AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Légion en avant !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Arthurus
Commandeur d'Isengard, Le séraphin

Commandeur d'Isengard, Le séraphin
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2016
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 213
▌RACE : Numenor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : Nouvelle technique : on passe pour des cons, les autres se marrent, et on frappe.

Carnet personnel
PE: 4.061 PE
PO: 11.000 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Légion en avant !   Jeu 30 Juin - 18:39

« Mon seigneur les provisions commencent à se faire rare en Isengard si nous ne trouvons pas rapidement de la nourriture la garnison aura des pertes avant le proche convoi de ravitaillement. »

Cela faisait actuellement plusieurs mois que l'Isengard se rationner afin de ne pas subir la famine. Même si Karadoc ne semblait pas comprendre le sens du mot ration. A cause de cela l'Isengard était en quelque sorte immobilisé. L’armée gondorienne était forte, particulièrement en plaine ou elle avait mainte fois démontrée courage et son intelligence, mais elle restait inefficace le ventre vide comme toutes les armes d'ailleurs. Toutefois, et depuis toujours certains miliciens qui auparavant servait d’éclaireurs ou simplement de chasseur au service du Gondor, allait devoir reprendre du service. C'est pourquoi le commandant eu cette idée, et se demanda même pourquoi cela n'avait pas était fait plus tôt. Arthurus réfléchi un long moment avant de décider de la chose suivante. Et tout regardant son interlocuteur droit dans les yeux sans cligner il décréta la chose suivante:


« Et bien soit ! Nous avons bien des miliciens je chargerai le cavalier courage de les entraîner afin qu'ils puissent manier au mieux les arcs. Le rôle de ces miliciens sera simple. Ils devront trouver de la nourriture en chassant ou pêchant dans la région de l'Isengard. Se travaille peut paraître comme rabaissant mais il est vitale et tous ceux qui se trouvent dans ces murs le savent. »

« Vous avez dit le cavalier courage ? Qui est-ce ? Je suis navré mais je ne connais personne de ce nom. »

« C'est le maître d'armes. »

« On avait un maître d'armes ? »


"Mais c'est pas vrai vous avez tous décidé de me faire chier aujourd'hui ! Vous savez le mec à la tête ovale, l'allure un peu vieille et le cheveux grisonnant. Il est de taille moyenne, mais reste assez costaud pour son age."

« Non désolé je vois pas Sir. Peut être que s'il venait ici je le reconnaîtrais. »

« Vous me faites tous .... .Garde faites demander le cavalier courage. »

« Qui est-ce mon seigneur ? »

« Mais c'est pas vrai encore un demeuré, allait me chercher le vieux qui vit au troisième étages de la tour au fond du couloir. Voilà là vous comprenez ? Ou il vous faut un plan aussi ? »

« J'y vais tout de suite mon seigneur »

« Bon et vous, vous attendez quoi ? »

« Et bien Sir j'attends le cavalier courage. »

« Ah oui c'est vrai... j'en ai ma barbe de vous tous. Au moins là vous pourrez pas me dire que vous l'avez pas reconnu en plus son regard d'énervé avec ces yeux vert ne peut être oublié. Enfin bon c'est sûr que si personne ne le demande personne ne le connaîtra et le niveau ne fera que baisser. »

Depuis son arrivée au cercle d'Isengard, il n'avait fait que se rationner comme la plupart des hommes de l'endroit. L'endroit étant éloigné de la capitale les politiciens ou même les convois de ravitaillement ne venait que rarement.Avec cette décision l’entraînement des miliciens commença et même si les débuts furent chaotiques, les techniques du maître d'arme étaient connues dans des centaines de lieux à la ronde. D’anciens archers du Gondor aujourd'hui à la retraite, ceux qui n'avaient plus rien à prouver dans leur domaine,rejoignaient alors la formation en vue d'aider le maître d'armes. Bientôt, de bons repas allaient enfin êtres présent en Isengard. Puis en attendant le maître d'armes Arthurus songeant aux faits d'armes de celui-ci. Ancien entraîneur d'un grand nombre de soldat d'élite à la capitale il se demandait pourquoi cette homme avait u=quitté son poste. Depuis son arrivait à la tour d'Orthanc il avait fait preuve d’une rigueur exemplaire en ce qui concerne l’hygiène corporelle, en suivant un régime alimentaire strict et en s’entraînant souvent à l’épée. Il avoua cependant avec son comportement s’être très ponctuellement adonné à la boisson de façon excessive. Il est même par moment las de cette discipline de vie, et il lui prend l’envie de boire, s’empiffrer et se payer des filles. Le maître d’armes possède une méthode d’entraînement spectaculaire, à base d’insultes et de duels peu étaient capable de suivre jusqu'au bout ses formations par peur de perdre le contrôle et de le tuer dans l’heure qui suivait. A présent au service du commandant d'honneur Arthurus il su se faire une place en démontrant son incroyable fidélité. Après ce moment de réflexion le garde revint enfin avec l'homme.

« Et bien fils d'unijambiste vous m'avez fait demander ? »

Puis soudainement il se souvenu du pourquoi et du comment le maître d’armes avait quitté son ancien poste.

« Oh vous commencez pas, aujourd'hui c'est pas moi que vous allez entraîner. C'est au tour des miliciens. Alors désolé de vous déranger dans votre quotidien mais voilà on a la dalle à la tour. »

« Non mais c'est à dire que j’avais prévu une séance de relaxation et puis je ne comprends pas pourquoi vous avez faim. Personnellement je me porte très bien. »

« Non mais c'est sûr vous avez vu ce que vous mangez, on dirait un moineau qui picore dans une petite assiettes des grains. Alors vous allez vous bouger le cul de les entraîner sans quoi je m'en vais vous relaxer. »

Sur ces paroles les deux hommes partirent de la salle de réunion laissant Arthur avec les deux gardes lui servant de secrétaire.



Sloubi un, Sloubi deux, Sloubi trois, Sloubi quatre, …
Revenir en haut Aller en bas


Arthurus
Commandeur d'Isengard, Le séraphin

Commandeur d'Isengard, Le séraphin
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2016
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 213
▌RACE : Numenor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : Nouvelle technique : on passe pour des cons, les autres se marrent, et on frappe.

Carnet personnel
PE: 4.061 PE
PO: 11.000 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Légion en avant !   Jeu 30 Juin - 20:06

Bon aujourd'hui j'ai quoi comme réunion, demanda Arthurus en s'adressa au père Blaise. Le père Blaise était un homme pieux d'un certain âge servant à la fois de guide et de mestre au commandant d'honneur.

« Et bien aujourd'hui à l'ordre du jour nous devons écouter l'histoire du seigneur Bohort, qui devais aller si mes souvenirs sont bon au Pays de Dun afin d'aider un seigneur locale. »

« Alors oui, mais pas tout à fait. »

« Comment ça vous avez effectué votre devoir ou non ? »

« Oui, oui Sir. »

« Et bien allez y on vous écoute. »

« Alors c'était il y a déjà plusieurs mois dans le Pays de Dun, je m'y promenais quand un marchand m'aborde et il me demande si je veux lui acheter une arme. L'homme était alors très âgé et je ne me sentais pas le cœur de lui refusé ce service pour qu'il puisse se nourrir. Le pauvre si vous aviez vu son air d'affamé. »

« Bon et après ? »

« Et bien je lui ai acheté son arme et je suis rentré à Orthanc. »

« Et pour le seigneur locale ? »

« Et bien n'ayant lus un sous en poche, je ne pouvais pas demander à un aubergiste de m'héberger gratuitement je me sentirai trop mal. J'ai donc préféré rentrer, je pense que c'était la meilleure décision à prendre. »

« Mais c'est pas possible ça. On vous donne une tâche simple et vous êtes pas foutu de la réaliser. Maintenant on va passer pour quoi auprès du Pays de Dun ? »

« Ben pour des fiottes, comment d'habitude. A force de refuser de construire des tourelles et ben les autres pays se rendent compte qu'on est des incapables. »

« Lorsque des étrangers viennent visiter notre provinces, il est normal que nous leur en montrions les plus charmants côtés ! Et non pas ces horribles structures. »



« Mais enfin Sire, vous allez encore écouter Léodagan pour financer une nouvelle des appareils visant à tuer des gens. La diplomatie est la seule solution. Il ne faut pas les tuer dès qu'ils arrivent. »

« Moi je dis ça prouverait juste que je fais bien mon boulot de défenseur du royaume en tuant tout le monde. »

« Sire, écoutez moi je vous demande juste de bien vouloir réfléchir à mon idée, l'idée d'engager des artistes à plein temps pourrait ne nous être que favorable.  Les autres pays ne pourraient que s’émerveiller devant notre ouverture d'esprit. »

« Les autres pays on les emmerdes, voilà ça c'est dis maintenant parlons des tourelles ! »

Arthur leva les yeux au ciel, accablé par leurs propos sans queue ni tête. Puis coupa la discussion ente les deux seigneurs.

« Père Blaise quel est le prochain sujet ? »

« Le prochain problème à traiter et que les soldats souhaiteraient avoir une augmentation. »

« Et bien très bien, voilà où on va mettre notre prochain budget. Sujet clos. »

« Mais c'est pas croyable ça, vous allez vous soumettre aux premiers pécores de garde qui veut plus d'argent. »

« Merdeeeee ! »

« Et Sire pour la troupe alors on en fait quoi de cette idée ? »

« Vous vous la foutez là où je pense voilà ce que vous en faites ! »

« Et puis montrez-moi au moins cette arme que vous avez ramené. »


Bohort sortit une arbalète tout ce qu'il y avait de plus normale. Cependant elle semblait être légèrement plus grosse qu'à la normale. Puis le commandant la saisit et visa le casque de Bohort se trouvant sur la table. Le carreau traversa sans l'ombre d'un le casque finissant sa coure dans le mur. Puis il s’exclama :

« Et bien au moins vous nous avez ramené quelque chose d’utile si le Pays de Dun décide d'attaquer. Vous savez Bohort, par moment je me demande pourquoi je vous ai recruté à Minas Tirith. Mais là vous voyez vous me faites plaisir. »

« Mais Sire c'est une arme de mort, je ne l'ai prise que pour faire plaisir au pauvre homme. J'aurais du m'en débarrasser juste après. »

« Oh si vous plaît ne gâchez pas tout ou le prochain carreau risque de finir dans votre armure. »

« Mais Sire je porte mon armure. »

« Justement ce serait l’occasion de la tester. »

Père Blaise notez sur votre registre que les hommes pourront s'équiper de ce modèle là une fois qu'elle sera produite en masse. Sur ces mots et juste après avoir critiqué Bohort. Il se demandait encore pourquoi il avait recruté ce personnage toujours sur le qui-vive, à fleur de peau, inquiet que les choses se passent bien et toujours en écoute sur ce qui se passe autour de lui, d’où peut-être cette expressivité sur le visage pensa-t-il. En effet Bohort était farouchement fidèle au commandant Arthur après que celui-ci l'est sorti de l'embarra durant une impasse à Minas Tirith. Frileux si ce n'est craintif plutôt que couard, amateur d'arts en tout genre, cet homme avez su tout de même se hisser dans l'estime d'Arthurus. Malgré le fait qu'il détestait la guerre il fut nommé capitaine comme les autres,alors que celui-ci n'avait en cas fait ses classes. Il occupe à présent un poste d’une certaine importance, en charge des négociations protocolaires, de la surveillance intérieure et de l’inspection de certains postes avancés. Des doutes subsistent à la tour quant à son orientation vis-à-vis de la chose, pourtant Bohort est bien marié, sa femme Berlewen résidant actuellement dans la capitale.



Sloubi un, Sloubi deux, Sloubi trois, Sloubi quatre, …
Revenir en haut Aller en bas
 
Légion en avant !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "
» ARISTIDE SERA DE RETOUR AVANT LES ÉLECTIONS SELON IRA KURZBAN
» Avant garde ork
» Dépot d'arme/avant poste ork

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Administration :: Corbeille - Archives générales du Forum-
Sauter vers: