AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Banquet de l'Indépendance [Ouvert, MP si intéressé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Aylan Percedragon
Roi du Dorwinion ¤ Le jeune Dragon ¤ Chevalier des vignes

Roi du Dorwinion ¤ Le jeune Dragon ¤ Chevalier des vignes
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 72
▌RACE : Dùnedain
▌VOTRE RANG : Roi du Dorwinion
▌CITATION : /

Carnet personnel
PE: 63.963 PE
PO: 3978.5 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Banquet de l'Indépendance [Ouvert, MP si intéressé]   Lun 11 Juil - 20:24

[iLe dorwinion indépendant. Une réussite. Une victoire. Les voilà échappé de la souveraineté du Gondor qui n’aurait plus jamais son mot à dire sur leurs affaires internes. Affaires qui risquaient de proliférer. Les taxes avaient été une vraie contrainte pour le développement du royaume des vignes, certains voisins hésitaient à commercer avec eux, car ils ne savaient pas si l’affaire pourrait être vraiment rentable. Mais aujourd’hui, tout avait changé, Aylan savait que le Dorwinion deviendrait une grande puissance commerciale. Il se moquait bien qu’elle devienne une puissance militaire également, tant qu’il pouvait assurer la sécurité de son peuple et garantir son confort, c’est tout ce qui importait. Rien d’autre. Bon s’il pouvait s’enrichir considérablement au passage tout en restant neutre, il n’allait pas cracher dessus !

Les nains lui avaient été d’une aide précieuse, il avait pu compter sur son ami au bon moment et il savait que c’était le début d’une ère de coopération avec ce peuple. Ere de prospérité, les deux royaumes pourraient s’enrichir, mais ils s’entraideraient également le moment venu. Les nains l’avaient accueillis au cours de son voyage, Furdin l’avait hébergé et traité comme un fils, il leurs devait beaucoup. Il le savait. Cependant, s’il devait faire un choix, son peuple passerait toujours en premier. Il était roi, trop de responsabilités reposaient sur ses jeunes épaules pour que son amitié compromette la sécurité de son peuple.

C’est l’heure de s’ouvrir à la Terre du Milieu, à tous les peuples libres. Le dorwinion s’ouvrait à ses voisins. Il montrait ainsi sa totale indépendance. De nombreuses invitations avaient été envoyées : elfes, nains, hommes. Tous étaient invités à la capitale pour célébrer l’évènement. Ce rassemblement allait coûter cher pour le Dorwinion. Il fallait préparer des quartiers pour tous les invités, organiser un grand banquet, des tournois pour les chevaliers et surtout faire en sorte que la sécurité soit irréprochable. Il était l’hôte, il devait assurer la sécurité de ses invités pour qu’ils ne leur arrivent rien. S’ils devaient être blessés, cela serait très déshonorant pour sa maison et on apporterait moins de crédit à son nom.

Cependant avec l’afflut de curieux qui viendraient admirer les festivités, les commerces tourneraient à plein régime, gonflant ainsi la trésorerie du royaume. Aylan espérait également pouvoir tirer quelques accords avec les peuples invités, il avait des produits intéressants à échanger et il serait ravi de commercer avec ses voisins. Cependant, il se montrerait clair, il voulait rester neutre pour ne pas mener son peuple dans une guerre qu’il ne souhaitait pas.

La nuit tombait doucement sur le Dorwinion, quelques commerçants remballaient leurs produits dans les allés, des serviteurs étaient en train de rénover le terrain des joutes et des mêlées afin qu’il puisse être réutilisé le lendemain. De nombreux gardes patrouillaient en ville, sur les remparts et dans les alentours de la capitale. Au palais royal, la garde prétorienne était déployée un peu partout. Le banquet se déroulerait dans la salle du trône, la plus grande salle du palais.

Des invitations avaient été envoyés à tous les peuples libres de la Terre du Milieu: Nains , elfes et hommes. Plus qu'à voir qui répondrait à l'appel.

HRP: Voilà le banquet n'est pas encore lancé, le premier tour servira à décrire votre arrivée après votre voyage, mais également à établir l'ordre de post. Have fun ! =DD


Revenir en haut Aller en bas


Idrial Elensar
Guerrière et future Conseillère et messagère de Dame Galadriel

Guerrière et future Conseillère et messagère de Dame Galadriel
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 30/05/2016
▌MESSAGES : 8
▌RACE : Elfe de la Lothlorien
▌VOTRE RANG : Guerrière Galadrim et future conseillère de Dame Galadriel
▌CITATION : «Je sais au fond de moi que tout ce qui est fait est pardonné Adrial... »

Carnet personnel
PE: 0 PE
PO: 0 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Banquet de l'Indépendance [Ouvert, MP si intéressé]   Ven 15 Juil - 6:53

Au cœur de Cerin Amroth, la rumeur que la Dorwinion s’était délivré de la souveraineté du Gondor faisait ravage et ce, même au-delà de la citée. À l’intérieur de son enceinte, la ville Cerin Amroth citait les nombreux exploits du jeune roi et les jeunes enfants de la rue qui jouaient en se prenant pour Aylan Percedragon. La nuit succéda à l’aube et amena la confirmation de la victoire du roi dragon. Un messager portant les couleurs de Dorwinion pénétra l’enceinte de la forêt en demandant que cette missive soit remise au seigneur Celeborn, lui-même. Tenant la missive entre ses mains, Idrial distingua le sceau royal du jeune roi, nouvellement indépendant de l’une des plus grandes puissances de la Terre du Milieu.

En se rendant jusqu’aux appartements du seigneur Celeborn et de son épouse, Idrial demanda audience afin d’offrir la missive à son destinataire. Dès qu’on lui ouvrit les portes donnant accès aux appartements du couple royaux, Idrial garda sa posture de soldat et s’avança, le dos bien droit et la tête haute, vers son seigneur. Dans une révérence en guise de respect envers son roi, Idrial offrit l’importante missive à Celeborn, lui-même.

-Une missive de Dorwinion Seigneur Celeborn , présenta la messagère.

D’un geste gracieux, il vint saisir la missive d’entre les mains du soldat et s’éloigna pour la lire. En s’approchant d’une fenêtre, le seigneur elf jeta son regard sur la forêt, où le soleil montrait ses premiers rayons.


-Ainsi, la rébellion du jeune roi a porté fruit. Aylan Percredragon a obtenu l’indépendance de son pays, annonça Celeborn, le regard plongé par la vue du levé du soleil.

Les mains croisées dans son dos, Idrial observa son seigneur dans sa contemplation de la mer.


-Et il désire nous inviter afin de festoyer cette victoire, fit une voix dans l’ombre.

Un rayon de soleil happa la petite salle d’audience. Une silhouette fit son entrée dans le rayon de soleil. Le visage de Galadriel fut éclairé par la lumière matinale et illumina encore plus la salle par son petit sourire scintillant. En révérence devant sa reine, Idrial salua la Grande Dame Blanche.


-Il est à la recherche de nouvelles alliances afin de faire durer la prospérité de son peuple, crois-tu que nous devrions nous présenter à ce banquet, très chère épouse ? ajouta Celeborn.  

Comme ils n’avaient plus besoin de ses services, Idrial s’inclina discrètement et tourna les talons pour retourner à son poste, sans que ses maîtres ne soient dérangés par sa présence. Alors qu’elle était sur le point de quitter la salle d’audience, Galadriel jeta un œil en sa direction.


-Idrial ira pour nous, décida Galadriel.  

Au moment où elle s’apprêta à quitter la salle, Idrial cessa net de marcher et resta un moment figé par la déclaration de sa maîtresse. En se retournant vers les deux souverains, Idrial demeura sérieuse, malgré la stupéfaction qu’elle ressentait à l’intérieur, suite à la déclaration de sa souveraine. Elle tenta de parler, mais Galadriel lui coupa ce privilège en s’approchant d’elle.


-Oui, depuis bien longtemps j’ai mis ma confiance en toi et jamais elle ne m’a fait défaut. Tu m’as servie avec ferveur et loyauté. C’est pourquoi, je demande à ce que tu assistes à ce banquet en tant que ma nouvelle conseillère.

-C’est pour moi un honneur de vous servir en tant que conseillère madame…


***


Suite à son entretien auprès de Celeborn et de Galadriel, Idrial retourna dans ses appartements pour enfiler son armure dorée des Galadhrims. Elle prit soin de l’enfiler et de prendre sa plus belle cape de voyage qu’elle passa par-dessus ses épaules et qu’elle attacha par une broche elfique.

Après avoir terminé les derniers préparatifs de son voyage, Idrial quitta ses appartements. Également vêtu de son armure dorée, Haldir la rejoignit. En souriant, elle accueillit son frère d’arme et lui fit une accolade.


-Tu ne croyais tout de même pas que j’allais te laisser partir sans te dire au revoir ? Essaie de ne pas te faire tuer durant les premiers moments de ton nouveau mandat, Dame Idrial, conseillère de la Grande Dame de Lorien.

-J’y compte bien, merci du prodigieux conseil, ajouta Idrial en lui faisant une dernière accolade. [/color]

La regardant s’éloigné pour rejoindre la délégation des 9 cavaliers qui allaient l’accompagné durant ce voyage diplomatique, Haldir revoyait la petite orpheline qu’elle avait été autrefois, avec sa sœur jumelle, Adrial.

En trouvant des montures pour leur voyage, Idrial accrocha à sa selle ses effets de voyage, prête pour se rendre jusqu’au pays des vignes. Saluant les passants et les soldats qu’elle côtoyait, Idrial et les cavaliers quittèrent les bois dorés pour un long voyage.


***


Après plusieurs semaines de voyage, Idrial et ses compagnons de voyage arrivèrent au pays des vignes. Étant habituer de voyager, la Galadhrim ne se plaignit pas de son corps endoloris par les nombreuses heures de chevauche. Ils galopèrent jusqu’aux pieds des nombreux champs de vignes qui entouraient le château du jeune dragon. Les grandes portes de la citée étaient grandes ouvertes pour accueillir les invités d’honneur du roi. Alors qu’ils franchirent les grandes portes au courant du début de l’après-midi, les curieux s’approchèrent pour examiner les premiers arrivants pour l’événement festif.

Dès qu’ils arrivèrent devant l’immense château de Dorwinion, le porte-parole d’Aylan Percedragon, encadré par deux serviteurs s’avancèrent vers eux.

-Je suis Idrial Elensar, je suis la représentante de Galadriel de la Lothlorien, nous avons été invités à prendre part aux festivités de sa majesté, le roi Aylan.

Elle sauta en bas de sa monture et s’avança vers le porte-parole. Celui-ci annonça à la Galadhrim que des quartiers avaient été préparé pour eux. On demanda à l’un des deux serviteurs qui encadrait le porte-parole de diriger les elfes vers leurs quartiers. Les festivités n’allaient commencer qu’à la nuit tombée.




Dernière édition par Idrial Elensar le Lun 29 Aoû - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Banquet de l'Indépendance [Ouvert, MP si intéressé]   Lun 18 Juil - 18:25

Il n’y avait pas besoin de carte pour savoir que l’on arrivait au pays des vignes. Des yeux suffisaient. Ce fut la première pensée qui traversa l’esprit de Thungir alors lorsque lui-même et Leoden atteignirent la frontière ouest du Dorwinion. Devant lui s’étendait des rangs de vigne à perte de vue et le soleil étaient hauts et très chaud.

- Quelle chaleur. Même en pleine été, jamais Nausburg ne connait pareil écrasement. Il est temps de trouver à boire, nos réserves baissent.
- En effet. Sleipnir et Fenrir ont soif également.  N’est-ce pas ?


Les chevaux émirent un hennissement comme pour manifester son assentiment. Bien peu de gens le savait mais les Mearas étaient parfaitement capable de comprendre le langage des hommes et ils étaient tout aussi intelligents. Les cavaliers montant un Mearas prenait donc rapidement l’habitude de parler à leur cheval, sous le regard surpris des autres peuples. Pour un Eotheod, son mearas était un ami plus qu’une monture et le lien les rassemblant était indéfectible.

Ils sortirent donc du chemin pour rejoindre une petite rivière ou les deux hommes et leurs montures purent boire sans restriction.  Cela faisait près d’un mois que les princes de l’Eomark avaient quitté Nausburg et ils n’étaient plus très loin de leur destination.  Ils portaient des vêtements de voyage simple portant le fameux cheval cabré des Eotheod et profitèrent de cette pause pour retirer la cape qu’ils avaient sur les épaules. Puis ils se remirent en route.

La capitale du Dorwinion fut en vue au crépuscule. Ne voulant pas arriver en pleine nuit, les deux frères prirent la décision de dormir une dernière nuit à la belle étoile. Ils repartirent avant l’aube et atteignirent la ville au point du jour. Elle était sublime et imposante, exactement comme on pouvait l’attendre d’un pays rendu riche par le négoce. L’armée était omniprésente pour les festivités et cela était bon signe. La région venait officiellement de prendre ses distances avec le Gondor, faire montre d’un peu de force était une décision intelligente. Le Dorwinion se trouvait très proche des nations d’Orient qui de tout temps avait vécu du malheur des autres, il ne serait pas judicieux de laisser croire que la ville était sans défense.

Les Eotheods traversèrent la ville à dos de cheval, non sans remarquer les regards envieux que l’on jeter à aux montures. Ils se sourirent  en remarquant que Fenrir et Sleipnir marchaient en relevant haut la tête, comme un seigneur paradant. Les Mearas aussi aimaient leurs instants de gloire.

Puis ils dépassèrent les lices du tournoi et Thungir les observa sans grand intérêt. Des deux frères, il avait toujours été l’intellectuel. Non pas qu’il fut incapable de manier la lance ou l’épée, les nobles Eotheod sont éduqué aux arts de la guerre dès qu’ils savent monter à cheval, seulement il n’avait jamais eu pour les joutes l’appétence de son frère Leoden. Ce dernier lui, les regardaient avec envie, s’imaginant déjà mettre à terre quelques cavaliers. Peut-être Thungir ferait-il quelques passes d’arme pour la forme, suivant la tournure des évènements.

Ils atteignirent enfin les portes du palais et furent surprit de voir qu’elles étaient ouvertes, bien que fortement gardée. Leoden s’approcha des gardes et descendit de sa monture. Puis regardant l’homme le plus proche de lui, il dit :

- Bonjour à vous. Je suis Leoden, Seigneur de la maison de Leod et Roi de l’Eomark. Et voici mon frère, Thungir, grand intendant du Royaume. Pouvez-vous nous dire ou nous devons nous rendre pour le banquet ?

Les gardes le regardèrent, se demandant visiblement si ce qu’il disait était vrai ou pas. Ils ne se seraient pas attendu à voir un roi et un prince venir ainsi, si simplement vêtu et sans escorte. Mais la beauté des Mearas parler d’elle-même et aucun doute n’était possible sur le statut des deux hommes possédant pareil chevaux.


"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 345
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Banquet de l'Indépendance [Ouvert, MP si intéressé]   Jeu 28 Juil - 22:34

 Menethil était comme à son habitude dans son bureau en haut de cette imposante tour de garde qu'il aimait appeler une forteresse, même si rien ne lui valait ce nom, mis à part une orgueilleuse envie d'être le premier seigneur du plus petit royaume d'Eriador. Mais ce jour là, le quotidien du seigneur de ces terres allait être bouleversé par l'arrivée d'un messager en provenance d'une lointaine contrée. Ce dernier arriva promptement dans le bureau de Menethil, qui était entouré de quelques-uns des ses conseillers. Voyant l'homme trempé de sueur et recouvert de poussière, il décida d’écarter ceux qui l’entouraient alors, pour laisser place au nouvel arrivant. Ce dernier se plia en deux en signe de respect, puis avança avec le même entrain que celui qu'il avait eu pendant tout son voyage. Sans plus de mots que "De la part de sa majesté le roi", il donna un message qu Menethil prit avec la plus grande simplicité pour l'ouvrir avec le plus grand calme. En effet, tout ce qui venait du roi lui été presque indifférant, et pour lui, ses demandes ne pressaient pas à la minute. Ce n'est qu'après avoir remercier et congédier le messager d'un simple geste du bras qu'il lut le message.

  Menethil, fils d'Iradril, seigneur d'Amon Sûl, Gardien de la Tour, Gardien du Palantir,

Je vous fait parvenir cette lettre pour vous faire part d'une requête importante pour le royaume. La récente indépendance du Dorwinion est un grand jour pour eux, et tout les représentant des différents royaumes ou presque sont conviés à un banquet pour fêter ce jour. Je vous sait gré de bien vouloir représenter votre roi et votre royaume en allant personnellement là-bas pour présenter mes hommages au roi Aylan Percedragon. Je sais que vous accepterez, en bon serviteur que vous êtes, cette obligation qui vous honorera, vous et votre famille.

 Royalement, Votre suzerain.


 Ces derniers mots firent rire Menethil, qui savait que cette fois, il devait exécuter les ordres sans attendre, mais non pas pour exécuter les ordres de son roi, mais bien pour son propre compte. C'était l'occasion de se faire reconnaître par de puissant seigneur et de puissant royaumes et peut-être même l'occasion de conclure des pactes bon pour le peuple et lui. C'est alors que le petit conseiller entra, pour savoir de quoi ce message parlait.

"Mon cher Derondur, je parts en voyage. Dites à nos cartographes de préparer un itinéraire sûr pour le Dorwinion. Nous partons demain avec une vingtaine de cavaliers que nous a gentillement envoyé notre bon roi. Et dites à Arassuil qu'il sera du voyage. Il doit apprendre qu'il n'y a pas que la guerre sur cette terre...."

Il n’eut pour réponse qu'un ploiement de la part du semi-homme.

 Le jour d'après, les 22 cavaliers étaient en route pour le Dorwinion. Il passèrent par le Cardolan et Tharbad, ainsi que par la trouée du Calenardhon pour ensuite suivre l'Anduin vers le Nord. La petite troupe le traversa ensuite pour emprunter Men-I-Naugrim et couper le Rhovanion, en allant tout droit vers le Pays des Vignerons. Cela prit plusieurs semaines. Enfin, Ilanïn était en vu. C'est une ville impressionnante pour ce seigneur et ces dunedains qui n'avaient connu que la simplicité de Mithlost dans toute leur vie. En entrant dans la ville et pour faire au plus court, la troupe emprunta la voie des rois, la rue principale qui joignait la grand porte de la ville à celle du palais. Amon Sûl était imposante, non pas parce qu'elle était grade, mais par son histoire et son utilité. Menethil se retrouva face à une véritable forteresse imposante par sa taille et l'histoire qui s'y déroulait. La comparaison était stupide mais il se disait qu'il en avait une plus petite.

 Une fois en face de l'entrée, Menethil et son pupille descendirent de cheval pour s'annoncer.


"Je suis Menethil, fils d'Iradril, seigneur d'Amon Sûl, Gardien de la Tour et de son palantir, représentant du roi et du royaume du Rhudaur. Je viens pour le banquet donné en l'honneur de votre récente indépendance."

Sans plus de mots, un petit groupe de personne s'empressa de s'occuper des chevaux et des hommes, ainsi que de conduire le maître et son élève dans leurs quartiers. Ces derniers étaient à l'image du royaume et du palais, riches et majestueux, rien à voir avec le confort spartiate de la Tour de Garde. Menethil et Arassuil s'installèrent tranquillement en attendant des nouvelles de leur hôte.


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Sauronne
Puissance Maléfique de Dol Guldur

Puissance Maléfique de Dol Guldur
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 866
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, ash nazg thrakatulûk, agh burzum-ishi krimpatul

Carnet personnel
PE: 15.251,25 PE
PO: 10.833, 75 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Banquet de l'Indépendance [Ouvert, MP si intéressé]   Mer 3 Aoû - 12:36

Mordu était arrivé à Ilanïn et avait pu pénétrer dans ce lieu nouvellement indépendant du joug gondorien. Le Maître avait vu juste; c'était une grande opportunité qui s'offrait à eux et il était temps qu'il fasse ses preuves en tant qu'ambassadeur de ce fameux Mage des Monts d'Angmar. Il était en effet hors de question de révéler à quiconque la véritable identité de celui qu'il servait. Aussi avait-il prit soin d'enlever toute marque ou signe qui ferait douter les autres convives ou le roi lui-même quant à sa provenance véritable et l'identité de son Seigneur et Maître.

Il s'était installé dans les quartiers qui avaient été réservés à cette occasion. Il avait demandé une chambre simple, prétextant avoir fait voeu de pauvreté, en entrant au service du Mage des Monts d'Angmar. Une fois installé, il sortit et herra parmi les rues et ruelles de la capitale du Dorwinion. Il dit bonjour à tous ceux qui le saluaient, goûta tout ce que les marchandes et autres revendeurs de vins voulaient lui faire goûter lorsqu'il découvrit le marché de la ville... Bref, il tenta de se fondre dans la population. Son sourire de circonstance collé sur le visage, il avait l'air d'un voyageur comme un autre, découvrant la cité et se qu'elle recelait comme trésor. Mais il était ici pour bien plus, tellement plus que cela... Une vague sombre l'envahissait à chaque fois qu'il repensait au véritable objet de sa venue et il devait à chaque fois prendre sur lui pour ne pas être totalement submerger par cette vague et ainsi dévoiler son véritable visage.

Un arrêt dans une petite auberge lui apprit, d'une serveuse attirée par son sourire et son aspect avenant et humble, que le jeune roi était, disait-on, totalement contre la magie. Il la méprisait énormément à ce qu'elle disait. Il décida donc de changer son discours et de faire passer le Mage pour un bienfaiteur qui voulait rester anonyme mais se battait, depuis sa petite cité dans la froideur des Monts d'Angmar, pour la liberté et l'indépendance de ceux qui furent ou sont encore opprimés par le pouvoir des grands de ce monde. Il remercia la serveuse d'un baise-main et quitta l'auberge pour rejoindre sa chambre. Il allait avoir besoin de repos car le lendemain aura lieu l'ouverture du banquet en présence du Roi Aylan Percedragon. Il allait avoir besoin de toutes ses facultés, de tout son charme et de toute son éloquence pour séduire ce jeune roi... et pourquoi pas sonder aussi les autres invités...




Personnages joués sur BtDD : Sauron Le Grand (x3), alias Sauronne // Legolas Vertefeuille (alias Leggy) // Denethor II (alias DD)

Personnages joués sur Le Tiers Âge
: Le Nécromancien (alias Sauronne)

DC sur le Tiers Âge : Gandalf le Gris
Revenir en haut Aller en bas


Aylan Percedragon
Roi du Dorwinion ¤ Le jeune Dragon ¤ Chevalier des vignes

Roi du Dorwinion ¤ Le jeune Dragon ¤ Chevalier des vignes
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 72
▌RACE : Dùnedain
▌VOTRE RANG : Roi du Dorwinion
▌CITATION : /

Carnet personnel
PE: 63.963 PE
PO: 3978.5 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Banquet de l'Indépendance [Ouvert, MP si intéressé]   Lun 29 Aoû - 15:19

Cette soirée promettait d’être grandiose, nombreux avaient répondus à son invitation. Il avait reçu pas mal de retour à ses courriers pour confirmer la présence des représentants des différents royaumes. Il eut également des réponses négatives bien entendu, certains pays étaient bien trop loin pour entamer un voyage, surtout pour l’indépendance d’un royaume qu’il ne connaissait que de non. Aylan s’était, bien entendu, attendu à une réponse négative de la part du Gondor, mais après tout il leur avait envoyé une invitation seulement pour se montrer courtois, il ne s’attendait pas vraiment à ce que Hyarmendacil envoie quelqu’un à ses festivités. Quoi qu’il aurait pu lui faire l’affront de lui envoyer ce gouverneur d’Isengard qui s’était montré des plus hostiles envers l’humain et le nain lors des négociations.  D’autres avaient répondus présents, mais au final il ne vit pas leurs bannières arriver et ne furent pas annoncer, il était assez déçu. Peut-être avaient-ils eu quelques soucis en cours de route, c’était peut-être juste un retard, mais ça pouvait aussi être bien pire. Aylan avait envoyé des cavaliers jusqu’à la limite de son royaume pour qu’on retrouve les traces d’une délégation qui se serait perdue, mais rien, les rapports étaient clairs, il n’y avait aucun signe de leur présence dans le Pays des Vignes. Il ne pouvait assurément pas s’aventurer au-delà de ses frontières sans avoir prévenu les royaumes voisins, certains pourraient voir en ce geste un casus beli suffisant pour déclarer la guerre au Dorwinion.

Bon tant pis, ils feraient sans eux, le banquet avait lieu ce soir, dans les cuisines, des domestiques trimaient depuis le matin pour préparer toutes sortes de mets afin que tout le monde ait de quoi se satisfaire. Le Jeune Dragon voulait que ses invités ne manquent de rien sous son toit, chacun d’entre eux avaient reçus de luxueux appartements où ils pouvaient se mettre à leur aise et se préparer comme il se doit pour les festivités. Dans les couloirs du Palais, on pouvait compter un grand nombre de gardes prétoriens en faction au détour des couloirs et près des endroits clés. Le roi était assez angoissé d’accueillir autant de représentants étrangers chez lui, c’était son devoir d’hôte d’assurer leur protection pour qu’ils ne leur arrivent rien.

Pour ce soir, ils leur avaient demandé de réduire leur escorte personnelle, c’était un soir de paix et de cérémonie, ils ne voulaient pas voir autant de gardes armés « étrangers » dans son palais, mais ils leur avaient assurés qu’aucun mal ne leur serait fait dans sa maison et que les gardes prétoriens assureraient leur protection. Les convives furent invités à aller dans la salle du trône. Dans la pièce, le trône avait été plaqué contre un mur pour laisser le plus de table possible, de grandes tables avaient été dressés sur les côtés, chacun y avait sa place assigné. Aylan évita de placer les nains à côté des elfes par exemple. Quelques plats étaient présents, mais ce n’était que des mises en bouche, le reste attendrait que la soirée débute vraiment.

Le centre de la pièce était vide pour laisser aux convives la place pour circuler, converser, voir danser si le cœur leur en prenait. De nombreuses carafes de vin étaient à disposition et des domestiques étaient là pour remplir les coupes vides des invités. Quand tout le monde fut arrivé, Aylan fit son entrée, entrée plutôt discrète, il ne voulait pas mettre fin aux discussions qui avaient déjà commencé entre certains invités. Le jeune roi salua rapidement quelques de ses connaissances, puis saisit une coupe de vin et un couvert en argent pour venir le faire raisonner sur le contenant. Une fois le silence obtenu, il prit la parole :


«- Tout d’abord je voudrais tous vous remercier d’avoir répondu présent à mon invitation. C’est un grand jour pour le Dorwinion, car il marque à la fois son indépendance, mais également son rapprochement envers les autres peuples de la Terre du Milieu. J’espère que cet ère sera marqué par la paix que nous recherchons tous et que ne viendra la briser… »

Ça serait regrettable oui, il reprit :

« Vous êtes mes invités et pourrez séjourner chez moi autant de temps qu’il vous siéra. Mais l’heure est aux festivités, alors buvez, mangez, dansez, mes amis !   »

Certains de ses bannerets crièrent «  Gloire au Dorwinion ! » ; « Gloire au Jeune Dragon ! » , «  Au chevalier des vignes ! » «  A Aylan ! ». Il y eut de nombreux applaudissements également, il eut un léger sourire, il n’était pas forcément très à l’aise, il priait pour que tout se passait bien.


Revenir en haut Aller en bas


Leoden
Prince des Vertueux

Prince des Vertueux
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌MESSAGES : 245
▌RACE : Eotheod
▌VOTRE RANG : Roi de l'Eomark
▌CITATION : A vaincre sans péril, on vainc. C'est déjà pas si mal."

Carnet personnel
PE: 36.651,15 PE
PO: 3.825 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Banquet de l'Indépendance [Ouvert, MP si intéressé]   Ven 2 Sep - 23:52

Le banquet commença officiellement et Leoden se retrouva en compagnie de son frère dans la grande salle de la place. Elle était bondée comme on pouvait s’y attendre et ils passèrent un bon moment à se présenter et à recevoir les présentations de personnes dont ils oublièrent aussi vite l’existence. Aylan apparut enfin et fit un discours. Leoden se joignit aux acclamations sans vraiment avoir la ferveur des dorwiniens présent. Il était venu pour rencontrer ce jeune roi, éventuellement voir ce qu’il était possible d’obtenir comme droit de commerce et jauger un peu le souverain qui serait désormais le garant de la frontière entre les peuples d’orients et les peuples libres de l’ouest.

Mais cela ne serait possible que s’il obtenait une audience avec le jeune dragon. Ou au moins quelques instants assez proches de lui pour discuter durant le banquet.
Dans l’immédiat il se décida à aller se servir à boire. On l’avait placé près des tonneaux de vin, sa réputation de buveur l’ayant visiblement précéder. Touchante attention néanmoins au fruit de la vigne il préférait la bière et l’hydromel et s’en alla donc en quête d’une boisson autre boisson.

Chemin faisant, il remarqua la présence de Menethil. Aussitôt un franc sourire apparut sur le visage du roi. Il venait de trouver son compagnon de beuverie pour la soirée, son propre frère n’étant pas un grand adepte de ce genre de breuvage. Hélas ils étaient tous deux installé à plusieurs tables de distance, le monarque de l’Eomark haussa les épaules et se dirigea vers son ami, s’installant à côté de lui sans hésitation. Trouvant une chope visiblement abandonné juste devant lui, il s’en saisit et bu une longue rasade.

- Bien le bonsoir Menethil ! Cela me fait bien plaisir de vous voir ici. Je suppose que vous êtes venu voir de quelle trempe et ce dragon, vous aussi ? Trinquons ! Diantre, elle est dietasse. Qui ose laisser tiédir une si bonne boisson ? C’est un sacrilège.



"Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles"
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 345
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Banquet de l'Indépendance [Ouvert, MP si intéressé]   Sam 3 Sep - 5:08

Enfin, les festivités allaient commencer ! Pas que Menethil en raffolait, car voir du beau monde n'était pas son fort, mais bien pour ne pas rester enfermer à la taverne ou dans ses quartiers, car l'ennui commençait à le gagner depuis eu à peu depuis le jour de son arrivée. Donc enfin ! Il pouvait descendre dans cette grande salle de réception, décorée très largement de métaux précieux et de bois rare. Ils étaient deux à participer sur les vingt-deux cavaliers arrivés, le reste étant entrain de festoyer à leur manière dans un boui-boui de la ville. Les tenues de Menethil et d'Arassuil étaient toujours aussi simples, bien que plus raffinées. Le premier portait un pourpoint bordeaux avec des chausses bleu minéral tandis que le second portait un unis de couleur ardoise. En arrivant dans la salle, ils saluèrent chacune des personnes qui les approchaient sans pour autant leur portait une attention particulière. On leur avait dit que chaque place était attitrée, alors les deux hommes se mirent rapidement en quête de leur futur place. Enfin ils trouvèrent, alors qu'un jeune homme commençait un discours de bienvenue. A la fin de celui-ci, Menethil et Arassuil aplaudirent, plus par respect que part entrain.

Pour ce qui était des places, ils avaient été gâtés : millénaire était la querelle des elfes et des nains, hors en cette soirée de fête, la seul défense entre ces deux peuples était composé de trois hommes, les deux que nous connaissons plus un troisième sans intérêt ni importance. Enfin, bien vie ce troisième fut éclipsé car Menethil, qui était à sa place entrain de jouer avec son verre, remarqua un homme qui galopait à pieds au milieu de l'assemblée. Cey homme, c'était son ami Leoden, roi d'Eomark. En un instant, la soirée était réussie. Ce dernier, qui était maintenant à côté des dunedain, s'empressa de saluer son ami, de lui demander ce les raisons de sa présence, de critiquer l'alcool et surtout de trinquer avec la chope de celui qui était sans place fixe.


"Et bien cher roi, je suis effectivement là pour les mêmes raisons que vous, avec ceci en plus que je me dois d'initier mon jeune pupille aux...rencontres diplomatiques ! Mon cher Leoden, je vous présente Arassuil, Arassuil, je te présente le plus grand roi des Eotheods, Leoden, seigneur des chevaux, des hommes et de l'hydromel ! D'ailleurs vous avez raison, ce que vous venez de boire n'est pas fameux alors pour une fois, je vous conseille un bon vin millésimé, spécialité de la région ! Il est fait dans un coteau appartenant à un gondorien du nom d'Aldagir ! Mais c'est pas l'important, l'important c'est que ce soit bon !! Allez, trinquons à nouveau, en espérant voir bien vite ce jeune roi imberbe !"


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


Sauronne
Puissance Maléfique de Dol Guldur

Puissance Maléfique de Dol Guldur
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 866
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, ash nazg thrakatulûk, agh burzum-ishi krimpatul

Carnet personnel
PE: 15.251,25 PE
PO: 10.833, 75 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Banquet de l'Indépendance [Ouvert, MP si intéressé]   Sam 3 Sep - 16:20

Ainsi le banquet allait pouvoir commencer. Mordu se trouvait à l'écart, observant avec grande attention tout ceux présents ce soir. Des gens de la haute société, des grands notables du Dorwinion, de hauts représentants d'autres royaumes, ennemis du Maître... Il y avait de quoi faire ici. Un léger rictus passa sur son visage et ses lèvres se retroussèrent un instant, en un sourire mauvais où planait danger et menaces sur les deux représentants de l'Eomark et du Rhudaur. Cependant, il ne pouvait s'éloigner de sa mission première: Aylan Percedragon. Il était ici pour lui, non pour tous les autres. C'est pour lui, pour le rencontrer et échanger quelques mots, que le Maître l'avait envoyé. Le moment viendra, où Leoden de l'Eomark, et Menethil du Rhudaur, intéresseraient le Maître... Mais pour le moment, Mordu alla se servir un verre de vin, prit au passage une cuisse de poulet grillé qu'il se mit à manger en fixant le Roi du Dorwinion des yeux.

Ce jeune homme avait de l'avenir. Il le voyait parler avec assurance et fierté à ses hommes et à l'assemblée. Nulle doute qu'il faut de l'assurance lorsque le moment fut venu de négocier sa liberté avec le Gondor. Mordu, tout en mangeant, réfléchissait au moyen d'aborder Aylan. Du coin de l'oeil, il vit Leoden et Menethil en grande conversation. Aussi, ayant finit son morceau de viande qu'il se contenta de poser sur un plateau vide que tenait un des serveurs, il s'essuya les mains, enlevant ainsi graisses et autres traces de son léger repas, et s'avança, verre à la main, vers le Roi du Dorwinion.

Arrivé à sa hauteur, il fut d'abord remarqué par les gens de son entourage, qui jetèrent sur lui un regard intrigué, Aylan lui faisant dos. Il est vrai qu'il n'était pas banal à voir. Ses longs cheveux noirs contrastaient grandement avec la pâleur de son visage et le bleu clair de ses yeux. Mais son sourire, lui, était désarmant. Lorsque le Roi constata les regards de ses gens derrière lui, il se retourna et à son tour, vit l'étrange invité qui se tenait derrière lui. Mordu, sortit son sourire affable et charmeur, s'inclina bas avec respect et déclama:

Mes hommages, mon Seigneur. Je me nomme Mordu, et suis le Porte-Parole d'un grand Seigneur du Nord qui n'a malheureusement pu répondre présent en personne à votre invitation... Aussi m'envoya-t-il pour vous faire part de ses félicitations pour votre indépendance et de son soutien, soutien qui vous était déjà acquis bien avant vos démarches devant le Haut-Roi du Gondor...

Il laissa sa phrase volontairement en suspens, voulant d'abord sonder et voir la réaction du jeune Roi à tout ceci...




Personnages joués sur BtDD : Sauron Le Grand (x3), alias Sauronne // Legolas Vertefeuille (alias Leggy) // Denethor II (alias DD)

Personnages joués sur Le Tiers Âge
: Le Nécromancien (alias Sauronne)

DC sur le Tiers Âge : Gandalf le Gris
Revenir en haut Aller en bas


Idrial Elensar
Guerrière et future Conseillère et messagère de Dame Galadriel

Guerrière et future Conseillère et messagère de Dame Galadriel
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 30/05/2016
▌MESSAGES : 8
▌RACE : Elfe de la Lothlorien
▌VOTRE RANG : Guerrière Galadrim et future conseillère de Dame Galadriel
▌CITATION : «Je sais au fond de moi que tout ce qui est fait est pardonné Adrial... »

Carnet personnel
PE: 0 PE
PO: 0 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Banquet de l'Indépendance [Ouvert, MP si intéressé]   Dim 4 Sep - 4:51

Le banquet ne débutait qu’au courant de la soirée. Après qu’on les ait amenés à leurs quartiers, Idrial prit congé de ses compagnons de voyage en visitant l’immense demeure du jeune dragon avec l’aide d’un serviteur qu’elle fit quémander pour cette requête. Les froides pierres qui composaient la structure principale de l’édifice royal la rendit un peu nostalgique en songeant aux rayons du soleil qui lui procurait une chaleur sous les grands arbres de la forêt dorée, que ses pierres ne produisaient pas.
Alors que le soleil s’apprêtait à se coucher, Idrial rejoignit ses appartements pour revêtir un habit plus convenable pour le banquet du jeune roi. Ayant eu vent de la réputation de tombeur de ses dames du nouveau souverain à travers les murmures des jeunes servantes, l’elfe afficha un sourire en coin.
L’ordre du roi était clair, Aylan Percedragon avait demandé à tous ses invités de réduire leur escorte afin de profiter d’une soirée de paix à l’égard de tous les représentants. C’était avant tout, des festivités afin de célébrer l’indépendance de la Dorwinion. Pour ce faire, elle avait gardé deux soldats avec elle pour les festivités et leur avait demandé de ne pas vêtir leur armure de guerre, tandis que les autres étaient disposés pour la soirée.

Lorsque les portes de la salle du trône furent ouvertes, Idrial et ses deux gardes se dirigèrent vers le lieu des festivités. Vêtue de sa longue robe bleue fluide, ornée d’une broche dorée, Idrial avait opté pour laisser sa lourde tignasse blonde ondulé dans son dos. Ils avaient tous les trois revêtus les couleurs des galadhrims. L’immense pièce était bondée de monde qu’elle ne connaissait guère. Le porte-parole qui les avait accueillis à leur arrivée présenta chacun des invités présents aux festivités, sans oublier aucun des noms. Le gratifiant d’un sourire aimable, l’elfe se glissa dans la foule avec ses deux soldats. Elle remarqua la présence d’un homme du peuple d’Eotheod et d’un Dunedain qui discutaient ensemble et buvant les breuvages offerts par la maison. L’un d’entre eux, attira le regard de l’elfe. L’un d’entre eux attira le regard de l’elfe. Ce représentant, qui était à l’écart des autres et observa l’entrée du jeune roi, en train de dévorer le morceau de viande qu’il avait entre les mains. Il semblait dégager une certaine malice qu’Idrial ne pouvait identifier.

Ses songes furent chassés lorsque le jeune dragon entra dans la salle du trône et amorça un discours de bienvenu à tous ses invités. On pouvait entendre les acclamations qui résonnèrent partout dans la salle. Au passage, Idrial et ses deux compagnons saisirent des coupes d’hydromel et levèrent leur verre en l’honneur de l’indépendance du royaume et avalèrent une première gorgée de ce breuvage.

Aylan Percredragon s’élança dans la foule et fut vite intercepter par l’étrange personnage qui avait attiré le regard de l’elfe. S’approchant du roi, Idrial songea qu’elle attendrait son tour pour saluer le roi et se présenter à son hôte. Afin de combler ce vide, elle se mit à discuter avec l’un des seigneurs près d’elle.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Banquet de l'Indépendance [Ouvert, MP si intéressé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Banquet de l'Indépendance [Ouvert, MP si intéressé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis aux intéressé
» Projet de campagne Blitzkrieg pour personnes intéressées et intéressantes ;)
» Pour les intéressés de Secret World
» Pour les ultra-motivés et intéressés...
» On ne se serait pas déjà croiser quelques parts ? [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Administration :: Corbeille - Archives générales du Forum-
Sauter vers: