AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 En avant, Deuxième Légion !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Durzog
¤ Le Créateur ¤

¤ Le Créateur ¤
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 16/03/2016
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 218
▌RACE : Gobelin
▌CITATION : L'âge des Hommes est terminé. Le temps des Orcs est arrivé.

Carnet personnel
PE: 0 PE
PO: 11.305 PO
Troupes armées:

MessageSujet: En avant, Deuxième Légion !   Mer 29 Juin - 9:54


Et voilà qu’arrivait l’avènement de la Deuxième Légion, celle qui à travers les âges serait connue comme la plus ambitieuse de toutes. Au travers d’un voyage sans fin, ces chevaucheurs de loups, accompagnés de chauves-souris, iraient à la découverte de nouvelles terres. L’établissement d’une colonie secrète était la véritable raison de la formation de cette légion. Plus de quatre mois de marche, ou encore deux mois à dos de loups, c’était la durée prévue de ce voyage dont l’issue était encore incertaine. Un succès assurerait la création d’un nouveau royaume gobelin, tandis qu’un échec déclencherait probablement une guerre pour permettre à une nouvelle légion de trouver un chemin jusqu’à sa destination. A la tête de la Deuxième Légion se dressait Zorguv, un terrible cavalier gobelin, âgé et fort, l’un des meilleurs sans l’ombre d’un doute. Ses soldats et lui avaient pour ordre de ne jamais s’arrêter et de toujours filer comme le vent à travers les terres d’Arnor, échappant aux éventuelles patrouilles et s’éloignant assez rapidement des cités majeures pour qu’ils abandonnent les poursuites. Six heures de sommeil par nuit seraient suffisantes, le reste serait dédié au voyage et à la chasse, quelle qu’elle soit. Avec la permission de piller et de tuer, il s’agissait aussi d’un message pour les peuples libres. Sans savoir d’où cette menace venait, les pauvres hommes d’Arnor verraient déferler une centaine de cavaliers loups sur leurs terres. Et, à moins d’une grosse mobilisation qui coûterait de nombreuses vies à ce peuple déjà misérable, ils ne pourraient s’opposer à cela.

« Toi ! Va dire au chef qu’on part ! Y en a marre d’attendre ! Allez, en route vermine ! Et vite ! Plus vite ! » cria Zorguv à ses fiers chevaucheurs.

Tous se mirent alors en route, descendant les pentes du Mont Gram en moins d’une demi-journée tant les loups étaient agiles en ces lieux. Le tout était escorté par une centaine de chauves-souris qui serviraient d’éclaireurs à la Deuxième Légion. Se dispersant toutes pour trouver le chemin le plus sûr et le moins surveillé, elles couvraient une zone immense permettant de voir venir n’importe quelle patrouille afin de l’éviter. Insoupçonnable car méconnues du peuple d’Arnor, ce qui ressemblaient à de grandes oiseaux hauts dans le ciel ou cachés dans les feuillages des arbres étaient en fait de redoutables chasseurs. Il ne serait d’ailleurs sûrement pas rare qu’une ou deux d’entre elles décident de se faire un festin sur un paysan non protégé ou de faibles enfants pouvant aisément être transpercés par leurs griffes ou leurs crocs. Très peu de choses avaient été emmenées, par ailleurs. Le léger poids des gobelins, leur armure de cuir et le peu d’armes dont ils disposaient permettaient aux grands loups de courir pendant des heures avant de se fatiguer. Bien qu’ils n’égalent pas la vitesse d’un bon cheval, ils étaient assez rapides pour les fuir ou les combattre d’eux-mêmes. On pouvait très nettement observer que cette troupe sous le commandement de Zorguv, Capitaine des Chevaucheurs de la Deuxième Légion et futur roi, avait adopté une formation bien particulière. Dix chevaucheurs filaient sur la droite, en avant du reste de la légion d’environ cinq cent mètres. Dix autres chevaucheurs faisaient de même sur la gauche, tandis que le reste formait un triangle au centre et en arrière, triangle dont on distinguait un loup blanc particulièrement imposant à sa tête : c’était la terrible monture du capitaine. Et comme si ces précautions ne suffisaient pas, la zone couverte par les chauves-souris s’étendait à plus trois ou quatre miles en avant.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
 
En avant, Deuxième Légion !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Septembre 1915-La Légion Etrangère et la deuxième offensive de Champagne
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "
» Le verdict. Le deuxième tour à quand?
» ARISTIDE SERA DE RETOUR AVANT LES ÉLECTIONS SELON IRA KURZBAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Administration :: Corbeille - Archives générales du Forum-
Sauter vers: