Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux et l'univers de Tolkien
 

 :: Terre du Milieu :: Mauvais Hommes :: Khanat de Khand Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Construction] Le temple d'Ammu Khand
avatar
▌FT. : Khan des Variags
▌INSCRIT LE : 24/06/2016
▌VOTRE AGE : 29
▌GROUPE : Numénoréen

Carnet personnel
PO: 13.370 PO
Localisation: Ammu Khand
Troupes armées:
Kherû
Il y avait une certaine effervescence dans la ville. En particulier dans un quartier qui était resté presque à l’abandon durant plusieurs années, avant qu’une armée d’esclave ne soit mises en branle pour rasé purement et simplement tous les bâtiments encore debout.

Chose assez exceptionnelle, le chantier recevait la visite plus que régulière du Khan lui-même. Il n’était pas revenu sur les lieux depuis une nuit terrible qu’aucun habitant de la ville n’avait oubliée. A l’époque, une partie de la noblesse du Khand avait ourdi un complot contre lui. Complot qui avait vu son paroxysme avec une tentative d’assassinat contre Nour, alors enceinte de leurs enfants.

Autant dire que la riposte avait été à la mesure de l’affront. Nombre de lignée avaient disparues dans la riposte et un immense incendie avait ravagé les quartiers riches, emportant avec lui les corps de nombres des conjurés et, probablement, d’innocents également.

La zone était restée telle quelle depuis, véritable avertissement à ciel ouvert sur ce qui arrive lorsqu’on défi le maître du Khanat. Mais cela venait de changer alors que les esclaves abattaient à coup de pioche les ruines, avant d’en évacuer les gravats hors de la ville.

Et alors qu’un immense chantier de construction prenait place sur les anciennes ruines, la rumeur se propagea. Un temple était en construction.
La religion chez les Variags avait toujours été une affaire d’ordre assez privée, la gouvernance n’y prenant qu’une part peu active. Cela avait radicalement changé depuis une dizaine d’année et la naissance d’un nouveau culte autours de la personnalité du Khan. Chaque année, d’immense cérémonies avaient lieu durant lesquels des combats rituels et des sacrifices d’animaux ou d’esclaves avaient une place des plus importantes. Tout cela au nom de Mêlekô et d’Eruhîn, son incarnation physique.
La construction du temple n’était que la suite logique des choses. Et surtout Kherû se sentait de plus en plus fervent avec le temps, ayant souvent eu l’impression qu’une force supérieure le guidait parfois pour prendre de bonnes décisions. Ce n’était peut-être que l’instinct mais qu’est-ce que l’instinct, dans le fond ?
Il connaissait après tout l’Akalabeth par cœur, même s’il n’y voyait qu’un mythe séculaire. Mais les mythes devaient bien reposer sur quelque chose de plus tangible et plus le temps aller plus sa propre nature supérieure lui semblait aller de soi.

Alors le peuple méritait bien un endroit où il pourrait vénérer Mêlekô… Et lui-même.

Le projet avait mis des années à aboutir. Les Variags n’était pas un peuple de constructeur et ils ne disposaient presque d’aucune infrastructure pour cela. Leurs cités exister depuis des temps immémoriaux et plus personne ne se rappeler même qui s’était charger de les bâtir.

Mais Kherû comptait changer cela. Bientôt s’élèverait un bâtiment reposant sur d’immense colonne qui viendrait montrer à tous comme le peuple du Khand était devenu grand. Il y aurait des fresques retraçant l’unification du Khand et comment Mêlekô avait guidé le khan dans ses songes. Des statues orneraient les nefs, de grands encensoirs provoqueraient la liesse et la transe de tous les fidèles lors des ablutions.  Et tout cela grâce à lui.

Et peu importait si quelques centaines ou milliers d’esclaves devaient mourir sur le chantier. Cela ne serait qu’autant de sang versé au nom de Morgoth et, à travers lui, au nom d’Eruhîn.
Dim 30 Sep - 22:59
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: