AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Srag glidzu nakhizish, agh bugash obzidân

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Sauronne
Puissance Maléfique de Dol Guldur

Puissance Maléfique de Dol Guldur
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 866
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, ash nazg thrakatulûk, agh burzum-ishi krimpatul

Carnet personnel
PE: 15.251,25 PE
PO: 10.833, 75 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Srag glidzu nakhizish, agh bugash obzidân   Mer 23 Mar - 20:35


Le Nécromancien




Infos personnage

Nom : Le Nécromancien, Sauron Le Grand, Zigûr, Mairon, Annatar, le Seigneur des Ténèbres, le Seigneur des Anneaux, Gorthaur…
Prénom : //
Age : Sauron est « né » avant la Musique des Ainur. Il est donc âgé de plusieurs milliers d’années.
Race : Maia
Localisation : Dol Guldur
Lieu de naissance : Inconnu
Titre ou surnom : Seigneur des Ténèbres
Rang spécial : Puissance maléfique de Dol Guldur
Allégeance : Morgoth…et lui-même

---------------------------------------------------

Mon âge : 26 ans
Je fais du RP depuis... Plus de 10 ans maintenant !
Mes suggestions pour le forum : Aucune pour l’instant ; je souhaite juste qu’il rencontre le succès escompté !
Une chose sur vous : Bien que je me sois déjà essayée à d’autres personnages, Sauron était ma marque de fabrique sur BtDD, à tel point que maintenant, on ne me dit plus « Tu vas jouer Sauron ? », mais plutôt « Tu vas jouer Sauronne ? ». Pour le reste, rendez-vous sur ma présentation dans le Panthéon du Staff Wink
Ai-je besoin d'un tuteur ? Nop
Avez-vous lu les règles ? Evidemment ! C’est même moi qui ait caché…la phrase cachée !






Caractère et physique


Autrefois très beau et très séduisant, les longues années à servir directement sous les ordres de Morgoth ont tout d’abord eu raison de son âme avant son corps. Alors uniquement tournée vers la servitude (en tant que servant d’Aulë le Forgeron), son âme fut corrompue par Morgoth très rapidement, ce qui lui permit de développer des facultés en magie noire aux côtés de son Maître. Grand stratège de guerre, attachant une grande importance à l’ordre et au contrôle, il passa rapidement maître dans l’art de la tromperie et de la corruption, gagnant beaucoup de fidèles à sa cause et trompant pendant longtemps ceux qui le pensaient encore fidèle à Aulë et l’appelaient encore Mairon. Pendant très longtemps, Sauron pouvait changer d’apparence à volonté, se faisant tantôt voir aussi séduisant qu’avant sa corruption par Morgoth, tantôt prenant l’apparence d’un loup-garou, tantôt se montrant sous son vrai jour, un être à la peau très pâle, de grande taille, aux yeux perçants et glaciales et aux cheveux aussi noir que les ténèbres qu’il servait alors. Il usa de ce pouvoir jusqu’à la submersion de Numenor, de laquelle il ressortit certes vivant, mais très affaiblit et tellement mutilé que seul son esprit y survécu et lui permit de retourner en Mordor où il y reprit des forces. Sauron se vêtit alors d’une lourde armure noire qu’il ne quitta plus jusqu’à sa disparition, à la fin du Second Âge lors de la Bataille de la Dernière Alliance. Toujours trop faible pour espérer pouvoir retrouver une quelconque apparence physique, son esprit n’a néanmoins rien perdu de sa puissance. Aujourd’hui, seul ce dernier subsiste encore sous l’apparence d’une grande ombre et peut parfois reformer la silhouette du Seigneur des Ténèbres telle qu’elle fut durant la Bataille de la Dernière Alliance. Quant à son esprit, alerte et vif, celui-ci est toujours égal à lui-même. Pire encore, il est même devenu plus dangereux car à présent, il est mu par la vengeance, vengeance sur les Peuples Libres et surtout sur les Hommes qui sont la première cause de son état actuel. Haine, corruption, destruction, il veut contrôler le monde et ses habitants et pour lui, cela passe nécessairement par la guerre. Sa guerre, il la prépare en usant de ses pouvoirs pour rappeler les morts et invoque des incantations seules connues de lui-même. Enfin, s’il a longtemps vénéré Morgoth comme son Maître et Dieu, aujourd’hui l’élève qu’il fut aspire à des buts bien différents que ceux de son ancien Maître. Cependant, s’il disposait de son propre culte (le Culte du Dieu Sombre) et de fidèles invétérés à l’apogée de son pouvoir et règne, autant parmi les Hommes que parmi les Orques, il sait avoir encore nombre de fidèles en Terre du Milieu, fidèles qui n’attendent que son retour pour proclamer à nouveau la foi en le Dieu Sombre.







Histoire



Chapitre 1. Origines


Bien avant la Musique des Ainur, Sauron fut créé par Eru Ilúvatar. Au commencement des temps, Sauron faisait partie des Ainur qui jadis entrèrent en Eä où il devint l’un des Maiar et Servants d’Aulë le Forgeron et où il prit le nom de Mairon. Déjà là, ses facultés étaient exceptionnelles, si bien que tous l’appelèrent Mairon l’Admirable. Lorsqu’il rencontra Melkor, il fut très vite sous son joug et devint son plus puissant et plus fidèle Serviteur. Agissant longtemps à couvert, sa corruption et trahison fut finalement mise au grand jour et depuis lors, les Sindar de Beleriand le nommèrent Gorthaur. Quant aux autres races, ils l’appelèrent Sauron et c’est sous ce nom qu’il se fit connaître à travers les Âges.


Chapitre 2. Les Années des Arbres


Lorsque Melkor eut fondé sa forteresse d’Angband au Nord-Ouest de la Terre du Milieu, il désigna Sauron comme son Lieutenant en ces lieux. A la fin du Siège d’Utumno, les Valar ayant capturé Melkor, ils prirent la cité d’assaut ainsi qu’Angband. Ils les fouillèrent de fond en combles mais ne parvinrent pas à retrouver Sauron, qui s’était enfuit avant leur arrivée.


Chapitre 3. Le Premier Âge – Sauron, Lieutenant de Morgoth


Morgoth parvint néanmoins à se libérer de ses chaînes qui le tenaient prisonnier des Valar. C’est suite à cet évènement que les Deux Arbres de Valinor furent détruits et que, lorsque le soleil se leva le lendemain, la Terre du Milieu vit naître un nouveau peuple ; les Hommes. Curieux et désireux de les corrompre rapidement à leur tour, Morgoth quitta Angband, la laissant à Sauron et partit à la recherche des seconds enfants d’Ilúvatar, dans l’espoir de les corrompre à sa volonté.

Après la chute de Fingolfin, Sauron lança une attaque sur Tol Sirion, qu’il parvint à prendre et à en faire une sorte de tour de garde pour Morgoth. Sous l’égide de Sauron, Tol Sirion se dégrada et prit vite le nom de Tol-in-Gaurhoth, l’Île des Loups-Garous, en référence aux pouvoirs de métamorphose de Sauron, qui pouvait entre autres prendre l’apparence d’un Loup-Garou. De son côté, Morgoth, après avoir eu vent des agissements de Barahir et de ses compagnons, ordonna à Sauron de se mettre sans plus attendre à sa recherche et de les tuer tous. Ne trouvant pas la cachette de Barahir de suite, Sauron mit néanmoins la main sur Gorlim, un des compagnons de Barahir. Capturé, il fut directement amené devant Sauron qui promit de le libérer, lui et sa femme qu’il disait aussi avoir capturée, en échange d’information. Terrifié par le regard de Sauron et ses menaces, Gorlim l’informa de tout ce qu’il savait, après quoi Sauron, satisfait, avoua de son côté que sa femme, Eilinel, était déjà morte et qu’il avait changé d’avis à son sujet, le condamnant à son tour également à mort. Fort de ces renseignements, Sauron n’eut plus de mal à retrouver Barahir et lui et les siens furent massacrés, sauf Beren, qui promit de venger un jour son père. Aussi Beren traversa le Dorthonion en hors-la-loi et fut l’auteur de grands faits, si grands qu’ils furent entendus très loin en Terre du Milieu, jusqu’aux oreilles de Morgoth, qui mit un prix élevé sur la tête de Beren. Quant à Sauron, il prit la tête d’une grande armée de Loups-Garous et se mit à sa recherche.

Avec Finrod Felagund et 10 autres compagnons, Beren quitta Nargothrond et se mit en quête des Silmarils. Pour passer plus inaperçus des sbires de Sauron, ils se déguisèrent en Orques mais la ruse ne dura pas longtemps, car Sauron les espionnait depuis leur entrée dans le val, entre Ered Wethrin et Taur-nu-Fuin, trouvant cette troupe d’Orques suspecte étant donné qu’il devait être informé de n’importe quel mouvement de troupes d’Orques sur ces terres. Il les fit prendre et tous furent amenés devant lui. Finrod et Sauron eurent alors un duel de chants. Tous deux chantèrent avec force et puissance mais Sauron restait le plus puissant des deux. Il obligea les captifs à retirer leurs déguisements mais ne parvint pas à reconnaître ceux qui se trouvaient devant lui. Il exigea alors qu’ils lui révèlent leur identité, mais aucun n’obtempéra. Pour les forcer à parler, Sauron les emmena devant une grande fosse sombre dans laquelle ils furent jeter l’un après l’autre et dévorés par les loups-garous qui la peuplaient. Malgré l’horreur, aucun ne parla.

Cependant Finrod et Beren n’avaient pas encore été jetés dans la fosse et lorsque tous leurs compagnons furent dévorés, ils étaient les derniers survivants du groupe partit de Nargothrond. Bientôt il ne devait rester plus que Beren car Finrod Felagund succomba à ses blessures suite à un combat contre un loup-garou qui attaquait Beren et durant lequel il dut user de tous ses pouvoirs pour le défaire. S’il ressortit victorieux du combat, il mourut quelques jours plus tard, trop grièvement blessé qu’il était. C’est en ces moments sombres que vint Lúthien au pont de Tol-in-Gauroth, accompagnée du chien Huan. Elle se mit à chanter et, en entendant sa voix, Sauron sut immédiatement qu’il s’agissait de la fille de Thingol et Melian. Exigeant sa capture pour la mener devant Morgoth, il envoya un premier loup sur le pont mais celui-ci fut tué par Huan. Il en envoya un autre, puis un autre encore, mais tous furent massacrés par le protecteur de Lúthien. Fou de rage, il envoya Draugluin, le Seigneur des Loups-Garous d’Angband. Le combat entre Draugluin et Huan fut féroce mais Draugluin prit la fuite et, avant de mourir de ses blessures, regagna Tol-in-Gaurhoth et informa son Maître que Huan était là. Plein de haine, Sauron quitta l’île, se dirigea vers le pont où se tenaient Huan et Lúthien et prit la forme du plus grand et plus puissant Loup-Garou que la Terre du Milieu ait connu. Au lieu de concentrer son attaque sur Huan, il bondit sur Lúthien mais celle-ci usa de sa magie sur lui et, aveuglé, Huan en profita pour contre-attaquer et le combat débuta. Si la force de Sauron était puissante, affaiblissant considérablement Lúthien, elle ne l’était pas suffisamment pour combattre le Chien de Valinor. Par deux fois il changea d’apparence, prenant d’abord la forme d’un serpent puis sa propre et véritable forme…en vain. Battu, il s’écarta pour céder le passage à Lúthien en échange de sa liberté. Il prit ensuite l’apparence d’un vampire et s’envola pour Taur-nu-Fuin, où il remplit la forêt de terreur et d’horreur.

Après la Guerre de la Grande Colère, la chute de Morgoth et la destruction du Thangorodrim, Sauron reprit sa forme d’antan et se repentit de ses faits, terrifié par la colère des Valar. Eönwë exigea cependant de lui qu’il s’en retourne à Valinor pour recevoir le jugement de Manwë. Etant prêt à se repentir mais pas à subir une telle humiliation, Sauron prit la fuite et se cacha en Terre du Milieu pendant de longues années, ruminant ses faits, ses défaites et victoires, la chute de Morgoth et la façon dont lui allait pouvoir le venger et terminer l’œuvre commencée par son Maître : l’asservissement du monde.


Chapitre 4. Le Second Âge – D’Annatar à la Chute de Numenor


Bien que Sauron savait depuis longtemps qu’il était plus aisé de corrompre les Hommes, il se décida à jeter son dévolu sur les Elfes, car il les estimait bien plus puissants. Ainsi, quelques milliers d’années après les évènements de la Guerre de la Grande Colère et la disparition de Sauron, il jugea qu’à présent, les Valar avaient certainement oublié la Terre du Milieu et sombra à nouveau dans les Ténèbres.

Une fois son plan fin prêt, Sauron prit sa plus belle apparence et se révéla aux Elfes vers l’an 1200 sous le nom d’Annatar, le Seigneur des Dons. Charmant et séduisant, beau parleur, les Elfes se lièrent vite d’amitié avec ce Seigneur aux connaissances infinies en matière d’art et de magie. Si beaucoup l’appréciaient, certains restaient méfiants devant tant de bienveillance, comme Elrond, Gil-Galad ou encore Galadriel, qui, bien que ne sachant pas sa véritable identité, refusèrent de l’accueillir en Lindon. Cependant, partout ailleurs et surtout en Eregion, où il était accueilli avec tous les honneurs, les Elfes apprirent beaucoup de son riche enseignement, avides de savoir qu’ils étaient.

En l’an 1500, année durant laquelle les Elfes avaient atteint l’apogée en matière de connaissances, ils commencèrent à forger les Anneaux de Pouvoir. Toutefois Sauron connaissait déjà tous leurs secrets et, en 1600, dix ans avant la fin de la forge des Anneaux de Pouvoir, il s’en retourna en Mordor, terres qu’il avait fait sienne, et forgea l’Unique dans les flammes de la Montagne du Destin. Destiné à contrôler tous les Porteurs des Anneaux de Pouvoir, l’Unique était le plus puissant de tous et Sauron dut investir une grande partie de ses propres pouvoirs pour le forger.

Il avait cependant sous-estimé la force de la volonté des Elfes car, dès qu’il mit l’Unique au doigt, les Elfes et Celebrimbor surent sa véritable identité. Réalisant qu’ils avaient été dupés et trahis, ils cachèrent les Anneaux de Pouvoirs destinés aux Elfes et ne les utilisèrent pas. Prétextant que jamais de tels Anneaux n’auraient pu être forgés sans son savoir, Sauron exigea que tous les Anneaux forgés lui soient rendus. Les Elfes refusèrent ; la guerre était à présent inévitable.

C’est à cette époque que Sauron fut connu en tant que Seigneur des Ténèbres et Maître du Mordor. Grâce à l’Anneau, il construisit Barad-Dûr, sa forteresse près de la Montagne du Destin et la Porte-Noire pour prévenir le Mordor de toute invasion. Orques, Trolls, Hommes (Orientaux comme Suderons)… ils furent très nombreux à rejoindre son armée et chaque jour, elle grossissait en nombre. 700 ans après son établissement en Mordor, le pouvoir de Sauron avait atteint son paroxysme, au 17ème siècle du Second Âge.

Vint ensuite la guerre, dévastatrice tant pour les peuples que pour les terres, entre les Elfes et Sauron. L’Eregion en ressortit détruit et une partie importante de l’Eriador également. Celebrimbor fut massacré et son corps servit d’étendard aux légions de Sauron. Les Elfes, repoussés jusqu’aux Montagnes Bleues, avaient perdu leurs alliés Nains, qui, tout en refusant toute alliance avec Sauron, se retranchèrent derrière les murs de la Moria, où Sauron ne pouvait plus les atteindre. La Terre du Milieu était alors pratiquement sous le contrôle total de Sauron. Mais c’était sans compter sur l’arrivée des Hommes de Numenor, des Hommes forts, descendant directement de la lignée de Beren et Lúthien et vivant sur l’île en forme d’étoile qu’est Numenor, situé sur la mer entre la Terre du Milieu et Valinor. Répondant à l’appel à l’aide des Elfes, ils vinrent en force et parvinrent à repousser, ensemble, les légions de Sauron en Eriador, jusqu’à sa défaite, le poussant à s’en retourner en Mordor, avec ses hommes de main les plus proches et ce qu’il restait de son armée.

Sauron décida alors de distribuer les Anneaux de Pouvoir en sa possession aux Hommes et aux Nains plutôt qu’aux Elfes. Il en donna d’abord sept aux Seigneurs des Nains. Ils mirent du temps à succomber aux pouvoirs des Anneaux, et se montrèrent très résistants face à la corruption qui s’y trouve imprégnée. Cependant il en fut tout autrement pour les neuf Seigneurs des Hommes, qui sombrèrent très vite dans les Ténèbres et sous son joug et devinrent ses plus fervents Serviteurs, les Nazgûls, les Serviteurs de l’Anneau.

Bien qu’il ait perdu la guerre contre les Elfes, la domination de Sauron sur le monde ne cessait de s’agrandir, en particulier sur les terres barbares du Sud et de l’Est. Là, Sauron était considéré comme un Dieu. Acceptant ce culte, Sauron restait cependant très fervent des anciennes pratiques et des anciens rituels liés à l’adoration de Morgoth. Aussi, s’il disposait de nombreux temples qui lui étaient dédiés, il en faisait construire d’autres, plus grands, plus impressionnants, dédiés à Morgoth. Dans l’un comme dans l’autre, des sacrifices humains tous plus insupportables les uns que les autres, étaient effectués en l’honneur de Sauron et de Morgoth, le premier étant vu comme un Dieu vivant, l’envoyé du second sur Terre pour éclairer les mortels et leur montrer la voie. Tout ceci combiné l’un dans l’autre fit que Sauron s’adjura lui-même le titre de Seigneur de la Terre et de Roi des Hommes.

Provocation ou erreur ? Il en résulta que les Numénoréens furent très offensés, tout arrogants qu’ils sont. Menés par leur Roi, Ar-Pharazôn, ils vinrent en masse en Terre du Milieu. Les légions de Sauron prirent peur et se réfugièrent toutes en Mordor. A la vue de l’armée de Numenor, Sauron se soumit au Roi Ar-Pharazôn, disant qu’il n’y avait personne de plus puissant que lui sur Terre. Pour assouvir son arrogance, Ar-Pharazôn exigea que Sauron vienne avec lui sur Numenor en tant qu’otage. Cependant, une fois sur place, le statut de Sauron passa très vite de captif à conseiller personnel du Roi. Il l’abreuva de belles paroles, convertit de nombreux Numénoréens au Culte de Melkor, en devint même le Grand Prêtre et se fit connaître sous le nom de Tar-Mairon. Sous lui, l’Arbre Blanc fut abattu, et à sa place, on érigea un temple immense dédié à Melkor dans lequel Tar-Mairon procédait à de nombreux sacrifices humains, piochant sans relâche parmi ceux qui vénéraient toujours les Valar. Enfin, il parvint à son but ultime : convaincre Ar-Pharazôn de se rebeller contre les Valar et d’attaquer Valinor, lui faisant miroiter l’immortalité en cas de succès et le succès, pour un tel Roi, était inévitable, ne cessait-il de lui répéter. Le Roi mena donc une flotte immense vers Valinor dans le but de l’assiéger. Fou de colère envers ces hommes mortels d’une telle arrogance, Eru lui-même intervint, fit engloutir l’île, ses habitants et toute la flotte du Roi fut détruite dans une effroyable tempête.
Pendant que les Numénoréens tentaient de fuir la submersion inévitable de l’île, Sauron se trouvait dans le Grand Temple de Melkor. Comme le reste de l’île, le Temple fut détruit, mais l’esprit de Sauron parvint néanmoins à s’enfuir. Grièvement blessé dans son corps mais loin d’être détruit car il portait alors l’Unique, Sauron regagna le Mordor et y reprit des forces. C’est depuis ce jour qu’il ne put plus jamais changer de formes. Il revêtit alors une lourde armure noire pour protéger sa peau carbonisée et se coiffa d’un impressionnant heaume hérissé de pointes telles une couronne de fer. Se furent l’époque des Années Sombres. Fou de rage, Sauron regagna néanmoins toute sa puissance avec le temps et ne régna plus que par la force et la terreur.

Pendant ce temps, quelques Numénoréens parvinrent à regagner les rivages de la Terre du Milieu. Menés par Elendil, il forgea les Royaumes d’exil de Gondor et d’Arnor. De son côté, Sauron voyait d’un très mauvais œil l’arrivée de ces hommes en Terre du Milieu. Aussi, il lança une attaque sur le Gondor en 3429. Les Hommes de Gondor, menés par Elendil et ses fils, formèrent la Dernière Alliance avec les Elfes du Lindon et leur Roi, Gil-Galad et, ensemble, ils combattirent Sauron durant la Bataille de la Dernière Alliance des Hommes et des Elfes. La Dernière Alliance fut victorieuse des légions de Sauron en Gondor et durant la Bataille de Dagorlad avant d’arriver finalement devant les portes mêmes de la forteresse de Sauron, Barad-Dûr, et de l’assiéger.

Durant toute la durée de la guerre et, ensuite, du siège de Barad-Dûr, qui dura 7 ans, Sauron jamais ne se manifesta. Enfin, en 3441, il sortit, engageant directement le combat avec Gil-Galad et Elendil, qu’il tua tout deux. Alors que tout espoir avait disparu, Isildur, le fils d’Elendil, s’empara de l’épée de son père et trancha les doigts de Sauron, dont celui qui arborait l’Unique. En se faisant arracher l’Anneau de la sorte, Sauron fut détruit, la guerre prit fin et le Second Âge avec lui.


Chapitre 5. Le Troisième Âge – Le Nécromancien


Avec la perte de l’Anneau, Sauron ne put prendre d’apparence physique pendant 1000 ans. Son âme était contrainte d’errer seule sur la Terre du Milieu. Enfin, lorsqu’il put reprendre une légère forme sous les traits d’une ombre entourant une grande silhouette, il se mit à la recherche d’un endroit duquel il pourrait retrouver lentement ses pouvoirs et étendre à nouveau son ombre sur le monde. Il choisit la colline d’Amon Lanc, au Sud-Ouest de Vert-Bois Le-Grand, et y établit son repère, qu’il nomma Dol Guldur, la Colline de la Sorcellerie. Peu à peu, les gens commencèrent à se méfier de cet endroit, de plus en plus peuplés par de sombres créatures et par des araignées géantes, d’autant plus que l’on disait les ruines de la forteresse hanté par un Nécromancien, un sorcier capable de ramener les morts à la vie…





(C) Amasys pour Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Age






Personnages joués sur BtDD : Sauron Le Grand (x3), alias Sauronne // Legolas Vertefeuille (alias Leggy) // Denethor II (alias DD)

Personnages joués sur Le Tiers Âge
: Le Nécromancien (alias Sauronne)

DC sur le Tiers Âge : Gandalf le Gris
Revenir en haut Aller en bas


Sauronne
Puissance Maléfique de Dol Guldur

Puissance Maléfique de Dol Guldur
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 866
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, ash nazg thrakatulûk, agh burzum-ishi krimpatul

Carnet personnel
PE: 15.251,25 PE
PO: 10.833, 75 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Srag glidzu nakhizish, agh bugash obzidân   Ven 15 Avr - 20:28

Finito <3




Personnages joués sur BtDD : Sauron Le Grand (x3), alias Sauronne // Legolas Vertefeuille (alias Leggy) // Denethor II (alias DD)

Personnages joués sur Le Tiers Âge
: Le Nécromancien (alias Sauronne)

DC sur le Tiers Âge : Gandalf le Gris
Revenir en haut Aller en bas


Sauronne
Puissance Maléfique de Dol Guldur

Puissance Maléfique de Dol Guldur
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 866
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, ash nazg thrakatulûk, agh burzum-ishi krimpatul

Carnet personnel
PE: 15.251,25 PE
PO: 10.833, 75 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Srag glidzu nakhizish, agh bugash obzidân   Lun 25 Avr - 12:22

Pour rappel, suite aux jets de dés, j'ai droit à un fantastique Elasmoth qui va vraiment BEAUCOUP me servir Razz




Personnages joués sur BtDD : Sauron Le Grand (x3), alias Sauronne // Legolas Vertefeuille (alias Leggy) // Denethor II (alias DD)

Personnages joués sur Le Tiers Âge
: Le Nécromancien (alias Sauronne)

DC sur le Tiers Âge : Gandalf le Gris
Revenir en haut Aller en bas


Furdin Ier
Descendant de Durin ¤ Détenteur d'un Anneau de Pouvoir

Descendant de Durin ¤ Détenteur d'un Anneau de Pouvoir
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 09/03/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 262
▌RACE : Naugrim
▌VOTRE RANG : Roi du Peuple de Durin
▌CITATION : "Khayamu !"

Carnet personnel
PE: 60.962,50 PE
PO: 8.725 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Srag glidzu nakhizish, agh bugash obzidân   Jeu 28 Avr - 21:24

Et je valide !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Srag glidzu nakhizish, agh bugash obzidân   

Revenir en haut Aller en bas
 
Srag glidzu nakhizish, agh bugash obzidân
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Avant de renter :: Présentations :: Fiches Validées-
Sauter vers: