AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Mithrandir arrive à Vert-Bois [PV Thranduil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Gandalf le Gris
L'Envoyé de Manwë Sulimo

L'Envoyé de Manwë Sulimo
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 06/05/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 25
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ce que vous devez décider, c'est quoi faire du temps qui vous est imparti

Carnet personnel
PE: 0 PE
PO: 0 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Mithrandir arrive à Vert-Bois [PV Thranduil]   Lun 23 Mai - 11:51

Le sentier des Elfes de la Forêt voyait là bien pour la première fois un voyageur tel que Gandalf. Le Magicien Gris avait choisi de diriger ses pas vers le Royaume de Vert-Bois après son escale à Khazad Dûm. En marchant, il se remémorait encore sa discussion avec le Roi Furdin Ier, ce dernier tenant nombres griefs aux autres peuples de la Terre du Milieu, et aux Elfes en particularités. Les Elfes d’Eregion et du Lindon ayant déjà été visités, Gandalf décida de se tourner vers le Royaume de Thranduil.

Il fut cependant surpris de voir la forêt moins accueillante qu’elle n’aurait dû être. Vert-Bois le-Grand avait l’air…malade. Un sentiment étrange vous prenait à la gorge et ne vous lâchait plus. Cependant, plus le magicien allait vers le Nord, moins ce sentiment était présent. A l’inverse, que son regard se tourne vers le Sud et il cette impression étrange refaisait immédiatement surface. Il marchait lentement, observant les plantes et les animaux, leurs comportements et leurs aspects, surtout des végétaux. C'est en pleine observation qu’il fut surpris par une patrouille d’Elfes. Méfiants, l’arc à la main et le regard inquisiteur, Gandalf comprit de suite que le peuple sylvestre était comme sur le qui-vive. Il ne se fit donc pas prier pour leur révéler sa véritable identité lorsqu’elle lui fût demandée, mais même après que celle-ci leur fut dévoilée, les Elfes ne baissèrent en rien leur garde et l’accompagnèrent jusqu’aux Halls, la cité-caverne de leur Roi, Thranduil, fils d’Oropher, auprès duquel Gandalf, qui s’était présenté à eux sous son nom elfique, Mithrandir, avait demandé audience. Aussi marchèrent-ils jusqu’au crépuscule lorsqu’ils atteignirent enfin les Halls de Thranduil.

Mithrandir fut alors immédiatement mené devant le Roi et, après une assez longue marche sur des chemins de bois qui avaient tout l’air d’être comme de grandes branches d’arbres, ils arrivèrent devant l’imposant trône de Roi, tout de bois sculpté. Gandalf s’avança, s’inclina avec respect et prit la parole :

Seigneur Thranduil, je suis Mithrandir, l’un des 5 Istari qui furent envoyés par les Valar en ce début de millénaire car la Mal qui jadis habitait le Mordor n’a pas encore été totalement vaincu. Je me présente à vous aujourd’hui pour vous apporter conseils et nouvelles…et vous demander ce qui arrive à votre forêt.

Les sourcils froncés, Gandalf attendait la réponse du Roi, qui, il l’espérait, apporterait quelques explications sur l’aspect général de la forêt de Vert-Bois.


Gandalf le Gris, l'Envoyé de Manwë
Revenir en haut Aller en bas


thranduil.
Roi de Mirkwood

Roi de Mirkwood
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 28/04/2016
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 43
▌RACE : Elfe sylvestre
▌VOTRE RANG : Roi de Mirkwood
▌CITATION : “Not all those who wander are lost.”

Carnet personnel
PE: 43.463,75 PE
PO: 16.050 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Mithrandir arrive à Vert-Bois [PV Thranduil]   Mer 25 Mai - 23:50

Le bruit d'une longue cape traînant sur le sol accompagnait celui de pas pressés dans les halls royaux de Vert-Bois. Le roi avait beaucoup à faire ces derniers temps, la forêt qui autrefois était prospère et ne connaissait que peu de voyageurs hostiles était aujourd'hui en déperdition, mourant à petit feu d'un mal d'origine inconnue. La crainte et la méfiance s'étaient peu à peu immiscées dans le cœur des elfes sylvestres, qui s'étaient retranchés au nord du royaume, dans des galeries établies au creux des plus anciennes et robustes racines de la forêt. Toute intrusion dans leur royaume était immédiatement rapportée à Thranduil, qui était persuadé que la présence d'araignées au sein de ses terres et les ténèbres qui engloutissaient la forêt étaient liées.

L'un de ses éclaireurs était venu le trouver pour lui indiquer la venue d'un étrange voyageur vêtu d'un grand chapeau pointu et d'amples vêtements gris, qui se prétendait istari. Cela changeait des innombrables étrangers retrouvés morts pris au piège dans des toiles. Il s'empressait donc de rejoindre la salle du trône, où il s'assit pour attendre la dernière patrouille qui escortait le dit magicien. Ses doigts se mirent à pianoter sur l'accoudoir en bois du trône, bien qu'aucune impatience ne se fasse sentir : il semblait juste ennuyé. Soudain, les portes des halls s'ouvrirent, laissant entrer une troupe d'elfes qui suivait de très près un homme d'un certain âge doté d'un bâton, bien qu'il n'avait pas l'air de servir d'appui... Thranduil leva sa main pour indiquer à ses gardes de laisser le vieil homme approcher. Ce dernier s'inclina respectueusement et se présenta correctement, et les quelques propos qu'il tint firent légèrement froncer les sourcils du roi.

- Qu'entendez-vous par... Pas totalement vaincu ?

Il se leva de son trône avec légèreté, croisant calmement les bras dans son dos, et descendit lentement quelques marches.

- J'ai assisté à sa chute. J'ai vu les hommes et les elfes s'unir, et être emportés par la mort sans distinction. Nous nous sommes battus côte à côte, avons tous perdu pères, frères, fils... D'innombrables sacrifices afin d'anéantir le seigneur des ténèbres, et assurer l'avenir d'une aire que nous espérions prospère. J'ai bien du mal à vous croire...

Il s'arrêta sur les dernières marches des escaliers, gardant une certaine hauteur par rapport au magicien qui lui faisait face.

- … Mais l'état actuel de mon royaume m'empêche de rejeter vos paroles. Les ténèbres semblent s'immiscer peu à peu dans la forêt, sans que l'on en sache la cause. Les arbres perdent leurs feuilles, leurs branches se recroquevillent vers leur tronc. Les fleurs fanent, l'herbe se ternit et s'assèche, les animaux qui autrefois peuplaient ces zones qui se meurent fuient vers le nord, vers mon peuple. La plupart des voyageurs n'osent plus s'aventurer en ces lieux, qu'ils surnomment d'ors et déjà la forêt noire, et le peu d'entre eux qui ont essayé ont été attaqués et dévorés par les créatures qui tissent leurs toiles en travers des sentiers, prenant appui sur les branches nues d'arbres morts. Elles sont toujours plus nombreuses, et ont déjà réussi à parvenir à bout de certains de mes hommes pris par surprise, et surpassés en nombre. Vous comprendrez donc notre méfiance à l'égard des étrangers. Peut être les nouvelles que vous m'apportez pourront m'éclairer sur la situation de mon royaume et la riposte à entreprendre.




Dernière édition par Thranduil le Mar 12 Juil - 3:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Gandalf le Gris
L'Envoyé de Manwë Sulimo

L'Envoyé de Manwë Sulimo
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 06/05/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 25
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ce que vous devez décider, c'est quoi faire du temps qui vous est imparti

Carnet personnel
PE: 0 PE
PO: 0 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Mithrandir arrive à Vert-Bois [PV Thranduil]   Lun 30 Mai - 12:16

Gandalf écoutait et regardait également le Roi des Elfes Sylvestres directement, les sourcils légèrement froncés. Ses yeux bleus suivirent Thranduil lorsqu’il entreprit de descendre d’un pas lent et léger les marches qui surélevaient tellement son imposant trône du reste de la Salle. Aussi, lorsqu’il s’arrêta, Gandalf se tourna légèrement pour lui faire face et répondit d’un ton grave :

Mon Seigneur, ma seule présence en ce jour et devant vous, devrait vous dévoiler à quel point l’heure est grave. Je n’étais pas présent, à la chute de Sauron, mais je ne peux que vous croire. Les Peuples Libres ont vécu des jours atroces et vous avez eu à surmonter un lourd deuil. Cependant mon ordre a été envoyé en Terre du Milieu car le Mal n’a pas été totalement détruit. L’on raconte, qu’Isildur, fils d’Elendil, garda l’Unique après l’avoir tranché de la main-même de Sauron et qu’au lieu de le détruire, il le conserva pour lui et ses héritiers, comme l’héritage de sa maison. Mais cet héritage fut son fléau et depuis son assassinat, l’Anneau a disparu…

Il s’avança d’un pas vers le Roi :

Disparu mais nullement détruit. Tant que l’Anneau perdure, son Maître ne peut mourir.

Il fit encore un pas vers le Roi, ses deux mains tenant son bâton :

Mais l’Anneau n’est pas la raison de ma venue. Tant que celui-ci demeure perdu, nous avons un sursis. Je comprends à présent mieux pourquoi votre forêt m’avait l’air si déserte et en même temps comme habitée par une sombre présence. Les arbres, les plantes, les fleurs, jusqu’aux animaux… la faune et la flore de Vert-Bois périt lentement. Et si des araignées la peuplent…
[il soupira] Elles sont les descendantes d’Arachne, elle-même fille d’Ungoliant qui jadis servit le Noir Ennemi. Leur présence en ces lieux ne présage rien de bon. Mais j’ai encore une nouvelle plus alarmante.

Il se mit à marcher à pas lents, faisant un court instant dos à Thranduil avant de se retourner et de poursuivre :

Avant de pénétrer dans la forêt, mon regard s’est tourné vers le Sud. J’eu comme l’impression que la source de la maladie qui gangrène ces lieux venait du Sud de la forêt…..
[En regardant Thranduil, il comprit instantanément] Vous et les vôtres ont fui le Sud. Qu’y-a-t-il de si sombre pour que Thranduil, fils d’Oropher, migre avec son peuple au Nord ? Mon esprit me dicte bien une réponse, mais je n’ose la prononcer devant vous, pas avant d’avoir plus d’informations.


Gandalf le Gris, l'Envoyé de Manwë
Revenir en haut Aller en bas


thranduil.
Roi de Mirkwood

Roi de Mirkwood
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 28/04/2016
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 43
▌RACE : Elfe sylvestre
▌VOTRE RANG : Roi de Mirkwood
▌CITATION : “Not all those who wander are lost.”

Carnet personnel
PE: 43.463,75 PE
PO: 16.050 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Mithrandir arrive à Vert-Bois [PV Thranduil]   Mar 28 Juin - 20:43

Le roi des elfes ne laissa rien transparaître durant le discours de l’istari, restant immobile et impassible,  jusqu’à ce que ce dernier n’évoque la source du mal qui rongeait le sud du royaume depuis déjà trop longtemps. Il sembla perdu dans sa propre réflexion un court instant, puis fini par congédier les elfes présents d’un geste de la main avant de reporter son attention sur le magicien.

- Pour être honnête, je pense avoir une idée de cette réponse, depuis longtemps déjà. Mais cela me paraissait invraisemblable. Malgré tout, j’ai quand même pris la précaution d’éloigner mon peuple de cet endroit, sans tenter une véritable action pour comprendre et combattre ce qui causait du tords à mon royaume… Une puissance maléfique a pris possession de ces lieux, et  j’ai le sentiment que nous ne pourrons pas la repousser seuls. Mais vous devez avoir vent de mes relations avec les autres peuples elfiques. Nous nous tolérons, mais n’échangeons que rarement. Qui voudrait me croire, Mithrandir ?

Thranduil détourna le regard de Gandalf, et fini par descendre les dernières marches qui le séparait du magicien, se tenant enfin à sa hauteur, d’égal à égal.

- Je pense que nous soupçonnons la même chose. Et je pense également que bien peu de gens seront prêts à nous écouter et nous croire. Il est bien plus facile de nier la vérité, surtout lorsque l’on n’est pas menacé dans l’immédiat. Les gens ne voient que ce qui les arrange, et même si une part d’eux même entendrons notre mise en garde, la peur leur dictera de se terrer chez eux ; ce qu’ils feront.  Jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Il y a une entité bien plus sombre et puissante que de simples araignées et quelques orques qui s’est installé dans la fôret…  Ce n’est pas un simple hasard que ces créatures aient choisi cet endroit. Jadis s’y dressait une forteresse du nom de Dol Guldur, qui est en ruines depuis fort longtemps… Mais je ne dois rien vous apprendre.

L’elfe se tut un instant, réalisant peu à peu ce qu’il avait tenté de repousser dans son esprit, au fil des mots qu’ils prononçait. Il esquissa un sourire, en se rendant compte qu’il n’avait toujours pas nommé l’entité qu’il soupçonnait être à l’origine de tout. Il redressa la tête avant de poursuivre.

- J’ai bien peur que le sursis dont nous disposons ne soit que de courte durée, car l’anneau doit déjà être recherché dans toute la terre du milieu, et appelle sûrement son maître de là où il se trouve. La cicatrice qu’a laissée Sauron est encore trop grande et trop profonde pour que quiconque n’ose imaginer qu’il puisse revenir un jour, et que nous devions tous combattre à nouveau. Et malgré que j’en ai de plus en plus la certitude, j’ai moi-même du mal à croire que cette paix que nous avions réussi à instaurer soit arrivée si vite à son terme….




Dernière édition par Thranduil le Mar 12 Juil - 3:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Gandalf le Gris
L'Envoyé de Manwë Sulimo

L'Envoyé de Manwë Sulimo
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 06/05/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 25
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ce que vous devez décider, c'est quoi faire du temps qui vous est imparti

Carnet personnel
PE: 0 PE
PO: 0 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Mithrandir arrive à Vert-Bois [PV Thranduil]   Mar 5 Juil - 14:24

Gandalf écouta les mots de Thranduil, qui avait suffisamment confiance en lui pour lui faire part de ses pensées les plus profondes. Les suppositions qu’ils portaient envers ce qui habitait la cité au Sud-Ouest de la forêt étaient… inimaginables… impensables… Gandalf savait bien la raison de sa présence en Terre du Milieu, mais le retour de Sauron signifierait sa vengeance implacable sur ceux ayant causé sa perte. En l’état actuel des choses, que savions-nous réellement ? Que la cité au Sud-Ouest du Royaume de Thranduil semble habitée par une sombre entité, ce qui a fait se rassembler autour d’elle Orques et Araignées et ce qui a ternis l’image même de Vert-Bois. Cependant, de là à penser qu’il s’agissait de Sauron en personne… Gandalf ne le pensait pas. L’Anneau était réellement perdu et nulle rumeur n’était arrivée à ses oreilles prétextant une découverte de l’Unique par quelque individu. Aussi, et Gandalf en était pratiquement convaincu, tant que l’Anneau resterait perdu, n’y aurait-il pas d’inquiétude à avoir sur un possible retour de Sauron. Maintenant devait-il songer à soigneusement sélectionner les mots qu’il allait répondre au Roi. De toute évidence, celui-ci n’avait pas confiance en grand monde, ce qu’intérieurement déplora Gandalf, car même envers les Elfes d’Eregion ou du Lindon n’avait-il réellement foi. Le Roi lui avait fait preuve de confiance en lui révélant ses pensées. Il devait à présent s’en montrer digne :

Majesté, j’entends vos craintes et ne peux que vous répondre qu’elles ont lieu d’être lorsque l’on voit ce qui arrive à votre forêt. La confiance que vous placez en moi m’honore et je saurais m’en montrer digne, vous pouvez me faire confiance. Cependant, mon cœur me chante un autre message… Une rumeur selon laquelle l’Anneau aurait été retrouvée ne circule pas en Terre du Milieu. Croyez-moi, si cela avait été le cas, je l’aurais su. L’Anneau demeure perdu, et tant qu’il le reste, le retour de Sauron ne se fera point. Car Sauron a grand besoin de l’Unique. Sans lui, il ne peut à nouveau redevenir la menace qu’il fut jadis, bien qu’il demeure toutefois fort dangereux. Il est blessé et, tel un animal blessé, sera d’autant plus dangereux dans ce semblant état de faiblesse qu’une fois l’Anneau à son doigt. Orques et Araignées peuvent se rassembler cependant autour d’un sorcier quelconque adepte de magie noire, ce qui expliquerait également l’état de votre forêt. Néanmoins je ne puis vous quitter sans m’enquérir de la situation à Dol Guldur, sans quoi je faillerais à mon devoir. Mes pas doivent me porter à l’Est mais je vais y retarder ma venue… Permettez-moi d’emprunter le Chemin des Elfes pour me rendre à Rhosgobel, où vit le dernier de mon ordre, Radagast le Brun puis de le réemprunter pour poursuivre ma route vers l’Est et le Dorwinion. Radagast est l’ami des bêtes et des plantes. En tant qu’envoyé de Yavanna, il aura une réponse à cette énigme.

Gandalf sourit de ce sourire qui effaçait les tracas et l’angoisse et ses yeux s’emplirent de minuscules étoiles lorsqu’il les plongea dans les yeux bleus glacial de Thranduil :

J’apporte l’espoir aux Peuples Libres, Thranduil fils d’Oropher. Vous n’êtes pas seuls. Je viens de Khazad Dûm, où je me suis proposé au Roi Furdin Ier d’être son émissaire auprès des autres Peuples Libres. Avant lui, j’étais à Imladris, où j’ai eu le plaisir de séjourner dans cette merveilleuse vallée pleine de quiétude et de beauté auprès du Seigneur Elrond. Un mot de vous, un seul, et je me charge de faire rapprocher votre peuple des Elfes d’Eregion et même des Nains de Khazad Dûm, si vous vous sentez prêt à tirer un trait sur le passé. Je puis même être présent si cela peut vous être d’une quelconque utilité. Les Oiseaux des Cieux répondent à mon appel. Je dirais à l’un d’entre eux de répondre au vôtre si vous avez besoin de mon aide et que je ne suis pas à vos côtés. Il saura me retrouver et je viendrais vous aider de mon mieux, Aran Thranduil…

Gandalf inclina la tête devant le Roi, attendant sa décision…


Gandalf le Gris, l'Envoyé de Manwë
Revenir en haut Aller en bas


thranduil.
Roi de Mirkwood

Roi de Mirkwood
avatar


Masculin
▌INSCRIT LE : 28/04/2016
▌VOTRE AGE : 23
▌MESSAGES : 43
▌RACE : Elfe sylvestre
▌VOTRE RANG : Roi de Mirkwood
▌CITATION : “Not all those who wander are lost.”

Carnet personnel
PE: 43.463,75 PE
PO: 16.050 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Re: Mithrandir arrive à Vert-Bois [PV Thranduil]   Mar 12 Juil - 3:54

Décidemment, ce voyageur inattendu ne cessait de surprendre le roi de Vertbois. D’abord méfiant quant à la présence d’un étranger en son royaume, il avait très vite décelé chez ce vieil homme une certaine sérénité, une aura chaleureuse se dégageait de sa personne, ce qui le rendait sympathique et facilitait le dialogue. Et ce n’était pas tous les jours qu’un voyageur se préoccupait de la forêt qu’il traversait, et de son devenir. Et surtout, qui avait pleine conscience que ce mal n’était pas naturel… Grâce aux paroles de l’istari, un peu d’espoir réussissait à refaire surface, bien que Thranduil fit une moue discrète quand ses voisins les nains furent rapidement évoqués.

- Vous êtes la première personne qui était apte à entendre mes véritables soupçons, que cela soit le signe d’un esprit saint ou de pure folie, je ne saurais le dire. Moi même j’ai peine à savoir si le fait d’avoir ouvert les yeux au sujet de cette entité soit une bonne ou une mauvaise chose… Ainsi donc, je vous accorde ma confiance. Peut être que vous, l’on vous écoutera. Peut être que vos paroles sauront éveiller la vigilance des peuples voisins, et j’espère qu’elles parviendront à convaincre le seigneur Elrond que la situation de mon royaume est bien plus alarmante que ce que l’on laisse entendre. Quant aux nains...

Il soupira légèrement en levant les yeux au ciel, puis reporta son attention sur Gandalf. Son simple regard exaspéré et son sourire en coin faisaient comprendre en un éclair qu’il était sceptique à leur sujet. Les nains n’écoutaient qu’eux même, et faisaient souvent passer leurs trésors avant les êtres vivants, fait que Thranduil ne pouvait absolument pas tolérer, surtout après ce qu’il s’était passé à propos du collier que l’on appelait le “Nauglamír”, ce qui remontait à la jeunesse du roi sylvestre… Autant dire que son aversion pour les nains était bien ancrée. Et il faudrait que ces derniers fassent leurs preuves avant que Thranduil ne puisse ne serait-ce qu’imaginer leur accorder un soupçon de confiance...

- Je réserve mon jugement à leur propos. Je n’aime pas faire de généralités, malheureusement je n’ai pas encore eu la chance d’observer de changement dans leur...Comportement.

L’elfe fit signe à Gandalf de se redresser.

- J’apprécie grandement vos propositions, et saurait m’en rappeler en temps voulu, bien que j’espère ne pas avoir à en arriver là. Comprenez que j’ai toujours espoir de pouvoir gérer cette “crise” par mes propres moyens si cela est encore possible… Je resterai vigilant quant à d’éventuelles rumeurs sur un anneau, et vous invite à emmener quelques uns de mes hommes avec vous pour vous accompagner jusqu’à votre ami Radagast. Ils doivent justement se rendre aux environs de Dol Guldur pour me rapporter la situation des lieux. Je vous souhaite bonne route, Mithrandir. Vous serez toujours le bienvenu à Vertbois. Puisse la chance vous accompagner.

Ce fut au tour de Thranduil d’incliner légèrement la tête en signe de respect et d’adieu.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mithrandir arrive à Vert-Bois [PV Thranduil]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mithrandir arrive à Vert-Bois [PV Thranduil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» thranduil roi de vert-bois le grand
» [Elfes] Blason de Thranduil et statut de messager
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» [Quête FB] L'or de l'Archipel Vert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Royaume de la Forêt Noire-
Sauter vers: