurité. En hiver, nous avons souvent des invasions de loup. La majorité de nos vêtements d’hiver sont fait dans leur peau, d’ailleurs.


Le monarque sembla être pensif. Soudain son regard changea. Il y avait désormais comme une lueur dans ses yeux.

- Les trolls existent donc… Sont-ils si terrible qu’on le prétend ? Haut comme une tour de guet et avec la peau aussi solide qu’un rempart ? Il me faut le savoir si je dois un jour les affronter…


Il sembla réfléchir à nouveau, puis la détermination apparut clairement sur son visage.

- Seigneur Menethil, serait-ce trop vous demandez que de m’autoriser à venir visiter vos terres ? Je viendrais avec quelques-uns de mes meilleurs guerriers et nous irons voir si l’on peut trouver un de ces fameux trolls de légende. Au moins nous saurons à quoi nous attendre après cela.


"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 346
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]   Mar 16 Aoû - 10:41

Menethil n'en croyait pas ses oreilles. Il n'avait jamais vu de troll de toute son existence. Il est vrai qu'il n'avait que trente années derrière lui, mais il en parlait comme des être de légende, comme les Valar ou encore les grandes batailles de Beleriand. Mais, il ne s'agissait que de trolls.

"Cher roi, je dois vous avouer que vous avez bien de la chance de ne pas avoir de trolls qui vagabondent sur vos terres en détruisant vos fermes et vos villages. Il est vrai que vous êtes moins exposé, car même si vous vivez aux pieds de ces monts des plus sinistres, ils considèrent que nos terres sont les leurs, et cela les rend particulièrement agressifs, que ce soit les orcs, les hommes ou les trolls..."

Les deux hommes étaient entrain de marcher dans et autour des écuries alors que la question des trolls fut abordée.

"Et bien, ce que je peux dire c'est que vous étoffez un peu. Ils sont certes très résistant et très grand, mais leur peau peut-être percée avec des lances en bon acier et des lames bien affûtées. Ils sont grands mais assez lents et vraiment très bêtes. Leur peau est grise comme ces montagnes. Mais leur plus gros point faible c'est que lorsque le soleil se lève, ils se transforment en pierre. Pour de vrai ! Ils représentent notre deuxième plus gros problème après les hommes des collines..."

Menethil marqua une pause, pensif, essayant de mettre de l'ordre dans ses pensés qui affluaient à lui en évoquant des problèmes qui faisaient son quotidien. Puis après avoir de nouveau complimenté les lieux et les chevaux qui s'y trouvaient, il reprit sa discussion.

"Depuis une vingtaine d'années, ils viennent nombreux. Avant on en dénombrait un toutes les cinq ou six années, mais maintenant c'est plutôt cinq ou six par an. Et encore, on ne va que très rarement dans notre forêt, qu'on appelle à présent le bois des trolls."

Enfin, ils s’arrêtèrent de marcher pour se parler en face à face, comme d'un roi à un autre.

"Vous voulez les voir. Très bien. Moi, le seigneur Menethil d'Amon Sûl invite officiellement Leoden, roi de l'Eomark à venir au royaume du Rhudaur pour chasser le troll ! Qu'en dites-vous votre majesté ?"

Cela amusa fortement Menethil, qui ne put caché un large sourire de satisfaction, car non seulement il rentrerait avec ce qu'il était venu cherché, une alliance, mais en plus il obtenait un valeureux compagnon et la meilleur des montures. Le roi accepta avec joie et pour une raison connue d'eux seuls, ils se mirent à rire. Menethil passa une nuit dans la ville comme invité du roi, et le lendemain, il partit accompagné de son armée de cinq hommes et d'une délégation marchande des Eotheods. Il rentra en passant par le même chemin qu'à l’allée, mais dans le sens inverse. Toute fois, il ne fut pas plus rapide car il se devait d’accompagner ses invités. Une fois à Amon Sûl il donna le manuscrit prouvant le pacte à l'un des cinq chevaliers tout en souhaitant une excellente route aux hommes du nord. Dès à présent, Menethil attendait la venue de Leoden, qui devait le rejoindre quelques jours plus tard au bois des trolls. Après une simple nuit chez lui, le seigneur d'Amon Sûl était parti pour chasser la créature la plus dangereuse des Landes d'Etten. Cette fois-ci il prit des hommes à lui, quelques guetteurs de sa tour.


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bonjour voisin ! [FB - PV Leoden]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voisin Du Dessin (VDD)
» Adieu Haiti, Bonjour Dominicanie
» bonjour [pv Petit Matin]
» Bonjour de Thibaut
» bonjour de la lituanie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Administration :: Corbeille - Archives générales du Forum-
Sauter vers: