AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Histoire d'un Aller et Retour [PV Nôrin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Cirion
L’Égaré - Le Voleur d'Âme - Commandant de l'Œil

L’Égaré - Le Voleur d'Âme - Commandant de l'Œil
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 11/04/2016
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 151
▌RACE : Humain
▌CITATION : En cas de Guerre Mondiale je files à l'étranger

Carnet personnel
PE: 0 PE
PO: 2.195 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Histoire d'un Aller et Retour [PV Nôrin]   Dim 7 Aoû - 18:32

Cirion regarda Tom Bombadil. Quelque chose changea en lui. Son visage amusé devint plus calme, mais son sourire ne changeait pas pour autant. Il sautilla jusque Baie d'Or et lui annonça qu'il y avait un gagnant et immédiatement, Cirion sut qu'il avait perdu. Une pointe de déception jaillit en lui, quand les deux épées furent remises aux deux gagnants, l'elfe Elladan et le nain Nôrin, mais très vite, il fut soulagé. Cette aventure avait été extraordinaire et il était fier d'avoir pu rivaliser avec un nain et un elfe jusque dans un test de savoir. De plus, il sentait que les choses s'étaient déroulées comme elles l'auraient dû. La victoire de ses deux rivaux paraissait logique, comme la fin d'un conte qu'ils avaient tous eu en tête lors du début de l'épopée. Un incroyable sentiment de bien être s'empara de lui. Il se sentit plus léger et de ses épaules s'ôtait un poids qui aurait été assurément un fardeau. Son heure viendrait, il n'en doutait pas.
Nôrin reçut Ocrist et Elladan Glamdring. Une drôle de lueur brillait dans leur regard. Avec un sourire désolé, Cirion s'inclina poliment devant Tom Bombadil, respectueusement devant Baie d'Or et exécuta un bref salut au voleur. Ce dernier avait un étrange sourire aux lèvres et Cirion sourit en retour. Quelque chose lui faisait croire que ce ne serait pas le dernier larcin du plus grand voleur d'Arnor. Laissant ses deux concurrents tout à leur joie, il fit demi-tour et s'engagea sur le sentier qui menait vers le Nord et la Grande Route de l'Est. Il avait besoin de solitude sur son trajet. Il marcha d'un pas assuré et soudain, la forêt lui paraissait moins hostile. Il se demanda si Tom lui même n'avait pas voulu les effrayer pour les contraindre à renoncer. Après quelques heures de marche, il déboucha sur la route. Brusquement, la lumière du soleil vint inonder son visage. Il était encore tôt. Le soleil était à son zénith. Cirion s'adossa à un arbre et ferma les yeux. Il méritait bien un peu de repos, la route serait plus agréable quand le soleil serait moins assommant.

Quand il s'éveilla, le soleil tombait doucement à l'Ouest. Les ombres de la forêt s'allongeaient sur la route et un vent frais balayait le pays. Il lui sembla avoir dormi peu et pourtant, cela faisait plusieurs heures qu'il avait quitté la maison de Tom. Il se frotta les yeux puis se redressant, fronça les sourcils. Un bruit lointain venait à ses oreilles. Immédiatement, Cirion sût qu'il venait de la forêt, car il semblait lointain, comme un écho apporté par le vent. En alerte, il s'accola à un tronc et chargea son arbalète. Il attendit. Lentement, le bruit s'approchait, et Cirion distinguait à présent un sifflement joyeux. Sans crier gare, un nain déboucha hors des bois. Cirion bondit en arrière, il ne l'avait pas entendu arriver. Il se releva en une roulade et pointa son arbalète sur le nouveau venu. Mais au moment ou il le reconnu, son visage s'éclaira.


"Eh bien c'est une heureuse rencontre maître nain. Je m'attendais à tout autre personne que vous et je dois m'avouer méfiant des terres sauvages."

Tout sourire, il abaissa son arbalète et tira son carreau dans le sol. Puis, il le ramassa et le remis dans son carquois. Le nain n'avait pas bougé. Cirion lui trouva un air méfiant, mais qu'à cela ne tienne, les nains ont la réputation d'être grognon. Dans ce personnage curieux, Cirion se sentait réconforté de sa défaite, et ne doutait plus qu'il ferait bon usage de cette épée.

"Eh bien l'ami, nous voilà tout deux rencontré par hasard et si je ne m'abuse, nous prenons la même route. Que diriez vous de faire un bout de chemin ensemble ? Un homme tel que moi est las de la solitude et votre compagnie m'apporterait réconfort sur le bout de route qui va jusqu'à Bree."

Lui même était surpris de sa propre proposition mais ne doutait pas qu'elle fut bonne. Et puis, mieux valait qu'il garde un œil sur les épées. Si il pensait que le nain en serait un bon maître et qu'il ne s'en servirait que pour faire le bien, il se tenait néanmoins à l'affut dans le cas contraire.
Revenir en haut Aller en bas


Nôrin Ier
Descendant de Durin ¤ Libérateur de Karak Azul

Descendant de Durin ¤ Libérateur de Karak Azul
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/03/2016
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 137
▌RACE : Nains
▌CITATION : ...

Carnet personnel
PE: 64.262,50 PE
PO: 3.088 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Histoire d'un Aller et Retour [PV Nôrin]   Mar 9 Aoû - 20:22


Farim
Bras droit du roi de Karak Azul ¤ Buveur de bière professionnel



La deuxième vague de devinette était la bonne, car seulement deux des trois concurrents ont répondu juste. L'elfe ne pouvait pas se tromper car ses connaissances sur l'histoire de la terre du milieu étaient bien trop élevés par rapport aux autres, il s'est donc procuré Glamdring sans aucun problème. le second gagnant était Farim qui lui aussi était sûr de sa réponse, mais il ne croyait pas que ce Cirion allaitse tromper car il a vu en lui quelque chose de spécial. Ce type était quelqu'un d'étrange et de dangereux, car les personnes solitaires sont facilement influencables par le mal et dans le cas où il gagne l'une de ces épées, c'est sûr qu'il ne l'utilisera pas pour la bonne cause. C'était la première impression de Farim, mais il pouvait se tromper sur son sujet et que peut être l'épée serait plus utile dans les mains de ce rôdeur qu'avec ce prince elfe. Le plus important maintenant, c'était qu'Orcrist était enfin entre ses mains. L'aventure avait été très longue pour Farim et il avait bien mérité cette épée légendaire forgé par les plus grands seigneurs elfes. Nôrin allait être très fier de lui, mais avant il devait gagner Karak Azul pour lui montrer le trésor qu'il avait gagné.

Il était maintenant grand temps de partir pour le nain. Il abaissa la tête en signe de respect et de remerciement envers Tom Bombadil, Baie d'or et le voleur puis tourna le dos pour se remettre en marche en direction des bois. Farim avait attendu pour laisser les deux autres partir avant lui. Il ne les connaissait pas et il n'avait pas confiance en eux donc il voulait éviter de se faire suivre dans son voyage du retour. Les bois semblaient plus amicales par rapport à tout à l'heure, la distance entre chaque arbre semblait avoir augmenté et les sentiers s'étaient élargit laissant à Farim la place pour marcher tranquillement. En s'approchant de la sortie, son sanglier des monts de fer sortit d'entres les arbres. Le nain l'avait laissé là en entrant dans la vieille forêt, car le déplacement sur une monture était impossible dans cet endroit.

<< Singaro ! Tu es resté sage comme je te l'avais dit? Tu m'as beaucoup manqué gros tas de gras. Une longue route vers l'Est nous attend mon brave, mais avant tout fêtons ça avec un peu de Bière ! >> Dit-il tout en caressant la tête de son sanglier.

En plein milieu des arbres près de la sortie de la forêt, Farim prit les dernières bouteilles de bières qu'il avait rempli à Bree et commença à boire tout en donnant des gorgées à Singaro. Après deux heures, les dernières goûtes d'alcool avait enfin gagné l'estomac du nain. Le sanglier semblait triste, car Farim l'avait privé de boire.

<< Une longue route nous attends et tu dois être en pleine forme, mais ne t'inquiètes pas. Une fois chez nous, nous partagerons un grand tonneau de bière comme au bon vieux temps. Hahahhahaha Hips..... ! >> Dit le nain tout en riant et ayant les joues tout rouge.

Farim monta sur le sanglier et prit la route pour Bree, il était saoul. Il ne regardait même pas ou Singaro allait, car ses yeux regardaient en bas trop ivre pour regarder en face de lui, mais il faisait confiance à sa monture pour prendre le bon chemin. Quelques minutes passèrent avant que le nain puisse enfin regarder devant lui et à sa grande surprise une personne se tenait à quelques mètres de lui sur la route braquant sur lui un arbalète.

<< Ohhh ! Cette bière à un effet hallucinogène ou quoi ? Hips... ! >>

Il prit Orcrist de son dos et ordonna au sanglier de charger la cible, mais en s'approchant un peu plus de l'homme, le nain donna l'ordre à Singaro de s'arrêter. Le type en question était Cirion, qui semblait ne l'avoir pas reconnu au début et c'était pour ça qu'il l'avait pris pour cible. Le rôdeur voulait l'accompagner dans son voyage jusqu'à Bree et cela, le nain ne pouvait pas refuser. Le nain aimait discuter quand il est dans cet état, c'est pour cela qu'il passait beaucoup de temps dans les tavernes.

<< Cirion c'est bien cela ? Je partagerais avec plaisir ce bout de chemin avec vous, mais si c'est Orcrist que tu cibles alors je te déconseille fortement. Hahahahha Hips..... ! >> Dit-il tout en rigolant.

<< Sinon que fait un homme seul, ne servant aucun roi ? Une longue histoire se cache derrière ton visage jeune homme. >>


Précédemment sur BTDD: Derathor, Thranduil, Le Roi sorcier d'Angmar.

Précédemment: Varon

Revenir en haut Aller en bas


Cirion
L’Égaré - Le Voleur d'Âme - Commandant de l'Œil

L’Égaré - Le Voleur d'Âme - Commandant de l'Œil
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 11/04/2016
▌VOTRE AGE : 20
▌MESSAGES : 151
▌RACE : Humain
▌CITATION : En cas de Guerre Mondiale je files à l'étranger

Carnet personnel
PE: 0 PE
PO: 2.195 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Histoire d'un Aller et Retour [PV Nôrin]   Mer 10 Aoû - 18:11

Le nain était ivre. Il était sans doute la plus curieuse chose qu'ai jamais vue Cirion, juste après sa rencontre avec Bombadil. Décidément, cette quête l'avait mené bien loin de ses habitudes quotidiennes. En deux jours tout juste, il avait complétement changé d'univers. Un nain ivre constitué en soit un curieux spectacle. Le petit homme avait les joues rouges, les yeux a demi-fermés, et surtout, un sourire d'imbécile heureux qui caractérisait particulièrement ceux qui avaient bu. Dans cette vision enchanteresse, Cirion se détendit. Il se sentait dans son élément quand il s'agissait d'alcool, et se disait qu'après tout, les Naugrims et les Edaïns n'étaient pas si différents. Farim acceptait sa compagnie, et leur voyage commun égayerait sûrement la vie de Cirion pour quelques jours. Cirion sourit donc à son nouveau compagnon de route, et ils entreprirent de marcher. Cirion allait d'un pas lent et sure, et ne pouvait rivaliser avec la vitesse et l'endurance de l'impressionnante monture de Farim. Laquelle était une bête grande, large, que Cirion malgré tout ses voyages n'avait jamais vu. Après quelques minutes de marches, Farim l'interrogea sur son histoire. Il devait être un habitué des routes, car les voyageurs savaient parler d'eux mêmes sans complexe. Cirion entreprit donc de raconter un bout de son histoire.

"Eh bien maître nain, mon histoire vous paraitra sans doute bien morne. A ce que l'on raconte, celle des nains de Khazad-Dûm est passionnante. Aussi, j'espère en apprendre moi même beaucoup de vous plus après. Pour ma part je suis un fugitif et la vie d'un homme comme moi ressemblent donc beaucoup à une grande partie de cache-cache. J'ai été emprisonné dans les cachots d'Annuminas pour avoir volé une pomme. J'y serais sans doute encore aujourd'hui si je ne m'étais évadé. De nombreux limiers se sont lancés à ma poursuite mais le sors à voulu que je leur échappes. J'ai monté un petit village pour des réfugiés tels que moi, des hommes bannis de la société car trop pauvres pour y survivre. Nous vivions de chasse et de cueillette et rien d'inattendu ne s'est produit dans ma vie jusqu'à ce que j'entendes parler du voleur. J'ai vue en travers de ces épées, la possibilité d'affirmer ma position. Avec un tel artefact, ma communauté aurait sans doute pu sortir de l'ombre sans craindre nos voisins pas toujours très amicaux. Mais le sors a voulu que je n'obtienne guère ces artefacts. Sans doutes seront elles mieux entre vos mains. Je chercherais donc à trouver ailleurs ce que j'ai perdu dans la Vieille Forêt et ce sera ma prochaine aventure."

Le nain l'écoutait attentivement, et Cirion eu l'impression qu'il le jugeait. Il avait passé sous silence la partie peu recommandable de sa vie. Les pillages qu'ils avaient dû faire pour survivre une fois l'hiver venu et l'œil suspicieux du nain le mettait mal à l'aise. Peut être que les échos d'une bande de pillards étaient ils venus jusque cavenain. Cela paraissait peu probable, car les gens de Durin avaient autre chose à faire que de se préoccuper du commerce d'Arnor mais hélas, ce n'était pas impossible. Aussi Cirion décida de dévier la conversation sur des sujets plus anodins. Ils parlèrent ainsi des voyages qu'ils avaient fait chacun. Cirion avait sillonné l'Arnor. Il avait exploré l'Entre Rivière du Cardolan et le pays sauvage. Il avait séjourné dans chaque ville et connaissait le pays des Dunedains du Nord comme personne mais ses connaissances s'arrêtaient à Vert Bois et il avait soif des nouvelles de l'Est que pouvait lui apporter Farim. Le ton de leur discussion était léger et Cirion se plaisait dans la compagnie du nain. Ils avaient alors parcouru un bout de route et plaisantaient à la lumière des étoiles. Cirion lui racontait alors une anecdote sur l'un de ses voyages en Rhudaur et avait du mal à se retenir de rire.

"Eh oui, c'est bien la rumeur qu'il y avait en Rhudaur ! Là bas, on raconte que les nains jaillissent du sol et que de ce fait, il n'existent pas de femmes nains. Pour ma part, je ne prête guère d'oreilles à ces propos qui me paraissaient idiots mais il est vrai que les nains sont secrets sur leur vie et leurs coutumes."

Le nain l'écoutait avec des yeux ronds. Pareille rumeur devait lui paraître bien sotte, mais très vite, il partit dans un éclat de rire pour lequel la boisson était en partie responsable. Une fois le calme revenue sur la route, Cirion l'interrogea plus sérieux.

"Dites moi, ami des routes, ma curiosité est à présent éveillée, que se passe t-il dans les grandes salles de Durïn, dont on raconte la splendeur jusqu'en Arthedain. Quelle est donc l'histoire du nain ivre qui se promène à coté de moi ?"

Durant son enfance, avant qu'il ne se retrouve seul, son père lui racontait souvent les légendes des temps anciens et parmi elles, tout un livre était consacré à la grande capitale des nains. Cirion avait toujours considéré que ce n'était que légende mais plus âgé, il avait appris que Cavenain existait belle et bien et à présent, il voulait connaître l'histoire de la cité. De plus, il était curieux de savoir ce que le nain faisait si loin de chez lui.

[HRP : J'ai pris quelques libertés donc si il faut corriger dis le moi =) Hésites pas à en faire autant si tu veux ^^']
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire d'un Aller et Retour [PV Nôrin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire d'un Aller et Retour [PV Nôrin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire d'un aller et retour
» Ambassade Américaine le retour de Duvalier et Aristide n'apporterait rien utile
» HISTOIRE D'AVALON
» [HISTOIRE] LGDC : le retour des grands héros.
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Terres du Milieu :: Royaumes d'Arnor-
Sauter vers: