AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Présentation Arthurus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Arthurus
Commandeur d'Isengard, Le séraphin

Commandeur d'Isengard, Le séraphin
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2016
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 213
▌RACE : Numenor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : Nouvelle technique : on passe pour des cons, les autres se marrent, et on frappe.

Carnet personnel
PE: 4.061 PE
PO: 11.000 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Présentation Arthurus.   Dim 26 Juin - 19:07


Arthurus Pendragon




Infos personnage

Nom : Pendragon
Prénom : Arthur ou Arthurus
Age : 28 ans
Race : Numenor (descendant d'un grand Dunedain)
Localisation : Isengard
Lieu de naissance : Minas Tirith
Titre ou surnom : Commandeur d'Isengard, Le séraphin.
Rang spécial : Commandant d'honneur du Gondor
Allégeance : Gondor

---------------------------------------------------

Mon âge : 17 ans
Je fais du RP depuis... 1 an
Une chose sur vous : Discret
Ai-je besoin d'un tuteur ? Non
Avez-vous lu les règles ? Oui (Elrond approuve)






Caractère et physique


Arthur n'étant qu'un jeune homme à l'allure athlétique et souple et possédant un corps musclé de grande taille démontrant sa dévotion quant à sa carrière militaire. Il possède un visage à ovale et osseux avec des teints blancs rassemblant à une neige que l'on ne pourrait trouver que au plus haut des sommets. Sa physionomie serait la plupart du temps froide et passive mais par moment elle apparaît comme étant souriante lorsqu'il parle à ses amis et autres personnes proches. Ses cheveux sont noirs et mi-long ce qui ne permet pas de cacher son large front. Ses yeux semblent vifs à l’affût de toutes choses présentes dans son environnement et flamboyants comme une cité en état de siège et ceux-ci se trouvent être d'un marron dans lequel les Dieux auraient jetés des gouttes d'argent, d'or et de sang. Le nez lui parait être camus et fin alors que sa bouche souriante par moment est mince ce qui a pour effets d'élever ses pommettes et de creuser ses joues, quant à son menton il est aussi carré que peux l'être son caractère lorsqu'il joue à des jeux avec des soldats. Ses épaules laissent apparaître une large silhouette aux bras et aux jambes élancés et musclés, les mains se trouvent être musclées mais douces également cependant tous ces détails se retrouvent être cachés par une armure d'acier, qui est plus précisément une armure d'officier du Gondor. Ce qui traduit sa démarche comme étant fière mais vive. 

Son caractère lui s’exprime majoritairement comme étant passif et discret au-delà du raisonnable, il possède néanmoins plusieurs qualités intellectuelles comme l'instruction martiale, la rapidité de décision ou encore la capacité à s'adapter rapidement à toutes choses. De plus, il est loyal et honnête avec tous ceux qu'il apprécie et même lorsqu'il le faut il peut être protecteur et généreux avec eux. Mais tout cela est vite masqué par ces nombreux défauts, les plus connus étant sa passivité, sa discrétion constante ne permettant pas de mettre en valeur ses alliés ou encore son manque de bon sens lorsqu'il s'agit de ses proches. Il ne serait donc pas rare de voir le commandeur saluer la voix le seigneur des ténèbres afin de le rejoindre ou même à perdre toute loyauté envers ses supérieurs pour pouvoir suivre ses convictions. Cependant lors de combat il est capable d'ajuster sa stratégie comme il le faut grâce à son savoir n'offrant à son adversaire qu'un grand désespoir. Son expression passive ne provoquait que la haine de ses adversaires qui pensaient surement que le commandant du Gondor n'éprouvait rien face à eux.  






Histoire


Alors que tous semblaient venir des quatre coins du continent, un jeune à l'apparence étrange se démarquait. En effet la tenue de prisonnier était de rigueur seulement cela ne semblait intéresser l'homme, portant simplement des vêtements  elfique appartenant surement à d'ancien prisonniers il allait de table en table à la recherche de son frère. Après une vingtaine de minutes, il trouvait enfin son frère et ainsi il pouvait lui demander des détails en ce qui concernait le plan. Ce plan était la clef de la liberté car les oppresseurs avaient besoin d'eux ainsi que de tous les autres jeunes pour pouvoir se nourrir. En effet si le monde connaissait la paix, certains moins chanceux étaient des victimes des pillages orcs ne cessant de s'accroître. Les prisonniers souvent des enfants servaient uniquement comme bétail afin de nourrir les plus hauts dirigeants. L'opération était donc simple, il fallait récupérer un plan détaillé du lieu actuel, une arme de préférence une dague et des provisions car le monde à l’extérieur n'était plus ce qu'il était. Le grand offrait son corps à l'un des personnages les plus grossiers de la haute société afin d'obtenir ce dont ils avaient besoin. Après plusieurs semaines à vendre son corps il réussit finalement à acquérir l'ensemble du matériel tant convoité. Alors il alla le plus rapidement et discrètement possible à la rencontre de son cadet. Après s'être réuni ils décidèrent de prendre avec eux le peu d'enfants présent dans la maison. Le seule lien qui semblait unir ce groupe était leurs appartenances à un village qui aujourd'hui n'est plus. A cette heure là, le couvre-feu était instauré et aucun enfant n'avait le droit de s'y promener sous peine d'être exécuté. Le groupe commençait à s'aventurer dans de sombres ruelles longues et interminables illuminées par quelques torches d'une autre époque. Puis face à eux une patrouille qui n'avait visiblement pas remarquée leurs présences. Le cadet demanda alors à son grand frère en veillant à bien chuchoter :
« Elgloïn, tu penses qu'il y en aura d'autre. Si c'est le cas je les retiendrais vous devrez partir sans moi. »

A cela le grand frère lui répondait avec un ton quelque peu triste :

« Tu sais, on est une famille. Et une famille n'abandonne jamais un des siens »

Au même moment qu'il prononçait ces paroles le reste du groupe regardait le cadet avec un beau sourire. Puis ils continuèrent le périple en direction de la sortie. Après dix minutes à marcher dans les ruelles puis les égouts ils arrivèrent finalement face à la porte et personne ne semblait la garder. Les enfants se précipitèrent sans même s'apercevoir qu'un piège leur avait ouvert les bras. Quelques instants plus tard un noble fit son apparition entre le groupe d'enfant et la porte empêchant toute progression. Le personnage semblait être un homme d'une très grande importance contrairement à la majorité des opposants qui avaient pu croiser le chemin des enfants. En narguant les enfants ceux-ci s'élancèrent contre le noble chacun espérant pouvoir passer cette silhouette maléfique. En seulement deux ou trois mouvements il avait déjà tué presque tous les enfants ne laissant plus que Elgloïn et son cadet. Elgloïn avait la dague il chargea donc le noble, la pointe de la lame collait à la tête du tueur les deux se tuèrent mutuellement ne laissant qu'une marre de sang et les échos des gardes s'approchant suite aux cris qui avaient pu résonner. Il restait un brin de vie en Elgloïn, il en profita alors pour parler à son cadet :

« Vie pour nous tous, nous serons toujours avec toi maintenant part et vie à l'extérieur là où ils n'iront pas te chercher. Va et n’oublie pas que ta famille t'aime. »

Le cadet s'en alla aussi rapidement que possible, traversant la porte et remontant un long tunnel ressemblant à ces vieilles mines de charbon il fini par arriver à l'extérieur, l'air frais rempli ses pommons et visiblement il était en hiver car tout le paysage était sous la neige. Pieds nues il marcha sur plusieurs dizaines de mètre avant de succomber dans la neige. Et alors que tout espoir allait disparaître il entendait des bruits de pas dans la neige. Ces bruits de pas étaient ceux d'un petit groupe d’individus tous vêtus de noir. Visiblement le cadet ne pouvait y apercevoir là que le signe de militaire de part leurs casques, leurs habits accompagnaient de capes ainsi que leurs prestances en plus de cela s'ajoutait un emblème une sorte d'arbre blanc. Le groupe était composé d'au moins trois femmes et deux hommes. Puis un homme, le seul qui ne portait pas de casques s'avança vers lui et tendit sa main en signe d'aider l'enfant à se relever. Il accepta de prendre sa main et se releva, puis l'homme lui demanda :

« Ainsi la providence était vrai ! Dis-moi quel est ton nom ? »

L'enfant était aussi effrayé que charmé et ne savait pas quoi répondre. Puis après quelques instants pour reprendre ses esprits il répondit à l'homme :

« Vous êtes qui vous ? Mon nom n'a aucune importance tout ce que je désire c'est me venger de ces monstres. »

L'homme alors posa un genou sur le sol et posa sa main sur la tête du petit. Puis un sourire apparu sur son visage avant de répondre au cadet :

« Moi je m'appelle Simil et avec eux derrière nous sommes des chasseurs de monstre, je peux t'aider dans ta quête de vengeance si tu le souhaites. Il te suffit de nous suivre. »

L'homme se releva et ensemble ils s'en allaient vers une destination inconnue. Durant des années le cadet subit un entraînement militaire afin d’acquérir les compétences qui lui faudrait tant pour pouvoir se venger. Après huit ans à s’entraîner, Simil revint à lui afin de voir les progrès du jeune homme. Il était clair à présent que la soif de vengeance et la haine habitaient toujours le garçon et le militaire pouvait y voir en lui un moyen de supprimer pour de bon ces adversaires.  Alors il alla vers lui et avec un grand sourire moqueur lui annonça les faits suivants :

« Visiblement tu es devenu doué pour manier une arme, mais vois-tu le plus important dans un groupe c'est l'entre aide et non la puissance individuelle. Tu n'as jusqu'à présent réussi à te faire aucun ami ni même une petite amie. Les filles ne t'intéresse pas ? Quoi qu'il en soit il va falloir te faire au moins deux amis sans quoi tu ne pourras jamais espérer rejoindre mon groupe. »

Sur ces paroles le jeune homme s'énerva et bien que faiblement il essaya de porter un coup à son mentor. Mais sans aucun succès l'homme l'avait repoussé à l'aide d'une seule main qu'il avait appuyé sur la tête du petit.

« Tu vois tu n'es pas très sociable, il va te falloir réussir cette épreuve sans quoi tu es condamné à rester aussi inoffensif qu'un agneau. »

Après quoi le mentor s'en alla aussi vite qu'il était venu, toujours accompagné par sa troupe. Quelques jours plus tard le cadet apprit qu'il était rétrogradé et qu'à présent il allait devoir suivre des cours dans un collège du savoir afin d'y apprendre les rudiments des maths, des langues et des sciences d'Arda. Si ce savoir ne lui était pas nécessaire pour terrasser ses ennemis cela lui permettrait sûrement de se faire des amis. Au matin même de ses premiers cours, il s'installa alors à la place d'un autre élève sans le savoir. L'élève en question lui demanda alors s'il pouvait changer de place, mais le garçon aussi têtu et insolent que d’habitude ne céda pas la place. Le sage demanda alors à l'élève si pour cette il acceptait de céder sa place près de la fenêtre. Le problème résolu il ne cessa de regarder durant des heures par la vitre observant les nuages et autres décor désolé présent autour du bâtiment. Il pensa que la guerre bien qu'elle semblait s'être calmée fut toujours présente en ces lieux. La région est d'un point de vue général inexistante depuis la grande attaque de ces monstres. La nourriture se fait rare et peu ont la chance d'intégrer l'armée sans avoir de connaissance. Puis le professeur l’interrompu dans ses pensées pour lui demander de bien vouloir suivre le cours sans quoi il allait devoir demander le renvoi du jeune homme. A ces mots il rétorqua :

« Quoi vous pouvez vraiment me virer ? Allez y s'il vous plaît vous me rendriez un grand service. »

Le sage lui demanda de cesser d'être insolent de suivre le cours immédiatement. Puis une main tapa l'épaule du garçon, il se retourna et alors une fille lui tendait un morceau de papier. Sur lequel était écris les choses suivantes dans un elfique assez grossier :

« Je suis ici pour te surveiller, alors tâche de bien vouloir rester tranquille sans quoi tu ne rejoindras plus jamais les rangs de l'armée. »

Après avoir lu cette note, le jeune homme se retourna face à sa table et durant le reste du cours il ne posa plus aucun problème au bon déroulement du cours. Après quoi il se dirigea vers la jeune femme pour lui demander les choses suivantes :

« Prouve moi le fait que tu fasse partie de l'armée avec ton age aussi jeune ! Et dis à ce fichu Simil que je suis prêt à intégrer les rangs  et que je n'ai pas besoin d'amis. »

« Et bien. Avant de me demander quoi que ce soit tu ne devrais pas me donner ton nom, c'est la moindre des politesses non ? »

« Mon nom est Arthurus, mais cela n'est pas important. Tu accepte d’accéder à ma requête ? »

Sur ces mots elle hocha la tête de signe à exprimer une affirmation, puis elle commença à saisir l'homme afin de le jeter à même le sol. Puis elle s'en alla, ne cherchant pas pour autant à le perdre de vue car elle devait obéir aux ordres de ses supérieurs. Le jeune se releva puis s'en alla afin de rejoindre ses appartements. Au lendemain juste devant sa demeure une petite bagarre se déclencha, au milieu de celle-ci se trouvait un camarade de classe. Sur le moment il ne souhaita pas rejoindre la bagarre et fit mine de n'avoir rien vu puis après un moment de réflexion sous les yeux  de son observatrice. Il réussit à se débarrasser son aucun problème de ses opposants, son camarade de classe ne cessa alors plus de le suivre où qu'aille son protecteur. Avant de partir afin de prévenir Simil de la situation, elle alla vers lui pour lui dire plusieurs choses:

«Tu te souviens avoir demandé mon nom ? Et bien je suis Lelahel et comme toi je viens d'un camp de prisonnier. Mais sans m'étaler sur le sujet je vais te révéler deux choses. La première et que comme tu l'as bien compris Simil à pour hobby d'enrôler tous les jeunes prisonniers qu'il estime prometteurs. Ensuite il a bien évidement une grande importance au sein du Gondor pour pouvoir faire cela, je n'en suis toujours pas sûr mais il serait amis avoir le plus général du Gondor et il a profité de cela pour pouvoir créer une unité spécialisée dans les embuscades et l’élimination rapide d'abomination ou si tu préfère des assassins en somme.»

Puis elle se retira durant un long moment ne laissant plus apparaître sa présence. Après une semaine à être suivit par le camarade la jeune fille vint à lui pour lui annoncer que finalement il allait être pris comme promis par l'un des plus grands généraux du Gondor dans les rangs de l'armée. Le poste qui lui était attribué n'était rien de moins que le rang de commandant dans une petite cité oublié du Gondor. De plus il serait sous la supervision du gouverneur local  et de son observatrice afin de vérifier que celui-ci ne face pas plus de bêtise que par rapport à son passé. Mais avant de pouvoir accéder à ce titre il devait suivre un nouvel entrainement visant à acquérir les compétences nécessaire du bataillon d'extermination. Alors âgé de seulement vingt ans il fut la plus jeune recrue du groupe, et pendant dix ans il suivit une formation particulièrement dure. Au final il réussit à passer cette épreuve et fut même nommé comme étant l'un des meilleurs manieurs d'épée. Puis un matin Simil vint à lui pour lui annoncer sa réussite et sa promotion en tant que commandant d'honneur. Car il était vrai et c'était un fait Arthurus n'était pas un Gondorien mais il venait du royaume d'Arnor et seule une grande influence aurait le mettre à un tel poste. Il prit donc la route, le voyage fut long depuis Osgiliath où il reçu son épée de commandant ainsi que l'armure. Les lieux semblaient paisible, et au bout d'une semaine à écouter les ragots des hommes en poste il apprit que seul le Pays de Dun était une réel menace malgré ses faibles ressource ce peuple avant un grand mépris pour le Gondor. Puis un beau matin un cavalier arriva brutalement annonçant la convocation du gouverneur locale, cette demande provenait du roi en personne. Le gouverneur se dépêcha de s'en aller au plus vite afin d'obéir aux ordres de sont seigneur, laissant le jeune Arthur aux commandes d'Orthanc.





(C) Amasys pour Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Age




Dernière édition par Arthurus le Mar 28 Juin - 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Furdin Ier
Descendant de Durin ¤ Détenteur d'un Anneau de Pouvoir

Descendant de Durin ¤ Détenteur d'un Anneau de Pouvoir
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 09/03/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 262
▌RACE : Naugrim
▌VOTRE RANG : Roi du Peuple de Durin
▌CITATION : "Khayamu !"

Carnet personnel
PE: 60.962,50 PE
PO: 8.725 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Présentation Arthurus.   Mar 28 Juin - 12:47

Bienvenue !

Alors, alors il y a quelques points à reprendre sur ta fiche.
Déjà "une arme de préférence un pistolet", il n'y a pas d'arme à feu car la poudre n'a pas été découverte Wink
Ensuite, je dois bien dire que l'histoire est assez floue. Je ne sais pas si c'est voulu mais là on ne sait presque rien du personnage, je dirai même que tu "informes" plus que tu ne racontes l'histoire de ton personnage. Même si ton objectif est de nous fournir une histoire floue (ce qui peut être compréhensif) il faut tout de même décrire davantage. Pourquoi sont ils emprisonnés, qui sont ces enfants ? Et le noble ? Et les chasseurs de monstres ils sont dans l'armée régulière ? Qui est la fille qui le surveille ? Pourquoi est-elle dans l'armée à cet âge ?
Car oui il y a un problème d'âge dans la fiche, comment un simple roturier (et roturière) peuvent entrer dans l'armée seulement en sortant de l'école... Et devenir commandant ! Et enfin ça m'étonnerait qu'un Gouverneur laisse aux mains d'un commandant fraîchement nommé toute une région même pour quelques semaines. A la limite si le commandant était un ami proche et avait une quarantaine d'années je dirai oui mais ce n'est pas le cas.

Voili voilou Smile
Revenir en haut Aller en bas


Arthurus
Commandeur d'Isengard, Le séraphin

Commandeur d'Isengard, Le séraphin
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 26/06/2016
▌VOTRE AGE : 19
▌MESSAGES : 213
▌RACE : Numenor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : Nouvelle technique : on passe pour des cons, les autres se marrent, et on frappe.

Carnet personnel
PE: 4.061 PE
PO: 11.000 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Présentation Arthurus.   Mar 28 Juin - 13:41

Merci pour les conseils et effectivement je reconnais que l'âge n'était pas vraiment adapté. Du coup j'ai un peu retravaillé la fiche dans un sens j'ai modifié la race pour que le mot jeune puisse avoir un sens alors qu'il a 30 ans. Après quoi j'ai apporté des précision tout en gardant un peu de contenu flou, c'est partie floues pourront me servir pour mes futurs quêtes. Mais en soit il s'agit d'une secte qui enlève les enfants. Après quoi j'ai précisé qu'l s'agissait d'un homme et qui plus est d'une très grande importance pour son groupe.

Puis j'ai répondu aux restes des tes questions: Pourquoi est-elle dans l'armé et bien par caprice d'une homme qui a de l'influence. Pourquoi mon personnage est-il commandant et bien l'influence et les connaissances du chef du bataillon d'extermination font qu'il le peut, à cela s'ajoute un entrainement militaire de base ( c'était une école militaire pour officier pas une simple école) puis l'entrainement d'un mystérieux régiment du Gondor qui n'est pas régulier. Very Happy

Voilà j'espère que cela ira maintenant si le besoin se fait encore sentir je peux encore modifier la fiche.



Sloubi un, Sloubi deux, Sloubi trois, Sloubi quatre, …
Revenir en haut Aller en bas


Ossë Turambar
"Le Dévoreur"


avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 14/05/2016
▌VOTRE AGE : 22
▌MESSAGES : 74
▌RACE : Numénoéen Noir
▌CITATION : Cet homme se faisait appeler Vása, Le Dévoreur.

Carnet personnel
PE: 22.275 PE
PO: 15.375 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Présentation Arthurus.   Mar 28 Juin - 15:14

Je valide!



Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation Arthurus.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation Arthurus.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Avant de renter :: Présentations :: Fiches Validées-
Sauter vers: