AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Elrond Peredhel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Elrond Peredhel
Seigneur d'Imladris, la Dernière Maison Simple

Seigneur d'Imladris, la Dernière Maison Simple
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 29/05/2016
▌VOTRE AGE : 25
▌MESSAGES : 118
▌RACE : Semi-Elfe
▌VOTRE RANG : Seigneur d'Imladris
▌CITATION : "Let him not vow to walk in the dark, who has not seen the nightfall"

Carnet personnel
PE: 32.250 PE
PO: 14.225 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Elrond Peredhel    Dim 29 Mai - 1:15


Elrond Peredhel


Infos personnage

Nom : Elrond (« voûte d'étoiles »).
Prénom : //
Age : Environ 4500 ans (naissance en 532 du Premier Âge).
Race : Semi-Elfe.
Localisation : Imladris.
Lieu de naissance : Les Havres du Sirion.
Titre ou surnom : Peredhel (Je sais qu'il est mentionné dans le Règlement que les titres ou surnoms doivent impérativement apparaître en français. Cependant, il me semble que l'emploi du sindarin est fidèle à l'esprit de l'oeuvre de Tolkien. C'est pourquoi je me suis permis de l'utiliser ici).
Rang spécial : Seigneur d'Imladris, la Dernière Maison Simple.
Allégeance : Autrefois héraut de Gil-galad, Haut Roi des Noldor... Aujourd'hui le Bien.

---------------------------------------------------

Mon âge : 24 printemps.
Je fais du RP depuis... J'ai commencé dans ma jeunesse, à l'orée de ma quinzième année... j'ai arrêté deux ans plus tard, et je reprends désormais.
Mes suggestions pour le forum : J'aurais des choses à objecter à la section "Magie" :p
Une chose sur vous : Je fais des études de lettres, et je suis passionné de musique.
Ai-je besoin d'un tuteur ? Cela ne sera pas nécessaire.
Avez-vous lu les règles ? Validé par Furdin






Caractère et physique


« He was as noble and as fair in face as an elf-lord, as strong as a warrior, as wise as a wizard, as venerable as a king of dwarves, and as kind as summer. »

The Hobbit, chapter 3.

« The face of Elrond was ageless, neither old nor young, though in it was written the memory of many things both glad and sorrowful. His hair was dark as the shadows of twilight, and upon it was set a circlet of silver; his eyes were grey as a clear evening, and in them was a light like the light of stars. Venerable he seemed as a king crowned with many winters, and yet hale as a tried warrior in the fullness of his strength. He was the Lord of Rivendell and mighty among both Elves and Men. »

The Fellowship of the Ring, book II, chapter 1.

« But my memory reaches back even to the Elder Days. Earendil was my sire, who was born in Gondolin before its fall; and my mother was Elwing, daughter of Dior, son of Lúthien of Doriath. I have seen three ages in the West of the world, and many defeats, and many fruitless victories. »

The Fellowship of the Ring, book II, chapter 2.

Au Troisième Âge du monde, Elrond reste et demeure un des principaux adversaires des forces du Mal. Allié de tous les Gens Libres, sage parmi les Sages ; il dispense soins et conseils aux voyageurs qui trouvent refuge à Imladris, la Dernière Maison Simple à l'Ouest des Monts Brumeux et à l'Est de la Mer. Là, dans la patience de l'azur, Elrond accueille tous les grands et tous les petits de ce monde avec une égale hospitalité, leur souhaitant la bienvenue et faisant d'eux ses nobles hôtes. Car les elfes sont les amis de tous ceux qui, en eux, portent la flamme d'une âme innocente : l'eau qui coule, claire comme l'argent ; racines et jeunes pousses, bourgeons et fruits en fleurs ; les feuilles et les branches, les troncs et les rocs ; les animaux qui rampent et ceux qui glissent, ceux qui marchent et ceux qui volent. Les bêtes chérissent particulièrement ce havre de paix, et il n'est pas rare de voir quelque oiseau apporter au seigneur Elrond des nouvelles de l'extérieur. En effet, pour être cachée aux yeux du grand nombre, la puissance des elfes n'est pas moins présente en Eregion ; attentive à tout ce qui se passe des deux côtés des Monts Brumeux. En vérité, le pouvoir d'Elrond dans le vallée qu'il occupe est immense, car les enchantements de l'anneau de Saphir la protègent de toutes les choses mauvaises qui rampent et qui crient. Nulle âme malveillante, nul coeur corrompu ne peut fouler son sol sous peine de déchaîner des forces que les simples mortels ne maîtrisent pas. Les elfes eux-mêmes ne patrouillent pas en ces lieux, car ils savent que la magie de ce pays suffit à perdre ses ennemis sans qu'ils aient à les craindre. Mais les charmes de Vilya ne se limitent pas à protéger tout ce qui vibre et croit. Là, dans la pureté de la lumière, il insuffle une force vive à tous les êtres qui l'environnent ; et l'on dit même qu'il allume le soir l'éclat de tout ce qui luit dans l'ombre, faisant du ciel un dôme resplendissant d'étoiles. Ainsi Fondcombe préserve-t-elle à sa mesure la puissance et la noblesse passées des Eldar, comme une nostalgie de la puissance des Premiers nés sur laquelle le Bien pourra toujours compter.

La volonté d'Elrond de lutter contre les ténèbres est inébranlable. Les épreuves de la guerre et les multiples illustrations de la nature maléfique de Sauron l'ont persuadé à jamais d'oeuvrer à sa destruction. Il n'y a pas et il ne saurait y avoir de pourparlers avec l'Ennemi. Il n'y a pas et il ne saurait y avoir d'indulgence pour ce qu'il est et ce qu'il a fait. Cependant, le souvenir des expériences passées a profondément étiolé l'espoir d'une victoire nette et définitive sur le vassal de Morgoth. En ce sens, la pensée du seigneur elfe est parfois traversée par une mélancolie sombre, agitée par un vent mauvais venu des abimes qui s'ouvrent loin à l'Est. Alors Elrond s'abandonne à une forme de lassitude ou de résignation, comme si le sens du monde était de se défaire, comme si les printemps devaient toujours davantage tirer vers l'automne ; comme si la lumière était vouée à disparaître. Jadis témoin de la dévastation de l'Eriador et du massacre de son peuple, le fils d'Eärendil a mené les armées de l'Ultime Alliance par-delà les Monts Brumeux et les plaines de Dagorlad, jusqu'en Mordor, aux portes de Barad-Dûr. Là, il vit son Haut-Roi des Noldor tomber. Là, il vit le courage des hommes vaciller. Car si au prix du sang Sauron fut défait et ses légions dispersées, le prince des hommes renonça à détruire le Mal. Isildur trahit l'Alliance, et s'en retournant dans son pays, il fut fauché par une mort violente... et maligne. De ce jour, Elrond tira une grande tristesse et la conviction que les hommes sont incapables de triompher des ténèbres qui menacent le monde. Surtout, il tira de l'échec d'Isildur une inquiétude croissante, car il savait que la victoire sur Sauron n'assurait qu'une paix éphémère. Tôt ou tard, le seigneur du Mordor serait appelé à reparaître, attirant à lui tous les êtres malfaisants qui marchent encore sur la terre ; et tout serait à recommencer. Ce sera alors le crépuscule des Eldar, où se jouera le destin d'un nouvel âge.

Au Troisième Âge du monde, Elrond est un être que gagne la nostalgie de la mer et le sentiment du déclin de son peuple. Pourtant, sa tâche est loin d'être achevée. En effet, il lui revient encore de protéger les siens et d'assurer leur exil pour Valinor. Surtout, il lui revient d'oeuvrer au rétablissement et à la protection des territoires à l'Ouest des Monts Brumeux autrefois ravagés par la guerre. Aussi le seigneur elfe s'est-il engagé à faire refleurir les champs de l'Eregion souillés par le passage de l'Ennemi, rendant à la terre sa fertilité et aux forêts leur majesté. Il y a peu de garnisons dans ces régions, car les elfes qui parsèment les terres occidentales sont de plus en plus rares. Pourtant, Elrond s'apprête à lancer un vaste chantier faisant collaborer les Nains et les Elfes pour reconstruire Ost-in-Ethil, dans l'espoir de lier l'Eregion et le royaume de Khazad-dûm par des liens d'amitié et de commerce plus forts que par le passé. De la sorte, Elrond entend ancrer la puissance des Gens Libres à l'Ouest, soutenir la réunification de l'Arnor et, à terme, chasser les Gobelins qui pullulent dans les Monts Brumeux. Les Gens Libres pourront alors se reposer sur une alliance liant tous les peuples s'étendant du Lindon, au Nord-Ouest, au Gondor septentrional. En effet, Les Gens Libres ne peuvent pas être abandonnés à eux-mêmes, dispersés comme ils sont, sans quoi ils constitueront une proie facile pour le Seigneur des Anneaux. Alors Elrond reste et demeure, dans la Dernière Maison Simple à l'Ouest des Montagnes et à l'Est de la Mer.
.






Histoire


Premier Âge du monde.

Nous savons relativement peu de choses sur le passé d'Elrond. Par sa mère, Elwing, il descend de l'hymen de Beren et Luthien. Le sang d'Elwë coule dans ses veines et le rattache à la race des Sindar, les elfes Abandonnés. Par Eärendil, son père, Elrond est un enfant de Tuor de la Maison de Hador, héritier de Marach, le premier chef des Edain à avoir mener son peuple au-delà des montagnes en Beleriand. La filiation d'Elrond le rattache également à la lignée d'Idril Celebrindal, c'est-à-dire à la haute union de Finwë et d'Indis qui donna le jour à quelques-uns des plus grands seigneurs Noldor que le monde ait connu : Finarfin, Fingolfin aux cheveux d'or ainsi que trois fils, Argon, Fingon et Turgon, seigneur de Gondolin. Elrond Peredhel est donc un Semi-Elfe descendant directement des Hauts-Rois de jadis, un être où se mêle deux fois la noble pureté de la race des Hommes et des Eldar. Lui et son frère Elros naquirent dans les bouches des Havres du Sirion en 532 du Premier Âge, alors qu'Eärendil et Elwing avaient fui la dévastation du monde et que le règne de Morgoth s'étendait sans conteste sur tout la quasi-totalité du Beleriand. La joie des premières années du jeune seigneur fut courte, car en ces temps de guerre et de colère, le voleur des Silmarils n'était pas la seule menace pesant sur le dernier refuge des gens libres. Bientôt, la malédiction du Serment de Fëanor s'abattit sur eux, et les fils de celui-ci, fondant sur les Havres après le saccage de Doriath massacrèrent ses habitants et détruisirent la ville ; toujours à la recherche des précieux Silmarils. Dans un élan de courage, Elwing, fille de Dior, déroba à leurs regards l'artefact tant convoité en se précipitant dans la mer le joyau au cou. La fureur des fils de Fëanor s'accrut ce jour, mais dans l'ivresse du sang et les déchainements de la haine, Maglor, le plus sage des frères jureurs fut pris de pitié à la vue des enfants d'Eärendil. Las de la folie où sa promesse le menait, il épargna les deux princes et les prit sous son aile. On dit qu'il les aima comme un père, leur enseignant l'habileté à la guerre et dans les chants, ainsi que le haut savoir des Noldor touchant les choses du monde et tout ce qui brille en lui. Dans le secret de sa suite, Elrond et Elros devinrent de puissants seigneurs. Elrond, en particulier, goûtait plus que tout le savoir et la sagesse, développant avec les années la lucidité de sa pensée et l'art du conseil. Une fois la guerre de la Grande Colère achevée et Morgoth défait, Maglor se sépara de sa suite, abandonna le Silmaril d'Eönwë à la mer et s'exila sur les rivages de la Terre du Milieu. Les fils d'Eärendil furent alors convoqués par les Valar pour décider de la race à laquelle ils souhaitaient appartenir. Le premier épousa l'immortalité des Eldar, tandis que le second choisit de se vouer à l'humanité en fondant la dynastie de Numenor.

Deuxième Âge du monde.

Après la submersion du Beleriand et les transformations du monde, Elrond fit serment d'allégeance à Gil-galad, fils de Fingon et dernier Haut Roi des Noldor en Terre du Milieu. Les deux Eldar étaient liés par une confiance réciproque et une amitié profonde, tant et si bien qu'Elrond devint rapidement le principal conseiller du fils de Turgon ainsi que son héraut. Ensembles, ils s'installèrent aux côtés de Cirdan au Lindon, entre les Montagnes bleues et Belegaer, la Grande Mer. En ce lieu, Elrond et les siens prospérèrent jusqu'à l'avénement de Sauron. Ils construisirent des ports d'une beauté ineffable, des cités aux murs clairs comme le jour où la musique s'élevait sans cesse à l'appel de la Mer. Pour la première fois depuis un âge, les elfes vivaient en paix. En ces temps là, les relations avec les royaumes extérieurs au Lindon fleurissaient sans une ombre, et le savoir des Noldor ne tarda plus à se répandre partout en Terre du Milieu voire au-delà. Numenor tira grand profit de la fréquentation et du commerce des Eldar de Lindon, et Elrond se lia d'affection avec les seigneurs de cette île qui descendaient tous en droite ligne de son propre sang. Ces jours furent les plus heureux de son existence, car l'avenir promis semblait aussi paisible que la mer du matin. Le Mal semblait avoir disparu.

Mais il vint de l'Est une brise inquiétante qui était moins qu'un tumulte et plus qu'un murmure. Un jour, celui que l'on nomme le "Seigneur des dons" se présenta à la cour du Haut Roi pour prêter service aux puissants Noldor. Malgré tous les charmes qui resplendissaient sur son visage, il exhalait de cet être une aura étrange et malicieuse, quelque chose comme une ombre ou un parfum de tromperie qui inquiéta les seigneurs du Lindon. Le visiteur fut chassé des palais, sans être écouté et avec interdiction d'y revenir. Alors Annatar en tira rancoeur. Après s'être soumis les elfes d'Eregion et leur seigneur, Celebrimbor, il forgea l'Anneau Unique et déclara la guerre aux peuples de la Terre du Milieu. L'Eriador fut envahi, l'Eregion ravagé, et les vaillantes armées des Noldor que commandaient Gil-galad et Elrond furent balayées. Car la puissance passée des Eldar n'était plus, et ils n'étaient plus en mesure de résister seuls aux pouvoirs de l'Anneau qui embrassait le doigt de Sauron. Bientôt contraintes de battre en retraite, les forces des elfes se dispersèrent en maigres compagnies aux quatre coins de l'Ouest. Le héraut du Haut Roi reçut en présent Vilya et fut dépêché pour fonder, quelque part sur les terres préservées du Mal, un refuge secret où l'on pourrait encore soigner les vivants et pleurer les morts ; tandis que Gil-galad s'en allait avec le reste des siens solliciter l'aide des Numénoréens. Elrond eût les plus grandes difficultés à contenir les assauts de l'Ennemi, car ses troupes semblaient illimitées et animées d'une rare fureur. Alors que la vallée de Fondcombe était sur le point de tomber, le son des trompettes des Edain résonna à l'Ouest. Les Hommes et les Elfes infligèrent alors un terrible revers aux forces du Mal ; et Sauron, défait, fut fait prisonnier. Mais si les premiers desseins du Seigneur des Ténèbres furent contrecarrés, le Maïa conservait l'essentiel de son pouvoir maléfique, car l'Unique ceignait toujours son doigt. Il fit profil bas un temps, machina une vengeance terrible contre les Hommes et, en pervertissant l'esprit de leur roi, il provoqua la disparition de Numenor et disparut en Mordor. Bientôt, il rassembla ses armées dans le projet d'étendre sa domination sur toute la Terre du Milieu. Alors les Eldar et les survivants des Edain résolurent de se débarrasser définitivement du Mal. Gil-galad, Cirdan, Elrond, Elendil et Isildur rassemblèrent leurs forces pour marcher sur le Mordor. Après avoir traversé le Lindion et s'être armée à Fondcombe, l'Ultime Alliance des Elfes et des Hommes tira sur l'Est jusqu'à se heurter à des légions d'orques massées sur les plaines de Dagorlad. Une grande bataille eut lieu où bien des hauts faits furent dignes d'être chantés. Mais il n'y eut pas de chanson. La victoire avait été acquise acquise à un prix si lourd qu'elle avait un goût de cendre, et nombreux furent les Alliés à pleurer les âmes de leurs proches qui s'en étaient retournées aux cavernes de Mandos. Elle ouvrit toutefois le passage du Mordor. Après la destruction de la Porte Noire où tombèrent Oropher de Vert-Bois et Anarion, fils d'Elendil, le siège de Barad-dûr débuta. Il dura sept longues années pendant lesquelles Elrond vit tomber tour à tour son Seigneur et son noble descendant. Sauron fut une nouvelle fois vaincu, mais Isildur, vacillant dans son courage au dernier instant, refusa d'écouter le conseil des elfes et de jeter l'Unique dans les flammes de l'Orodruin. Il le garda pour lui seul, en compensation de son deuil, dupe de l'ultime malice de Sauron. Noir de chagrin et de dépit, Elrond s'en revint avec les vestiges de son ost à Imladris où il s'établit pour régénérer les plaies de son peuple et méditer la trahison des Hommes.

Troisième Âge du monde.

En 109 du Troisième Âge, Elrond Peredhel lie sa maison à la lignée de Galadriel et de Celeborn en épousant Celebrian, princesse de Lothlorien. De cette union naquirent deux fils jumeaux, Elladan et Elrohir, ainsi qu'une fille, Arwen Undomiel. On sait peu de choses sur les activités d'Elrond depuis ces jours, sinon qu'il s'emploie à restaurer la grandeur de l'Eregion d'antan et qu'il entretient d'excellentes relations avec l'Arnor, le Lindon, ses parents de Lorien et les Istari qui viennent d'apparaître en Terre du Milieu.






(C) Amasys pour Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Age




Dernière édition par Elrond Peredhel le Mer 1 Juin - 20:59, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas


Sauronne
Puissance Maléfique de Dol Guldur

Puissance Maléfique de Dol Guldur
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 866
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, ash nazg thrakatulûk, agh burzum-ishi krimpatul

Carnet personnel
PE: 15.251,25 PE
PO: 10.833, 75 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Elrond Peredhel    Dim 29 Mai - 15:27

Bienvenue sur le forum, Elrond Very Happy

N'hésites pas si tu as des questions Wink Une petite de ma part: comment nous as-tu trouvé ?




Personnages joués sur BtDD : Sauron Le Grand (x3), alias Sauronne // Legolas Vertefeuille (alias Leggy) // Denethor II (alias DD)

Personnages joués sur Le Tiers Âge
: Le Nécromancien (alias Sauronne)

DC sur le Tiers Âge : Gandalf le Gris
Revenir en haut Aller en bas


Menethil
Gardien de la Tour

Gardien de la Tour
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 12/05/2016
▌VOTRE AGE : 18
▌MESSAGES : 345
▌RACE : Dunedain d'Arnor
▌VOTRE RANG : Seigneur
▌CITATION : La fleur en bouquet fane, et jamais ne renaît !

Carnet personnel
PE: 33.401,24 PE
PO: 11.670 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Elrond Peredhel    Dim 29 Mai - 16:32

Bienvenu ! Tu ne commences pas avec le plus simple ! Mais ça m'arrange Very Happy On se revoit dans la partie !!


Précédemment : Hadod l''Exilé, Eaoden, Menethil, Azaghâl

Mais Menethil c'est cool, alors voilà.

Arnor contre Gondor:
 
Revenir en haut Aller en bas


thranduil.
Roi de Mirkwood

Roi de Mirkwood
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 28/04/2016
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 43
▌RACE : Elfe sylvestre
▌VOTRE RANG : Roi de Mirkwood
▌CITATION : “Not all those who wander are lost.”

Carnet personnel
PE: 43.463,75 PE
PO: 16.050 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Elrond Peredhel    Dim 29 Mai - 20:57

Enfiiin un autre elfe! On était en infériorité numérique. Bienvenue ! Et bon courage pour ta fiche!


Revenir en haut Aller en bas


Elrond Peredhel
Seigneur d'Imladris, la Dernière Maison Simple

Seigneur d'Imladris, la Dernière Maison Simple
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 29/05/2016
▌VOTRE AGE : 25
▌MESSAGES : 118
▌RACE : Semi-Elfe
▌VOTRE RANG : Seigneur d'Imladris
▌CITATION : "Let him not vow to walk in the dark, who has not seen the nightfall"

Carnet personnel
PE: 32.250 PE
PO: 14.225 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Elrond Peredhel    Lun 30 Mai - 1:10

Merci à tous pour vos encouragements !

Je crois que ma fiche est achevée.

@ Nécromancien : Par internet, en cherchant de-ci de-là un rpg sda avec Elrond disponible Smile

Revenir en haut Aller en bas


Sauronne
Puissance Maléfique de Dol Guldur

Puissance Maléfique de Dol Guldur
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 866
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, ash nazg thrakatulûk, agh burzum-ishi krimpatul

Carnet personnel
PE: 15.251,25 PE
PO: 10.833, 75 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Elrond Peredhel    Lun 30 Mai - 13:30

Change la couleur de ton sujet dans ce cas et mets-la en bleu, sinon on va jamais venir lire nous si on sait pas que t'as finit Razz

Merci pour la réponse; c'est pour mes stats personnels ^^

On essaie de s'occuper de ta fiche dans les meilleurs délais.

P.S.: Il faudra qu'on RP ensemble (ptètre pas avec mon Sauron mais avec mon DC Gandalf Wink)




Personnages joués sur BtDD : Sauron Le Grand (x3), alias Sauronne // Legolas Vertefeuille (alias Leggy) // Denethor II (alias DD)

Personnages joués sur Le Tiers Âge
: Le Nécromancien (alias Sauronne)

DC sur le Tiers Âge : Gandalf le Gris
Revenir en haut Aller en bas


Sauronne
Puissance Maléfique de Dol Guldur

Puissance Maléfique de Dol Guldur
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 866
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, ash nazg thrakatulûk, agh burzum-ishi krimpatul

Carnet personnel
PE: 15.251,25 PE
PO: 10.833, 75 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Elrond Peredhel    Jeu 2 Juin - 12:18

Excellente présentation Smile J’aime beaucoup ton style d’écriture et je pense que le personnage d’Elrond est un très bon choix, même si c’est loin d’être le plus simple à incarner ^^
N’oublie pas de géolocaliser ton perso ICI !

Et je valide, même si :

Elrond a écrit:
Les épreuves de la guerre et les multiples illustrations de la nature maléfique de Sauron l'ont persuadé à jamais d'œuvrer à sa destruction. Il n'y a pas et il ne saurait y avoir de pourparlers avec l'Ennemi.

C’est pas très gentil ça Razz

Je pense qu’un RP en flashback avec mon DC, Gandalf, serait le bienvenu pour bien montrer l’amitié forte entre ces deux personnages. Je suis pour l’instant chez Thranduil, mais si on fait notre RP en flashback y’aura pas de souci Wink

Juste petite précision par rapport à mon PJ. Lorsque tu parles de la guerre en Eregion au Second Âge, tu dis que Sauron fût défait (ce qui est juste) et fait prisonnier. C’est cette dernière partie qui est incorrecte. Sauron fût fait prisonnier plus tard, par le Roi de Numenor (dont le nom m’échappe là), parce que Sauron se donna le titre de Seigneur de la Terre, ce qui était comme une insulte pour ce Roi qui avait un égo surdimensionné. Du coup il a débarqué en force en Terre du Milieu, est allé droit en Mordor avec toute son armada et a sommé Sauron de se rendre devant sa puissance. Ce à quoi le rusé et fourbe personnage que j’incarne s’avoua vaincu, qu’il ne pouvait y avoir plus grande puissance en ce monde que le Roi de Numenor. Ce dernier n’en avait pas terminé, puisqu’il exigea que Sauron soit son prisonnier sur Numenor et ainsi devint-il son prisonnier sur l’île avant de retourner la tête à tout le monde. Le reste de ton histoire est ensuite correcte Wink Fin de la précision !

Bienvenue in the Game !!

P.S.: Le Sindarin est autorisé tkt Wink




Personnages joués sur BtDD : Sauron Le Grand (x3), alias Sauronne // Legolas Vertefeuille (alias Leggy) // Denethor II (alias DD)

Personnages joués sur Le Tiers Âge
: Le Nécromancien (alias Sauronne)

DC sur le Tiers Âge : Gandalf le Gris
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elrond Peredhel    

Revenir en haut Aller en bas
 
Elrond Peredhel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elrond le vieux kofkof
» tuto elrond
» Elrond
» Elrond
» Le conseil d'Elrond

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Avant de renter :: Présentations :: Fiches Validées-
Sauter vers: