Forum RPG sur le Seigneur des Anneaux et l'univers de Tolkien
 

 :: Avant d'entrer... :: Annexes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Royaumes: contextes
avatar
▌FT. : Roi des Aigles et des Cieux
▌INSCRIT LE : 20/10/2016
▌VOTRE AGE : 23
▌GROUPE : Thoron (Grand Aigle)

Carnet personnel
PO: 10.000 PO
Localisation: Monts Brumeux
Troupes armées:
Roi du Ciel
Gwaihir



    Royaumes du Nord
  • L’Arnor

    Le grandiose royaume des Dunedain en Terre-du-milieu n’est plus. Après sa défaite contre Angmar, la Grande Peste et l’érosion progressive de la lignée de Numenor, le grand royaume du Nord, en l’an 2000 du Troisième Âge, est désormais une terre sauvage et hostile, portant comme des cicatrices les vestiges de sa gloire d’antan.

    L’Arnor est aujourd’hui parsemée de rares villages où des Hommes valeureux s’accroche encore à la terre de leurs ancêtres. Ces derniers sont protégés par les rôdeurs Dunedain, qui chassent les Orcs et les Mauvais Hommes, très nombreux en ces terres vastes et ravagés par la guerre.

    Plus à l’Est, la Comté reste intouchable, véritable havre de paix pour les Hobbits, qui sont très peu au courant des mouvances d’Arda. Son seul contact avec l’extérieur subsiste dans ses relations avec la ville de Bree, aux portes d’une Arnor déserte.

    Oh, aventurier : seras-tu un des Dunedain cherchant à retrouver la grandeur du royaume des Numenoréens en la Terre-du-milieu ? Seras-tu plutôt un guerrier errant, mercenaire sans cesse en quête de la plus grosse prime ? Ou encore un Semi-Homme, habitant d’un trou sous la colline ?

  • Le Lindon

    Royaume fondé par Gil-Galad au Second Âge, il s’agit de terres maritimes habités les Elfes Noldor et Sindar, fidèles sujets de Cirdan le Charpentier. On y retrouve deux des plus grands ports de la Terre-du-milieu, véritables joyaux de l’architecture elfique. Là-bas, partent les Elfes vers les Terres Immortelles, bien à l’Ouest, par-delà le Belegaer.

    Le Lindon est un havre de paix où sont formés des érudits, des marins et des guerriers hors pair. Culturellement proche du royaume de Fondcombe, ces deux cités entretiennent des échanges amicaux et fréquents.

    Oh, aventurier : Seras-tu un habitant du dernier port des Elfes en Terre-du-milieu ? Seras-tu le détenteur d’un savoir-faire ancestral, transmis de génération en génération par les savants Noldor ? Ou seras-tu celui qui connait toutes les côtes et les rivages, veillant sur l’œuvre du Vala Ulmo ?

  • Angmar

    Terres glaciales et arides, ces régions montagneuses gardaient autrefois le royaume d’Angmar, dominé par le Roi-Sorcier, véritable calamité de ce monde. En cette année du Troisième Âge, ce royaume maléfique n’est plus, mais sa présence lugubre est toujours bel et bien palpable. Personne ne s’y aventure, car les Orcs y sont encore nombreux et on dit qu’il resterait même une certaine quantité de fidèles du Roi-Sorcier.

    La cité de Carn Dûm siège encore sur sa colline telle un croc de fer profond dans la glace. Abandonnée, elle porte encore les marques d’une guerre qui a coûté cher aux forces du Mal. Tous craignent qu’Angmar soit reconstruite, s’élevant comme un spectre parmi les vivants.

    Oh, aventurier : seras-tu un serviteur du Roi-Sorcier, disparu dans sa réclusion ? Seras-tu le chef d’une tribu de Mauvais Hommes qui pactise avec les Orcs et les morts ? Qui es-tu, toi qui se cache dans ces terres de malheur ?

  • L’Eomark

    Nomades et hardis, les Éotheods peuplent la région à l’est des Monts Brumeux et au nord-ouest de Vertbois. En constant mouvement sur leur territoire, ils sont des éleveurs de chevaux et parcourent les plaines montagneuses avec leur bétail et leurs montures. Bien qu’il s’agisse d’un petit royaume, ce dernier est voué à s’expandre plus au sud vu la croissance rapide du peuple des Éotheods.

    Oh, aventurier : seras-tu un cavalier du Nord, fier et vertueux ? Seras-tu un des Éothéods détenant le secret des Mearas, qui chevauchera contre le Mal ? Ou peut-être un modeste éleveur à l’avenir prometteur ?

  • Royaume des Gobelins

    Pullulant comme des insectes, les Gobelins du nord contrôlent une grande partie du réseau de cavernes et de corridors des Monts Brumeux. Bien adaptés à la vie sous-terraine, les Gobelins de Gobelinville, des Monts Gundabad et Gram et de la Moria dominent les régions montagneuses du nord de la Terre-du-milieu.

    Au moment où Sauron règnait sur la terre, ces royaumes maudits avaient pris les armes pour lui, voyant nécessairement en le seigneur du Mal le leader dont ils avaient besoin pour assouvir leur désir de violence. Depuis que le Noir Ennemi du Monde n’est plus, il est plus difficile de savoir quels sont les véritables desseins de ces infâmes créatures.

    Oh, aventurier : seras-tu celui qui rampe, tapis dans les grottes les plus creuses du monde, cherchant une proie à sa violence ? Seras-tu celui qui soulèvera les légions ou l’infâme architecte derrière une fourmilière que ni les Hommes, ni les Elfes n’osent pénétrer ?

  • Royaume des Nains

    Enfants du Vala Aulë le Forgeron, les Nains sont les artisans derrière les plus grandes cités d’Arda et parmi les guerriers les plus redoutables. En l’an 2000 du Troisième Âge, le peuple de Durin voit son nombre grandement diminué par les guerres contre le Mal et les conflits des Âges précédents desquels ils n’ont su complétement se protéger.

    À l’instar des Gobelins, les Nains habitent le cœur des montagnes du Nord de la Terre-du-milieu, dans leurs anciennes cités de Nogrod et Belegost, dans les Montagnes Bleues, dans les Montagnes Grises, au nord de Vertbois et à Erebor, royaume qu’ils ne fondirent que récemment. Bien que leur destin soit incertain, on dit des royaumes naniques qu’ils sont les gardiens de secrets d’importance capitale pour la survie des Peuples Libres et d’inestimables richesses.

    Oh, aventurier : seras-tu un Roi sous la montagne ? Seras-tu le seigneur d’une ancienne cité construite dans le marbre sous-terrain, siégeant au sommet d’une colline d’or et d’argent ? Seras-tu un de ceux qui errent, dépossédé de sa gloire d’antan ? Aulë te bénisse, fils de Durin !

  • Royaume de Vertbois

    Au nord de la plus grande forêt de la Terre-du-milieu, homologue de Doriath en Beleriand, le royaume de Vertbois le Grand est le refuge des Elfes Sylvains et de leur roi Sinda Thranduil Vertefeuille. Mystérieux et peu intéressés par les affaires du monde, les gens de Vertbois se distinguent de leurs cousins d’Eregion et du Lindon par leur lien plus vital avec la forêt, eux qui apprécient davantage l’ombre des grands arbres et l’ivresse que procure la saveur des fruits de Yavanna.

    Si les sentinelles de Thranduil ont fait de son royaume un territoire où chaque arbre est connu et surveillé, nul d’entre elles semblent avoir pu prévenir la menace qui gangrène le sud de la Grande Forêt du Nord. Ainsi, les plantes se meurent au sud, alors qu’un mal nouveau contamine les rivières et la paix de royaume qui avait été intouché presque depuis la nuit des temps.

    Oh, aventurier : seras-tu un de ceux qui se tapissent dans l’ombre des grandes cimes, tel un fauve qui protège les siens et dont les yeux percent la nuit ? Seras-tu un seigneur d’Eryn Lasgalen, enchantant les milles cavernes du son de ta harpe ? Seras-tu celui chassera de Vertbois le mal qui le meurtri ?

  • Royaume du Val

    Habité presque depuis l’éveil des Hommes en Arda, le Royaume du Val est une terre fertile qui bénéficie des flots généreux du fleuve Anduin. Ses habitants, les Hommes du Val, sont des gens préférant le calme de la nature et la présence apaisante des Monts Brumeux aux grandes croisades guerrières. Ils entretiennent des relations exemplaires avec les Éothéods, leurs voisins du Nord, avec qui ils partageait jadis leur territoire.

    Ces Hommes du Nord sont très peu connus des Dunedain qui les respectent et pour qui ils sont plutôt sans intérêt, vu leur avancement technologique moindre. Cependant, il ne faudrait pas méprendre leurs maisons longues et leurs salles de banquet pour de vulgaires constructions barbares ! Si les Hommes du Val existent toujours aujourd’hui, c’est qu’ils détiennent les secrets de leur environnement et connaissent les rouages de la survie. On dit aussi d’eux que certains des membres de ce peuple sont si fantastiques qu’ils peuvent prendre la forme de grands ours.

    Oh, aventurier : est-ce toi qui veille sur le Gué de Carrock, épiant toute ombre dans les montagnes ? seras-tu celui qui gardera la paix qu’a connue ton peuple depuis toujours ? Ou seras-tu un seigneur de guerre qui repoussera les frontières du royaume des Hommes du Val ?

  • Royaume de Dale
    Alors que confluaient une variété de peuplades nordiques, le terres à l’est de Vertbois devinrent un royaume, le royaume de Dale. Si leur organisation est encore jeune, les gens qui forment cette société sont issus d’une ancienne tradition de nomades commerçants. Par la force des choses, la ville de Dale fut fondée par ces voyageurs près du Mont Erebor.

    Contrairement à ses voisins Vertbois et l’Éomark, Dale est ouvert sur le reste de la Terre-du-mileu, lui qui cherche constamment à allonger ses routes et à porter les produits du Lac vers les royaumes du sud et de l’est. Petit centre économique, Dale ne cessera de surprendre les sages qui ne voyaient en ces terres qu’un lieu modeste et retiré.

    Oh, aventurier : seras-tu un marchand avide de nouvelles richesses ? Seras-tu celui qui bâtit des ponts entre les peuples du Nord ? Seras-tu un explorateur dont la soif d’aventure l’emmènera par-delà les montagnes et vallées ?

    Royaumes du Centre


  • Royaume d’Eregion

    Après la destruction d’Ost-in-edhil, cité où furent forgés les anneaux, Elrond, héraut de Gil-galad, mena les Noldor d’Eregion vers la vallée d’Imladris où ils construirent, protégés par l’anneau Vilya, la cité de Fondcombe. Depuis lors, il s’agit du plus puissant royaume des Elfes en Terre-du-milieu.

    En dehors des prospères terres de Fondcombe, où les Noldor ne connaissent que la paix, l’Eregion est un territoire sauvage et désert, patrouillé par les cavaliers d’Elrond en permanence. Les ruines d’Ost-in-edhil au sud indiquent le chemin vers la porte ouest de la Moria et le vent, à travers elle, siffle encore les chansons du terrible sort des fidèles de la Gwaith-i-Mirdain.

    Oh, aventurier : que feras-tu du la Terre-du-milieu, toi qui ne connait que le repos de la cité du maître Elrond ? Seras-tu un puissant seigneur Noldo, décidant des affaires des Peuples Libres ? Seras-tu un guerrier fatigué et las des conflits d’Arda se dirigeant enfin vers les rives de Mithlond ?

  • Royaume de Dorwinion

    Peuple Libre le plus à l’est en Terre-du-milieu, il s’agit d’une nation très méconnue de ses confrères du sud et du nord. Or, la grandeur des gens de Dorwinion n’est plus à démonter, eux qui gardent le dernier avant-poste des Hommes face aux Orientaux du Rhûn et les Gens-des-chariots. Également, les richesses de ce royaume sont belles et bien existantes, car les produits qui y en sont issus, tel le fameux vin de Dorwinion, trouvent acheteur jusqu’aux provinces les plus occidentales du Gondor.

    Il est dit qu’un héritier devrait mener son royaume vers la gloire et faire du Dorwinion un majestueux empire. Si l’on en croit cette prophétie, ce territoire deviendra un refuge pour les Edain et les Hommes de descendance moindre pour les âges à venir.

    Oh, aventurier : seras-tu celui qui portera ta bannière jusqu’aux confins de la Terre-du-milieu, conquérant ? Seras-tu le gardien d’un royaume menacé par des superpuissances de l’est ? Qu’aviendra-t-il de ta culture et de ton vin, ô Homme du Dorwinion ?

  • Terres de Balch

    Les Terres de Balch sont un territoire parsemé de chefferies où des seigneurs de guerre gouvernent une société organisée en clans guerriers. Culturellement très proches des Gens-des-chariots, les Balchoths habitent les terres du Rhovanion au nord du Mordor et au sud de la Forêt Noire. Par le passé, ils avaient rejoint les légions de Sauron et envahi l’est de la Terre-du-milieu avec une fureur sans pareil.

    Les vastes étendues marécageuses des terres de Balch cachent de routes sinueuses à travers des vallées inondées, menant vers les royaumes plus orientaux, avec lesquels les Balchoths entretiennent de bonnes relations économiques. D’un autre côté, ce royaume constitue, en l’an 2000 TA, une menace imminente pour le Dorwinion et le Gondor avec qui il conteste nombreuses terres.

    Oh, aventurier : seras-tu un terrible seigneur de guerre assoiffé de victoire et prêt à payer le prix de nombreuses vies ? Seras-tu le chef d’une compagnie partant vers l’est afin d’y trouver fortune ? Ou porteras-tu les Balchoths vers des horizons de paix avec les Dunedain que ton peuple craint depuis toujours ?

  • Royaume de Lothlorien

    Totalement impénétrable pour celui n’ayant pas obtenu la faveur de sa Dame, la Lothlorien est le royaume elfique des Galadhrim, sous l’égide de Celeborn et Galadriel. C’est une forêt enchantée dont la beauté est magnifiée par le pouvoir de l’anneau Nenya, véritable merveille naturelle au pied des Monts Brumeux. La grande forêt de Mallorns, arbre sacré, est visible à des lieues à la ronde, mais terrible pour celui qui essayerait de la franchir.

    Les Galadhrim sont des gens préférant l’altitude des arbres géants et la douce brume des rivières miroitantes de la Lorien aux grands palais d’antan. Ils sont aussi des chasseurs redoutables dont le savoir prend source à la fois dans la sagesse Teleri que Noldo. Bien qu’ils intriguent leurs proches voisins du Gondor, ils se vouent un respect mutuel, se rappelant le lien qui les unissait autrefois davantage.

    Oh, aventurier : seras-tu une sentinelle dont le regard percera bien au-delà la forêt ? Seras-tu celui qui aidera la Dame de Lorien à retrouver la grandeur des Elfes d’antan ? Seras-tu une Dame de l’eau, paisible dans les jardins de Galadriel et Celeborn, clairvoyante et noble ?

    Royaumes de l’Est

  • Royaume de Rhûn

    Jadis le plus grand royaume des Hommes en Terre-du-milieu, il ne trouve son égal aujourd’hui qu’avec le Gondor, plus à l’est. Le Rhûn s’étend des grandes montagnes du nord jusqu’aux régions tropicales à l’est du Mordor, faisant de ce royaume un territoire diversifié et riche. Dans la même logique, les gens du Rhûn sont également issus de cultures toutes très différentes et pas nécessairement compatibles.

    Les nombreux clans qui forment la population de ce royaume ne semblent pas avoir trouvé un seigneur commun et les guerres internes ont été assez fréquentes. L’abondance de ressources naturelles autour de la mer intérieure de Rhûn sont encore aujourd’hui sources de dissentions. Différents des Edain, les Rhûniens ont en commun une culture plus orientale, guerrière et sont souvent considérés comme moins vertueux par leurs voisins de l’ouest.

    Oh, aventurier :
    seras-tu celui dont le nom de clan deviendra célèbre par-delà la mer du Rhûn ? Portes-tu en toi le sang de celui qui unifiera les peuples du Rhûn pour former un empire plus grand que tous ceux qu’a connus la Terre-du-milieu ? Seras-tu celui qui tiendra tête aux les Dunedain, venus de l’ouest comme des envahisseurs ?

  • Royaume des Gens-des-chariots


    Peuple singulier, les Gens-des-chariots forment un des royaumes les plus terribles de l’est. Voisins du Rhûn et du Dorwinion, ils ne sont pourtant pas alliés de ces royaumes, qu’ils considèrent comme trop différents du leur. Bien qu’ils aient été défaits dans une guerre récente contre le Gondor, ces Orientaux ne sont en rien un royaume moindre. En effet, leur résilience et leur résistance sont sans mesure et tous craignent le jour où les Gens-des-chariots, cavaliers hors pair, voudront agrandir les frontières de leurs terres.

    Au sein de leurs peuplades, les femmes et les enfants sont également de féroces combattants, eux qui vivent dans des chariots-forteresses sur un territoire aux climats très variés. Guerriers, très peu connues sont leurs coutumes et leurs traditions.

    Oh, aventurier : seras-tu un capitaine d’une légion de chariots impitoyables ? Seras-tu celui qui veille sur les familles et la tradition des Chariots ? Qu’adviendra-t-il de ton territoire entouré de puissants royaumes dont rien ne semble arrêter l’expansion ?

    Royaumes du Sud


  • Royaume du Gondor


  • Quand Numenor tomba, les Fidèles fondèrent en Terre-du-milieu un royaume où les Dunedain pourraient perdurer et, peut-être, se repentir de leurs terribles erreurs. Si l’Arnor, elle, tomba au nord, le Gondor, au sud, est plus prospère que jamais et constitue le joyau de la civilisation des Hommes en Arda. Quand les prophètes avaient parlé de l’Âge des Hommes, c’était le Gondor dans toute sa grandeur qu’ils avaient vu à travers les brumes du temps.

    S’étendant majestueusement du Belegaer jusqu’au Montagnes de l’Ombre, des déserts du sud jusqu’aux Monts Brumeux en réclamant forêts, rivières, plaines et bourgs, le Gondor est le plus imposant royaume de la Terre-du-milieu, presqu’à l’image de l’ancienne Numenor. Sa population est variée et choisit comme capitale la cité blanche de Minas Tirith à sa frontière orientale. Gouverné par le dernier héritier de la lignée Numénoréenne d’Anarion, Ëarnil II, le Gondor fait aujourd’hui face à une multitude de menaces, inquiètes de la puissance du royaume des bons Hommes, telles l’Umbar et le Harad au sud, et les Gens-des-chariots et les Balchoths au nord-est.

    Juste à ses portes, le Mordor semble se mouvoir et la vigilance ne fait que s’accroître à la cité-forteresse de Minas Ithil, premier avant-poste de l’est. Au sud, l’Harondor est contesté et les forces du Gondor y affluent en permanence, le refusant aux mains de ceux que les Gondoriens appellent les ‘’Mauvais Hommes’’.

    Oh, aventurier : seras-tu celui dont la lumière des grands Edain d’autrefois portera le Gondor vers la gloire ? Seras-tu celui qui fera à jamais des fils de Numenor le plus grand peuple de la terre ? Ou seras-tu un noble sujet du roi, travaillant sans relâche, mais dans l’ombre, à faire de ton royaume un endroit paisible et juste ?

  • Royaume d’Umbar


    Autrefois province du Gondor, le dissentions internes et les complots ont mené à une rébellion, puis à la guerre, faisant d’Umbar un royaume distinct. Habité de Numénoréens ayant choisi la bannière de Sauron au Second Âge, dits Noirs, et d’Orientaux, l’Umbar est une terre foncièrement hostile au Gondor, en qui sa population voit un ennemi de longue date, une force oppressante et un gouvernement qui ne les représente pas.

    Muni d’une flotte très puissante, l’Umbar exerce sa domination de toutes les eaux au sud de la péninsule gondorienne et ce jusque dans des mers encore inconnues des navigateurs du Gondor. De culture fortement enracinée dans la piraterie, les gens d’Umbar vouent un culte au banditisme et à la loi du plus fort. Si leur ancien maître venait à réapparaître, beaucoup estiment qu’ils ne tarderaient à rejoindre ses forces.

    Oh, aventurier : seras-tu capitaine d’un navire corsair dont les voiles noires hantent les rives des royaumes ennemis ? Seras-tu celui qui complote contre les Dunedain, ceux qui s’attachent à un royaume de malheur ? Ou seras-tu un noble marin dans un océan de truands ?

  • Royaume du Harad et Lointain Harad

    Si les frontières s’étendaient jadis jusque dans le désert austral, le royaume de Harad est aujourd’hui sous l’égide des sultans Haradrim plus au nord et sous le contrôle des Mahuds dans le Lointain Harad. Royaume distinct en toutes parts des royaumes du nord, du centre et de l’est, le Harad est une terre très désertique où les seigneurs maintiennent leur pouvoir en contrôlant des cités-forteresses bâties autour d’oasis splendides. On y retrouve des richesses uniques, allant de joyaux aux herbes médicinales rares, férocement gardées par les tribus Haradrim.

    Dans le Lointain Harad, la tribu des Mahuds s’impose comme l’unique puissance, elle qui détient le secret de l’élevage des Mumakîl, pachidermes titanesques dont les Peuples Libres ne soupçonnent presque pas l’existence. Imperturbée, la société Mahud a à sa disposition les richesses d’une terre que personne n’ose encore explorer, contrôlant les côtes maritimes, comme les déserts et les montagnes de l’extrême-sud.

    Oh, aventurier : seras-tu un de ces seigneurs du sud, princes du désert ? Seras-tu celui qui connaît les routes des dunes, menant vers des grottes aux milles trésors ? Seras-tu un allié du Gondor ou mèneras-tu ton peuple en guerre contre votre ancien roi ?

  • Royaume du Khand

    Aussi loin que les annales de l’histoire du monde puissent remonter, elles parlent de ce peuple oriental qui domine le territoire à l’est du Mordor, dans cette région tropicale de la Terre-du-milieu. Le Khand est en fait un ancien royaume où perdurent une société unique et une civilisation très avancée. On y retrouve aussi un certain culte de Melkor, le plus puissant des Valar, dont la grandeur s’exprimerait à travers le roi.

    Au sommet de la société Khandéenne, la tribu des Variags s’est imposée comme la nationalité dominante et règne sur toutes les autres cultures. La cité-forteresse d’Ammu Khand est le siège de la famille royale qui tire se maintient au pouvoir par la force et un régime totalitaire. Esclavagiste, le royaume de Khand habrite parmi les plus fantastiques merveilles de la Terre-du-milieu, construites dans le sang et la sueur d’une population fanatique de leur roi-dieu.

    Oh, aventurier : seras-tu un souverain qu’on honore par le sang de ses sujets ? Seras-tu un homme ou une femme de Khand qui voudra usurper le trône des Variags, opprimants et cruels ? Restaureras-tu le culte Melkorite en Terre-du-milieu ?


Contextes des Royaumes du Jeu
Dim 23 Sep - 0:18
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: