AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Levez-vous, créatures !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Durzog
¤ Le Créateur ¤

¤ Le Créateur ¤
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 16/03/2016
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 218
▌RACE : Gobelin
▌CITATION : L'âge des Hommes est terminé. Le temps des Orcs est arrivé.

Carnet personnel
PE: 0 PE
PO: 11.305 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Levez-vous, créatures !   Dim 26 Juin - 15:29

Cela faisait désormais plusieurs mois que j’avais lancé la préparation de cet événement. Après cela, plus aucune conquête ne me serait impossible, c’était le plan. L’armée gobeline était forte, particulièrement en montagne, mais elle restait efficace ailleurs. Toutefois, depuis toujours, certains gobelins montaient des loups pour se déplacer rapidement dans les Monts Brumeux, servant d’éclaireurs ou simplement de soldats de raid. Pourquoi est-ce que personne n’eut cette idée avant ? Je n’en sais rien.

Depuis mon arrivée au Mont Gram, j’avais fait capturer tous les loups aux alentours, par dizaines puis par centaines. Enfermés et enchainés, ils furent dressés. Même si les débuts furent chaotiques, les techniques de dressage étaient connues depuis des centaines d’années et cet art était l’une des rares choses que les gobelins faisaient à merveille. D’anciens archers gobelins, ceux qui avaient excellé dans leur domaine, furent alors équipés en conséquence et formés à la monte. Bientôt, de ces excellents archers – enfin, les meilleurs de l’armée gobeline – naîtraient des tueurs rapides comme le vent. Lorsqu’assez de loups furent capturés et dressés, et même si ce phénomène continuait encore et toujours, tous les soldats furent regroupés dans une grande salle du Mont Gram. En hauteur sur un rocher, je pris la parole :

« Soldats ! » criai-je alors que ces unités d’élite se tenaient là, devant moi, silencieuses. « Vous êtes différents des autres. Si vous n’êtes pas ici par erreur, c’est que vous avez été parmi les meilleurs lors des entraînements. Vous serez à la tête de mes légions, soldats. Vous serez les cavaliers de Gram. Allez, soldats, en formation ! » ordonnai-je à tous.

Ils obéirent car ces gobelins-là se démarquaient de tous les autres par leur courage et leur fierté, à l’instar des chevaucheurs d’araignée. Cimeterre rangé, arc dans le dos et capuche greffée à l’armure de cuir renforcé, ils avaient l’air d’une vraie armée telle qu’on pouvait en voir chez les hommes. Ils n’étaient pas nécessairement plus grands ou plus forts que les gobelins de base, car c’est ce qu’ils étaient auparavant. Toutefois, leur habileté à l’arc leur permettait de toucher une cible à presque cent mètres tout en chevauchant de terribles loups dressés pour le combat. Chaque gobelin avait dressé son propre loup et seulement lui pouvait le monter. Et même si ces créatures n’égalaient les ouargues en aucun point, elles restaient redoutables même sans cavalier. Nul ne saurait, en effet, prédire les actions d’un loup sans maître lors d’une bataille, mais l’esprit de la meute les anime.

Tous les gobelins, c’est-à-dire un bon millier, se mirent alors en formation à l’extérieur de Gram où se poursuivit cette célébration. Devant la grande porte de Gram, avec un millier de gobelins montés devant mes yeux, j’ordonnai le début de l’opération.

« Vous êtes les gardiens de ces terres, soldats. Elles s’étendent jusqu’au sud des Landes d’Etten, jusqu’à l’ouest près d’un hameau humain, et jusqu’aux Monts Brumeux à l’est. Toute intrusion sur ce territoire doit m’être rapportée immédiatement, et tout intrus doit être éliminé immédiatement. »

Brandissant la désormais connue Epine Noire dans les airs, les cris des gobelins et des loups se mêlèrent à celui du vent, portant ces sons vers le sud. Et tel le vent, tous disparurent pour se rendre à l’endroit de leur affectation. Voilà comment commença l’expansion de mon royaume : en m’assurant que mes frontières étaient protégées.


Revenir en haut Aller en bas


Durzog
¤ Le Créateur ¤

¤ Le Créateur ¤
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 16/03/2016
▌VOTRE AGE : 21
▌MESSAGES : 218
▌RACE : Gobelin
▌CITATION : L'âge des Hommes est terminé. Le temps des Orcs est arrivé.

Carnet personnel
PE: 0 PE
PO: 11.305 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Levez-vous, créatures !   Lun 27 Juin - 18:32

Gobelins, Orcs, Grands-Orcs, Loups, Ouargues, Araignées, Semi-Trolls, Trolls, voilà les créatures qui peuplaient les armées gobelines depuis toujours. Toutefois, il en est une qui est souvent oubliée, ou même ignorée des autres peuples : les Chauves-Souris Géantes. Créatures monstrueuses se nourrissant principalement de sang, ces « oiseaux gobelins » ont toujours existé dans les Monts Brumeux. Plus ou moins nombreuses selon les âges et selon la nourriture à leur disposition, elles ont rapidement été domptées par les gobelins. En effet, à défaut de pouvoir se nourrir de sang d’orc, ces créatures tolèrent désormais ces derniers afin de pouvoir profiter du fluide vital de leurs victimes. C’est donc là une alliance, en quelque sorte, qui permet aux deux partis de prospérer. D’un côté, les chauves-souris se multiplient et bénéficient d’une nourriture souvent de qualité, ce qui leur permet de se développer plus encore et de gagner en taille ainsi qu’en force, et de l’autre, les gobelins bénéficient d’une force de frappe venant des airs et infligeant une peur terrible chez les hommes. La peur n’est toutefois pas leur seule arme : ces animaux disposent de longues griffes acérées sur leurs membres inférieurs ainsi que de crocs pouvant causer de sérieuses blessures sur une peau nue.

« Eh, Virguz, va vérifier la volière ! On n’a pas nourri les oiseaux depuis bientôt trois jours, ça devrait commencer ! » dit l’un des maîtres de discipline en charge du dressage des chauves-souris géantes.
« Oui, maître ! » répondit-il instantanément.

Ainsi, Virguz, jeune gobelin ayant rejoint les rangs de mon armée comme fantassin et ayant auparavant erré dans les Landes d’Etten, partit en direction de notre volière de fortune. En effet, nous n’avions pas de salle spécifique pour l’élevage de ces bêtes, alors ces créatures étaient en permanence confinées dans la fosse aux araignées. Les araignées n’étant pas en mesure d’atteindre les oiseaux, et les oiseaux n’étant pas en mesure de s’attaquer aux araignées, l’équilibre, bien qu’instable, régnait. Parfois, au même titre que les expérimentations faites sur les ouargues et les loups, nous faisions des essais sur ces chauves-souris. L’un des essais principaux consistait à les affamer pour voir combien de temps elles pouvaient tenir et observer le changement de comportement qui pouvait avoir lieu. Ainsi, si l’opération était un succès, nous serions en mesure de préparer correctement ces volatiles pour une bataille, afin que leur volonté de combattre soit poussée au maximum.

Virguz, qui n’était habituellement pas en charge de cette section de la cité, n’avait jamais rencontré les créatures volantes, tout comme elles ne l’avaient jamais rencontré. Ainsi, lorsque celui eut fini de traverser le long couloir qui menait à la fosse aux araignées, il se trouva devant un spectacle fascinant. Les centaines de chauves-souris avaient déjà senti son odeur et se jetèrent sur lui, se battant les unes avec les autres pour tenter de lui arracher un morceau de chair. Immédiatement après s’être aperçues qu’il s’agissait d’un gobelin, toutefois, elles s’arrêtèrent et repartirent se cacher dans les hauts sommets de la fosse, à l’abri de tous les regards. Evidemment, il ne restait rien du jeune gobelin. Ces oiseaux-là avaient atteint une taille monstrueuse et leur envergure pouvait atteindre jusqu’à deux mètres pour les plus grandes et les plus âgées. D’une espérance de vie d’environ vingt ans, des mâles adultes sont capables de soulever de petits enfants dans les airs, et on raconte même que deux ou trois de ces créatures pourrait faire s’envoler un homme en armure légère. Toutefois, elles ne seraient pas capables de voler très longtemps avec de telles charges, elles sont donc principalement utilisées pour renverser des soldats ou s’en prendre à des civils sans armure. Il est facile pour une telle monstruosité de tuer un enfant ou même un adulte qui ne disposerait pas d’une arme pour se défendre. De la même manière, leur point faible réside dans leur vitesse de vol moyenne qui reste relativement faible. En revanche, elles sont très agiles et peuvent également se déplacer au sol à la manière d’un dragon, utilisant leurs membres supérieurs pour tenir en équilibre sur quatre pattes.

Inutile de le dire, mais la raison pour laquelle le Mont Gram a besoin de ces précieux alliés semblent évidente : la guerre. Sans compter qu’avec leur sens de l’orientation, les chauves-souris sont aptes à délivrer des messages à une vitesse plutôt correcte.




Revenir en haut Aller en bas
 
Levez-vous, créatures !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !
» Créatures dangereuses, vous en vouliez, en voilà une. [Cours × Ouvert aux 5ème, 6ème et 7ème années]
» Lequel d’entre vous est fou de mon corps ? Levez le petit doigt !
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Administration :: Corbeille - Archives générales du Forum-
Sauter vers: