AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Un sombre rituel...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Sauronne
Puissance Maléfique de Dol Guldur

Puissance Maléfique de Dol Guldur
avatar


Féminin
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 27
▌MESSAGES : 866
▌RACE : Maia
▌CITATION : Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, ash nazg thrakatulûk, agh burzum-ishi krimpatul

Carnet personnel
PE: 15.251,25 PE
PO: 10.833, 75 PO
Troupes armées:

MessageSujet: Un sombre rituel...   Sam 7 Mai - 13:04

Dol Guldur… au beau milieu de la nuit…

La cité en ruines qui autrefois n’était autre qu’Amon Lanc, une grande cité importante des Elfes Sylvestres, est à présent que ruines et ténèbres. Entre les anciens pans de mur, sur le grand pont principal qui relie la cité au reste de la forêt et en d’autres endroits épars, ont poussé mauvaises herbes et branchages entrelacés, rendant l’endroit encore moins accueillant et même difficile d’accès. Mais après tout, qui aurait bien l’envie d’y faire un tour ?

Car à côté de l’aspect de la cité en lui-même, inquiétant et sombre, s’y ajoute de nombreuses rumeurs. Si Dol Guldur paraît vide et inhabitée depuis des années, d’aucuns disent avoir déjà entendu des cris, des hurlements, de la lumière même. Les curieux qui s’y seraient aventurés n’en sont jamais revenus, de même que tous ceux qui sont ensuite partis à leur recherche, si bien que finalement on renonça à aller secourir qui que ce soit et on préféra traiter de « fous » ceux qui osaient s’y aventurer. Les gens finirent par maudire cet endroit et la personne qui y vivait, que l’on surnommait Le Nécromancien. Ce surnom, c’est un jeune homme du Val qui l’avait colporté. Partit avec son père pour Dol Guldur, tous deux étaient de fervents aventuriers et n’avaient peur de rien. Quand ils commencèrent à approcher de l’endroit, en pleine nuit, ils entendirent des cris et des mots dans une langue qu’ils ne connaissaient et ne comprenaient pas. Le père et le fils se regardèrent et, tandis que le père ordonnait à son fils de rentrer immédiatement au village et d’en informer les autres et les peuples alentours, lui continua et jamais plus personne ne le revit. Plus personne… pas exactement en fin de compte.

Si le fils, fou de chagrin, obéit aux derniers ordres de son père et fit connaître aux siens le danger qui régnait dans la cité, le père lui, fut l’objet d’horribles choses par celui qui effectivement habitait en ces lieux : Le Nécromancien. Avant de mourir d’en d’atroces circonstances, il prit le temps d’observer celui qui le détenait. Du moins essaya-t-il, car il n’arrivait guère à voir autre chose qu’une grande ombre qui se mouvait avec une très grande rapidité. Cependant, son ouïe percevait les moindres mots qui lui semblaient venir d’outre-tombe, des mots cruels, sombres, qui, bien qu’il ne pouvait les comprendre, le mettait dans un tel état de panique que son corps était secoué de tremblements incontrôlables. Enfin vint le jour où l’ombre décida de s’adresser à lui dans la langue commune. La voix qu’il entendit, grave et désincarnée, remua tout en lui et il sentit ses tripes se liquéfier tandis qu’il était là, à écouter la voix, comme hypnotisé par elle :

Mortel, entends-bien ceci, car ce sont là les dernières paroles que tu entendras, de toute ta misérable vie. Aujourd’hui, ta mort sera lente et douloureuse. Tu me supplieras souvent de t’achever mais je n’aurais que faire de tes supplices. Car ta mort doit être lente et doit être douloureuse. Il le faut, si je veux ramener d’entre les Limbes mon plus fidèle Lieutenant…

Et ainsi commença le rituel. L’homme se trouvait au centre de la pièce et l’ombre le maintenait en l’air, tourna constamment autour de lui, prononça des mots terribles qui, à chaque son, chaque syllabe, déclenchaient des douleurs indescriptibles dans le corps de ce père de famille. Le rituel dura encore, et encore, et encore… A chaque fois, l’homme avait l’impression que la mort approchait et venait enfin le délivrer de cette torture insupportable, mais à chaque fois qu’il le pensait, la mort, comme jouant avec lui, repartait pour ne revenir à chaque fois que plus tard, le laissant à la merci de l’ombre. Il ne voyait plus rien, tant il était entouré par l’ombre jusqu’au moment où il vit une lueur, une lueur rouge, ardente. Quand ses yeux s’accoutumèrent à la lueur, il discerna une forme venir vers lui. Cette forme était grande, marchait lentement mais avec détermination. Son visage était entièrement dissimulé derrière un heaume hérissé de pointes (il en dénombra quatre). Puis la forme avança une main, le saisit à la gorge et il se mit instantanément à brûler. Il hurla, tenta de se dégager de la prise ferme… en vain. Les flammes sortaient de ses yeux, de ses oreilles, de sa bouche même, et il perçut encore ces mots, avant de prendre totalement feu et de tomber en cendres :

Rejoins les Limbes et l’Enfer, car voici le retour du Capitaine Noir.

Et ainsi, aussi violemment qu’il commença, prit fin le rituel. La pièce retomba dans le noir complet, comme si rien ne s’était passé. La même voix alors s’éleva des Ténèbres :

Er Murazôr, plus puissant Seigneur des Hommes. Lèves-toi.

L’ombre s’écarta et derrière elle, se trouvait une forme blanchâtre. La forme bougea, s’avança vers l’immense ombre et plus elle s’avançait, plus elle reprenait forme pour finalement avoir l’apparence d’un homme, d’un homme vieux, au visage extrêmement ridé et dur comme la pierre. Ses orbites étaient vides et de longs filaments qui lui servaient de cheveux lui tombaient sur le visage et les épaules. Vêtu de lambeaux, une lame lui ceignait à la ceinture et elle toucha le sol de pierre lorsqu’il s’agenouilla devant l’ombre et prononça ce simple mot, d’une voix glaciale et sifflante :

Maître...




Personnages joués sur BtDD : Sauron Le Grand (x3), alias Sauronne // Legolas Vertefeuille (alias Leggy) // Denethor II (alias DD)

Personnages joués sur Le Tiers Âge
: Le Nécromancien (alias Sauronne)

DC sur le Tiers Âge : Gandalf le Gris
Revenir en haut Aller en bas
 
Un sombre rituel...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une ruelle sombre
» .Sombre rêve. |.Libre.|
» Secret entre guerrier [ Rêve Sombre ]
» Plume Sombre [Journaliste]
» Morwën, la dame sombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur des Anneaux - Le Tiers Âge :: Terres du Milieu :: Royaumes Elfiques :: Royaume de la Forêt Noire-
Sauter vers: