AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 346
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   Sam 30 Juil - 22:14

Le houx est un arbuste qui atteint une taille de cinq à six mètres de haut au moment de son apogée. Cette terre connu aussi son apogée sous le nom d'Eregion, à l'époque ou de puissant elfes y vivaient, les noldor. Mais depuis cette aire lointaine, cette terre qui n'était plus noldorine avait connu un autre rouge que celui des fruits de ses arbustes, et en abondante quantité. Dès siècles plus tard, alors que ces histoires étaient oubliés du commun des hommes, l'un de ceux qui se rappelait foulaient cette terre sans roi. Il s'agissait de Menethil, et d'une escorte composée d'une cinquantaine de cavaliers. Ils revenait de Tharbad en empruntant un chemin inexistant pour éviter les rencontres impromptues pouvant être néfastes. En cette années de 1083 TA. Le seigneur d'Amon Sûl ralliait son domaine après une rencontre diplomatique importante avec le roi u Cardolan. Ce dernier, sans être réellement désobligeant, l'avait ignoré autant qu'il le pouvait, pour se débarrasser de ce petit seigneur provenant d'un petit royaume. Menethil avait vite compris qu'il n'était pas le bienvenu et parti dès que sa tache fut accomplie. C'est ainsi qu'il se retrouva à camper près des Noues des Cygnes et des ruines d'Ost-in-Edhil avec son escorte, prête à partir à tout moment. Ces ruines étaient celle de l'ancienne capitale de ces terres, détruite par un mal détruit à son tour mille années auparavant.  Des orcs rôdaient encore sur ces terres, mais ils ne représentaient ps une grande menace comparés à une embuscade de bandits de grands chemins.

 L'avancée se faisait calment, au pas, car même s'il voulait rentrer chez lui, Menethil n'était pas pressé de recevoir de nouvelles directives de son roi, qui, à mesure de prendre de l'age, perdait l'estime de ses serviteurs les plus éloignés, tel que celui qui gardait la Grande route de l'Est. En faisant quatre lieues par jour, il n'arriveraient à Amon Sûl que dans plusieurs semaines, et cela arrangeait le Gardien de la Tour, qui se contenterait de se garder lui pendant sa route. Pendant plusieurs jours, ils se contentèrent de longer les marécages qui se trouvaient  à l'ouest, tout en restant à bonne distance et éviter les odeurs déplaisantes. La troisième soirée passée près de cette étendue d'eau croupie fut la plus déplaisante pour le nez, mais plus intéressantes que les autres. Alors que chaque homme installait sa couche tranquillement et que cinq d'entre eux montaient la garde, celui qui regardait à l'est décida de quitter son poste pour réveiller son seigneur. Lui était aussi bien installé qu'il pouvait dans sa peau de chèvre, essayant de couvrir ses bottes qu'il avait gardé depuis son départ de la capitale du Cardolan. Lorsqu’il fut réveillé, il grommela des mots imperceptibles puis se dirigea vers le poste de son homme. En effet il y avait, au loin, quelque chose qui brillait dans la nuit. Ce quelque chose était reconnaissable comme étant un petit feu de camp. Il n'y en avait qu'un seul de visible mais rien n'indiquait qu'il s'agissait du seul. Mais de toute évidence, il y avait des gens là-va et il ne s'agissait probablement pas d'hommes du Rhudaur, car il ne s'aventuraient que rarement dans ces régions hostiles et abandonnés. La décision d'y aller fut prise sur le moment, et l'instant d'après, quarante-six homme étaient parti pour rencontrer celui ou ceux qui se trouvaient là-bas, à une demi-lieue tout au plus, alors que les cinq autres restaient pour garder chevaux et campement..

 En s'approchant, Menethil vit une sentinelle sur un petit promontoire, et par geste simple, déclencha le mouvement d'un de ses homme qui contourna le plus discrètement possible celui qui montait la garde. Un coup bien placé suffit pour l’assommer, et le léger bruit émis par le choc fut imperceptible car aucun mouvement ne se fit entendre. D'un autre geste tout aussi simple ue le premier, Menethil ordonna la mise en place de ses hommes de tel sorte qu'ils puissent tuer tout ceux qui campaient là. Puis, une fois cela fait, le seigneur qui ne manquait pas d'humour, alla se placer à côté d'une autre sentinelle qui scrutait l'horizon, avec plus d’insistance que le premier, s'assit pour ensuite se racler la gorge. Alors l'homme, surpris, se retourna pour voir qui faisait ce bruit, puis remarqua qu'il ne le connaissait pas. Un cri soudain retenti, réveillant tout ceux qui étaient endormis, mais ceux-la se rendirent vite compte qu'ils ne pourraient bouger plus que ça. En effet, le placement des soldats du Rhudaur permit d'avoir chacun des homme fraîchement levés à port d'épée. Menethil dégaina alors sa lame puis poussa la sentinelle au milieu du camp sans perdre un  seul de ses mouvements et ce jusqu'à ce qu'il rejoigne le groupe d'homme qui avait été fait et encerclé par une vingtaine de cavaliers. Menethil, qui trouva de quoi se rasseoir, s'installa calmement, en buvant dans une gourde qu'il venait de trouver. Il s'agissait d'un alcool quelconque. Il bu une gorgée avant de reposer le contenant et son breuvage.


"Alors, où se trouve le chef de cette bande de cette bande d’incompétent qui se laisse surprendre comme cela ?"

 Un homme s'approcha. Il ne savait pas s'il était vraiment le chef, mais, il s'agissait de celui qui avançait. C'était un homme de grande taille et élancé, plus large que le seigneur d'Amon Sûl. Ses cheveux châtains mettaient en valeur sa peau pâle. Il avait son regard fixé sur son futur interlocuteur, mais son air restait neutre, impassible, alors que lui ne le regardait pas vraiment, ou du moins, son heaume lui permettait de cacher son visage.


"Je vais donc considéré qu'il s'agit de toi. Alors, je dois te dire que cette homme ne monte pas la garde comme il le devrait, dit-il en montrant l'homme encore assommé, alors que celui-là fait trop attention à ce qui peut surgir de loin," ajouta-t-il en montrant celui qu'il avait mené au reste du groupe. Enfin, ce n'est pas grave...

 Menethil se leva et enleva son chef, ce qui lui permit de mieux voir ceux qu'il avait pis par surprise, et notamment celui qui s'était avancé. Enfin il regarda cet homme fièrement dressé, tel un seigneur dunedain. Puis il observa brièvement sa tenue, et reconnu du premier coup d’œil une tenue complète et bien entretenue d'homme d'arme du Gondor, prouvant qu'il s'agissait de soldats et non de brigands. Alors, Menethil décida de se rasseoir en rangeant sa lame, bu une nouvelle gorgée de la gnôle de tout à l'heure, puis lança l gourde au gondorien.

"Messieurs, nous avons parmi-nous les représentants du grand Empire du Gondor et de son haut-roi, Hyermendacil, premier du nom ! Relachez-les, et réveillez ce pauvre bougre que nous avons endormi."


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 


Dernière édition par Menethil le Dim 31 Juil - 14:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Arthurus
Commandeur d'Isengard, Le séraphin

Commandeur d'Isengard, Le séraphin
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2016
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 213
▌RACE : Numenor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : Nouvelle technique : on passe pour des cons, les autres se marrent, et on frappe.

Carnet personnel
PE: 4.061 PE
PO: 11.000 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   Dim 31 Juil - 12:09

Soldat:Et bien qui êtes-vous ? Vous vous demandiez si nous étions des brigands ce qui veut dire que vous n'en êtes pas. Lorsque j'étais aventurier j'avais pu entendre des rumeurs sur certains des hommes se trouvant en Rhudaur. Malheureusement aventurier ce n'est plus pour moi depuis que ma femme m'a volé ma pâtisserie. Enfin bon je m’égares, vous devez être des soldats d'Arnor. Humm … très bien je vais vous conduire à mon supérieur.

Après quoi le chasseur qui était assommé fut réveillé, une partie des hommes du camps s'en alla avec les hommes d'Arnor pour indiquait le chemin. Une autre resta sur place pour continuer à « garder » le camp. La nuit commençait à être de plus en plus sombre, les étoiles ne pouvaient traverser le peu de feuillage que constitué cette maigre forêt. Sur ordre de son supérieur le soldat de l'Arbre Blanc se déplaçait sans torche afin de ne pas éveiller les convoitises en cette région. Après plusieurs heures de marche le petit groupe pouvait enfin arriver face à un camp sans lumière. Aucun feu de camp ni même une torche. Après un arrêt de courte durée, un bruit en provenance de la gauche se faisait entendre. Il s'agissait d'un arc que l'on débander et le léger murmure qui demandait sûrement un mot de passe avec son sifflement. Après quoi un vacarme silencieux pouvait se faire entendre, plusieurs arcs débander. Un homme se leva face au groupe sorti tout droit d'un trou la surprise pouvait apparaître aussi bien sur les chasseurs que sur les visages des hommes d'Arnor.

Soldat du bataillon (murmure): Et bien je vois que vous nous avez ramené de quoi surprendre Simil.

Un autre homme sortait alors des bois. Il commença alors à bien observer chaque détail du groupe lui faisant face. Des souvenirs refaisaient surface, mais après un petit moment il demanda aux hommes de le suivre. Il les guida à travers l'ensemble de tente faîte en branches pour finalement arriver à une grande tente sous une sorte. Son aspect extérieur semblait être comme les autres en un peu plus grand, mais une fois à l'intérieur se trouvait un petit feu de camp avec une faible fumée qui semblait s'échapper par des trous prévu à cette effet. Autour de ce feu s'y trouvait un ensemble de siège et même une table. D'un certain confort par rapport aux habituels meubles de voyage. Il proposa aux plus hauts gradés de s'installer autour de celle-ci.
Puis s'installa également sur l'un des fauteuils.


Arthurus : Et bien veuillez me pardonner pour ce modeste accueil. Il en reflète pas celui que vous devriez avoir, mais servez-vous je vous en prie ( en désignant les provisions sur la table). Mais pardonnez-moi je ne me suis pas présenté à vous. Je suis Arthurus actuellement sergent dans le bataillon. Bien que normalement vous ne pourriez être autorisé à connaître l'emplacement de notre campement je reste assez curieux sur votre présence dans cette région. En gage de bonne foie je vais vous dire ce que font des hommes du Gondor ici. Il y a de cela quelques jours un village dit avoir eu affaire à un certain monstre. Un régiment fut envoyé pour le terrasser alors qu'il s'y trouvait encore, pas un homme n'avait pu en sortir vivant de cette rencontre. L'empereur à donc décidé de nous envoyer directement pour mettre fin aux pillages dans la région. Après quoi nous sommes arrivés ici quelques mois après, fort d'un groupe d'au moins cent soldats.


Puis il se servait alors un verre du vin qui se trouvait dans la cruche, puis il attendait la réponse de ses invités.



Sloubi un, Sloubi deux, Sloubi trois, Sloubi quatre, …
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 346
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   Dim 31 Juil - 15:17

Les gondoriens avaient plutôt bien prit l'insulte qui venaient de leur être faite. Celui qui s'était avancé venait d’éclaircir la situation, comprenant qu'il avait affaire à une troupe du Rhudaur, mais Menethil ne put s’empêcher de sourire quand il fut qualifié de soldat d'Arnor. Il se souvenait de sa visite quelques jours plus tôt.

"Apprenez qu'il n'y a plus de soldat d'Arnor depuis plus de deux siècles. Si votre supérieur croit cela, le fait que vous pensiez pouvoir vous balader librement sur ces terres qui n'ont rien d'amicales n'a rien d'étonnant. Enfin, vous vouliez me conduire auprès de lui ? Je vous suis."

Après avoir ordonnez de déplacer le camp à côté de celui où il se trouvait, Menethil décida de suivre les gondoriens avec seulement cinq de ses hommes, car il savait qu'il n'avait rien à craindre de celui qu'il allait rencontrer. Le chemin fut assez long et dura une grande partie de la nuit, si bien que Menethil regretta de ne pas avoir prit son cheval. A la fin de cette longue marche, il y eut une pose a l'orée d'un camp invisible à celui qui ne perçait pas l'obscurité nocturne de son regard. Il était bien plus grand que le précédant, laissant penser qu'il s'agissait de la base principale alors que l premier devait être un avant-poste. Un signal donné par le soldat en tête du groupe suivit par de multiple bruit de détente laissa comprendre que les sentinelles étaient autrement plus efficaces ici. Trois hommes sortirent d'une cachette, suivis d'un homme sortit des branchages, et après avoir observé attentivement les six étrangers, il permit au groupe de pénétrer, permettant aux homme du Rhudaur de voir de multiples tentes camouflés. Mais en avançant, ils finirent par tomber en face d'une bien plus grande, qui révélait, une fois à l'intérieur, un mobilier plutôt cossu pour un lieu comme celui-ci. Un homme était assis en face du feu et d'une table, faisant un geste à Menethil pour que celui-ci prenne place, mais malgré le bon accueil, il préféra rester debout.

L'hôte qui avait sûrement observé l'armure de Menethil avait conclu qu'il ne s'agissait pas d'un simple cavalier comme les autres. Très poliment, il lui indiqua des victuailles, mais Menethil n'avait pas pour habitude de manger après-midi, alors il n'en fit rien car la faim ne se faisait pas sentir. Le gondorien continua en se présentant. Il s'appelait Arthurus et était un sergent. Il révéla que seul sa curiosité avait permis au dunedain de prendre place à cette table. Mais avant de poser une seule question, il dit la raison de sa présence en dans l'Houssaye. Menethil écouta attentivement tout ce que disait son interlocuteur. Une fois qu'il eut fini, Menethil enleva son heaume qu'il avait remis pour faire la route entre l'avant-poste et le camp principal.

"Avant de parler de vos affaires, je vais me présenter, ne serait-ce que pour témoigner mon respect envers le représentant du plus grand royaume sur cette terre. Je suis Menethil, fils d'Iradril, seigneur d'Amon Sûl et serviteur du royaume du Rhudaur. J'étais en mission diplomatique pour mon roi auprès du roi du Cardolan, à Tharbad. Je comptais sur l'absence e voyageur sur cette route, et ainsi rentrer en mon domaine. Les présentations étant finis, nous pouvons parler de votre problème."

Cela arrangeait beaucoup Menethil, car un imprévu ne pouvait que le retarder, et retarder les ordres de son suzerain qui pouvaient l'envoyer en Arthedain, voir même au Gondor, là où il n'avait pas envie d'aller, car si Menethil aimait connaître les paysages d'ailleurs, il n'aimait pas voyager. Il décida de s'asseoir, car il était su cette fois-ci que rien ne pouvait lui arriver.

"Vous avez de la chance sergent. Pour des raisons qui me sont propre et en souvenir du passé commun de nos glorieux royaumes, je vous propose de vous aider à capturer et terrasser ce monstre qui effraie vos villages et vos gens. Cela bien sur, si vous acceptez mon aide. J'ai avec moi une cinquantaine de cavaliers. Il pourrait vous aider à fouiller les environs. Qu'en dites-vous ?"


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Arthurus
Commandeur d'Isengard, Le séraphin

Commandeur d'Isengard, Le séraphin
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2016
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 213
▌RACE : Numenor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : Nouvelle technique : on passe pour des cons, les autres se marrent, et on frappe.

Carnet personnel
PE: 4.061 PE
PO: 11.000 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   Dim 31 Juil - 16:55

L'ambiance était tendue mais elle semblait se diriger vers une sorte d'illusion fantasmagorique.En effet après un refus de manger la nourriture présente sur la table il se décida à s’asseoir, puis il proposa une chose assez inattendue mais aussi avantageuse pour le Gondor. Dans la tente seul Arthurus s'y trouvait et au yeux de certain cela pouvait paraître comme une trahison. Quoi qu'il en soit après avoir fini sa coupe il commença à exprimer sa pensée. Alors que le feu de camp semblait s'éteindre signalant en même temps que la discussion allez devoir toucher à sa fin.

Arthurus : Et bien l'aide du fils d'un Seigneur du Rhudaur ne saurait être refusée. J’accepte donc volontiers de vous accueillir dans notre quête. Malheureusement nous allons devoir nous séparer car le bataillon ne va pas tarder à se mettre en mouvement. Vous m'aviez bien dit être des cavaliers de ce fait je pense que vous pourrez nous rattraper à l'aide de vos chevaux. Nous nous dirigeons vers le Nord-Ouest je vous attendrez donc à plusieurs lieux d'ici afin que nos campements puissent se regrouper. Je vous souhaite une bonne route vers votre campement et qu'aucun malheur ne vous arrive.

Une fois dit, il raccompagna les hommes à la sortie du camp là où il avait pu les recueillir. Le soldat qui les avait amené encore présent à l'entrée, Arthurus demanda alors à l'homme de justifier sa présence et d'expliquer la rencontre.


Arthurus : Et bien soldat que faîtes-vous là ? Vous ne devriez être sur le chemin du retour, mais ça tombe bien je voudrai savoir comment votre rencontre avec les hommes du Rhudaur à eu lieu.

Soldat : Et bien mon sergent, alors que le camp était prêt ils ont surgis de nul part. Puis ils ont assommés l'un des gardes et encerclé le camp. Mais voyez-vous les chasseurs ne sont pas vraiment doué dans le rôle de garde.

Arthurus : Très bien je vais être indulgent et ne pas signaler le manque de vigilance de ses hommes. Après tout ils n'ont qu'un entraînement de base, ils ne sont pas comparable au bataillon d'extermination. Vous pouvez disposer en rejoignant votre camp, vous vous tiendrez prêt à voyager nous n'allons pas tarder à partir.


Après plusieurs dizaines de minutes le camp fut enfin démonté et les hommes se mirent en route. La nuit sembler couvrir l'aspect de la troupe, les oiseaux de nuit étant de sorti permettaient de savoir si un quelconque individu semblait les entourer. Le matin se levant au loin on pouvait apercevoir une caravane à l'arrêt au beau milieu d'une route. Le sergent s'avançait avec quelques homes vers le convoi à l'arrêt. Une fois aux cotés de celui là il ne restait plus que des morts aussi bien pour les chevaux que les soldats. La marchandise elle semblait toujours présente mais d'aucune utilité vu qu'elle était totalement brisée tout comme le chariot. Après coup certains des hommes commençaient à analyser la scène, Perceval et Karadoc examinés les vivres afin de voir s'il y avait des choses récupérables. Au même moment l'un des patrouilleurs s'écria pour signaler des traces aussi grande qu'un troll. Après un moment de réflexion Arthurus se décida à suivre les traces qui ne ressemblaient à aucune créature se trouvant dans la région. La nuit commençait à tomber et les hommes n'avaient fait que très peu de pause, de plus il fallait que Menethil et ses hommes rejoignent la force.



Sloubi un, Sloubi deux, Sloubi trois, Sloubi quatre, …
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 346
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   Dim 31 Juil - 22:08

 Le sergent avais accepté rapidement l'aide de Menethil. Cela tombait bien car ce dernier ne voulait pas vraiment discutailler pendant des heures, sachant qu'il n'avait dormi qu'une petite heure. Le feu était éteint quand les deux hommes sortirent de la tente. Arthurus raccompagna les hommes du Rhudaur jusqu'à l'entrée du camps, puis ils se dirent au revoir. Le voyage de retour fut plus rapide car déjà Anar se levait sur l'Houssaye. Cela voulait aussi dire que Menethil et les cinq hommes qui l'avaient suivi ne pourraient dormir de la nuit, car ils devaient rejoindre le bataillon gondorien au Nord-Ouest en direction du Rubicorne, visible à des dizaines voir des centaines de lieues à la ronde car il s'agissait du plus haut sommet des Monts Brumeux. Un fois les chevaux attelés et les cavaliers prêt, ils partirent en direction du lieu de rencontre fixé. Le ciel était parsemé de nuages blancs et rien ne laissait présagé un orage. Le vent soufflait vers le nord, et était tiède, tel une brise d'été et fiasiat chanter l'herbe sous les sabots des chevaux de la troupe. Mais  toutes ces bonnes choses ne servaient qu'à donner envie de dormir aux six hommes qui avaient veillés toute la nuit. Heureusement, Menethil possédait un décoction qui, une fois appliquée sur le philtrum permettait de rester éveillé du fait de la forte odeur qui s'en dégageait. Cela lui permit de tenir jusqu'à la nuit suivante.

 Le seigneur d'Amon Sûl était heureux d'avoir rencontré par pure hasard un problème qu'il avait cherché à éviter par tout les moyens. La journée était bien avancée, alors Menethil décida de joindre un point de vue surélevé. De là il essaya de repérer les hommes d'Arthurus. Un peu plus à l'ouest, il aperçue une colonne, mais à l’arrêt. Il savait que ce ne pouvait être que eux, mais cet absence de mouvement ne disait rien qui vaille. Il décida donc d'aller à la rencontre des gondoriens et au bout d'une heure, ils furent assez proches pour voir ce qui avait arrête la troupe. Un chariot dont les propriétaires avaient été tués violemment alors que leurs bien avaient été saccagés. Ils pensa tout de suite à un troll,mais se dit qu'il serait bien trop au sud pour que ce soit possible. Mais par mesure de sécurité, il décida d'envoyer une dizaine d'hommes pour suivre les traces, en insistant sur le fait de ne pas chercher la confrontation. Ce n'est qu'après qu'il décida de rejoindre le sergent. On lui indiqua qu'il était juste derrière le chariot démoli, alors il descendit de cheval pour le rejoindre. En effet, il se trouvait juste à côté avec quelques-uns de ses hommes. Il avait été prévenu car il ne fut pas surpris par la présence de l'homme du Rhudaur.


"Sergent. Je vois que vous avez retrouvé la trace de votre monstre. Cette manière d'agir ressemble fortement à celle d'un troll des collines, mais ils ne vivent que dans les Landes d'Etten. Jamais ils ne descendraient aussi bas en Eriador. En plus ils se transforme en pierre au moindre rayon du soleil et ces traces sont bien trop grandes. Ça ne tient pas la route... Et un orc, ou un gobelin ne peut pas faire de traces de cette taille non plus... C'est très étrange. De toute manière, j'ai envoyé une dizaine d'homme pour voir dans quelle direction ces traces vont. Peut-être trouveront-ils la créature. Enfin, je suis là maintenant et la nuit tombe. Que diriez-vous de camper ici pour cette nuit ?"

 Il n'avait pas laissé parler Arthurus avant pour éviter les boniment inutiles. Le soldat devait comprendre car ce n'était pas non plus le fort des soldats de parler pour ne rien dire. Il fit signe à un de ses cavaliers de monter le camp et tout ceux qui étaient restés se hâtaient à l tache, alors que Menethil enlevait tranquillement son heaume, comme à l’accoutumé.
HRP:
 


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Sauronne
Puissance Maléfique de Dol Guldur

Puissance Maléfique de Dol Guldur
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 866
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, ash nazg thrakatulûk, agh burzum-ishi krimpatul

Carnet personnel
PE: 15.251,25 PE
PO: 10.833, 75 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   Mer 3 Aoû - 16:43

MJ


Voici la créature que vous recherchez :



Cette créature a été dressée par un homme, sorte d'ermite solitaire, qui préfère la compagnie des bêtes à celles de ses semblables. Les traces convergent vers l'Est, vers les pieds des Monts Brumeux. Prenez garde; il est fort probable que des Gobelins rôdent autour de la cachette de la bête et de son maître ! Quand vous serez sur place, je lancerais un dé pour savoir si vous vous faîtes repérer par les Gobelins ou par la créature et son maître, ou par les 2 !

Suite au prochain épisode ! Dès que vous aurez posté vos RPs respectifs Wink

Bonne chance !




Personnages joués sur BtDD : Sauron Le Grand (x3), alias Sauronne // Legolas Vertefeuille (alias Leggy) // Denethor II (alias DD)

Personnages joués sur Le Tiers Âge
: Le Nécromancien (alias Sauronne)

DC sur le Tiers Âge : Gandalf le Gris
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 346
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   Ven 5 Aoû - 22:22

 Le camps avait été installé rapidement, prouvant l'habitude que les hommes avaient à le faire. Peu après cela, les dix hommes envoyés par Menethil firent leur apparition, couvert de sueur, de poussière, mais aussi avec un blessé. Ce dernier fut rapidement conduit dans une tente pour se faire soigner. Celui qui avait prit la tête du groupe se précipita à la tente de son chef, qui était à côté de celle du sergent gondorien. Il se fit reconnaître par la sentinelle, qui le laissa tout de suite entrer. Elle s'était à peine essuyer pour se présenter devant le seigneur d'Amon Sûl. Ce dernier venait d'être réveillé par le bruit que fit l'homme en entrant, et alors qu'il se levait, il fusilla du regard l'homme pour avoir interrompu son sommeil, et celui qu'il n'avait put avoir la nuit passé.

"Mon sei...gneur..."

"Parles maintenant que je suis debout. Qu'as-tu vu là-bas ?"

"Et bien...nous avons suivi les traces, et nous nous sommes dirigés vers le Rubicorne. Au bout de vingt minutes de chevauché, nous avons commencé à apercevoir d'autres restes. Je n'ai jamais rien vu de pareil. Ce qui a fait ça...n'est pas d'ici, je peux vous l'assurer...enfin, pas du Rhudaur....C'était, horrible...des corps partout, des bandits et leurs chevaux...d'ailleurs l'un des nôtres s'est affolé, alors il s'est mis à galopé et le soldat qui était dessus...il devait pas avoir de chance parce qu'il s'est pris le seul arbre et la seule branche à des lieues à la ronde..."

 Menethil, qui n'avait écouté que le début, avait fait signe au sergent de sortir. Il appela la sentinelle pour lui ordonner de prévenir Arthurus. Cinq minutes après, Menethil était sous sa tente entrain de l'attendre. Ce dernier apparu en tenue réglementaire, alors que Menethil ne portait que le stricte minimum.

"On vous a prévenu ? Non ? J'en suis désolé, mes hommes ont l'habitude de ne rendre de compte qu'à moi, et j'ai oublié de les prévenir de vous informer. En bref, mes hommes sont revenus, et ils disent avoir vu d'autres victimes de cette grosse bestiole . Ce n'est donc pas un troll ou une autre abomination de Morgoth, sinon ils auraient put riposter. Vous êtes le chef de cette expédition. J'ai beau avoir un grade normalement supérieur vous êtes le chef ici. Alors qu'ordonnez-vous ?"

 Arthurus fut d'abord un peu surpris, sans pour autant le laisser transparaître. Puis après avoir réfléchit sérieusement, il alla s'asseoir suivi par Menethil autour de la même table que la veille. Là, Arthurus déploya la carte de la région, qui, bien qu'un peu vieille par manque d'exploration, permettait de se repérer correctement sur le territoire.  Le seigneur d'Amon Sûl montra alors au sergent gondorien ce qu'avait dit le sergent du Rhudaur. Puis enfin, Arthurus communiqua ses ordres. Il ordonna à Menethil de partir pour le Rubicorne, ne s’arrêtant que lorsqu'il aura repéré la bête, ou les bêtes. Il chargeait donc Menethil d'une mission d’éclairage. Ce dernier, qui voyait enfin le début des choses intéressantes, sérieuses, mais néanmoins dangereuse, n'eut aucune objection. Il ne demanda que trois heures de sommeil supplémentaire, pour enfin avoir une nuit de sommeil convenable.

 Trois heures après, et le temps de se préparer en plus, les cinquante et un cavaliers, car le blessé s'en était remis de sa rencontre impromptue avec un arbre, se mirent en colonne pour progresser vers l'Est, en direction des Monts Brumeux. Le reste du camps aussi avancerait dans cette direction, mais plus lentement, laissant le temps aux hommes du Rhudaur de bien repérer les lieux ciblés. Trois jours plus tard, ils étaient pratiquement aux pieds de ces murs naturels. Ils décidèrent de trouver un endroit un peu plus reculé pour faire leur camp, pour être le plus discret possible. Les dangers étaient bien plus importants aussi près de ces montagnes. Même si elles étaient fameuses pour être la plus grande demeure des nains en Terre du Milieu, elles étaient aussi voir plus célèbres pour leur dangerosité, car dedans se baladaient des hordes de gobelins. Ceci, ajouté au mystérieux monstre qu'il poursuivait, diminuait fortement l'espérance de vie des hommes et des elfes pouvant s'aventurer dans ces contrés.

 Après avoir repérer un bon endroit pour dormir, une vingtaine de cavaliers partirent en exploration, cherchant des traces fraîches du monstre, ou le monstre lui-même. Menethil lui-même décida d'y aller, seul. Il avait remarqué un petit promontoire rocheux plus au sud, qui lui permettrait de voir bien plus loin. Malheureusement, il n'aperçut rien, car déjà, la nuit arrivait. Il décida de retourner au camp pour passer la nuit. Cette nuit-là, il ne ferait pas son quart. Le lendemain aussi fut passé à chercher à des lieues à la ronde des traces. Le jour d'après, les gondoriens devaient arrivés, diminuant sérieusement la discrétion de la troupe.


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Arthurus
Commandeur d'Isengard, Le séraphin

Commandeur d'Isengard, Le séraphin
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2016
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 213
▌RACE : Numenor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : Nouvelle technique : on passe pour des cons, les autres se marrent, et on frappe.

Carnet personnel
PE: 4.061 PE
PO: 11.000 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   Sam 13 Aoû - 18:37

Le nouveau camp établi plus proche de l'antre de la bête, les hommes qu'ils soient du Gondor ou du Rhudaur semblaient bien s'entendre. Après quoi la nuit arriva ne surprenant personne si ce n'est les inconscients. Puis le jeune sergent avait pu observer attentivement la préparation des éclaireurs du Rhudaur il s'agissait là de la quête du Gondor mais au final Arthurus souhaitait que la hiérarchie militaire soit respectée. Soit quoi l'ordre et la discipline ne laisserait place qu'au chaos au sein des rangs. Alors il se décida à parler franchement au dirigeant des hommes d'Arnor.


Arthurus : Et bien je vois qu'une nouvelle de vos troupes d'explorations s’apprête à partir. Espérons qu'elle puisse trouver les traces de la bête. Mais quoi qu'il en soit je viens vers vous avec la confiance que vous pourrez comprendre mes mots. En effet si votre est noble il n'en est pas moins déroutant c'est pourquoi je souhaiterais que vous preniez le commandement de l'expédition. Vous avez la connaissance du terrain et l'expérience de votre coté. Du miens je n'ai rien sauf une chose que vous avez déjà, le sang noble qui parcours mes veines. Ne vous en faites pas personne ne trouvera rien à y redire. Car après tout si le plus haut gradé du Gondor autorise une telle chose les autres hommes de l'Arbre Blanc ne peuvent que suivre le mouvement. Je vous propose également d'envoyer sur les traces de vos guerriers à cheval mes patrouilleurs qui ont des sens aiguisés, ils sauront faire preuve d'une grande utilité avec leurs arcs j'en suis sûr. Et bien si vous n'avez plus besoin de moi chef d'expédition je me retire auprès des cuisines et du gérant des stock afin de discuter de l’organisation du campement avec l'ensemble du corps de ravitaillement. Je compte bien gérer comme il se doit le campement en votre absence durant votre exploration.

Après quelques mots de courtoisie avec le seigneur du Rhudaur, le sergent s'en alla en premier lieu auprès du cuisinier. L'homme toujours occupé avait su accorder un moment à son supérieur. Il lui expliqua alors l'ensemble des problèmes qu'il avait rencontrer ses derniers jours. A cela l'envoyé du Gondor avait su trouver les bons mots pour soulager ses peines et il lui promis également une amélioration d'ici peu de temps. Puis il se dirigea vers Perceval pour savoir si au niveau des stocks de flèche tout se portait au mieux. Là il arriva face à lui et Karadoc qui semblaient se réchauffer autour d'un feu de bois modestement énorme. De là il s'installa près d'eux.

Arthurus : Et bien je vois qu'ici ça chôme pas hein ? Haha faîtes moi une petite place autour de ce feu de camp.

Perceval : A tiens Arthur que faîtes vous ici vous deviez pas partir en exploration avec les hommes du Rhudaur.

Arthurus : Et bien non et vous serez surpris d'apprendre que j'ai nommé cet homme à la tête de l'expédition. Et pour votre information sachez que j'ai souhait é m'occuper du campement. Mais dîtes moi comment vous faites pour faire un feu aussi grand que cela ?

Perceval : Ah ben c'est simple on a trouvé pleins de tiges dans cette tente du coup après nous le feu ça nous connaît.


Arthurus : Attendez, cette tente là ?


Perceval : Ben oui pourquoi ? Fallait pas ?

Arthurus : Espèce d'idiot c'est nos futures flèches que vous cramez. Alors vous allez me faire le plaisir d'arrêter de prendre des flèches là-bas.


Perceval : Ah bon ben on savait pas désolé.

Arthurus : Et par pitié n'augmentait pas votre ratio de stupidité en foutant le feu au campement.

Après quoi le sergent s'en alla parler avec le reste des hommes présent au camp afin d'écouter leurs doléances. La tâche enfin terminé il pouvait enfin s'endormir afin de rassembler un grand nombre de force pour la marche de demain durant laquelle il allait devoir rejoindre le groupe d'éclaireur.



Sloubi un, Sloubi deux, Sloubi trois, Sloubi quatre, …
Revenir en haut Aller en bas


Sauronne
Puissance Maléfique de Dol Guldur

Puissance Maléfique de Dol Guldur
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 866
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, ash nazg thrakatulûk, agh burzum-ishi krimpatul

Carnet personnel
PE: 15.251,25 PE
PO: 10.833, 75 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   Mar 30 Aoû - 16:47

Vous êtes arrivés au campement ! Comme promis, je lance un dé pour savoir qui vous repère, parce que croyez-moi, une telle troupe dans un endroit où les bruits résonnent bien, ça ne passe pas inaperçu.

1 ou 2 : la patrouille montée se fait repérer par une troupe de 100 Gobelins ! Ils parviennent à en tuer 10 tandis que les autres rentrent au campement et vous informe. La créature et son maître restent encore tapis dans leur grotte.

3 ou 4 : la créature a senti votre présence. Elle et son maître, un semi-troll hargneux mais totalement stupide, repèrent vos patrouilles montées, en tuent 5 tandis que les autres rentrent au campement et vous informe. La bête et son maître les suivent à distance et seront là au prochain tour (càd après que vous ayez posté chacun votre RP).

5 ou 6 : Vous subissez non seulement une attaque de 100 Gobelins, mais le vacarme produit par ces derniers, a réveillé la créature et son maître. Ils suivent les Gobelins à distance et seront là au prochain tour (càd après que vous ayez posté chacun votre RP).




Personnages joués sur BtDD : Sauron Le Grand (x3), alias Sauronne // Legolas Vertefeuille (alias Leggy) // Denethor II (alias DD)

Personnages joués sur Le Tiers Âge
: Le Nécromancien (alias Sauronne)

DC sur le Tiers Âge : Gandalf le Gris
Revenir en haut Aller en bas


Manwë Sulimo
Dieu Protecteur d'Arda

Dieu Protecteur d'Arda
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 28/02/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 122
▌RACE : Dieu
▌VOTRE RANG : Un Dieu n'a guère besoin d'un rang.
▌CITATION : Arda est mienne et sous ma protection.

Carnet personnel
PE: PE illimités
PO: PO illimités
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   Mar 30 Aoû - 16:47

Le membre 'Le Nécromancien' a effectué l'action suivante : La destinée des Héros


'Dé basique' : 6
Revenir en haut Aller en bas
http://dagordagorath-rpg.forumactif.org


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 346
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   Sam 17 Sep - 0:11

Déjà de nombreuses patrouilles avaient parcouru les étendues sauvages qui se trouvaient autour du camp, et pourtant, aucune trace de la bête ne fut trouvée, comme si elle effaçait les marques de son passage. Menethil avait un mauvais pressentiment quand à ce qui attendait la troupe, car il savait la région dangereuse. Il en avait déjà fait part à Arthurus, qui avait ressenti la même chose. La nuit allait être agitée, non seulement à cause de ce ressentiment, mais aussi parce que le vent se levait et les nuages se montraient. Le dunadan savait qu'il ne pourrait pas compter sur le soleil le lendemain. Et en effet, au petit matin, alors qu'il se levait paisiblement sa dague à la main, Menethil, qui venait de sortir de sa tente avec le strict minimum sur lui, contempla ces géants qui montraient grise mine. La première des défenses était tombée, et cela ne faisait qu'accentuer se frisson qui parcourait son dos depuis la veille. Cependant, cette nuit, les gardes n'avaient rien vu, ni rien entendu, mais cela n'était pas satisfaisant pour le seigneur d'Amon Sûl. Alors, il décida de préparer toute sa troupe, et conseilla à son alter ego de faire de même, le tout après s'être préparé lui-même.

Les cent cinquante hommes étaient tous prêt, par soucis de sécurité. Menethil décida de séparer sa cavalerie en deux groupes : un de vingt qui patrouillerait encore cette journée et devrait signaler tout changement par rapport au jour précédent, et un autre qui se quitterait le camp pour se mettre dans un petit vallon où ils ne seraient pas vu. Ce deuxième groupe devrait revenir au son du corps de leur chef, qui signifierait un danger. Alors que tous étaient fin prêt, que Menethil prenait un peu de hauteur pour essayer de voir les alentours, il remarqua avec un peu de difficulté un mouvement, à quelques minutes. Peu de temps après, alors que cette forme sombre se rapprochait, il remarqua qu'il ne s'agissait pas de ce qu'il était venu chercherait, comme il le pensait dans un premier temps, mais un groupe. Appelant un soldat du Gondor, il lui demanda de faire quitter le camp aux hommes pour rejoindre une plaine aux pieds des collines. Là, une formation des plus classiques fut adoptée : piquiers devant, hommes d'armes ensuite, et enfin les archers. Dans la deuxième ligne se trouvait les deux commandants, qui attendaient patiemment l'arrivée de ceux qui semblait se ruer sur eux. Peut-être n'était-ce qu'un groupe de nomades elfes, ou hommes, ou peut-être était-ce une cohue d'orcs, Menethil n'avait pas vu en détails. Ils approchaient, il le savait.


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Arthurus
Commandeur d'Isengard, Le séraphin

Commandeur d'Isengard, Le séraphin
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2016
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 213
▌RACE : Numenor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : Nouvelle technique : on passe pour des cons, les autres se marrent, et on frappe.

Carnet personnel
PE: 4.061 PE
PO: 11.000 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   Sam 17 Sep - 9:36

Ce matin là comme de nombreux autres matins loin sa cité, Arthurus ne pouvait pas entendre le chant des coqs. Sortant de sa tente il leva la tête pour scruter les cieux, à la seconde même où son regard croisa l'un des rares rayons de Soleil il pensa qu'en ce jour la météo serait mauvaise. Se dirigeant lentement vers l'un de ses lieutenant il fut arrêté en chemin par le seigneur de la tour d'Amon Sûl. Après quelques mots il en résultait prudence et observation, car la région était encore moins sûr durant une telle météo.  Après quoi sa marche reprit à un rythme un peu plus soutenu afin de distribuer les consignes aux nombreux officiers. Le premier reçu l'ordre d'effectuer des patrouilles identiques à celles de l'Arnor mais sur le périmètre du Gondor. Le deuxième lui reçu les instructions suivantes :

« Préparez tout le matériel à distance, vos archers doivent être prêt dans les plus brefs délais. »

Puis il alla voir le sergent en ravitaillement qui reçu comme consigne de préparer le camp au départ, la bête n'était pas loin est malgré une météo désastreuse il fallait continuer de la pourchasser. Quant aux autres avec Arthurus supervisant l'entraînement quotidien il améliorait leurs formations et le maniement de l'épée. Quelques gouttes de pluie tombèrent sans pour autant être une gêne pour les manœuvres habituelles. Puis lorsqu'une une patrouille non loin de la position où se trouvait Menethil l'aperçue, il fit signe de rester discret. C'était comme s'il observer quelque chose. Là, après trois minutes à attendre un nouveau signe de sa part il se déplaça discrètement vers les deux hommes du Gondor. De là il demanda aux hommes d'informer Arthurus qu'un groupe inconnue se dirigeait en direction du campement et que ne sachant pas de qui il pouvait bien s'agir. L'ensemble des soldats devrait se diriger vers le pied d'une des collines.
Aussi discrètement que Menethil les deux  hommes regagnèrent le camp et en interrompant l’entraînement ils informèrent le commandant de la situation. D'un geste de sa main Arthurus stoppa l'ensemble des manœuvres, puis il réunit l'ensemble des officiers pour les informer de la marche à suivre :


« Bon écoutez-moi on a pas beaucoup de temps. Il y a de cela une dizaine de minute deux patrouilleurs avec le seigneur Menethil ont aperçu des mouvements non loin du camp. En direction du camp le seigneur a jugé bon de se replier près de la colline la plus proche. Nous allons donc faire de même. Officier au ravitaillement le camp est-il apte au départ ? »

« Et bien il ne reste plus qu'à démonter les tentes, et cela risque de prendre un moment vu qu'il faut retirer le camouflage tout autour.  Sans ça pour ce qui est du reste tout est fin prêt. »

« Très bien pour les tentes faîtes juste en sorte qu'elles s'écroulent de l'intérieur nous reviendrons les chercher plus tard. Bon à présent je vais annoncer l'ordre de départ. En premier viendra ma garde personnelle qui une fois sur site sera chargée de l'arrière. Se présentera ensuite le groupe de ravitaillement. Puis le groupe d'archers qui se positionnera légèrement en hauteur par rapport aux troupes de corps à corps afin d'obtenir un bon point de vue sur les forces en présence. Après quoi les bretteurs se positionneront dix mètres devant les archers, ils seront la deuxième lignes de défense si jamais les lanciers venaient à fléchir. Puis à  la fin du convoi afin qu'une fois au pied de la colline ils puissent se placer au si vite que possible les lanciers de la tour. Voilà pour l'ordre du convoi. Voici à présent les consigne d'engagement, pour ce qui est de l'engagement vous ne tirez  que si vous en recevez l'ordre. Je ne veux pas risquer de blesser des alliés si jamais les mouvements provenaient en fait d'un groupe d'elfe ou même de marchand. J'espère m'être bien fait comprendre. Toutefois il y a de grande chance que cela soit des orcs, donc dans ce cas précis il faudra tirer par salve je ne veux pas de feu à volonté qui pourrait risquer de blesser nos hommes si jamais ils venaient à avancer trop rapidement. Les salves se feront à mon ordre pour ne pas gêner nos allié de l'Arnor, je refuse de créer un incident diplomatique avec un tir allié. Bon maintenant étudions le chemin le plus court et le plus avantageux pour rejoindre la colline. »

« Si je peux me permettre après avoir effectué chacune des patrouilles depuis que nous sommes dans cette région je pense que le plus simple pour les charrettes et les hommes seraient de prendre par la forêt il y a un petit sentier ici juste assez large pour le passage des charrettes. Niveau sécurité je pense qu’avec des patrouilleurs formant un périmètre tout autour nous devrions voir l’ennemi arriver si jamais il venait à venir par là. De plus mes hommes ont l'habitude des forêts ce qui n'est pas le cas des orcs.  A l'avant je placerais mes hommes ayant le plus d'énergie afin de dégager le chemin des éventuelles troncs qui auraient pu tomber entre temps. »


« Personne n'est contre cette idée ? …. Bien alors nous passerons par là, de plus en observant la carte d'un peu plus prêt le chemin se trouve sur une légère hauteur. Ce qui ne peut être qu'un avantage. Bien à présent que vous connaissez l'ensemble des ordres et informations nous partons dans cinq minutes. Je vous promets que s'il s'agit d'un ennemi il gouttera à nos murs de boucliers. Pour l'empereur avec force et honneur. »

Par la suite le plan s’effectua sans l'ombre d'un soucis ils avaient pu gagner la colline aux côtés de l'Arnor dans l'espoir que cela ne soit que des voyageurs. Les formations de l'Arnor étaient particulières et dans un style différent de celle du Gondor. SI le Gondor misait tout sur les bretteurs pour le corps à corps l'Arnor lui semblait s'orienter sur une formation de mur de pique. Mais la tactique habituelle du mur de pique ne pouvait être employée avec des cavaliers. Ainsi c'était au Gondor de tenir une ligne de front pendant que les cavaliers iraient sur le coté pour prendre l'ennemi en tenaille. Ayant chacune leurs avantages et leurs défauts l'ennemi serait sans doute assez désorienté face à deux styles différent présent dans une même bataille.  Des hommes du ravitaillement passaient une dernière fois afin de vérifier que tous avaient le nécessaire après quoi ils seraient affectés à la communication entre officier.  Le terrain autour de la colline était dégagé sur au moins deux cents mètres. Mais l'heure n’était plus à l'analyse du terrain mais à celle des cibles, car les hauts buissons face à l'armée commençaient à bouger.



Sloubi un, Sloubi deux, Sloubi trois, Sloubi quatre, …
Revenir en haut Aller en bas


Sauronne
Puissance Maléfique de Dol Guldur

Puissance Maléfique de Dol Guldur
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 866
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, ash nazg thrakatulûk, agh burzum-ishi krimpatul

Carnet personnel
PE: 15.251,25 PE
PO: 10.833, 75 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   Jeu 22 Sep - 16:25

MJ




L’odeur du sang et de la chair fraîche avait éveillé l’attention des guetteurs Gobelins bien avant que les bruits faits par cette armée ne se fassent entendre jusqu’à eux. Voulant en avoir le cœur net, leur chef envoya 100 Fantassins Gobelins en éclaireur. Ces derniers ayant repéré le campement et les mouvements ennemis, attaquèrent en vrac les hommes d’Arnor et de Gondor, sans vraiment faire preuve d’ordre et de discipline. Ce fut une attaque rapide et désordonnée de la part des Gobelins, qui bien vite regagnèrent le trou d’où ils étaient sortis en couinant, pas seulement à cause de la supériorité de l’ennemi, mais à cause de « la Bête ». Elle et son maître avaient été dérangés dans leur sommeil par le bruit de cette troupe et des cris des Gobelins. Ecumant et bavant de colère, la Bête et son maître étaient arrivés devant l’armée des hommes. Assis sur le dos de la Bête, la menant grâce à un long bâton renforcé en son extrémité par une plaque de fer, son maître avait tout d’un ermite vivant reclu de la société depuis des années. Son air chétif et même malade n’enlevait cependant rien au danger qui luisait dans ses yeux. Il avait été dérangé ; il comptait bien le faire payer à ceux qui étaient à l’origine de ce raffût. Après un long hurlement de sa Bête, l’ermite s’adressa à l’armée en face de lui :

Qu’est-ce vous foutez là vous tous ? Z’êtes bien loin de chez vous, vu vos livrées, m’est d’avis… Qu’est-ce qui vous a poussé loin des jupes de vos mères ? Z’auriez dû rester ‘vec elles, parce que vous m’avez foutu en rogne et ma Bête adorée aussi. Que les responsables de c’raffût viennent parlementer ‘vec moi ou on vous fera déguerpir, moi, ma Bête adorée qui a très faim, et les Gobelins.

L’ermite ne bluffait pas ; sa Bête bavait tant elle avait faim et il avait conclu un marché avec les Gobelins. Ces derniers lui permettaient de vivre dans une de leur grande caverne en échange de quoi, la Bête et son maître promettaient de ne pas les attaquer et même de se battre à leurs côtés. Une chose était sûre ; au moindre mot de travers, ces hommes connaîtront une fin qu’ils auraient préféré éviter…

HRP : vous avez donc un tour pour vous exprimer face à l’ermite ! Faîtes attention à ce que vous dîtes ou une armée de Gobelins plus ou moins importante (je lancerais un dé pour savoir à combien elle s’élève), vous attaquera, accompagnée de la Bête et de son maître. En revanche, si vos mots plaisent à l’ermite, il est probable qu’il vous récompense tout deux ! A vous de jouer !




Personnages joués sur BtDD : Sauron Le Grand (x3), alias Sauronne // Legolas Vertefeuille (alias Leggy) // Denethor II (alias DD)

Personnages joués sur Le Tiers Âge
: Le Nécromancien (alias Sauronne)

DC sur le Tiers Âge : Gandalf le Gris
Revenir en haut Aller en bas


Arthurus
Commandeur d'Isengard, Le séraphin

Commandeur d'Isengard, Le séraphin
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2016
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 213
▌RACE : Numenor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : Nouvelle technique : on passe pour des cons, les autres se marrent, et on frappe.

Carnet personnel
PE: 4.061 PE
PO: 11.000 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   Lun 5 Déc - 10:22

Pour Athurus si la stratégie était bien rodée, il ne pouvait pas savoir comment cela se déroulerait avec une armée gobeline sous leurs pieds et peut-être même tout autour d'eux. Il allait falloir faire preuve de prudence. Le maître de a bête pouvait ne pas être humain ni même être un fier numenor. Il savait qu'il avait l'avantage du nombre et très certainement du terrain. Les hommes de l'Arnor et du Gondor allaient devoir faire un choix cruciale. Soit la vie soit la mort, il n'y avait aucune autre alternative. Si ils choisissaient la mort alors ils mourraient sûrement après de nombreux coups ou même à cause de la torture. Mais ils finiraient par sombrer dans l'oubli d'une nuit éternelle absorbant toutes traces de leur passage. Si c'était la vie leur honneur en prendrait plus que certainement un coup, mais au moins ils pourraient rattraper cette erreur plus tard avec plus de soldat si besoin en était. En soit tuer cent gobelins, un bête à cornes et un troll ne serait pas un grand exploit mais comme dit précédemment le reste de l'armée gobeline était encore inconnu à leurs yeux. Menethil semblait en pleine réflexion, mais cela commencé à durer un peu trop longtemps alors Arthurus se décida à agir avant que son camarade de combat ne parle en premier de tel manière qu'il puisse le corriger. Avant qu'il ne parle il dû attendre un moment qu'une grande rafale de vent ne cesse, car elle bloquait toute les paroles du numenor. Le Soleil était presque haut dans le ciel, les cris du coté ennemis se faisaient de plus en plus nombreux. La rafale se termina enfin, les chefs des hommes du Gondor s'avança de quelques pas pour parler finement et avec une grande voix :

« Maître de la bête, nous sommes des hommes du Nord et du Sud. Nous ne cherchons qu'à assurer la sécurité de nos royaumes respectifs. Il m'a été assigné la tâche d'éliminer votre bête,bien que je n'ai pas vraiment le cœur à cela. C'est pourquoi je vous propose la chose suivante. Vous promettez de ne pas vous en prendre à la province de l'Isengard ni au royaume de Rhudaur. En échange de quoi vous ne verrez plus jamais nos bannières s'élever à l'encontre de vos marches dans les autres provinces de la terre du milieu. Peu importe acte du moment qu'ils ne touchent les deux royaumes précédemment donnés alors vous serez en paix avec nous. Sinon vous devez bien savoir qu'un affrontement à cet instant pourrait mettre en péril le développement de votre bête ainsi que celui de vos alliés. C'est pourquoi je vous en informe en guise de conseille et non d'une menace fort peu utile dans ces moments. De plus je suis certains que de votre coté si mon offre ne vous convient pas vous en avez une, sans quoi vous n'auriez même pas parlé avec nous. Alors j'attends votre réponse maître de la bête. »

Après ses mots, il attendait une réponse positive ou du moins favorable à la négociation. Car l'issu d'un combat serait alors plus qu'incertaine pour les deux camps, c'était là une pensée certaine qu'avez Arthurus. Une pluie fine commençaient à tomber, le vent à souffler de plus en fort laissant cependant les voix à distance toujours audible. De ce fait il pouvait encore entendre la réponse du semi-troll sans devoir s'approcher plus que cela. Il est à présent évidement qu'en cas de conflit il faudrait tenir les positions en révisant les formations. C'est pourquoi un court instant après avoir parlé il fit un geste dissimulait par sa cape aux yeux des ennemis pour distribuer ses ordres. Il leva deux doigts tout en formant un o avec son petit doigt, cet ordre désigna la formation 44 du manuel « tacticas imperialias und basic strategicus », un livre formant les soldats aux formations de bases du Gondor. Pendant ce temps et dès l'ordre reçu visuellement les soldats du coté du Gondor s'activèrent mais lentement pour ne pas éveiller les soupçons chez l'ennemi. Pour Menethil cela devait être qu'une folie des hommes du Sud mais si l'ensemble des hommes venaient à en réchapper alors il pourrait tout lui expliquer pour retirer l'idée de folie. Ayant perçu un ou deux bruit malgré le vent et la faible pluie pouvant gêner à la perception, il cessa d'émettre son ordre puis garda ses bras le long du corps. Si ceux-ci semblait enclin à la paix entre les trois partis, ses jambes elles étaient prêtes à manœuvrer pour rejoindre rapidement les rangs afin d'engager les hostilités.



Sloubi un, Sloubi deux, Sloubi trois, Sloubi quatre, …
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 346
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   Mer 7 Déc - 14:22

 Une rivière coulait aux pieds de l'homme du Rhudaur, alors que nul reflet ne se faisait voir. La nuit n'allait pas tardé à tomber, mis soudain, le bruit d'une flèche, une dernière, et plus rien, plus un bruit. Le vent n'agitait plus les feuilles, l'eau ne coulait plus, le temps était figé. Un simple sourire sur le visage du dunadan qui lentement commençait à tomber en avant, vers un vide, un gouffre.

 Seul le sourire restait, alors que le seigneur d'Amon Sûl reprenait ses esprits, encore entourée d'un voile mystérieux. Il avait froid, était désorienté, mais cela ne dura que quelques secondes. Enfin, il se rappela où il était, et ce qu'il faisait, tout en voyant la bête, son maître et en se remémorant ses paroles. Arthurus avait pris la parole, avec justesse car un trop long silence aurait put être mal interprété par cet homme qui semblait contrarié par la présences des soldats. S'avançant, il pris chaleureusement l'épaule du gondorien qui fit un simple pas de côté, les deux hommes se souriant malgré la situation compliquée dans laquelle ils se trouvaient. Menethil, qui avait regardé à nouveau le monstre, ne put s’empêcher une petite réflexion intérieure, se demandant combien d'homme elle pouvait bien manger. Enfin, sans regarder son maître, il s'inclina légèrement, pour montrer sa soumission à ce moment où la fore n'était pas la solution. Enfin, il prit la parole pour ne pas faire plus attendre cet "invité" impromptu.


"Vous me semblez être une personne de qualité, et quelle qualité ? Voici donc que, dans l'Houssaye, terre hostile s'il en est en Eriador, nous tombons sur un dresseur de bêtes et là encore quelles bêtes ?! Moi-même je vous l'avoue, je ne m'y frotterai que si l'envie de décéder animait mon corps, car nous avons affaire à une créature des plus splendides et des plus imposantes ! Et c'est là que se réelle votre qualité : cette force de la nature, cette sauvagerie, vous avez réussi à vous l'approprier ! Pour cela, vous méritez le respect de notre part à tous."

 Ces mots déclenchèrent chez les hommes du Rhudaur une prosternation générale. L’ego flatté, il fallait maintenant réussir à faire parler cet homme qui ne ressemblait à aucun autre, aussi bien physiquement à cause de sa laideur, que moralement par cet agissement venté plus tôt. Se relevant, Menethil repris la parole pour essayer d'en savoir plus sur ce personnage des plus atypiques.

"Mais j'en oublie les bases. Peut-être qu cela vous indiffère mais, je me nome Menethil et suis un seigneur du Rhudaur. Pour moi au contraire, je serais ravi de connaître le nom de celui qui a réalisé l'exploit de canaliser la sauvagerie pour la mettre à son service, si cela n'est pas trop demandé, bien-sur..."

 
 Il ne cherchait pas à fixer son potentiel ennemi dans les yeux, car il pouvait prendre cela comme une provocation, et bien que courber l'échine devant un sauvage n'était pas dans les habitudes du dunadan, il se devait d'éviter un conflit s'il le pouvait, surtout lorsqu'il était en sous-nombre et hors de son royaume.


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Exploration] Premier contact (PV Arthurus) {Flash Back}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» [Flashback]Un premier voyage...
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Administration :: Corbeille - Archives générales du Forum-
Sauter vers: