Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux et l'univers de Tolkien
 

 :: Qui êtes-vous ? :: Présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Le Roi-Sorcier d'Angmar
avatar
▌INSCRIT LE : 02/10/2016
▌VOTRE AGE : 20
▌GROUPE : Je ne sais pas encore
Roi-Sorcier d'Angmar
Er Murazôr
ft. Lawrence Makoare

Âge : Inconnu
Peuple : Nazgûls / Hommes
Rang : Premier Lieutenant de Sauron
Etat civil : Inconnu
Caractère

Le Roi-Sorcier d'Angmar, ou Er Murazôr de son vrai prénom, est un être vicieux, sadique et violent. Non pas qu'il aime le sang, quoique le voir couler est une délectation ; mais il préfère à cette violence physique pure un sadisme psychologique. Il se complaît à torturer ses ennemis et à les faire sombrer du côté du Mal, le côté de son Maître. Maître aimé, ou détesté, nul ne le sait réellement - mais le Roi-Sorcier est bel et bien soumis à Gorthaur, le Cruel, aussi soumis qu'il lui est lié par le biais des Anneaux de pouvoir, et plus particulièrement par l'Unique, l'Anneau qui domine tous les autres.

*Flashback*Dans la tour d'Amon Sûl, Er Murazôr trônait dignement dans la salle de banquet de Dûnedains d'Arnor. Il avait vaincu, il avait défait les maîtres de ce lieux et l'avait fait sien. Désormais, restait à savoir comment il convenait de traiter les survivants, ceux qui n'avaient pas péris lors de l'attaque. Son fidèle Féroce Ailé réclamait sa part de sang mais... Le Roi-Sorcier avait de meilleures idées. Les Numénoréens Noirs étaient de puissants serviteurs, qui pouvaient s'avérer mortels pour les Peuples Libres. De nouveaux soldats qui viendraient grossir ses rangs ne seraient pas de trop, ils seraient même bienvenus dans la guerre contre les derniers Dûnedains.
Alors que les Orques du nord des Monts Brumeux le servaient, il ordonna de faire venir les chefs prisonniers. Il leur fît un grand discours, leur expliquant tous les avantages qu'ils auraient à servir Sauron. Il tenta tantôt de les amadouer, tantôt de les intimider, puis ordonna qu'ils s'entretuent. Ceux qui survivraient rejoindraient ses Légions - après, évidemment, être passés par un certain conditionnement devant en faire de braves serviteurs de l'Angmar. C'est sous les hurlements des Numénoréens survivants de l'Arnor, et devant la délectation de sa monture qui se rassasiait des cadavres, que le Roi-Sorcier forma ses premiers Numénoréens Noirs.
*/Flashback*

Le Nazgûl était plus ou moins dépourvu de volonté, mais le Seigneur Noir lui avait laissé une parcelle de conscience ; peut-être car il était son serviteur le plus puissant et le plus dévoué, et que le priver de sa volonté l'affaiblirait ? En tout cas, le Roi-Sorcier pouvait toujours ressentir des émotions, toujours éprouver des sentiments, mais ils étaient limités aux sentiments de malheur, de peine, de haine et de colère. Nul ne pourrait jamais affirmer avoir vu le Souverain de l'Angmar éprouver des émotions... positives.
De surcroît, Er Murazôr était lié à Sauron, en permanence. Sa condition de semi-mort permettait au mieux cette liaison, cette connexion entre les deux êtres. Et ce lien soumettait en permanence le Roi-Sorcier à la colère de Gorthaur, autant qu'à sa joie devant les réussites de son plus fidèle serviteur.

*Flashback*Lors de la chute de Sauron face à l'Ultime Alliance à la fin du Deuxième Âge, Er Murazôr s'était sentis, au mieux, désemparé, au pire, complètement perdu. Il s'enfuit du Mordor, où il combattait pour sauver son Maître contre le siège de ces immondes Elfes et de leurs amis les Hommes, en se promettant qu'il reviendrait et que le Mal renaîtrait en Terre du Milieu, et que Gorthaur retrouverait tôt ou tard toute la puissance dont il pouvait disposer pour mettre à mal les plans que tissaient dans l'ombre et dans le secret les Valars...*/Flashback*

Physique

Autrefois, Er Murazôr était un Homme, grand, séduisant, voire même légèrement intimidant ; mais aujourd'hui, il ne s'agit plus que d'un Spectre, une créature sans corps visible, mais qui peut tout de même interagir avec le monde qui l'entoure. Il est en permanence sous sa longue cape noire, surmontée d'un capuchon qui dissimule son visage - ou plutôt son absence de visage. Des gantelets de fer forgé et un casque à pointe l'ornent lorsqu'il part à la guerre mais, plus généralement, il se contente de ses atours standards, qui le rendent effrayant au possible. Nul n'a jamais vu ce qui se trouvait derrière cette cape, et il y a fort à parier que très peu des gens des Peuples Libres ne souhaitent savoir réellement ce qui s'y trouve.

Histoire

Autrefois, Er Murazôr était un Homme, un simple mortel, à l'instar des huit autres Nazgûls. Il était probablement l'un des Seigneurs de Numenor, un des grands Princes des Hommes qui régnaient en ces temps, lors du Deuxième Âge de la Terre du Milieu.

Au Pays du Don, Er Murazôr aimait particulièrement Mittalmar, l'Intérieur-des-Terres. Il passait beaucoup de temps à Romenna, en Arandor, la Terre du Roi, au côté de son Souverain. Armenelos était, de son point de vue, la Cité la plus belle qui fût jamais et qui sera jamais, car nul ne pouvait surpasser la beauté de ses rues et de ses maisons. Il avait entendu conter la légende du Royaume Bienheureux, mais n'osait imaginer la beauté qu'aurait ces terres, plus belles encore que l'Arandor, qu'il estimait surpasser toutes les beautés imaginables. Il avait une femme et des enfants, comme beaucoup de Numénoréen. Mais lorsqu'Akallabêth devait devenir l'Engloutie, il ne se souciait plus de toutes ces préoccupations, et ne se souvenait d'ailleurs plus ni de sa femme, ni de ses enfants, ni de la beauté du Mittalmar. Il ne se souviendrait plus de son ancienne vie, de qui il était ni de ce qu'il aimait. Ne comptait plus qu'une seule chose à ses yeux.

Lui.

Mais, lorsque Sauron forgea l'Unique, il fît main basse sur les autres Anneaux de Pouvoir - à l'exception des Trois, les Anneaux des Elfes - et offrit les Neuf aux Hommes ; neufs anneaux qui devaient leur permettre d'accomplir tous leurs rêves et de voir tous leurs espoirs les plus secrets se réaliser. Er Murazôr n'attendit guère longtemps avant d'accepter le sien, et de l'enfiler, afin de profiter des fantastiques pouvoirs que cet anneau lui accorderaient sous peu. Grâce à cet objet, il gagna en pouvoir, en gloire ainsi qu'en puissance, et il profita pendant un moment d'une vie presque parfaite, au summum de ce qu'il aurait pu espérer être. Mais ce temps ne dura pas. Dans les Anneaux, Sauron avait insuffler sa cruauté, sa malveillance et sa volonté de dominer toute vie. Et l'Anneau d'Er Murazôr était grandement touché. Il succomba aux appels de son nouveau Maître, Gorthaur, le Cruel, et répondit. Il devînt alors l'un des terribles Nazgûls, les Spectres de l'Anneau comme on les appelles couramment, un Ulairi, comme les nomment les Elfes ; mais, quel que soit le nom qu'on leur donne, ils sont terribles.

-Tu seras mon suivant, mon Lieutenant principal, Murazôr. Ensemble, nous accomplirons de grandes choses ; nous imposerons la domination de Morgoth sur les Terres du Milieu, et œuvrerons à le libérer de ses entraves, qui le retiennent au-delà d'Eä. Prend place à mes côtés. Quant à vous, mes chers alliés, vous deviendrez mes plus puissantes armes de destruction ; vous resterez cachés jusqu'à ce que j'estime que votre apparition ne devienne importante. Alors, vous détruirez les Peuples Libres, et vous leur ferez vivre l'Enfer que ces êtres doivent subir pour avoir osé s'opposer au premier Prince de la Nuit.

Nous sommes désormais liés par l'Unique.


A ces mots, Gorthaur brandit son doigt, où se trouvait le Maître Anneau. Il le tandis haut dans le ciel, faisant briller les symboles en Parler Noir qui se dressait, telles les dernières paroles de tous les êtres qui périraient dans la folie de Sauron. Après avoir admiré l'Unique quelques instants, il tourna de nouveau son regard sur ceux qui deviendraient d'ici peu les Spectres de l'Anneau.

-Nous serons intimement liés, comme je vous l'ai dit. Mais vous serez plus que de simples esclaves, que de simples servants - vous serez mes armes les plus précieuses. Je vous conserverai, et je vous offrirai l'immortalité. Je vous ferai devenir tout ce que nul ne rêvera jamais d'être : puissant, éternel et glorifié. Mais, pour cela, vous devrez faire ce que je vous ordonne. Entendons-nous bien : je ne pardonne pas. Mais je récompense bien.

Les Neufs sourirent et, en leur for intérieur, surent qu'ils avaient choisis le bon camp.

Accompagné des huit autres Princes des Hommes corrompus, il se rendit en Mordor, où il prit place à la droite de Sauron, devenant son Premier Lieutenant. Il accomplit alors des horreurs que nul ne décrira jamais, car aucun de ceux qui ont pu y assister ne vivent encore pour les raconter. Il apparût aux Peuples Libres pour la première fois en deux mil deux cent cinquante-et-un du Deuxième Âge [2251 D.A] et sema la terreur dans le camp adverse, détruisant tout sur son passage, et guidant les légions du Seigneur Noir dans les Terres du Milieu. La chute de Numenor avait anéantis tout ce qui existait auparavant pour lui, et il n'avait désormais plus d'attache avec le monde - avec l'Autre monde, celui dont Sauron l'avait à tout jamais privé. Durant toute la fin du Deuxième Âge, Er Murazôr, qui se faisait désormais appeler le Roi-Sorcier, terrorisa les ennemis de son Maître et participa à son accession à la puissance et au pouvoir.

Le Roi-Sorcier se plaisait à torturer psychologiquement ses victimes. Non pas que cela lui procura le moindre plaisir, sensation qu'il était tout simplement incapable de ressentir ; mais il savait que cela plaisait à son Maître. Et il savait qu'ainsi, il pouvait briser mentalement les êtres qu'il persécutait, et les forcer à rejoindre son camp, agrandissant ses vastes armées qui déferleraient par la suite sur le monde et la Terre du Milieu. Il « aimait » que son armée soit forte, qu'elle brille par sa puissance et par son nombre. Il voulait que le monde ne soit plus que cendres, et que l'Unique règne en maître sur toutes les contrées qui soient - de l'Ouest Bienheureux jusqu'à l'Est Inconnu.

Puis vînt la chute de Sauron, lors de la Bataille de l'Ultime Alliance, lorsque les Elfes, les Hommes et les Nains s'unirent pour combattre leur ennemi commun. Le Roi-Sorcier donna tout ce qu'il put lors de cet affrontement, frappant de ci et de là de son épée et de son fléau d'arme afin de protéger le Mordor de ces intrus. Son féroce ailé détruisit de larges pans des armées adverses, mais ce n'était pas suffisant ; les Orques étaient lents et faibles, et se faisaient aisément surpasser par les Elfes et les Nains, et même par les Hommes. Er Murazôr ressentit une puissante colère à l'égard de ces êtres faibles, incapables de combattre l'Ennemi, ceux qui avaient piétiné les plans de Sauron et qui avaient réduits à néants les espoirs de domination du Seigneur des Neufs. Il n'hésita pas, durant la bataille, à abattre les Orques qui le gênaient ou, tout simplement, ceux qui se trouvaient sur sa ligne de vue. Il n'hésitait pas à tuer. Tuer. Quel mot délicieux.
Le Roi-Sorcier participa au siège de la Tour Noire, et assista à la chute de son maître. Il vît, depuis son Féroce Ailé, la perte du doigt de Sauron par l'épée d'Elendil, et maudit alors les Hommes pour ce qu'ils infligèrent à Gorthaur, puis fuit immédiatement le pays noir de Mordor pour se rendre dans des terres plus clémentes pour lui, accompagné des huit autres Nazgûls. Le monde se souviendra fort longtemps du cri déchirant poussé à l'unisson par les Neufs lors de ce funeste événement que fût la chute de la Tour.

Durant un très long moment, plus personne n'eût vent d'agissements de la part du Roi-Sorcier, voire même d'aucun des autres Ulairi. L'on pensa, de ci et de là, qu'ils étaient morts, qu'ils avaient chuté avec Sauron lui-même ; mais les Sages savaient que l'on ne détruisait pas Gorthaur comme cela, et que ses serviteurs ne seraient pas si simples à abattre. Moult théories jaillirent quant à l'emplacement actuel des Cavaliers Noirs, mais personne ne sut jamais rien de là où ils se rendirent après la grande bataille de l'Ultime Alliance.

-Nous nous devons de retrouver notre Maître, de le faire revenir et de nous emparer des terres de ces Impies. Nous devons mettre un terme à leur satisfaction dans leur sentiment de puissance. Nous sommes puissants ; eux sont faibles. Mais tout viendra en temps voulu. Le Maître avait un plan, avant de quitter ce monde sous sa forme telle que nous la connaissons. Il savait que tout cela arriverait. Il savait comment faire revenir le mal sur la Terre du Milieu, et il savait que tout finirait par recommencer. Et nous, les Nazgûls, nous serons l'instrument de son retour, les annonciateurs du Chaos. Nous serons de nouveau puissants.

Le Roi-Sorcier ne réapparaîtra que près d'un millénaire et demi plus tard, dans le nord des Terres du Milieu. Là-bas, il travailla à fonder le Royaume d'Angmar, composé de Mauvais Hommes, d'Orques et de Gobelins, afin de balayer les Dûnedains d'Arnor, ces Numénoréens qui ont contribué à mettre à bas son Maître - et aussi, peut-être, pour servir les dessins de ce même Maître. Après tout, les Nazgûls avaient disparus lorsque Gorthaur fût tombé : pourquoi reviendraient-ils en des temps de paix ? Er Murazôr se fît désormais appeler le Roi-Sorcier d'Angmar, et recommença ses exactions à l'encontre des Peuples Libres. D'aucun dirent que son but, en fondant l'Angmar, était de détruire le Royaume de Fondcombe, l'un des derniers refuges des Elfes en Terre du Milieu, une source de pouvoir et de savoir sans commune mesure. Mais, comme nous l'avons dit, le but du Roi-Sorcier était tout autre : il visait les Dûnedains.
Et c'est ainsi que, grâce à d'habiles manœuvres politiques, et grâce à de grandes manipulations, Er Murazôr fît chuter les Royaumes du Nord, et détruisit l'Arnor une fois pour toute, rasant même Amon Sûl et Fornost Errain. Les Hommes étaient si faibles à berner - il suffisait de les monter les uns contre les autres, de jouer sur les vieilles rancunes, qui étaient tenaces chez cette race à la vie courte. Il profita des rancoeurs qui existaient entre les Rois des trois pays de l'Arnor, et les fît s'entretuer, obtenant même l'alliance de l'un d'entre eux, faisant tomber de nombreux Mauvais Hommes dans son giron et renforçant par la même son armée. Mais il dû fuir, de nouveau, devant l'arrivée des armées du Gondor et des Elfes de Fondcombe. Depuis, d'aucun murmures qu'il se cacherait en Mordor, ou qu'il aurait attendu suffisamment longtemps pour réintégrer sa forteresse en Angmar, et préparerait de sombres plans pour l'avenir, qui menaceraient les peuples de la Terre du Milieu ; mais nul ne saurait l'affirmer avec certitude.

A votre propos

Pseudonyme : Manea
Avez-vous lu les règles? (code à trouver dans le Règlement) : à envoyer à l'admin. référent de votre personnage si vous avez choisi un Prédéfini ou à l'admin. référent de votre région si vous avez inventé votre personnage
Prénom : Gwendal
Âge : 20 ans
Commentaire : /

Mar 25 Sep - 22:05
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▌FT. : Roi des Aigles et des Cieux
▌INSCRIT LE : 20/10/2016
▌VOTRE AGE : 23
▌GROUPE : Thoron (Grand Aigle)

Carnet personnel
PO: 10.000 PO
Localisation: Monts Brumeux
Troupes armées:
Roi du Ciel
Gwaihir
Salut !

Content d'enfin pouvoir te lire. Nous avons très hâte d'accueillir le Roi-Sorcier, très important dans notre jeu !

N'hésite pas pour les questions et bonne rédaction !
Mar 25 Sep - 22:52
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▌FT. : Rodrigo Santoro
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌GROUPE : Mauvais Hommes

Carnet personnel
PO: 13.710
Localisation: Amrûn
Troupes armées:
Sultan & Dieu-Roi du Harad
Xerxès
Code validé ! Préviens-nous quand ta fiche est prête à être lue Wink



For Glory !
@Libella


#megalo:
 


Merci Nour <3:
 
Mer 26 Sep - 12:12
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▌INSCRIT LE : 02/10/2016
▌VOTRE AGE : 20
▌GROUPE : Je ne sais pas encore
Roi-Sorcier d'Angmar
Bonsoir bonsoir ! Normalement, je terminerai la fiche d'ici à demain, peut-être vendredi. Ce ne sera pas très long, je n'ai jamais été doué pour les présentations. ^^"
Mer 26 Sep - 22:24
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▌FT. : Roi des Aigles et des Cieux
▌INSCRIT LE : 20/10/2016
▌VOTRE AGE : 23
▌GROUPE : Thoron (Grand Aigle)

Carnet personnel
PO: 10.000 PO
Localisation: Monts Brumeux
Troupes armées:
Roi du Ciel
Gwaihir
Salut Roi-Sorcier !

J'ai lu ta présentation et j'ai beaucoup apprécié ma lecture. Tu as soigné ton français et passé en revue toute la vie du Roi-Sorcier avec beaucoup de détails, sans jamais trop t'écarter de l'information (maigre) laissée par Tolkien.

La longueur de la présentation m'apparait suffisante pour incarner un personnage de son importance. Je considère la description physique un peu courte, mais je suis prêt à laisser aller.

D'un côté, je t'ai trouvé conservateur dans la création de ton personnage. Tu sembles respecter fidèlement le legendarium en tâchant de rester dans les limites établies par les livres. D'un autre côté, tu t'es permis de parler des émotions du Roi-Sorcier et de lui imaginer des goûts, une personnalité, dans ses autres vies, ce qui est plutôt audacieux.

Pour ma part, cette présentation mérite une validation. Par contre, j'aimerais attendre le OK de Sauronne afin de te valider officiellement, comme ton personnage est important dans l'intrigue du forum.

Nous aurons encore à discuter pour le développement futur, comme je t'ai déjà dit.


Voilà ! Sauronne ?
Jeu 27 Sep - 6:06
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▌FT. : Rodrigo Santoro
▌INSCRIT LE : 10/03/2016
▌VOTRE AGE : 28
▌GROUPE : Mauvais Hommes

Carnet personnel
PO: 13.710
Localisation: Amrûn
Troupes armées:
Sultan & Dieu-Roi du Harad
Xerxès
Me voici!

Physique : OK

Caractère
: je comprends pas ce que viennent faire les flash-backs dans la description du caractère. Ils ont plus leur place dans la partie dédiée à son histoire que dans le caractère. Encore si on avait un flash-back où on puisse apprendre quelque chose de lui du point de vue de sa personnalité, ça passerait encore, mais là... Je sais pas trop pourquoi tu les as mis là personnellement. De plus, on ne retrouve aucun des adjectifs présent dans le Prédéfini d'Er-Murazôr. A part le fait qu'il soit sadique, loyal envers Sauron et, dans la description de son physique, son aspect "spectral", que tu as bien mis, le reste (sombre, infâme, fanatique, maléfique, insensible, vide), est absent et je trouve ça dommage car le Roi-Sorcier est bien plus qu'un être juste sadique et violent quand même Rolling Eyes

Histoire: Alors je suis assez d'accord avec ton histoire jusqu'à la chute de Sauron, après la Bataille de la Dernière Alliance. Tu dis que les Nazgûls ont fuit le Mordor vers on ne sait où puis plus loin, que ce sont les Nazgûls qui travaillèrent à retrouver leur Maître et à, en gros, finir ce qu'il avait commencé. Or c'est plutôt l'inverse qui se passe en réalité. Avec la disparition de Sauron, les Nazgûls disparaissent également, comme tu l'écris bien en disant que les 9 sont liés à Sauron et à l'Unique. Ce n'est que vers l'An 1000 que des premiers signes d'activités obscures font surface à Dol Guldur, ce qui rend progressivement la forêt de Vert-Bois le Grand malade et infestée d'araignées. Sauron réapparaît en premier, puis ramène progressivement les morts à la vie en utilisant des pouvoirs de son esprit (d'où également le terme de Nécromancien qui lui fut longtemps attribué, lorsqu'on pensait encore qu'il s'agissait d'un sorcier humain qui vivait à Dol Guldur - et à notre époque actuelle, on le pense encore d'ailleurs). Comme c'est tout ce qui lui reste, il ne peut pas ramener les 9 d'un coup à la vie mais on peut aisément penser qu'Er-Murazôr fut le premier à être ramener des Limbes par son Maître, compte tenu de sa position à ses côtés.

Le reste, ça peut passer, même si je suis pas vraiment d'accord avec le fait que certaines rumeurs laissaient entendre que l'Angmar ne fut fondé que pour détruire Fondcombe. Sachant que même Sauron ignorait l'emplacement exact de Fondcombe (merci l'Anneau d'Elrond^^), je vois pas comment le Roi-Sorcier l'aurait su, même si au final, ce n'est qu'une rumeur et que la guerre toucha bien plus l'Arnor.

Je suis en revanche un peu déçue de ne pas voir grand chose au sujet justement de la chute de l'Arnor. C'est quand même un gros passage dans l'histoire de la Terre du Milieu, et même encore dans notre contexte, ces terres ont gardé les séquelles de ce conflit. Après, oui, l'Arnor a été rasé sous l'effet de la guerre et des actes d'Er Murazôr, mais au final, il a quand même du battre en retraite. Et là, quand je lis ta fiche, j'ai l'impression que ce n'est que victoire sur victoire sans avoir beaucoup d'adversité en face, ce qui me semble quand même peu probable, même si les cités d'Arnor chutèrent tous les unes après les autres.

Laisser sa localisation inconnue pour le moment: OK pour moi.

Voilà pour mes avis ! Désolé si ça te semble stricte comme ça mais comme tu le sais, c'est un perso de grande importance dans le jeu et en plus (pas de bol pour toi^^) mais c'est moi l'admin référente pour lui. Je veux donc être sûre qu'on soit tous les deux sur la même longueur d'onde le concernant Wink



For Glory !
@Libella


#megalo:
 


Merci Nour <3:
 
Jeu 27 Sep - 12:37
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▌INSCRIT LE : 02/10/2016
▌VOTRE AGE : 20
▌GROUPE : Je ne sais pas encore
Roi-Sorcier d'Angmar
Coucou vous deux ! Merci pour vos retours !

Je vais faire de mon mieux pour corriger ça Xerxès. Je fais ça au plus vite. Merci pour tes conseils. Very Happy
Jeu 27 Sep - 13:06
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: