AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Mallor Ier d'Arthedain
Roi de l'Arthedain ¤ Seigneur de Fornost

Roi de l'Arthedain ¤ Seigneur de Fornost
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 10/08/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 11
▌RACE : Humain
▌VOTRE RANG : Roi d'Arthedain
▌CITATION : Un homme qui ressent le besoin de dire qu'il est le Roi n'est pas Roi.

Carnet personnel
PE: 30.000 PE
PO: 6.300 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Mer 10 Aoû - 20:32


Mallor Ier d'Arthedain


Infos personnage

Nom : Abladamar ("Celui qui est banni de la terre" en sindarin)
Prénom : Mallor
Age : 126 ans
Race : Humain
Localisation : Fornost Erain, Arthedain
Lieu de naissance : Fornost Erain
Titre ou surnom : Roi de l'Arthedain
Rang spécial : Roi de l'Arthedain ¤ Seigneur de Fornost
Allégeance : Royaume de l'Arthedain

---------------------------------------------------

Mon âge : 17 ans
Je fais du RP depuis... Quatre ans
Mes suggestions pour le forum : Pour l'instant rien, mais je n'hésiterai pas à faire part de mes remarques
Une chose sur vous : Je suis sûrement le plus grand stratège qui ai foulé cette Terre. (Sarcasme)
Ai-je besoin d'un tuteur ? Nope.
Avez-vous lu les règles ? Validé par Furdin






Caractère et physique


Physique

Le Roi Mallor est l'archétype même du Dunàdan : une grande stature avec une taille qui atteint 1m90, des épaules plutôt larges et un corps qui n'est pas dépourvu de muscles bien qu'il n'ait pas une force physique sortant de la moyenne. En somme, son corps et son aspect général peut paraître énergique et plein de ressources à une personne qui le rencontrerait pour la première, et cela malgré son âge. Pour parler du visage, Mallor est un homme dont l'âge commence à faire ses marques : si il garde un aspect vigoureux, son visage est tiré par quelques rides. Mais elles ne cachent pas cet aspect dur et glacial qu'il a toujours comporté. Si un sourire voir un rire parfois se dessinent sur les traits de Mallor, ils restent épisodiques et soumis à l'humeur du souverain. Les yeux de ce dernier sont d'un bleu très clair, teinté de touches de jaune. Ils sont assez attrayants au niveau esthétique comparé au reste du physique de Mallor. Il se peut que le Roi de l'Arthedain ait eu un certain charme dans sa jeunesse, mais le temps emporte beaucoup de choses avec lui, et notamment le succès que peuvent avoir les hommes auprès de la gente féminine. Aujourd'hui, Mallor n'est plus qu'un homme d'âge mur totalement dévoué à la politique et à la guerre. Le nez du Roi lui est de forme busqué, qui n'enlève ni ne rajoute rien à l'aspect général de ce visage. Les cheveux du Sire, autrefois d'un brun resplendissant, sont désormais d'un gris-blanc terne, et ils sont rabattus sur le crâne. Concluons en disant que Mallor peut difficilement être jugé sur des critères esthétiques, il est difficile de le trouver beau ou laid.
La posture de notre homme est toujours d'une droiture exemplaire. Jamais courbé, jamais l'échine ployée. Sa démarche est elle aussi déterminée, on pourrait penser que Mallor a un but bien précis et une destination bien définie, alors même qu'il ne fait que rejoindre ses appartements pour se coucher. Ses expressions de visage sont de marbre, et particulièrement lorsqu'il est en colère ou blessé. Difficile de voir des sentiments s'afficher sur ce visage, hormis la joie et la reconnaissance. Mais intéressons-nous aux aptitudes physiques de notre protagoniste : c'est un excellent combattant. Mallor a grandi aux côtés des meilleurs Maîtres d'Armes de la région, il sait donc manier la plupart des armes mais il est un expert pour la plus commune d'entre elles : l'épée à une main. Il est un duelliste expérimenté et rares sont les hommes capables de soutenir un long combat contre lui. Il existe toujours meilleur que nous bien sûr, mais Mallor peut sans aucun doute être classé dans les meilleurs épéistes du continent. En revanche, il ne brille guère à l'arc et à l'arbalète, ni aux armes lourdes. Il est aussi un assez bon cavalier, comme tout Seigneur se doit de l'être.

Les tenues du Roi de l'Arthedain sont elles très sobres : pas d'or, pas de couleurs chatoyantes. Seulement des tuniques unies de couleur bleu minéral, un bleu terne et plutôt foncé. Il porte aussi souvent des bottes ainsi que des gants de cuir noir. Sa couronne, il ne la porte guère que lors des occasions officielles, et encore faut-il qu'elles soient d'une officialité à toute épreuve. Mallor préfère se déplacer le chef nu ou alors en portant un heaume d'acier (de belle manufacture soit dit en passant). Le seul signe qui pourrait montrer sa nature de Roi est sa ceinture, dont la boucle d'airain porte la Couronne de l'Arnor, bien que Mallor ne soit Roi que de l'Arthedain. Cette ceinture serait un héritage d'Arantar, Cinquième Roi d'Arnor, mais ce fait serait seulement une supposition, une tradition orale, puisque aucun document officiel n'as pu prouvé que cette ceinture ait vraiment appartenu à un Roi d'Arnor.

Charactère

Il faut tout d'abord souligner une opposition dans le caractère du Roi de l'Arthedain, c'est qu'il est certes un homme se souciant de son peuple dans son entièreté, du plus pauvre fermier au plus riche marchand, mais il est aussi un homme au caractère très dur et à la politique très astreignante au niveau des libertés individuelles. Il considère que le peuple n'est pas apte à prendre les bonnes décisions pour le Royaume et pour lui-même, ainsi toute liberté d'expression est prohibée et les oppositions sont réprimées dans le sang. Dans l'esprit du Roi, exterminer des révoltes n'est pas un acte qui fait souffrir le peuple, cela le libère des éléments chaotiques qui le composent. Heureusement, les émeutes se font rares puisque la politique économique du Royaume satisfait pour le moment la population, et la guerre n'as pas encore touché les contrées sous l'autorité de Fornost. Si la peine de mort est appliquée, en revanche la torture ne l'est pas, sauf en temps de guerre contre des forces ennemies. Mallor exige une fidélité totale de ses vassaux, sans quoi il n'hésite pas à les destituer voir à les faire exécuter si la faute est trop grave. Il est pour ainsi dire un homme très sévère, et il ne faut certes pas s'attendre à une once de magnanimité de la part de cet homme. Cette grande sévérité se traduit de plus en plus souvent par un manque de justice au sein des organes dirigeants. Quoi qu'il en soit le Royaume est gouverné d'une main de fer, et Mallor Ier n'est pas un homme qui ploie le genou facilement, moins par souci d'honneur que par souci de fierté. Mais si il peut être un homme très dur, en revanche il est très protecteur envers sa famille et c'est d'ailleurs là une faiblesse qu'un ennemi ne manquerait pas d'exploiter si la connaissance lui en venait.
Mais Mallor d'Arthedain est aussi un homme très cultivé. Il possède une tour entièrement consacrée aux archives et aux livres, plutôt rares en Terre du Milieu. Il peut passer plusieurs heures dans un livre sans lever les yeux. Ces études très longues de nombreux documents ont fait de lui un stratège émérite, puisqu'il connaît comment étudier les faiblesses de ses ennemis et utiliser le terrain à son avantage. Ce talent pour la tactique militaire a souvent pu être éprouvée sur le champ de bataille lors d'escarmouches gobelines ou barbares en territoire Dunàdan, voir lors d'attaques contre des forts Orques. La connaissance de l'art de la guerre qu'à cet homme en fait un homme respecté par ses alliés (il n'as guère d'amis) et craint par ses ennemis. Il est aussi un homme très pieu. Sans être un fanatique, il accorde une grande importance au respect des divinités supérieures, et il n'as vraiment la crainte que de deux choses : la perte de sa famille et un quelconque châtiment divin.








Histoire


An 995 du Troisième Âge...

La bataille faisait rage. Le fracas des armes et des boucliers sur les armures retentissaient dans toute la vallée. Les plaines de l'Angmar n'étaient plus que carnage sanglant. Les orques étaient descendus plus tôt dans la matinée de leurs montagnes afin de lancer un grand Raid contre les fermes et les bourgades du Nord de l'Arthedain, mais ils avaient étés repérés par les éclaireurs du Roi Beleg. Le souverain, à la tête d'un détachement de soldats, s'était porté contre les assaillants. Derrière lui, sur son cheval bai, son fils et héritier, Mallor, âgé de seulement trente printemps. Encore un enfant pour les Dunedains. Mais cependant son père s'était porté garant de son éducation militaire, et ainsi l'avait chargé de l'aile gauche de son armée. Une aile gauche qui était en train de se faire laminer. Les soldats étaient trop peu entraînés et les orques trop avides de sang et de pillages. Autour du jeune prince combattant l'épée à la main, les hommes s'écroulaient en poussant des hurlements, celui-là en ayant une hache dans le crâne, cet autre le gorgerin transpercé par un javelot empenné de noir. Sous le casque du prince, des larmes coulaient, et pourtant il continuait à se battre avec la férocité d'un lion, portant des coups de son épée dans tous les sens, partout où il voyait l'un de ces peaux-vertes. Mais malgré sa valeur, il voyait bien que la déroute était assurée si il ne reprenait pas les choses en main. Il attrapa donc son capitaine par le bras et le tira loin de la mêlée. Il se dévêtit alors de son armure et la donna à son officier, sans un mot. Il comprit, et il lui remit son justaucorps de cuir bouilli. Le prince ressemblait désormais à l'un des plus quelconques soldats.

- Mène un assaut avec nos forces.

Le capitaine s'en repartit et exécuta les ordres. Le combat sur l'aile gauche redoubla de fureur, et les pertes furent monstrueuses. Mais le jeune prince rassembla un groupe de vingt archers et vingt des meilleurs épéistes. Ils se portèrent dans un bois attenant, attendant l'opportunité. Le flanc gauche commandé par le capitaine de Mallor commença à céder, et alors les hommes commencèrent à fuir, poursuivies par les Serviteurs du Mal. Mais alors que ces derniers avaient gagné du terrain, le bosquet se trouvait désormais sur le flanc des orques. Les vingt archers encochèrent et tirèrent une volée. Les orques tombaient, et avant qu'ils aient compris d'où venaient les tirs, les épéistes leurs fonçaient sus. Pris à revers, les orques commencèrent à se débander, et plus encore lorsque les fuyards revinrent à la charge, galvanisés par l'assaut du prince déguisé. Les créatures poussaient des hurlements en essayant de se défendre, mais elles ne réussirent qu'à mourir. Mallor trancha la tête d'un orque, avant d'apercevoir le capitaine du groupe. Il se porta à sa rencontre, et l'acier chanta. Une danse mortelle commença alors, et le meilleur danseur se verrait remettre une couronne de gloire. Les pieds agiles du prince et les jambes puissantes de l'orques semblaient animer d'une volonté propre. Plusieurs fois, le prince manqua de perdre l'équilibre, mais pris par sa rage, l'orque commit une erreur. Il bondit sur le prince, l'arme levée en hurlant. Avec sang-froid, Mallor enfonça profondément son acier dans la panse de son adversaire. Ce dernier s'écroula lourdement au sol, sans un cri.
La bataille était terminée, et pourtant aucun éclatement de joie. Les Dunedains l'avait emporté, mais à quel prix ? des monceaux de cadavres gisaient dans la boue. Des voix brisées appelaient leurs mères, d'autres réclamaient la mort. On voyait ça et là des membres ensanglantés détachés de leurs corps. Alors que Mallor marchait au milieu des cadavres, il vit soudain son armure sur le sol, et à l'intérieur un cadavre. Le heaume gisait non loin, et la gorge du capitaine avait été transpercée par la flèche d'un orque. Les yeux grand ouverts, la bouche pleine de sang, l'homme observait le ciel avec sur le visage une expression d'horreur. Là était la réalité de la guerre. Mallor n'oublierait jamais ce visage, parce qu'il serait le premier mais non pas le dernier à mourir parce que le Royaume le demandait. Parce que Mallor le demandait.

¤     ¤     ¤

An 1059 du Troisième Âge...

Un homme est jugé par ses semblables par deux choses : les actes qui l'ont défini tout au long de sa vie et ce que les gens disent de lui. D'abord, l'homme en question affirme qu'il ne prête pas attention à ce que disent les autres, mais en vérité il est ce que dise les autres de lui, il le devient progressivement. On ne peut échapper à l'image de nous qui se construit dans les yeux d'un étranger, ou même d'un parent. Le Roi Beleg avait été exactement cet homme qui est construit par la vision qu'on les autres de lui. Son début de règne fût pitoyable, perdant sans cesse du terrain face aux hordes des Orques au Nord, se faisant mener au doigt et à l’œil par les riches marchands du Royaume et par les magistrats avides de pouvoir et imbus d'eux-même. Et plus la situation du pays était catastrophique, plus les gens fustigeaient le souverain, et plus le souverain se déconsidérait. L'homme avait été déconstruit par l'opinion qu'avait de lui les autres hommes, et il avait fini par devenir l'un des plus mauvais souverains qu'ai porté le Royaume. Chose aisée quand le ce royaume n'en a connu que trois cependant. Mais aujourd'hui, le Roi était mort, et toute la noblesse était rassemblée au bord du lac Evendim, près d'Annùminas. La plèbe était totalement absente de la cérémonie, non qu'elle y ait été interdite, mais bien parce que la popularité de Beleg Ier avait désormais atteint un minimum. Les hommes et femmes présentes qui étaient là, dans leurs plus beaux atours de la Cour, eux n'était là que protocolairement. Un long mugissement de cor vibra, comme un appel venu de la terre, et la procession qui avait traversé la ville approcha du lac. La barque funéraire était prête, et on y déposa le lourd cercueil en bois d'acajou. Le visage du nouveau Roi était impassible, de marbre, tandis que la barque, poussée sur les flots par les serviteurs, commençait à s'éloigner au loin. Un homme de la Maison Royale s'approcha, un arc à la main. Mallor était trop mauvais archer pour espérer atteindre la barque. La corde se tendit, et la flèche enflammée vola dans les airs avant de se planter, loin là-bas. La barque s'enflamma et ne fut plus qu'un point de lumière jaune, et le dernier voyage de Beleg Ier d'Arthedain commença.
Mallor avait décidé qu'il ne serait pas son père. Il savait pertinemment qu'un homme se construisait selon ce qu'en disait les autres, et ainsi il serait toujours un souverain dont on penserai du bien. Il ne ferait pas l'erreur de prendre un mauvais départ et de se jeter dans la nébuleuse destructrice du pouvoir. Il reformerai sa propre nébuleuse, une nébuleuse de réussite et d'adulation. Il se jura par tous les Valar d'être un meilleur Roi que ne le fût jamais son père. Il redonnerait la gloire perdue à sa patrie, et il en ferait la plus grande puissance d'Eriador, et peut-être de la Terre du Milieu. Après tout, il était l'héritier légitime d'Isildur le Preux, Isildur le Magnifique. Le jour viendrait où il mettrait à nouveau tout l'Arnor sous une seule et même couronne. C'était son destin et c'était son devoir.

¤     ¤     ¤

An 1061 du Troisième Âge...

Le petit groupe de Dunedains voyageaient depuis deux jours déjà quand ils atteignirent les abords de Bree. Les gardes-forestiers avaient repéré la présence de silhouettes la nuit dans la forêt qui allumaient des feux et faisaient beaucoup de raffut. Ils avaient eu peur d'une intrusion d'orques, et le Roi avait décidé de se déplacer en personne. Il y avait le Roi Mallor, ses boucliers-liges et le gouverneur d'Annùminas. Alors qu'ils parcouraient la forêt pour retrouver ces silouhettes, ils entendirent les signes avant-coureurs de ces êtres. Des cris, des gens discutaient et des enfants braillaient. Lorsqu'ils arrivèrent à portée de vue, les deux troupes furent paralysés de surprise : les Dunedain avaient devant eux les plus petits hommes qu'ils n'avaient jamais vu. Ce n'était pas des Nains, ils n'avaient ni barbes et leurs habits n'était pas ceux des Nains. Ils intriguaient vraiment le groupe d'Hommes. De leur côté, ils n'avaient pas l'air surpris mais terrifiés. En voyant qu'ils ne feraient pas le premier pas, le Roi s'avança, et parla d'un ton sec.

- Qui êtes-vous, Periannath, et d'où venez-vous ?

L'un des hommes du groupe, qui avait cependant la taille et l'apparence d'un garçon qui sort de l'adolescence, s'avança vers les cavaliers, à petit pas. Il ne portait qu'un petit sac de toile, et une sacoche de tabac accrochée à la ceinture. Pas d'arme, ni rien. Il était dangereux de se balader dans ces contrées sans défense. Ils devaient venir des Landes d'Etten, et Eru savait que l'endroit n'était pas sûr pour des civils. En tout cas, jamais Mallor n'avait entendu parler de ce peuple de semi-hommes, et il était profondément intrigué. Le petit homme donc s'approcha et parla ainsi.

- Nous sommes des Hobbits, et nous avons traversé ces Montagnes à l'Est et nous sommes retrouvé dans ce pays. Nous avons fui une menace qui ne pourra nous nuire si nous sommes ici. Dis-moi, seigneur, es-tu le Roi de ces contrées ?

- Je suis Mallor d'Arthedain, et vous voici sur mes terres. Cependant mon cœur ne pourra jamais se résoudre à chasser des peuples dans le besoin. Si vous avez besoin de repos, cette ville que nous appelons Bree vous est ouverte, et si certains désirent rester je les y autorise.

Alors, sans dire un mot, le petit groupe de Periannath se dirigea vers Bree, dont la palissade de bois se dressait entre les troncs des arbres. Mallor avait toujours eu un cœur qui comprenait la détresse et il compatissait au malheur des gens. C'est pour cela que depuis deux ans qu'il régnait sur l'Arthedain, il comprenait les problèmes de sa populace et tentait de les régler au mieux qu'il pouvait. Il avait eu pitié de ces petits hommes, mais au final il réfléchissait à sa décision. Peut-être avais-ce était une erreur, les Dùnedains n'accepteraient pas facilement ces nouveaux arrivants, mais rien ne leur empêchait de trouver un endroit où s'installer, maintenant qu'ils avaient la protection du Roi. Quoi qu'il en soit, ce fût un événement qui changea le cours de l'Histoire de l'Eriador.

¤     ¤     ¤

An 1091 du Troisième Âge...

Cela faisait trois jours et trois nuits que Mallor d'Arthedain se tenait tout en haut de la tour d'Elostirion, la plus grande des trois tours de l'Ouest. Il était assis au sol dans la salle du Palantir, les habits plein de crasse, délavés par les plus incessantes de l'automne. Une barbe de quelques jours avait poussée sur le menton du Roi. Il avait passé trois jours et trois nuits à regarder dans la Pierre de Vision, espérant voir la terre à laquelle il aspirait, Tol Eressëa. Mais à chaque fois qu'il plongeait son regard dans l'artefact, il ne voyait qu'une surface noire sans aspérités. Pas une seule fois une image ne se présenta à lui. Il avait fini par se dire qu'il n'était pas digne, qu'il manquait de noblesse. Mais la réponse qui lui était venue était toute autre : il n'était pas prêt. Qu'avait-il accompli pour espérer apercevoir les rivages blancs de l'Île Majestueuse ? Rien à l'échelle des Dieux, et pas grand chose à l'échelle des Hommes. Il fallait qu'il prouve sa valeur, montre son courage. Il était le descendant d'Isildur, Dernier Roi de l'Arnor, et il devait se montrer à la hauteur de l'héritage qu'il portait. Toute sa vie, son destin reposait sur cette tâche qu'il devait accomplir. En tant que Roi de l'Arthedain et successeur légitime, il avait le devoir de réunifier l'Arnor, enfin de lui redonner sa gloire d'antan. L'Arthedain était prospère, et maintenant il fallait édifier quelque chose de plus grand encore. Et son objectif principal serait désormais celui-ci.
Au nord, l'Angmar s'agitait, attendant son heure pour fondre sur les Peuples Libres, tandis qu'au sud, le Cardolan continuait de s'opposer à la suprématie de l'Arthedain et du sang d'Isildur. Même constat à l'Est, où le Roi du Rhudaur se targuait de pouvoir tenir tête aux forces du mal qui se préparait à l'attaque. L'heure était venue de bouleverser l'ordre des choses et de faire sortir l'Arthedain de sa léthargie régénératrice. Mallor Ier regarda une dernière fois vers le Palantir, d'une noirceur complète, avant de se tourner vers la sortie. Il avait sa réponse. Il ouvrit doucement la porte de bois, qui grinça. Une brise marine lui souffla sur le visage et la porte se referma derrière lui. Il ne reviendrait ici que bien des années plus tard.







(C) Amasys pour Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Age




Dernière édition par Mallor Ier d'Arthedain le Lun 15 Aoû - 12:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas


Cirion
L’Égaré - Le Voleur d'Âme - Commandant de l'Œil

L’Égaré - Le Voleur d'Âme - Commandant de l'Œil
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 11/04/2016
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 151
▌RACE : Humain
▌CITATION : En cas de Guerre Mondiale je files à l'étranger

Carnet personnel
PE: 0 PE
PO: 2.195 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Mer 10 Aoû - 20:44

Welcome ! Smile
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 345
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Mer 10 Aoû - 21:57

Je ne serais pas tout seul à m'en prendre plein la figure Smile


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Nôrin Ier
Descendant de Durin ¤ Libérateur de Karak Azul

Descendant de Durin ¤ Libérateur de Karak Azul
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/03/2016
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 137
▌RACE : Nains
▌CITATION : ...

Carnet personnel
PE: 64.262,50 PE
PO: 3.088 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Mer 10 Aoû - 22:22

Bienvenue Very Happy Tu viens pile au bon moment !


Précédemment sur BTDD: Derathor, Thranduil, Le Roi sorcier d'Angmar.

Précédemment: Varon

Revenir en haut Aller en bas


Mordaken
Le Boucher Noir

Le Boucher Noir
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 07/08/2016
▌VOTRE AGE : 26
▌MESSAGES : 18
▌RACE : Homme
▌VOTRE RANG : Soldat
▌CITATION : Peuples Libres. Je suis là.

Carnet personnel
PE: 0 PE
PO: 160 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Mer 10 Aoû - 22:23

Bienvenue Very Happy




Ex-perso sur BtDD :
Mordaken, Numénoréen Noir, Alias, le Fléau du Rohan
Erobag, Uruk Hai, Alias, Le Dévoreur
Revenir en haut Aller en bas


Mallor Ier d'Arthedain
Roi de l'Arthedain ¤ Seigneur de Fornost

Roi de l'Arthedain ¤ Seigneur de Fornost
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 10/08/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 11
▌RACE : Humain
▌VOTRE RANG : Roi d'Arthedain
▌CITATION : Un homme qui ressent le besoin de dire qu'il est le Roi n'est pas Roi.

Carnet personnel
PE: 30.000 PE
PO: 6.300 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Mer 10 Aoû - 23:36

Merci à tous ! Menethil et moi, on va botter quelques derrières. Cool
Revenir en haut Aller en bas


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Mer 10 Aoû - 23:42

Bienvenue à toi, descendant d'Isildur !


"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Sauronne
Puissance Maléfique de Dol Guldur

Puissance Maléfique de Dol Guldur
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 866
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, ash nazg thrakatulûk, agh burzum-ishi krimpatul

Carnet personnel
PE: 15.251,25 PE
PO: 10.833, 75 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Jeu 11 Aoû - 11:22

Bienvenue Mallor Smile N'hésites pas si tu as des questions Wink




Personnages joués sur BtDD : Sauron Le Grand (x3), alias Sauronne // Legolas Vertefeuille (alias Leggy) // Denethor II (alias DD)

Personnages joués sur Le Tiers Âge
: Le Nécromancien (alias Sauronne)

DC sur le Tiers Âge : Gandalf le Gris
Revenir en haut Aller en bas


Dalos Alfehim
La lance implacable

La lance implacable
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 09/07/2016
▌MESSAGES : 28
▌RACE : Humain
▌CITATION : Meme l'homme le plus fort du monde ne peux tenir debout avec le genoux brisé

Carnet personnel
PE: 0 PE
PO: 15 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Jeu 11 Aoû - 13:09

Salut et bienvenue à mon ancien roi... bientot au bout de ma lance Smile
Revenir en haut Aller en bas


Elrond Peredhel
Seigneur d'Imladris, la Dernière Maison Simple

Seigneur d'Imladris, la Dernière Maison Simple
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 29/05/2016
▌VOTRE AGE : 25
▌MESSAGES : 118
▌RACE : Semi-Elfe
▌VOTRE RANG : Seigneur d'Imladris
▌CITATION : "Let him not vow to walk in the dark, who has not seen the nightfall"

Carnet personnel
PE: 32.250 PE
PO: 14.225 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Jeu 11 Aoû - 14:08

Jésus Marie Joseph. Je vais ENFIN avoir un allié dans ce monde de fous.
Bienvenue Mallor Smile Si tu as besoin de quoique ce soit, n'hésite pas à contacter quelqu'un du staff.
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 345
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Jeu 11 Aoû - 14:19

Les derrières vont s'en prendre plein la tronche ! Cirion, Sauronne et compagnie, attention !!


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Mallor Ier d'Arthedain
Roi de l'Arthedain ¤ Seigneur de Fornost

Roi de l'Arthedain ¤ Seigneur de Fornost
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 10/08/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 11
▌RACE : Humain
▌VOTRE RANG : Roi d'Arthedain
▌CITATION : Un homme qui ressent le besoin de dire qu'il est le Roi n'est pas Roi.

Carnet personnel
PE: 30.000 PE
PO: 6.300 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Ven 12 Aoû - 0:00

Fiche terminée, à toi Serge ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 345
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Dim 14 Aoû - 22:21

Mets ton titre en bleu pour que les Admins le voient Wink


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Mallor Ier d'Arthedain
Roi de l'Arthedain ¤ Seigneur de Fornost

Roi de l'Arthedain ¤ Seigneur de Fornost
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 10/08/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 11
▌RACE : Humain
▌VOTRE RANG : Roi d'Arthedain
▌CITATION : Un homme qui ressent le besoin de dire qu'il est le Roi n'est pas Roi.

Carnet personnel
PE: 30.000 PE
PO: 6.300 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Lun 15 Aoû - 12:19

Ouf, merci j'avais zappé ><
Revenir en haut Aller en bas


Furdin Ier
Descendant de Durin ¤ Détenteur d'un Anneau de Pouvoir

Descendant de Durin ¤ Détenteur d'un Anneau de Pouvoir
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 09/03/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 262
▌RACE : Naugrim
▌VOTRE RANG : Roi du Peuple de Durin
▌CITATION : "Khayamu !"

Carnet personnel
PE: 60.962,50 PE
PO: 8.725 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Lun 15 Aoû - 18:11

Désolé je ne suis pas présent actuellement, demain j'essaie de te valider ^^
Revenir en haut Aller en bas


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   Lun 15 Aoû - 19:05

Par délégation des admins temporairement absent, je valide ta fiche. Smile Tu as normalement tout ce qu'il faut en accès !


"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Royaume n'en est pas un si son trône est vacant.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Les souveraines du royaume
» [PARTENARIAT]Le Royaume de Zaïrys
» le royaume d'outrebrumes
» [Fiche d'île] Royaume d'Alabasta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Avant de renter :: Présentations :: Fiches Validées-
Sauter vers: